La Conquête de Marianne – Napoléon et la République (1769-1799)

La Conquête de Marianne - Napoléon et la République (1769-1799)
La Conquête de Marianne – Napoléon et la République (1769-1799)

DATE DE PARUTION : 22/09/2016
EDITEUR : Les Indes savantes
COLLECTION : La Boutique de l’Histoire
EAN : 9782846544375
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 414
POIDS : 0,635 Kg
DIMENSIONS : 15,7 x 23,8 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Auteur : Romuald Fayon.
Présentation de l’éditeur :
Cet ouvrage, issu d’un travail de recherche universitaire en Sorbonne, ne constitue pas une nouvelle biographie de Napoléon, ni même un nouveau panorama du bonapartisme ; il ne s’agit pas davantage de relater une nouvelle histoire de l’« idée républicaine » ou du « modèle » qui en résulte.
Le présent livre vise à combler un vide sur les rapports complexes et ambigus de Bonaparte et de la République comme idéal philosophique et comme régime politique ; il est également destiné à mettre en exergue ce que cette relation incestueuse révèle de l’inconscient collectif hexagonal.
Le rapport d’attraction-répulsion entretenu par Napoléon avec la République, de ses années d’apprentissage jusqu’à sa prise du pouvoir en Brumaire, exige d’analyser de manière lucide et critique, non seulement le républicanisme napoléonien (dans ses réflexions, discours et actes personnels ou politiques), mais également les ambiguïtés et mutations de l’idéal et du régime républicains.
Ce qui suppose de déterminer les influences ayant contribué à forger son républicanisme, comme les ambivalences de la relation de Bonaparte à la République.
Au final, et sans préjuger de ce que devient et fait par la suite le Premier Consul puis l’empereur, cette étude tente de répondre à cette question importante et récurrente : Napoléon est-il vraiment républicain ?

Denis Davidov – La guerre de partisans – 1812 : La campagne de Russie

Denis Davidov - La guerre de partisans - 1812 : La campagne de Russie
Denis Davidov – La guerre de partisans – 1812 : La campagne de Russie

DATE DE PARUTION : 15/09/2016
EDITEUR : CNRS
COLLECTION : Biblis
EAN : 9782271091765
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 124
POIDS : 0,100 Kg
DIMENSIONS : 11 x 18 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Denis Davidov (1784-1839) fut lieutenant-colonel de cavalerie russe. Il est l’auteur de deux ouvrages : un journal, tenu lors des opérations auxquelles il participa en 1812 et une contribution théorique, La Guerre de partisans.
Présentation de l’éditeur :
Dans la littérature consacrée aux guerres irrégulières, Denis Davidov occupe une place importante. Soldat de l’armée russe, il a été à l’origine de l’organisation de la guerre de partisans qui contribua à la débâcle de la Grande Armée, lors de la retraite de Russie en 1812. Contemporain et ami de Pouchkine, il sert de prototype au personnage du hussard Denissov dans La guerre et la paix de Tolstoï.
Dans La Guerre de partisans, traité rédigé en 1821, et ici réédité, Davidov nous donne les clés de son succès, du choix des partisans à la prise en compte de l’espace, en passant par une attention portée aux vêtements et la coupure des lignes de communication de l’adversaire. Organisateur énergique, aimant le risque, appréciant l’initiative, Davidov faisait partie de cette époque et de ce milieu, aujourd’hui lointain sinon exotique, où le risque physique, le jeu et la guerre faisaient tout un.
« Denis Davidov fut, avec son flair aigu, le premier à comprendre l’efficacité de cette arme terrible qui, sans se soucier des règles de l’art militaires, anéantissait les Français. C’est à lui que revient la gloire d’avoir fait le premier pas pour l’adoption de cette technique de guerre. Le premier détachement de guérilla fut formé par Davidov le 24 août », Tolstoï.

Elie Picard (1779-1859) – Mémoire d’un grognard

Elie Picard (1779-1859) - Mémoire d'un grognard
Elie Picard (1779-1859) – Mémoire d’un grognard

DATE DE PARUTION : 13/09/2016
EDITEUR : PBCO Editions
COLLECTION : NC
EAN : 9782350420516
Caractéristiques :
RELIURE : Relié
NOMBRE DE PAGES :112
POIDS : 0,600 Kg
DIMENSIONS : 18 x 26 cm
ILLUSTRATIONS : 150 photos et illustrations
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Patrick Binet est Membre de quatorze associations généalogiques et auteur de huit ouvrages de généalogie. Collectionneur de passionné de médailles et décorations.
Préface : Jean Tulard, membre de l’Institut, principal spécialiste de l’histoire du Consulat et de l’Empire­. Il a contribué à plus d’une cinquantaine d’ouvrages, seul, en collaboration ou en tant que directeur de la publication. Il est membre de l’Académie des sciences morales et politiques depuis 1994, élu à la section histoire et géographie au fauteuil de Roland Mousnier.
Avant-propos : SAI Prince Charles Bonaparte, aîné de la seule branche survivante des descendants en ligne masculine et légitime de Charles Bonaparte, père de Napoléon Ier, via Jérôme Bonaparte, frère de l’Empereur et oncle de Napoléon III.
Présentation de l’éditeur :
Picard, que rien a priori ne devait conduire loin de sa bonne ville de Loches en Touraine, connaîtra, souvent dans l’ombre de Napoléon, une destinée certes glorieuse mais fréquemment inhumaine. Le plus grand des hasards lui a permis de survivre à des souffrances auxquelles peu d’entre nous auraient résisté.
Extraordinairement confiant, tout au long de ces quinze années durant lesquelles il sillonne­ une grande partie de l’Europe (Autriche, Prusse, Pologne, Espagne…), il prend soin de rédiger sur de simples feuillets les souvenirs que lui inspirent le cours de la vie et les batailles illustres où, dans l’ombre de l’Empereur, il participe à sa gloire et à celle de la France.
Pour avoir été détenu par les Espagnols sur les pontons de Cadix, de Portchester et, pire encore, dans l’île de Cabrera considérée comme le premier camp de concentration de l’Histoire, il n’existe pas de meilleur témoin de toutes ces souffrances endurées au nom de la guerre.
Ce sont ces cahiers, les mémoires de ce « Brave », retrouvés par Pascal Dubrisay, qui sont transcrits en intégralité dans l’ouvrage avec des commentaires d’époque et des compléments historiques apportés par les auteurs pour permettre au lecteur de suivre les pérégrinations du héros, ses combats, les personnalités qu’il a suivies ou affrontées, et ses souffrances morales et physiques après la capitulation de Bailén et durant ses six années de captivité.
« Un ouvrage qui apporte beaucoup à l’histoire de la période » comme l’écrit Jean Tulard qui en signe la préface.

D’une guerre à l’autre – Que reste-t-il de 1870-1871 en 1914 ?

D'une guerre à l'autre - Que reste-t-il de 1870-1871 en 1914 ?
D’une guerre à l’autre – Que reste-t-il de 1870-1871 en 1914 ?

DATE DE PARUTION : 08/09/2016
EDITEUR : Riveneuve
COLLECTION : Histoire
EAN : 9782360133406
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 450
POIDS : 1,393 Kg
DIMENSIONS : 21 x 21 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Sous la direction de Jean-François Chanet (Sciences-Po Paris), François Cochet (Université de Lorraine, Metz), Olivier Dard (Université de Paris Sorbonne, Paris IV), Eric Necker (Musée de le Guerre de 1870 et de l’Annexion) Jakob Vogel (Sciences-Po Paris).
Présentation de l’éditeur :
Mettre en relation la guerre de 1870 et la Première Guerre mondiale, en dépassant une historiographie ancienne qui s’est développée dans un cadre essentiellement national ; tel est le propos du présent ouvrage, fruit d’un colloque international qui s’est tenu à Gravelotte en 2014, au Musée départemental de la Guerre de 1870 et de l’Annexion. Cette réévaluation des rapports entre ces deux guerres de 1914 et 1870 est abordée à travers différentes pistes comme les relations internationales et les idées politiques, les aspects militaires que ce soit la doctrine militaire ou la comparaison entre les combats de 1870 et les première campagnes d’août 1914, la mémoire de la guerre de 1870, la religion, ou encore la représentation artistique.
Cette mise en relation des deux conflits se présente ainsi comme une introduction et un fondement aux nouvelles perspectives de recherche que motive la célébration du centenaire de la Première Guerre mondiale.

Adrien Duquesnoy – Un révolutionnaire malgré lui – Journal mai-octobre 1789

Adrien Duquesnoy - Un révolutionnaire malgré lui - Journal mai-octobre 1789
Adrien Duquesnoy – Un révolutionnaire malgré lui – Journal mai-octobre 1789

DATE DE PARUTION : 08/09/2016
EDITEUR : Mercure de France
COLLECTION : Le Temps retrouvé
EAN : 9782715243576
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 297
POIDS : 0,345 Kg
DIMENSIONS : 14 x 20,5 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Oui
À propos de l’auteur :
Édition présentée et annotée par Guillaume Mazeau.
Présentation de l’éditeur :
Issu d’une famille réputée dans le monde de la robe, l’avenir d’Adrien Duquesnoy, né en 1759 à Briey, en Lorraine, semble tout tracé : il s’inscrit lui-même au barreau, s’installe à Nancy, où il s’intègre dans la bonne société, dans une relative discrétion. Mais à partir de 1787, la crise que traverse la monarchie va bouleverser sa vie. Après avoir participé à l’Assemblée provinciale, il est choisi en 1789 comme représentant du Tiers état pour aller aux États généraux.
À Versailles, tout s’accélère de manière totalement imprévue. Âgé de 30 ans, cet homme banal, chargé d’attentes et d’espérances, participe à l’effondrement du régime. Pétri d’indépendance et de courage, Duquesnoy se jette dans une révolution que personne n’avait réellement anticipée, dont il choisit pourtant d’être un des acteurs. Oscillant entre l’enthousiasme, l’humour acéré, la peur voire le cynisme, balançant entre des émotions contraires, le député de Bar-le-Duc témoigne des problèmes quotidiens que les hommes ordinaires de la Révolution ont dû affronter.
Dès les premiers jours, il décide de consigner par écrit son expérience pour mieux la comprendre, mais aussi pour que ses électeurs puissent se faire une opinion des événements. Tenant à la fois du bulletin, du journal et de la correspondance, ce récit exprime d’une façon exceptionnelle la manière dont un député d’abord modéré devient, au fil des événements, un révolutionnaire.

Leipzig – La bataille des Nations 16-19 octobre 1813

Leipzig - La bataille des Nations 16-19 octobre 1813
Leipzig – La bataille des Nations 16-19 octobre 1813

DATE DE PARUTION : 08/09/2016
EDITEUR : Perrin
COLLECTION : Tempus
EAN : 9782262066598
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 662
POIDS : 0,440 Kg
DIMENSIONS : 10,9 x 17,8 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Oui
À propos de l’auteur :
Belge et francophone, Professeur à l’université de Namur, Bruno Colson, spécialiste d’histoire militaire, a publié notamment La Culture stratégique américaine. L’influence de Jomini, L’Art de la guerre, de Machiavel à Clausewitz et, chez Perrin, a présenté le De la guerre de Napoléon. Il vient également de publier une biographie très attendue de Clausewitz.
Présentation de l’éditeur :
Réédition au format poche du livre paru en 2013.
La bataille de Leipzig, du 16 au 19 octobre 1813, est la plus gigantesque des batailles napoléoniennes par sa durée, ses effectifs (près de 500 000 hommes engagés) et son étendue géographique (à peu près quinze kilomètres carrés). Jamais de tels effectifs n’avaient été mobilisés pour un affrontement en rase campagne. Première défaite de Napoléon sur un champ de bataille, ces combats font perdre l’Allemagne à l’Empereur et sonnent le glas de son Grand Empire.
Si on connaît peu Leipzig en France, en Allemagne, en revanche, la Völkerschlacht (la bataille des Nations) tient une place primordiale dans la conscience nationale : elle est le couronnement des « guerres de libération ». Salué par la critique, ce livre magistral, en restituant les faits aussi fidèlement que possible, démasque certains mythes tenaces.

Clausewitz – Bruno Colson

Clausewitz - Bruno Colson
Clausewitz – Bruno Colson

DATE DE PARUTION : 08/09/2016
EDITEUR : Perrin
COLLECTION : Biographies
EAN : 9782262038380
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 517
POIDS : 0,700 Kg
DIMENSIONS : 15,4 x 24 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Oui
À propos de l’auteur :
Bruno Colson est l’auteur de nombreux ouvrages d’histoire militaire qui font autorité, notamment d’un Leipzig. La bataille des Nations qui a été couronné par le prix du premier Empire de la Fondation Napoléon et ressort actuellement en Tempus. Spécialiste de la période napoléonienne, il est professeur à l’université de Namur où il enseigne notamment l’histoire de la guerre et de la stratégie.
Présentation de l’éditeur :
Carl von Clausewitz (1780-1831) appartient à la catégorie des illustres inconnus dont l’œuvre a masqué la vie. C’est en effet grâce à Vom Kriege (De la guerre), publié quelques années après sa mort, qu’il acquiert une célébrité qui va défier le temps. Cet immense traité reste considéré comme le plus important jamais consacré aux questions militaires et stratégiques, inspirant les plus grands généraux, mais également des intellectuels comme Guy Debord, Raymond Aron ou René Girard.
Or, Clausewitz a été aussi un officier supérieur de premier ordre et un acteur influent des guerres napoléoniennes. Témoin de la « grande catastrophe » de 1806, il devient l’un des artisans de la réforme de l’armée prussienne des années 1808-1811, puis participe à la campagne de Russie dans l’armée du tsar, la Prusse étant alors alliée de Napoléon, ce qui lui vaut une disgrâce durable à sa cour. On le retrouve dans les états-majors et sur les principaux champs de bataille jusqu’à Ligny et Waterloo où ses décisions prirent une portée considérable.
Général, penseur, conseiller à l’occasion frondeur, mari aimant et ami exemplaire, il consacra les dernières années de sa vie à rédiger les récits de ses principales campagnes et à écrire son chef-d’œuvre. Avec l’exigence et le talent qui le caractérisent, Bruno Colson est parti pendant plusieurs années à sa découverte, exhumant notamment de nombreuses archives inédites pour restituer l’homme dans ses multiples facettes.

Le ministère du faste – La Maison de l’empereur Napoléon III

Le ministère du faste - La Maison de l'empereur Napoléon III
Le ministère du faste – La Maison de l’empereur Napoléon III

DATE DE PARUTION : 31/08/2016
EDITEUR : Fayard
COLLECTION : Lieux et expressions pouvoir
EAN : 9782213701530
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 448
POIDS : 0,665 Kg
DIMENSIONS : 15,3 x 23,5 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Oui
À propos de l’auteur :
Agrégé d’histoire, Xavier Mauduit est coauteur d’émissions et chroniqueur sur France Inter. Il a notamment publié L’Homme qui voulait tout. Napoléon, le faste et la propagande (Autrement, 2015). Sa thèse de doctorat dont est issu le présent livre a reçu le prix Mérimée en 2013.
Présentation de l’éditeur :
Longtemps après la chute de 1870, le souvenir du faste du Second Empire était encore vif dans les esprits, suscitant tout autant fascination et condamnation. Cette  » légende noire  » s’est cependant construite sur une réalité : l’importance accordée à la théâtralité du pouvoir napoléonien, gage de prospérité. Au coeur de cette mise en scène du pouvoir se trouve une institution : la Maison de Louis-Napoléon Bonaparte.
A la faveur d’un formidable travail d’archives, Xavier Mauduit livre une enquête inédite sur une institution inspirée des grandes cours royales de l’Ancien Régime, mais devant répondre aux exigences d’un temps nouveau (proximité avec le peuple, ascension de la bourgeoisie, économie budgétaire). L’auteur suit pas à pas ces hommes et ces femmes, dignitaires, employés, domestiques, qui participèrent à l’effort de légitimation du pouvoir de celui qui fut premier président de la République française puis empereur.
Rivalités, logiques de carrières, jusqu’aux conditions de travail, Xavier Mauduit dresse un riche tableau social de cette Maison. Mais il lui rend surtout son rôle politique : en effet, la maison de l’empereur ne fut pas seulement l’institution en charge de l’organisation des divertissements du régime, elle participa, de ce fait, à la mise en place d’une véritable politique de l’image, essentielle pour le Second Empire.

Joseph Bonaparte

Joseph Bonaparte
Joseph Bonaparte

DATE DE PARUTION : 25/08/2016
EDITEUR : Editions Perrin
COLLECTION : Biographie
EAN : 9782262048730
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 752
POIDS : 0,839 Kg
DIMENSIONS : 15,6 x 24,1 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Oui
À propos de l’auteur :
Directeur de la Fondation Napoléon, Thierry Lentz est l’auteur d’ouvrages nombreux et remarqués sur le Consulat et l’Empire.
Présentation de l’éditeur :
Joseph Bonaparte (1768-1844) a joué un rôle considérable pendant la Révolution puis sous le gouvernement de son frère cadet, Napoléon. Un simple survol des fonctions qu’il occupa durant ce quart de siècle suffi t à en prendre la mesure : président du district d’Ajaccio, commissaire des guerres, ambassadeur, député, conseiller d’État, sénateur, grand électeur de l’Empire, roi de Naples, roi d’Espagne, lieutenant général de l’empereur en 1814, président du Conseil des ministres durant les Cent-jours. Son rôle politique actif fut donc de premier plan, marqué par une relation très particulière avec Napoléon dont il fut peut-être le seul ami.
Après 1815, sa position ne fut pas non plus secondaire, malgré son départ d’Europe pour un long exil de près de 25 ans aux Etats-Unis où il devint un personnage très en vue, jusque dans les milieux offi ciels. Il demeura de plus une sorte de régent moral pour le compte du roi de Rome puis, après la mort de celui-ci (1832), devint prétendant au trône impérial. L’âge venant, il se raidit dans cette position et se heurta à son neveu Louis-Napoléon, le futur Napoléon III. Inhumé à Florence après sa mort dans cette ville, en 1844, il rejoignit son frère sous le dôme des Invalides en 1862.

Vie de Napoléon – Stendhal

Vie de Napoléon - Stendhal
Vie de Napoléon – Stendhal

DATE DE PARUTION : 24/08/2016
EDITEUR : Editions Payot
COLLECTION : Petite Bibliothèque Payot
EAN : 9782228916233
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 288
POIDS : 0,175 Kg
DIMENSIONS : 11 x 17 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Edition annotée par Louis Royer et Albert Pingaud.
Henri Beyle, plus connu sous le pseudonyme de Stendhal, né le 23 janvier 1783 à Grenoble et mort le 23 mars 1842 à Paris d’apoplexie, est un écrivain français, connu en particulier pour ses romans Le Rouge et le Noir et La Chartreuse de Parme. (Source : Wikipedia)
Présentation de l’éditeur :
Cette «Vie de Napoléon», composée à Milan en 1817-1818, est l’un des deux essais que Stendhal a consacrés à l’Empereur, le deuxième étant «Mémoires sur Napoléon» (1836-1837). Elle fut écrite pour répondre à Madame de Staël qui, dans ses «Considérations sur la Révolution française», avait attaqué Napoléon, auquel Stendhal, qui le plaçait plus haut que César même, vouait une véritable passion… n’excluant pas, comme il le montre ici, la critique.

Suivez l'actualité du livre napoléonien, Premier et second Empire !