La cour impériale sous le Premier et le Second Empire

La cour impériale sous le Premier et le Second Empire - Jacques-Olivier Boudon
La cour impériale sous le Premier et le Second Empire – Jacques-Olivier Boudon

DATE DE PARUTION : 01/12/2016
EDITEUR : SPM
COLLECTION : Institut Napoléon
EAN : 9782917232637
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 176
POIDS : 0.235 Kg
DIMENSIONS : 16 x 24 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Ont contribué à cet ouvrage: Éric Anceau, Jacques-Olivier Boudon, Pierre Branda, Bernard Chevallier, Vincent Haegele, Jehanne Lazaj, Xavier Mauduit, Natalie Petiteau, Olivier Varlan, Charles-Éloi Vial, Laetitia de Witt.
Présentation de l’éditeur :
Avant même la proclamation de l’Empire, en 1804, Napoléon Bonaparte s’entoure d’une cour qui joue un rôle essentiel dans la transformation monarchique du régime et contribue ensuite à l’enraciner dans le pays mais aussi au regard de l’Europe. S’inspirant du modèle de son oncle, Napoléon III en usera de même en redonnant tout son lustre à la cour qu’il installe à partir de 1852. Or longtemps, l’historiographie a négligé la cour impériale comme appartenant à un passé révolu. Au mieux les historiens s’y intéressaient pour y traquer les petites intrigues nouées autour des souverains ou pour évoquer la « fête impériale ». En réalité, la cour des deux empires revêt une importance considérable non seulement dans la construction d’une monarchie modernisée, même si elle s’inspire des modèles du passé, mais aussi dans la fondation d’une quatrième dynastie qui a besoin de se créer une clientèle et de se donner à voir. La politique du faste qui découle de la reconstruction de la cour en est une illustration.
Au-delà des fastes et des fêtes que ces deux cours impériales ont engendrés, il s’agira de comprendre son fonctionnement, les institutions qui la régissent, les hommes et les femmes qui l’animent, les lieux où elle se déploie. Enfin une interrogation particulière sera portée au rôle politique, voire diplomatique, que joue la Cour sous le Premier et le Second Empire. Cette approche croisée vise à reconsidérer le poids des cours monarchiques dans la France du XIXe siècle et s’inscrit dans le cadre du renouveau des études sur ce champ de recherche.

Napoléon Bonaparte – Correspondance générale – Tome 13 : janvier 1813 – juin 1813

Napoléon Bonaparte - Correspondance générale - Tome 13
Napoléon Bonaparte – Correspondance générale – Tome 13 : janvier 1813 – juin 1813

DATE DE PARUTION : 23/11/2016
EDITEUR : Fayard
COLLECTION : Histoire
EAN : 9782213701776
Caractéristiques :
RELIURE : Relié
NOMBRE DE PAGES : 1488
POIDS : 1.754 Kg
DIMENSIONS : 16 x 24,3 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Oui
À propos de l’auteur :
Pierre Branda est historien, spécialiste des questions financières et économiques de l’époque napoléonienne. Il a publié, en collaboration avec Thierry Lentz, Napoléon, les colonies et l’esclavage (Fayard, 2006) et Le Prix de la Gloire (Fayard, 2007).
Présentation de l’éditeur :
En ce début d’année 1813, L’Empire est à sauver, l’armée à reconstruire. L’entreprise s’annonce titanesque et pourtant, l’empereur va relever le défi. Grâce au tome de cette correspondance consacrée à la première moitié de l’année 1813, nous devenons ses compagnons privilégiés, comme introduits dans le « coeur du secret », témoins de son prodigieux travail de reconstruction. Tandis que les craquements au sein de son Empire ne peuvent plus être ignorés, Napoléon ne paraît pas faiblir, comme si les mauvaises nouvelles n’avaient pas prise sur lui.
Mieux, elles semblent le galvaniser. Jamais il n’a autant dicté que pendant les six premiers mois de 1813 : 2925 lettres dont 707 pour le seul mois de juin. Ce record démontre que ses capacités, loin d’être entamées, étaient au contraire non seulement intactes mais peut être plus aiguisées que jamais. Page après page, le génial architecte est à l’oeuvre, répétant, insistant, scrutant chaque détail et paraissant plus déterminé que jamais.
Pourtant, le bal des défections s’ouvre alors : tandis que les aigles français reculent partout en Allemagne, les alliés de Napoléon sont en plein désarroi. Malgré la prégnance de la chose militaire dans ce treizième volume de la correspondance de Napoléon, les lettres diplomatiques et politiques sont nombreuses. Où l’on découvre que l’empereur, ne se fiant plus qu’à son seul génie, s’aveugle chaque jour davantage.

Dictionnaire des généraux étrangers au service de Napoléon

Dictionnaire des généraux étrangers au service de Napoléon
Dictionnaire des généraux étrangers au service de Napoléon – Alain Pigeard

DATE DE PARUTION : 20/11/2016
EDITEUR : Soteca
COLLECTION : Histoire
EAN : 9791091561938
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 400
POIDS : 0.695 Kg
DIMENSIONS : 15 x 23 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Alain Pigeard est vice-président du Souvenir Napoléonien. Enseignant, docteur en droit et docteur en histoire en Sorbonne, il est l’auteur de nombreux articles et livres sur l’époque napoléonienne dont plusieurs ouvrages de référence. Chez le même éditeur, il est l’auteur d’Arcole, un pont vers la légende et Leipzig, la bataille des Nations.
Présentation de l’éditeur :
Les amateurs d’histoire militaire du Premier Empire possèdent tous dans leur bibliothèque l’indispensable ouvrage de Georges Six, le célèbre Dictionnaire biographique des généraux & amiraux français de la Révolution et de l’Empire. Son complément, pour la période 1815, est la rare publication de Dominique La Barre de Raillicourt. Mais quid des généraux étrangers ? Six en donne une simple liste très incomplète. Cet ouvrage manquait. Il existe aujourd’hui, et c’est le seul. Près de 500 noms de généraux badois, bavarois, belges, danois, grecs, hessois, hollandais, irlandais, italiens, napolitains, polonais, portugais, saxons, suisses, westphaliens, wurtembergeois etc. sont maintenant réunis dans un livre en langue française et accessible à tous. Cet ouvrage deviendra vite un outil de travail indispensable dans votre bibliothèque et évitera de nombreuses et fastidieuses recherches.

Le coup d’Etat du 2 décembre 1851 – Patrick Lagoueyte

Le coup d'Etat du 2 décembre 1851
Le coup d’Etat du 2 décembre 1851 par Patrick Lagoueyte

DATE DE PARUTION : 17/11/2016
EDITEUR : CNRS
COLLECTION : Histoire
EAN : 9782271086549
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 354
POIDS : 0.506 Kg
DIMENSIONS : 15 x 23 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Professeur agrégé et docteur en histoire, Patrick Lagoueyte est notamment l’auteur de La vie politique en France au XIXe siècle (1989).
Présentation de l’éditeur :
Ce livre présente une étude originale et complète d’un événement pourtant fréquemment étudié : le coup d’Etat du 2 décembre 1851, organisé par Louis Napoléon Bonaparte contre les institutions républicaines dont il était le premier président élu au suffrage universel masculin. Une étude originale parce qu’à la différence de celles qui l’ont précédée, elle ne se limite pas aux organisateurs du coup, le Prince-Président, Morny et Maupas.
Elle décrit en effet l’opération et sa contestation dans son ampleur nationale, avec la diversité des situations provinciales. Longtemps ignorés, les relais locaux sont au coeur du travail de Patrick Lagoueyte qui restitue leur action : préfets, militaires, magistrats, etc. Une étude complète car elle ne s’intéresse pas seulement aux journées du coup d’Etat, mais s’étend aux premiers mois qui le suivent.
Débordant d’initiatives, le futur Napoléon III jette alors les bases d’une dictature destinée à éradiquer l’opposition républicaine. Marquée par un recul politique et par une justice d’exception, cette époque est aussi celle d’une accélération de l’entrée de la France dans l’ère de la communication et de la modernité.

Histoire du Consulat et du Premier Empire – Jean-Philippe Rey

Histoire du Consulat et du Premier Empire
Histoire du Consulat et du Premier Empire par Jean-Philippe Rey

DATE DE PARUTION : 17/11/2016
EDITEUR : Perrin
COLLECTION : Synthèses historiques
EAN : 9782262044534
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 526
POIDS : 0.690 Kg
DIMENSIONS : 16 x 24 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Oui
À propos de l’auteur :
Docteur en histoire, Jean-Philippe Rey est professeur agrégé en classes préparatoires aux grandes écoles à Lyon. Il a notamment publié Administrer Lyon sous Napoléon et, avec Bruno Benoit, Les Cent-Jours.
Présentation de l’éditeur :
Le Consulat et le Premier Empire représentent incontestablement un moment décisif de l’histoire européenne. A la suite de la Révolution, ils forment une sorte d’incubateur de l’histoire du continent au XIXe siècle par l’encouragement paradoxal aux idées libérales et nationales, aussi bien que par la tentative de penser et de fonder un système politique, social, économique et idéologique à l’échelle du continent. Napoléon pensa et construisit en effet progressivement un système continental incluant différentes régions avec une intensité variable selon leur importance géopolitique, leur éloignement du centre et l’ancienneté de leur assujettissement.
Loin de chercher à imposer aveuglément un modèle uniforme, mais sans renoncer à l’idéal modernisateur hérité des Lumières et de la Révolution, l’Empereur sut jouer avec les échelles. C’est la difficulté qu’il éprouva à stabiliser ce système complexe – et peut-être à concevoir sa stabilisation – qui expliqua son échec final. Ce que l’on résume souvent par son incapacité à faire la paix fut bien plutôt sa difficulté à stopper le mouvement qui permettait au système de tenir en l’alimentant sans cesse de nouvelles conquêtes et en le maintenant en quelque sorte sous tension.
A l’intérieur, l’œuvre fut immense, idéologiquement très cohérente, et largement pérenne. La prise en compte des nombreux travaux auxquels a donné lieu le bicentenaire de la période napoléonienne qui vient de s’achever et de points de vue étrangers, notamment d’historiens britanniques et italiens, nourrit cette synthèse fluide et agréable à lire.

Chirurgien de Napoléon III – Auguste Nélaton (1807-1873) ou La Guerre de 70 aurait-elle pu être évitée ?

Chirurgien de Napoléon III - Auguste Nélaton (1807-1873) ou La Guerre de 70 aurait-elle pu être évitée ?
Chirurgien de Napoléon III – Auguste Nélaton (1807-1873) ou La Guerre de 70 aurait-elle pu être évitée ?

DATE DE PARUTION : 15/11/2016
EDITEUR : SPM
COLLECTION : Histoire
EAN : 9782917232545
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 370
POIDS : 0.530 Kg
DIMENSIONS : 18,5 x 29 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Oui
À propos de l’auteur :
Denis HANNOTIN, ingénieur de l’École navale, après une première carrière dans la Marine nationale, en a effectué une seconde, dans les services au sein de grandes entreprises internationales et dans les organisations professionnelles. Désormais, il se consacre à l’Histoire : c’est ainsi qu’avec Christine Moissinac, il a co-écrit un Antoine-Rémy Polonceau (1778-1847) – Un homme libre – Un ingénieur au parcours éclectique, édité aux Presses des Ponts en 2011, et qu’après avoir obtenu un master 2 d’Histoire à la Sorbonne (Paris IV), il a publié en 2014 aux Éditions Christian un Jean-François-Constant Mocquard (1791-1864), chef de cabinet de Napoléon III.
Avant Propos : Eric Anceau.
Préface : Dr. Judet.
Postface : Francis Choisel.
Présentation de l’éditeur :
Auguste Nélaton suit l’Empereur depuis 1864 et est nommé « Chirurgien ordinaire » en 1866 et « Chirurgien Consultant des Maisons Impériales Napoléon » en 1869. Le retrouver ici, c’est partager avec lui les souffrances qu’a connues Napoléon III des années 1860 jusqu’à ce funeste 9 janvier 1873 et partager ses inquiétudes et ainsi prendre conscience des lourdes responsabilités de tout médecin en charge de la santé d’un chef d’Etat.
En l’occurrence, comment ne pas s’interroger sur celle de Napoléon III face au contexte politique international à la veille de cette guerre de 1870.

L’Économie selon Napoléon – Monnaie, banque, crises et commerce sous le Premier Empire

L’Économie selon Napoléon - Monnaie, banque, crises et commerce sous le Premier Empire
L’Économie selon Napoléon – Monnaie, banque, crises et commerce sous le Premier Empire

DATE DE PARUTION : 04/11/2016
EDITEUR : Vendémiaire
COLLECTION : Bibliothèque du XIXe Siècle
EAN : 9782363582461
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 480
POIDS : 0.465 Kg
DIMENSIONS : 14,5 x 20 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Pierre BRANDA, chef du service Patrimoine de la Fondation Napoléon, a publié de nombreux livres sur la période napoléonienne, dont La Guerre secrète de Napoléon : Île d’Elbe 1814-1815 (Perrin, 2014), Le Prix de la gloire. Napoléon et l’argent (Fayard, 2007) et Joséphine. Le paradoxe du cygne (Perrin, 2016).
Présentation de l’éditeur :
L’économie, une passion napoléonienne ? L’idée aujourd’hui ne fait plus aucun doute. Rapports quotidiens sur la situation de la Trésorerie, prix des denrées, qualité des récoltes, cours de la rente, difficultés de certaines entreprises : l’Empereur voulait tout savoir… et se mêlait de tout. Créateur de la Banque de France et du franc germinal, introducteur de nouveaux principes budgétaires, il réorganisa profondément le système monétaire et financier de notre pays.
À bien des égards, le règne de Napoléon constitue une période déterminante sur le plan économique et surtout riche d’enseignements pour notre monde contemporain. De l’endettement public aux crises qui ponctuèrent son règne, du Brexit inversé que fut le blocus continental à l’influence de la finance, en passant par l’analyse des cycles de la croissance, ou encore le commerce extérieur : c’est tout le Consulat et le Premier Empire qu’on redécouvre ici sous un angle très actuel et inédit.
Une réflexion qui réunit, sous la direction de Pierre Branda, vingt-cinq historiens parmi les plus réputés de la période, notamment Jacques-Olivier Boudon, Thierry Lentz, Jean Tulard, Emmanuel de Waresquiel…

La Grande Armée à la conquête de l’Angleterre – Le plan secret de Napoléon

La Grande Armée à la conquête de l'Angleterre - Le plan secret de Napoléon
La Grande Armée à la conquête de l’Angleterre – Le plan secret de Napoléon

DATE DE PARUTION : 04/11/2016
EDITEUR : Vendémiaire
COLLECTION : Bibliothèque du XIXe Siècle
EAN : 9782363582478
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 320
POIDS : 0.255 Kg
DIMENSIONS : 14,5 x 20 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Nicola Todorov est chercheur associé au Centre d’histoire du XIXe siècle et directeur adjoint de la Revue de géographie historique. Ses recherches portent sur l’Europe à l’époque napoléonienne.
Présentation de l’éditeur :
En histoire, ce qui n’a pas eu lieu, ce qui a échoué, ou avorté, est généralement considéré comme nul et non avenu. C’est bien ce qui s’est passé pour les ambitions de Napoléon concernant l’Angleterre, depuis deux siècles passées sous silence, ou traitées à la légère, parce qu’elles n’ont pas abouti. Elles sont pourtant la clé de toute sa politique étrangère depuis 1810, et permettent d’éclairer d’un nouveau jour toutes les décisions qu’il prit depuis lors, jusqu’à l’issue fatale de la campagne de Russie, dans laquelle il a été entraîné malgré lui par les préparatifs du tsar Alexandre : on les a souvent considérées comme irrationnelles ou contradictoires, alors qu’elles s’inscrivent en toute logique dans ce plan secret.
Ainsi, les annexions tentaculaires des années 1810 à 1812 s’expliquent d’abord par la nécessité de contrôler les ports européens, bases navales indispensables au débarquement. Ainsi, la prolongation interminable de la guerre d’Espagne témoigne de la volonté d’inciter les Britanniques à dégarnir leur territoire de leurs troupes… Ainsi, l’exploitation systématique des forêts, le recrutement intensif et la formation des équipages signalent que l’Empereur n’avait en rien renoncé à rebâtir une marine capable de faire pièce à la Navy.
La grande affaire de son règne, c’était bien l’invasion de l’Angleterre.

Les ministres de Napoléon

Les ministres de Napoléon - Thierry LENTZ
Les ministres de Napoléon – Thierry LENTZ

DATE DE PARUTION : 20/10/2016
EDITEUR : Perrin
COLLECTION : Tempus
EAN : 9782262043759
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 225
POIDS : 0.175 Kg
DIMENSIONS : 11 x 18 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Oui
À propos de l’auteur :
Directeur de la Fondation Napoléon, Thierry Lentz est un des meilleurs spécialistes de l’époque napoléonienne, auteur d’une trentaine d’ouvrages qui font autorité.
Présentation de l’éditeur :
Réédition de l’ouvrage paru en 1999 au format poche dans une nouvelle version entièrement refondue et augmentée de chapitres inédits en première partie.
Les inventeurs de la France contemporaine.
Napoléon appuya la marche de son gouvernement sur douze ministères, qui furent dirigés par trente-deux personnalités. Certaines sont encore très connues (Talleyrand, Fouché, Cambacérès, Maret, Carnot, etc.) ; d’autres sont tombées dans l’oubli, tels Gaudin (quinze ans aux Finances), Decrès (treize ans à la Marine), Regnier (douze ans à la Justice), Dejean (sept ans à l’Administration de la guerre), Bigot de Préameneu (six ans aux Cultes) et tant d’autres. Ils abattirent pendant quinze ans un travail considérable, à la tête de services centraux réduits. Cet ouvrage présente ces excellences et leurs équipes, étude qui permet de mieux connaître et comprendre le fonctionnement de l’État napoléonien et de son administration.

Bonaparte – 1769-1802

Bonaparte - 1769-1802 - Patrice Gueniffey
Bonaparte – 1769-1802 – Patrice Gueniffey

DATE DE PARUTION : 13/10/2016
EDITEUR : Gallimard
COLLECTION : Folio Histoire
EAN : 9782070793754
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 1120
POIDS : 0.725 Kg
DIMENSIONS : 12,8 x 19 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Oui
À propos de l’auteur :
Historien, spécialiste de l’histoire politique des xviiie et xixe siècles, Patrice Gueniffey est directeur d’études à l’EHESS et membre du Centre d’études sociologiques et politiques Raymond Aron (CNRS / EHESS). Il est l’auteur d’ouvrages sur la Révolution, le Consulat et l’Empire (notamment La Politique de la terreur, coll. Tel ; Le Dix-huit brumaire, coll. Les Journées qui ont fait la France ; Histoires de la Révolution et de l’Empire, Perrin) et sur l’histoire napoléonienne (1814. La campagne de France, aux Éditions Perrin).
Présentation de l’éditeur :
Réédition de l’ouvrage paru en 2013.
Thiers, Bainville, Lefebvre, Tulard… Napoléon ne manque pas de biographes. On s’en étonnerait à tort. Les hommes qui ont laissé une empreinte aussi profonde sur leur temps sont-ils si nombreux? L’histoire de Napoléon, son souvenir, son mythe ont littéralement obsédé le XIXe siècle et une partie du XXe. Aujourd’hui, la légende a pâli, le monde a changé. L’épopée guerrière de l’Empire ne fait plus guère rêver nos contemporains, pour qui la guerre apparaît l’incarnation du Mal. Mais Napoléon n’a pas été seulement un conquérant. Stratège hors pair, il est aussi le plus doué des élèves de Machiavel dans l’art de gouverner. Plus que le guerrier, c’est le Premier consul qui, pour avoir fini la Révolution et fondé les institutions dont elle avait eu l’idée, fascine encore. À la fois héros ancien et bourgeois moderne, il occupe une place unique dans l’histoire universelle.
Ce premier volume, Bonaparte, retrace l’histoire du jeune Napoléon, de la Corse aux Tuileries, des années obscures de l’enfance jusqu’à la proclamation du Consulat à vie en 1802 où, sans encore porter le titre d’Empereur, il rétablit à son profit la monarchie héréditaire.

Suivez l'actualité du livre napoléonien, Premier et second Empire !