Archives de catégorie : Livres Second Empire

Les livres consacrés à la période du Second Empire.

L’impératrice Eugénie

L'impératrice Eugénie par Raphaël Dargent
L’impératrice Eugénie – Raphaël Dargent

DATE DE PARUTION : 10/11/2017
EDITEUR : Belin
COLLECTION : Portraits
EAN : 9782701197272
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 632
POIDS : 0.732 Kg
DIMENSIONS : 14 x 22 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Ebook ou Kindle.
À propos de l’auteur :
Raphaël Dargent est l’auteur de nombreuses biographies, parmi lesquelles Napoléon III. L’Empereur du peuple (2009), Marie- Antoinette. Le procès de la Reine (2012) et Anne d’Autriche. L’absolutisme précaire (2015).
Présentation de l’éditeur :
Le portrait flamboyant d’une impératrice déchue
Fille d’un officier espagnol rallié au Premier Empire, élevée au rang d’impératrice des Français par son mariage avec Napoléon III, Eugénie de Guzman eut une vie étonnante, fastueuse et tragique. Avec Stendhal pour ami, Mérimée pour confident, la reine Victoria pour conseillère, elle fut à la fois une égérie et une régente jalouse de son rôle politique. Sa vie bascula avec la chute du Second Empire, la disparition prématurée des siens et un exil d’un demi-siècle.
Ambitieuse, mondaine, souveraine, mais aussi mère exigeante et femme trompée, l’impératrice, dont on loua la beauté, la grâce ou la générosité, fut aussi jugée superficielle et coquette, autoritaire et réactionnaire. Elle fut habitée jusqu’à l’obsession par le sens de l’honneur, au risque parfois de heurter son entourage et d’égarer son jugement.
D’une plume alerte et élégante, Raphaël Dargent fait le récit de la vie d’Eugénie, interroge son caractère, sa manière d’incarner le pouvoir, son rapport à l’histoire, son action diplomatique, ses goûts artistiques. Tout en se glissant dans la peau de son personnage, il convoque de nombreux témoignages et dresse le portrait haut en couleur de l’impératrice Eugénie.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

L’armée de 1870-1871

L'armée de 1870-1871 - Loïc Bonal
L’armée de 1870-1871 – Loïc Bonal

DATE DE PARUTION : 03/10/2017
EDITEUR : Soteca
COLLECTION : NC
EAN : 9782376630067
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 100
POIDS : 0.386 Kg
DIMENSIONS : 19 x 26 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non.
À propos de l’auteur :
Le chef d’escadron Loïc Bonnal est actuellement militaire dans l’armée de Terre. Diplômé de l’Institut Politique de Paris, de Ecole Spéciale militaire de Saint-Cyr et de l’Ecole d’Etat-major de Saumur, il a contribué à la rédaction de l’Encyclopédie de la Seconde Guerre Mondiale (Robert Laffont, 2016) et écrit plusieurs articles sur le sujet des armées française et allemande de 1815 à 1945.
Présentation de l’éditeur :
Les défaites de l’armée de Napoléon III, qui signent la fin de son régime, ont été longuement et précisément évoquées par l’historiographie consacrée au sujet. Toutefois, certains des aspects de cette armée ou de ses particularités sont insuffisamment et rarement traités. Parmi ceux-ci, son passage de l’organisation du temps de paix à celle du temps de guerre, la dernière contribution de l’armée impériale à la guerre de l’Empire français contre la coalition prusso-allemande avant que celle-ci ne devienne celle de la République, et la contribution de l’Armée d’Afrique et des forces stationnées en Algérie au conflit, paraissaient mériter qu’on y prête attention.
Construit autour d’ordres de bataille très précis et complets, assorti d’une riche présentation de gravures ou de daguerréotypes, ce dossier a pour objet de sortir de l’ombre ces thèmes peu ou mal connus.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

L’Armée de Monsieur Thiers, 1871-1873

L'Armée de Monsieur Thiers, 1871-1873 - Georges Gugliotta
L’Armée de Monsieur Thiers, 1871-1873 – Georges Gugliotta

DATE DE PARUTION : 31/08/2017
EDITEUR : Bernard Giovanangeli
COLLECTION : Second Empire et guerre de 1870
EAN : 9782758701989
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 253
POIDS : 0.342 Kg
DIMENSIONS : 14 x 22,5 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non.
À propos de l’auteur :
GEORGES GUGLIOTTA est né à Marseille en 1948. Ancien élève du Lycée Thiers, des facultés d’Aix-en-Provence et de Montpellier et ancien auditeur de l’IHEDN, il est docteur en Histoire et docteur d’Etat de l’Université Paul Valéry, Montpellier III.
Présentation de l’éditeur :
L’armée de Versailles ! Un nom qui est entré dans l’Histoire par la répression de la Commune insurrectionnelle de Paris lors de la semaine sanglante de 1871. Née au lendemain d’une défaite humiliante et d’une capitale révoltée, elle est alors reconstituée à la hâte par Adolphe Thiers, homme politique le plus intelligent de son temps, qui se voit également comme un grand chef de guerre. S’appuyant sur le général de Cissey, ministre de la Guerre très énergique, il reconstitue en quelques mois un outil militaire qui constitue en fait le chaînon fondateur d’une organisation qui perdurera jusqu’en 1940.
Sur fonds de conflit larvé entre une Assemblée monarchiste et un chef du pouvoir exécutif qui a fait le choix d’une République conservatrice, cette étude analyse la lente reconstitution d’une armée qui, après l’écrasement brutal des fédérés parisiens, tournera la page d’une organisation dépassée, se remettra en question, tout en dissimulant au regard de l’occupant ses forces nouvelles jusqu’à la libération complète du territoire.
Ce qui vaudra à Thiers le surnom de « libérateur du territoire » et marquera alors la fin de « son armée ».

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

Le 4 septembre 1870 – L’invention de la République

Le 4 septembre 1870 - L'invention de la République - Pierre Cornut-Gentille
Le 4 septembre 1870 – L’invention de la République – Pierre Cornut-Gentille

DATE DE PARUTION : 24/08/2017
EDITEUR : Perrin
COLLECTION : NC
EAN : 9782262072094
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 224
POIDS : 0.284 Kg
DIMENSIONS : 14 x 21 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : OUI
À propos de l’auteur :
Avocat très en vue -actuellement défenseur de Pénélope Fillon-, Pierre Cornut-Gentille est aussi un historien de renom, et de beau style. Il a publié chez Perrin L’honneur perdu de Marie de Morell ; La baronne de Feuchères ; Un scandale d’Etat. L’affaire Prince ; Madame Roland. Une femme en révolution.
Présentation de l’éditeur :
Le récit parfois haletant d’une journée dont on a oublié qu’elle aussi a fait la France.
Le 2 septembre 1870, la France subit, à Sedan contre la Prusse, l’une des plus terribles défaites de son histoire. Napoléon III est prisonnier. A Paris, la nouvelle provoque la sidération, et la foule réclame l’abolition de l’Empire. Le 4 septembre, en quelques heures, la déchéance est votée, un gouvernement de la Défense nationale est constitué et la République est proclamée, dans une grande agitation, mais sans aucune goutte de sang, ce qui est sans précédent depuis 1789. Entre le Palais-Bourbon envahi, les Tuileries désertées, l’Hôtel de Ville et le ministère de l’Intérieur en ébullition, se joue et s’écrit un grand moment d’histoire de la France, puisque depuis lors la République, réinventée en un seul jour, n’a désormais plus cessé d’être notre régime institutionnel, mis à part la parenthèse de Vichy. L’auteur relate heure par heure et de lieu en lieu cette journée trop méconnue, mettant en scène l’impératrice Eugénie exfiltrée de son palais, le stupide ministre de la Guerre Palikao, le général Trochu, président du nouveau gouvernement, le vieil et vert orléaniste Thiers, les républicains de 1848 Grévy et Crémieux, les jeunes prudents comme J. Favre, J. Ferry, E. Picard, plus ardents comme Gambetta qui impose son énergie et son éloquence. Sur le fondement de ces événements, notre pays vit encore.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

Jules Dufaure – L’homme de la République (1798-1881)

Jules Dufaure - L'homme de la République (1798-1881) - Jean-Louis Berthet
Jules Dufaure – L’homme de la République (1798-1881) – Jean-Louis Berthet

DATE DE PARUTION : 22/06/2017
EDITEUR : Le Croît Vif/Les Indes savantes
COLLECTION : Témoignages
EAN : 9782361995577
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 106
POIDS : 0.540 Kg
DIMENSIONS : 1,50 x 22 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Ancien haut-fonctionnaire et élu local, auteur en 1987 d’Une histoire de France préfacée par Jacques Le Goff (Librairie Séguier), Jean-Louis Berthet a publié au Croît Vif deux essais personnels : Les Reflets de la Charente (2007) et Une Education politique en pays charentais (2008). Ses biographies dévoilent le romanesque de vies méconnues inséparables des paysages charentais : Un curé de campagne au pays du cognac (2010), Les Naufrages de Géricault (2012), Gustave Cuneo d’Ornano, le dernier bonapartiste charentais (2013) et Emile Gaboriau, le père du roman policier (2016).
Présentation de l’éditeur :
Ce fondateur mal connu de la République parlementaire fut un des grands hommes politiques français du XIXe siècle. Il personnifie, avec son ami Tocqueville, un centre gauche ouvert aux réformes, notamment sociales, mais hostile à tous les conservatismes comme aux violences révolutionnaires. Grand avocat, orateur réputé, chef de famille comblé, viticulteur compétent, académicien aimant les livres et la musique, ce fut le type même du bourgeois accompli.
Les circonstances n’en ont pas fait un homme d’Etat, ses qualités intimes ont surpassé ses qualités publiques, la recherche du bonheur l’a détourné des décorations, des titres et des honneurs. C’est justement en cela qu’il mérite d’être réhabilité, étant le contraire de ceux qui sacrifient leur vie aux chimères et aux illusions du pouvoir. Jules Dufaure s’identifie à la vie politique française du XIXe siècle, depuis la Restauration jusqu’à la consolidation de la IIIe République.
Sa longévité politique exceptionnelle est donc pour l’auteur l’occasion de dresser un tableau passionnant des régimes qui ont fait l’histoire de France, ainsi que des hommes célèbres que J. Dufaure a côtoyés. Le tableau de la Charente (Grézac) familiale de Dufaure ajoute, année après année, une touche provinciale et humaine à une vie publique lourde de contraintes.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

Les francs-tireurs de l’armée oubliée

Les francs-tireurs de l’armée oubliée – Charles Des Cognets

DATE DE PARUTION : 14/04/2017
EDITEUR : Presses Universitaires de Rennes
COLLECTION : Histoire
EAN : 9782753552548
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 276
POIDS : 0.486 Kg
DIMENSIONS : 16,5 x 24 cm
ILLUSTRATIONS : N&B
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Au terme d’une carrière professionnelle dans l’univers évolutif des nouvelles technologies, Charles des Cognets a choisi de se consacrer à l’étude de faits historiques récents en les étudiant à travers le regard et le vécu de celles et ceux qui en furent les acteurs, promoteurs et parfois victimes. Ses recherches sont donc toujours menées en priorité en analysant et en faisant ressortir le côté humain de l’Histoire, pour aider le lecteur à comprendre pourquoi et comment des hommes et des femmes ont pu à un moment donné se rassembler ou s’affronter autour d’un projet, d’une idée, d’une action, et contribuer ainsi à leur échelle aux événements majeurs de l’époque, comme ici ces francs-tireurs de la guerre de 1870 dans ce qui fut leur sort, à la fois choisi et subi, au cœur de cette Armée de l’Est oubliée dans les neiges du Jura et acculée contre la frontière suisse.
Présentation de l’éditeur :
Le xixe siècle ! Siècle de progrès et d’innovation dans tous les domaines. Mais pour la France, siècle tissé aussi de violentes révoltes, de révolutions sanglantes, et de guerres, avec parmi ces dernières, celle de 70, celle qui permit à la Prusse de souder autour d’elle un nouveau Reich, préparant le drame de la Commune et posant les ferments des désastres européens à venir. Abandonnant tout derrière eux, des francs-tireurs se levèrent à Toulouse, Marseille, Castres, Mulhouse, et autres villes et villages de France.
D’autres arrivèrent d’au-delà des mers. Malgré leurs diversités géographiques, culturelles et sociales, ils surent se rassembler sous l’autorité d’un officier de Marine breton parti de Rennes derrière la bannière brodée d’hermines. Voici leur vécu au fil des semaines, le vécu de ces paysans, artistes, financiers, commerçants, médecins, de ces combattants de tous âges, avec leurs souffrances et leurs très rares moments de bonheur.
Voici l’aventure militaire de la Légion bretonne, avec ses premières missions dans les Vosges, ses démêlées face à Garibaldi, ses combats sur la Loire et dans l’Est, jusqu’au dernier celui de la Cluse de Pontarlier en arrière-garde d’une armée misérablement oubliée dans les neiges par le ministre qui aurait dû la sauver. Internés en Suisse, ils firent partie de ceux qu’on appela les Bourbakis et dont le souvenir survit encore là-bas dans les mémoires, dans des monuments, et dans l’un des tout derniers panoramas d’Europe, celui de Lucerne, que le visiteur ne peut regarder et écouter sans une très grande émotion.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

France-Allemagne(s) 1870-1871 – La guerre, la Commune, les mémoires

France-Allemagne(s) 1870-1871 - La guerre, la Commune, les mémoires
France-Allemagne(s) 1870-1871 – La guerre, la Commune, les mémoires

DATE DE PARUTION : 06/04/2017
EDITEUR : Gallimard / Musée de l’Armée
COLLECTION : Albums Beaux livres
EAN : 9782072717321
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 304
POIDS : 1.138 Kg
DIMENSIONS : 19,5 x 25,5 cm
ILLUSTRATIONS : 350
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Édition publiée sous la direction de Mathilde Benoistel, Sylvie Le Ray-Burimi et Christophe Pommier.
Préface : David Guillet.
Présentation de l’éditeur :
La guerre de 1870-1871 constitue un moment fondateur dans la relation franco-allemande, autour de laquelle se noue, à l’époque, l’avenir de l’Europe. Elle met un terme à un équilibre fondé sur la prépondérance de la diplomatie, les grandes puissances étant collectivement responsables de la paix.
Ce conflit oppose un pays qui construit son unité depuis des siècles et l’a consolidée au gré de la succession des régimes politiques, à un autre, composé d’États plus jeunes, qui ne s’est pas encore véritablement constitué. En France, les premières défaites entraînent la chute de l’Empire et la proclamation de la République. Les tensions sociales préexistantes et l’élan de patriotisme soulevé par l’invasion allemande conduisent à la Commune de Paris et à une guerre civile. En Allemagne, la victoire parachève l’unification du pays, que symbolise la proclamation de l’Empire dans la galerie des Glaces à Versailles en 1871. De part et d’autre, la diversité et la multiplicité des mémoires de la guerre, françaises et allemandes, officielles ou personnelles, permettent de saisir l’impact durable du conflit sur les sociétés.
Ces événements, valorisés par un double regard français et allemand, s’inscrivent dans une perspective chronologique plus longue (1815-1919) qui en révèle les racines comme la portée, permettant d’en saisir les enjeux sociaux, économiques, militaires, culturels, géopolitiques, technologiques et idéologiques.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

Napoléon III – Alain Frerejean

Napoléon III - Alain Frerejean
Napoléon III – Alain Frerejean

DATE DE PARUTION : 29/03/2017
EDITEUR : Fayard
COLLECTION : Histoire
EAN : 9782213701424
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 392
POIDS : 0.684 Kg
DIMENSIONS : 15,3 x 23,6 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Kindle
À propos de l’auteur :
Alain Frerejean est l’auteur de nombreuses biographies, parmi lesquelles notamment Napoléon IV, un destin brisé (Albin Michel, 1997), Napoléon en mer : un feu roulant de questions (Éditions de la Bisquine, 2015) et C’était Georges Pompidou (Fayard, 2011).
Présentation de l’éditeur :
Louis-Napoléon Bonaparte n’est pas seulement notre premier président de la République. Il est aussi l’inventeur des voyages présidentiels, de la propagande, des grands défilés. Du contact avec la France profonde. Avec ses yeux mi-clos, son visage impénétrable, il agit en homme masqué. Déguisé en valet de sa mère pour échapper à la police autrichienne. En maçon pour s’évader de prison. En héritier des Bonaparte pour se faire élire président.
En président de la République pour la renverser. En soutien du pape et grand bâtisseur d’églises pour gagner l’appui des curés et de leurs fidèles, alors qu’il ne croit ni à Dieu ni à diable. Or voilà que tout se retourne contre lui. Est-ce l’effet de ses troubles de santé ? De l’influence néfaste d’une épouse ambitieuse ? Cette vie, véritable comédie du pouvoir caricaturée à l’envi, ne doit pas faire oublier les embellissements de Paris, le Paris de l’eau courante, des squares et des Expositions universelles.
Ni l’acquisition de Nice et de la Savoie. La création d’une France moderne, avec ses chemins de fer, l’éclairage au gaz, une industrie en progrès foudroyants et une agriculture florissante. Elle ne doit pas non plus occulter l’image d’Epinal, la fête impériale où la France entière applaudit les pantalons rouges et les cuirasses étincelantes.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

Les deux sièges de Paris 1870-1871

Les deux sièges de Paris 1870-1871
Les deux sièges de Paris 1870-1871 – André Bourachot et Henri Ortholan

DATE DE PARUTION : 05/12/2016
EDITEUR : Bernard Giovanangeli
COLLECTION : Second Empire et guerre de 1870
EAN : 9782758701743
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 528
POIDS : 0.865 Kg
DIMENSIONS : 16 x 24 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
André Bourachot, saint-cyrien, officier du génie, général de corps d’armée (2e section), est breveté de l’enseignement militaire supérieur. Il est notamment l’auteur d’un Camp retranché de Paris, 1792-1940.
Henri Ortholan, saint-cyrien, officier du génie, colonel (e.r.) est docteur en histoire. Il est l’auteur notamment d’une trilogie sur les armées de la Défense nationale.
Présentation de l’éditeur :
Paris, capitale de la France, subit deux sièges consécutifs, de l’automne 1870 au printemps 1871. Le premier est d’ailleurs davantage un blocus qu’un siège, celui qu’établissent les Prussiens et leurs alliés pendant la guerre qui les oppose à la France. Le second est un véritable siège en règle mené par une armée française reconstituée pour reconquérir Paris soulevé dans un contexte révolutionnaire latent depuis la fin de l’Empire, mais exacerbé par l’armistice du 28 janvier 1871. En abordant ces deux sièges comme un tout, il est possible de les mettre en perspective l’un par rapport à l’autre et de les placer dans le cadre plus général de l’histoire de Paris. Ces deux sièges présentent des similitudes et des différences et sont souvent militairement plus complémentaires que ce que l’historiographie décrit habituellement. En ce sens il y a chaque fois, d’un côté, Paris capitale de la France et, de l?autre, la province, qui rarement s’entraident, au mieux s’ignorent et, le plus souvent, s’affrontent. Cet affrontement s?est terminé en 1871 dans le sang et les destructions. Cette étude, qui s’intéresse tout particulièrement à Paris comme capitale se prévalant d?une longue tradition insurrectionnelle, conduit, bien au-delà des opérations militaires, à une réflexion sur les causes de la Commune.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Amazon.fr

La cour impériale sous le Premier et le Second Empire

La cour impériale sous le Premier et le Second Empire - Jacques-Olivier Boudon
La cour impériale sous le Premier et le Second Empire – Jacques-Olivier Boudon

DATE DE PARUTION : 01/12/2016
EDITEUR : SPM
COLLECTION : Institut Napoléon
EAN : 9782917232637
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 176
POIDS : 0.235 Kg
DIMENSIONS : 16 x 24 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Format Kindle
À propos de l’auteur :
Ont contribué à cet ouvrage: Éric Anceau, Jacques-Olivier Boudon, Pierre Branda, Bernard Chevallier, Vincent Haegele, Jehanne Lazaj, Xavier Mauduit, Natalie Petiteau, Olivier Varlan, Charles-Éloi Vial, Laetitia de Witt.
Présentation de l’éditeur :
Avant même la proclamation de l’Empire, en 1804, Napoléon Bonaparte s’entoure d’une cour qui joue un rôle essentiel dans la transformation monarchique du régime et contribue ensuite à l’enraciner dans le pays mais aussi au regard de l’Europe. S’inspirant du modèle de son oncle, Napoléon III en usera de même en redonnant tout son lustre à la cour qu’il installe à partir de 1852. Or longtemps, l’historiographie a négligé la cour impériale comme appartenant à un passé révolu. Au mieux les historiens s’y intéressaient pour y traquer les petites intrigues nouées autour des souverains ou pour évoquer la « fête impériale ». En réalité, la cour des deux empires revêt une importance considérable non seulement dans la construction d’une monarchie modernisée, même si elle s’inspire des modèles du passé, mais aussi dans la fondation d’une quatrième dynastie qui a besoin de se créer une clientèle et de se donner à voir. La politique du faste qui découle de la reconstruction de la cour en est une illustration.
Au-delà des fastes et des fêtes que ces deux cours impériales ont engendrés, il s’agira de comprendre son fonctionnement, les institutions qui la régissent, les hommes et les femmes qui l’animent, les lieux où elle se déploie. Enfin une interrogation particulière sera portée au rôle politique, voire diplomatique, que joue la Cour sous le Premier et le Second Empire. Cette approche croisée vise à reconsidérer le poids des cours monarchiques dans la France du XIXe siècle et s’inscrit dans le cadre du renouveau des études sur ce champ de recherche.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Amazon.fr