Archives par mot-clé : 1812

Henri Ducor – Aventures d’un marin de la garde impériale – Tome 2, En Russie

Aventures d'un marin de la garde impériale - Tome 2, En Russie - Henri Ducor
Aventures d’un marin de la garde impériale – Tome 2, En Russie – Henri Ducor

DATE DE PARUTION : 10/03/2017
EDITEUR : PRNG
COLLECTION : NAPOLÉON Ier (Consulat, Premier Empire)
EAN : 9782366340754
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 220
POIDS : 0.300 Kg
DIMENSIONS : 15 x 21 cm
ILLUSTRATIONS : en N&B
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Henri Ducor, né en 1789 s’engage comme marin dès 1801, est fait prisonnier à Cadix en 1808, déporté à Cabrera en 1809, il s’évade en 1811 et entre dans le corps des marins de la Garde Impériale et fait la campagne de Russie. Prisonnier des Russes, puis des Autrichiens, il ne sera libéré qu’en 1814.
Présentation de l’éditeur :
Lors de l’intervention française en Espagne, la reddition suite à la bataille de Bailén, en 1808, livre 15.000 soldats français prisonniers aux Espagnols. D’abord internés sur des pontons à Cadix (en 1809, il ne reste déjà plus que 5.500 rescapés de l’enfer des pontons !), ils sont ensuite internés sur l’îlot de Cabrera dans les Baléares, sorte de camp de concentration avant la lettre où les prisonniers sont laissés à l’abandon et en butte au dénuement le plus total. Les rescapés ne seront délivrés qu’en 1814 à la chute de Napoléon Ier. Un récit saisissant sur un épisode des moins connus de la guerre de la Péninsule qui opposa si durement Français et Espagnols entre 1808 et 1813.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Amazon.fr

Denis Davidov – La guerre de partisans – 1812 : La campagne de Russie

Denis Davidov - La guerre de partisans - 1812 : La campagne de Russie
Denis Davidov – La guerre de partisans – 1812 : La campagne de Russie

DATE DE PARUTION : 15/09/2016
EDITEUR : CNRS
COLLECTION : Biblis
EAN : 9782271091765
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 124
POIDS : 0,100 Kg
DIMENSIONS : 11 x 18 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Denis Davidov (1784-1839) fut lieutenant-colonel de cavalerie russe. Il est l’auteur de deux ouvrages : un journal, tenu lors des opérations auxquelles il participa en 1812 et une contribution théorique, La Guerre de partisans.
Présentation de l’éditeur :
Dans la littérature consacrée aux guerres irrégulières, Denis Davidov occupe une place importante. Soldat de l’armée russe, il a été à l’origine de l’organisation de la guerre de partisans qui contribua à la débâcle de la Grande Armée, lors de la retraite de Russie en 1812. Contemporain et ami de Pouchkine, il sert de prototype au personnage du hussard Denissov dans La guerre et la paix de Tolstoï.
Dans La Guerre de partisans, traité rédigé en 1821, et ici réédité, Davidov nous donne les clés de son succès, du choix des partisans à la prise en compte de l’espace, en passant par une attention portée aux vêtements et la coupure des lignes de communication de l’adversaire. Organisateur énergique, aimant le risque, appréciant l’initiative, Davidov faisait partie de cette époque et de ce milieu, aujourd’hui lointain sinon exotique, où le risque physique, le jeu et la guerre faisaient tout un.
« Denis Davidov fut, avec son flair aigu, le premier à comprendre l’efficacité de cette arme terrible qui, sans se soucier des règles de l’art militaires, anéantissait les Français. C’est à lui que revient la gloire d’avoir fait le premier pas pour l’adoption de cette technique de guerre. Le premier détachement de guérilla fut formé par Davidov le 24 août », Tolstoï.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Amazon.fr

1812 – La campagne tragique de Napoléon en Russie – Adam Zamoyski

1812 - La campagne tragique de Napoléon en Russie
1812 – La campagne tragique de Napoléon en Russie

DATE DE PARUTION : 04/09/2014
EDITEUR : Piranha
COLLECTION : Histoire
EAN : 9782371190016
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 644
POIDS : 0,912 Kg
DIMENSIONS : 14 x 22 cm
ILLUSTRATIONS : nombreuses illustrations
FORMAT NUMERIQUE : Oui
À propos de l’auteur :
Bien que né à New York, Adam Zamoyski a passé la majorité de sa vie en Angleterre.
Après des études au Queen’s College à Oxford, il est devenu historien indépendant. Il a écrit une histoire de la Pologne, devenue un best-seller, des livres consacrés à l’histoire militaire et trois biographies. Sa maîtrise de plusieurs langues lui permet une approche nouvelle et globale de la période napoléonienne à laquelle il a déjà consacré deux livres et il travaille actuellement à une monumentale biographie de Napoléon.
Présentation de l’éditeur :
L’invasion de la Russie par Napoléon et la terrible retraite depuis Moscou en grande partie détruite par les flammes furent une épopée militaire et une tragédie humaine d’envergure : le premier exemple historique de la guerre totale.
1812 est le récit magistral de ce tournant décisif de l’histoire, moment fondateur de l’Europe moderne. Il retrace le destin poignant des dizaines de milliers de soldats venus de toute l’Europe et détaille les événements de cette période tumultueuse.
En puisant dans une abondante documentation de témoignages contemporains (en français, en russe, en allemand, en polonais et en italien – pour la plupart inédits), Adam Zamoyski réussit à reconstituer d’une main de maître une fresque brillante et fait revivre au lecteur le quotidien dramatique des soldats jetés sur les routes gelées et la tragédie vécue par les civils fuyant l’avance des armées.

L’effroyable Tragédie – Une nouvelle histoire de la campagne de Russie – Marie-Pierre Rey

L'effroyable Tragédie - Une nouvelle histoire de la campagne de Russie
L’effroyable Tragédie – Une nouvelle histoire de la campagne de Russie

DATE DE PARUTION : 27/08/2014
EDITEUR : Flammarion
COLLECTION : Champs Histoire
EAN : 9782081334953
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 400
POIDS : 0,280 Kg
DIMENSIONS : 10,9 x 17,8 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Oui
À propos de l’auteur :
Marie-Pierre Rey, professeur d’histoire russe et soviétique à l’université Paris 1-Sorbonne, est l’auteur d’une biographie d’Alexandre 1er (Flammarion, 2009) traduite en plusieurs langues.
Présentation de l’éditeur :
« Notre division était anéantie; ne pouvant avancer par la route, je passais par les champs où s’entassaient derrière moi des hommes et des chevaux blessés et mutilés, dans un état des plus horribles. Décrire ces horreurs est au-dessus de mes forces. » Sous la plume du lieutenant Andreev, qui en 1812 combattait, tout jeune homme, dans les rangs de l’armée russe, l’atroce bataille de la Moskova se dérobe.
Comment saisir ce que fut la campagne de Russie pour ceux qui la vécurent ? Proposer pour la première fois une histoire humaine, totale, de la guerre qui opposa l’Empire français à l’Empire russe, en s’appuyant sur des sources jusque-là négligées et des matériaux d’archives inexplorés: tel est l’objet de ce livre. Les sans-grade, civils ou simples soldats, y tiennent le même rang que les héros de guerre; la voix du peuple russe s’y mêle à celle des grognards de la Grande Armée, pour éclairer d’un jour nouveau l’affrontement des deux géants qui déchira l’Europe.

En traîneau avec l’Empereur – Armand de Caulaincourt

En traîneau avec l'Empereur - Armand de Caulaincourt
En traîneau avec l’Empereur – Armand de Caulaincourt

DATE DE PARUTION : 14/11/2013
EDITEUR : Arléa
COLLECTION : Arléa-Poche
EAN : 9782363080370
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 226
POIDS : 0,230 Kg
DIMENSIONS : 13 x 20 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Armand Augustin Louis, marquis de Caulaincourt, duc de Vicence (Caulaincourt, le 9 décembre 1773 — Paris le 19 février 1827) est un militaire et diplomate français.
Présentation de l’éditeur :
5 décembre 1812. Dix heures du soir. Trois voitures quittent le village de Smorgoni et s’enfoncent dans la nuit. Il neige et la température est glaciale. Dans la première voiture ont pris place l’Empereur et son Grand Écuyer, le général Armand de Caulaincourt, duc de Vicence. La Grande Armée est enlisée dans les plaines enneigées de Russie. Ayant appris le complot du général Maletr, l’Empereur a confié le commandement en chef à Murat et rentre en France.
Pendant quatorze jours et quatorze nuits, Caulaincourt partage avec le maître de l’Europe cet épisode unique de l’Histoire. Napoléon médite sa défaite sur le sol russe et dresse un bilan de son action. Le soir, à l’étape, d’une plume vive et libre, sans flatterie aucune, Caulaincourt consigne les confidences de l’Empereur. Malgré la défaite, Napoléon croit toujours en son destin. Il expose à son Grand Écuyer ses vues sur l’Europe et le monde.

Les Suisses de Napoléon à la Bérézina – Bénédict de Tscharner

Les Suisses de Napoléon à la Bérézina
Les Suisses de Napoléon à la Bérézina

DATE DE PARUTION : 18/10/2013
EDITEUR : Cabédita
COLLECTION : Archives vivantes
EAN : 9782882956675
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 80
POIDS : 0,205 Kg
DIMENSIONS : 15 x 22 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Bénédict de Tscharner, ancien ambassadeur, président de la Fondation pour l’Histoire des Suisses dans le Monde, François Walter, Fred Heer, Hans Jakob Streiff, Alain-Jacques Czouz-Tornare, Beat Aebi et Anselm Zurfluh.
Présentation de l’éditeur :
Le Musée des Suisses dans le Monde rend hommage aux Suisses de Napoléon à la Bérézina en publiant cet ouvrage sous la direction de M. Bénédict de Tscharner. Six auteurs ont participé à la rédaction de ce livre en y évoquant les différents aspects de cette confrontation entre Napoléon Ier et le tsar Alexandre. Hiver 1812, pour Napoléon c’est la retraite, l’Empereur a échoué devant Moscou et doit repasser la Bérézina pour rentrer à Paris.
C’est pendant les journées du 27, 28 et 29 novembre 1812 que s’illustreront les quatre régiments suisses qui par leur bravoure sans pareille ont permis à la Grande Armée de traverser le fleuve. Douze mille soldats y partirent, 300 en revinrent… Un diorama spécialement conçu en hommage à ces soldats et reconstituant la bataille sera présenté au musée. La Bérézina fut la dernière bataille qui vit des régiments suisses participer à un conflit.
Le 15 mars 1814, la Diète générale décrétera la fin des régiments suisses au service de Napoléon.  » Les meilleures troupes, celles auxquelles vous pouvez avoir le plus de confiance, ce sont les Suisses, elles sont braves et fidèles « , dira l’empereur des Français de ces Suisses héroïques. Sept grands historiens romands développent sept chapitres présentés dans le cadre de l’exposition permanente consacrée à la Bérézina au château de Penthes à Genève.

Avec Napoléon en Russie – Souvenirs de la campagne de 1812 – Henri de Roos

Avec Napoléon en Russie - Souvenirs de la campagne de 1812
Avec Napoléon en Russie – Souvenirs de la campagne de 1812

DATE DE PARUTION : 25/04/2013
EDITEUR : Editions des Equateurs
COLLECTION : NC
EAN : 9782849902189
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 290
POIDS : 0,564 Kg
DIMENSIONS : 15,6 x 24,2 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Médecin d’origine souabe, Henri de Roos appelé aussi Heinrich von Roos. Chef du service de santé du deuxième corps commandé par le général Montbrun.
Présentation de l’éditeur :
Avec Napoléon en Russie est écrit par Henri de Roos, il livre le récit de son épopée, des rives occidentales du Danube à la Nara, au sud de Moscou, avec le retour par la Bérézina. Cet homme bon, humaniste, décrit du point de vue médical et au quotidien la campagne de Russie : les maladies qui foudroient les chevaux comme les soldats, les différentes blessures, notamment celles causées par les lances des cosaques, la terrible débâcle, l’indifférence pour les isolés, l’engourdissement des sensations qui gagnent les troupes françaises.
Prisonnier pendant la retraite des Russes, il sera l’un des rares médecins étrangers à pouvoir soigner dans les hôpitaux du Tsar. Avec Napoléon en Russie est l’un des témoignages les plus recherchés par les admirateurs de l’Empereur.

Mémoires – Sergent Bourgogne

Mémoires - Sergent Bourgogne
Mémoires – Sergent Bourgogne

DATE DE PARUTION : 21/03/2013
EDITEUR : Arléa
COLLECTION : Arléa-Poche
EAN : 9782363080165
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 374
POIDS : 0,375 Kg
DIMENSIONS : 13 x 20 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Adrien Jean-Baptiste François Bourgogne, (1785 à Condé-sur-l’Escaut – 14 avril 1867 à Valenciennes), est un militaire français des guerres de l’Empire, célèbre pour ses mémoires sur la campagne de Russie.
Présentation de l’éditeur :
Présenté par Gilles Lapouge, voici le fameux journal de route du sergent Bourgogne, qui vécut, avec la Grande Armée de Napoléon, après d’autres campagnes mémorables, la campagne de Russie. De la prise de Moscou au passage de la Bérézina, un extraordinaire récit d’une des plus terribles tragédies de l’histoire militaire. Adoptant le point de vue des plus humbles, Bourgogne raconte dans sa vérité crue cette campagne jalonnée de souffrances inouïes qui, en quelques mois, coûta la vie à quatre cent mille soldats.
Cet ouvrage est réédité en poche à l’occasion du bicentenaire de la retraite de Russie.

Annee de gloire de la Russie, 1812 – Alexandre Droban

Année de gloire de la Russie, 1812
Année de gloire de la Russie, 1812

DATE DE PARUTION : 14/12/2012
EDITEUR : Economica
COLLECTION : Campagnes & stratégies
EAN : 9782717865158
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 159
POIDS : 0,330 Kg
DIMENSIONS : 15,5 x 23,5 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Alexandre Droban, diplômé d’Histoire moderne de France de l’Université Lomonossov, Moscou, a enseigné dans plusieurs universités en Union soviétique, en Russie et à Paris.
Présentation de l’éditeur :
 » Historiens français et russes divergent sur la campagne de Russie. Les généraux du Tsar se sont-ils retirés volontairement pour attirer Napoléon au coeur de la Russie et l’anéantir ou ont-ils tout simplement craint d’affronter la Grande Armée, reculant l’échéance aux limites du possible, c’est-à-dire aux portes de Moscou ? Peut-on parler d’une victoire française à la Moskowa ou d’un succès russe à Borodino, étant entendu qu’il s’agit de la même bataille ? Qui a incendié Moscou ? Lors de la retraite  » le général hiver  » fut-il plus efficace que la « petite guerre  » menée par les cosaques ? Peut-on parler de la Bérézina comme d’un désastre ? Après la défaite de 1812 la chute de Napoléon était-elle inévitable? Le bicentenairé de 2012 a permis aux historiens français de s’exprimer …
Place au point de vue russe avec le professeur Droban. L’historiographie française a été moins sensible que la russe au mythe de la guerre patriotique : le peuple se soulevant contre l’envahisseur. Sur ce sujet le professeur Droban apporte beaucoup de documents inédits. Et il a encore raison de noter que Napoléon ne sut pas préparer sa retraite. C’est l’une de ses faiblesses que l’on retrouvera à Leipzig un an plus tard.Les conséquences de l’année 1812 ne se sont pas arrêtées à la défaite de Napoléon.
C’est le mérite de ce beau livre que de le montrer. »Extraits de la préface de Jean TULARD, de l’Institut.

1812, la campagne de Russie – Marie-Pierre Rey et Thierry Lentz

1812, la campagne de Russie - Histoire et postérités
1812, la campagne de Russie – Histoire et postérités

DATE DE PARUTION : 08/11/2012
EDITEUR : Perrin
COLLECTION : NC
EAN : 9782262040727
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 381
POIDS : 0,605 Kg
DIMENSIONS : 15,4 x 24 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Préface de Victor-André Masséna président de la Fondation Napoléon Contributions de : Antoine d’Arjuzon, Valérie Bajou, Lucien Bély, Louis Bergès, Pierre Branda, Jean-Joël Brégeon, Jean-François Brun, David Chanteranne, Nicolas Dujin, Christian Fileaux, Jacques Garnier, Maya Goubina, Natalia Griffon de Pleineville, Patrice Gueniffey, Jacques Hantraye, Peter Hicks, François Houdecek, Jacques Jourquin, Michel Kerautret, Thierry Lentz, Andrzej Nieuwazny, Alain Pigeard, Chantal Prévot, Emmanuel Prunaux, Marie-Pierre Re) Vladislav Rjeoutski, David Rouanet, Alexandre Tchoudinov.
Présentation de l’éditeur :
En avril 2012 s’est tenu à Paris un colloque international présentant l’état de la recherche sur la campagne de Russie. Des spécialistes français, russes, anglais, polonais ont conjugué leurs points de vue et leurs talents en une trentaine de contributions, réunies par deux de nos meilleurs historiens et introduites par Jean Tulard. Ils ont ainsi fait parler de la campagne de Russie à la fois les statistiques, les acteurs, les écrivains, les peintres et le cinéma.
Cet éclairage multiple fait surgir une autre histoire, plus riche et plus complexe qu’on ne le croit, de cet événement extraordinaire dont la dimension tragique, incarnée par Napoléon lui-même, revisitée par les mémorialistes, les romantiques français et, bien sûr, l’immense Tolstoï, instrumentalisée par les propagandistes, n’a pas cessé d’habiter et d’agiter les esprits. En cela ce volume représente bien plus que la simple réunion de textes divers./div>