Archives par mot-clé : Armand de Caulaincourt

[A paraître] Caulaincourt, la Russie et Napoléon

Caulaincourt, la Russie et Napoléon - Gabriel Reilly
Caulaincourt, la Russie et Napoléon – Gabriel Reilly

DATE DE PARUTION : 20/09/2017
EDITEUR : Persée
COLLECTION : NC
EAN : 9782823121094
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 346
POIDS : 0.449 Kg
DIMENSIONS : 15 x 21 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non.
À propos de l’auteur :
Gabriel Reilly
Présentation de l’éditeur :
Gabriel Reilly nous offre une vie de Caulaincourt bien documentée et qui ne nous assomme pas avec de fastidieux bas de page. On comprend la difficulté d’être un homme normal quand on vit dans une période historique ; d’aucuns auraient dû méditer sur son exemple !

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

En traîneau avec l’Empereur – Armand de Caulaincourt

En traîneau avec l'Empereur - Armand de Caulaincourt
En traîneau avec l’Empereur – Armand de Caulaincourt

DATE DE PARUTION : 14/11/2013
EDITEUR : Arléa
COLLECTION : Arléa-Poche
EAN : 9782363080370
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 226
POIDS : 0,230 Kg
DIMENSIONS : 13 x 20 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Armand Augustin Louis, marquis de Caulaincourt, duc de Vicence (Caulaincourt, le 9 décembre 1773 — Paris le 19 février 1827) est un militaire et diplomate français.
Présentation de l’éditeur :
5 décembre 1812. Dix heures du soir. Trois voitures quittent le village de Smorgoni et s’enfoncent dans la nuit. Il neige et la température est glaciale. Dans la première voiture ont pris place l’Empereur et son Grand Écuyer, le général Armand de Caulaincourt, duc de Vicence. La Grande Armée est enlisée dans les plaines enneigées de Russie. Ayant appris le complot du général Maletr, l’Empereur a confié le commandement en chef à Murat et rentre en France.
Pendant quatorze jours et quatorze nuits, Caulaincourt partage avec le maître de l’Europe cet épisode unique de l’Histoire. Napoléon médite sa défaite sur le sol russe et dresse un bilan de son action. Le soir, à l’étape, d’une plume vive et libre, sans flatterie aucune, Caulaincourt consigne les confidences de l’Empereur. Malgré la défaite, Napoléon croit toujours en son destin. Il expose à son Grand Écuyer ses vues sur l’Europe et le monde.