Archives par mot-clé : Bonaparte

Bonaparte – 1769-1802

Bonaparte - 1769-1802 - Patrice Gueniffey
Bonaparte – 1769-1802 – Patrice Gueniffey

DATE DE PARUTION : 13/10/2016
EDITEUR : Gallimard
COLLECTION : Folio Histoire
EAN : 9782070793754
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 1120
POIDS : 0.725 Kg
DIMENSIONS : 12,8 x 19 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Format Kindle
À propos de l’auteur :
Historien, spécialiste de l’histoire politique des xviiie et xixe siècles, Patrice Gueniffey est directeur d’études à l’EHESS et membre du Centre d’études sociologiques et politiques Raymond Aron (CNRS / EHESS). Il est l’auteur d’ouvrages sur la Révolution, le Consulat et l’Empire (notamment La Politique de la terreur, coll. Tel ; Le Dix-huit brumaire, coll. Les Journées qui ont fait la France ; Histoires de la Révolution et de l’Empire, Perrin) et sur l’histoire napoléonienne (1814. La campagne de France, aux Éditions Perrin).
Présentation de l’éditeur :
Réédition de l’ouvrage paru en 2013.
Thiers, Bainville, Lefebvre, Tulard… Napoléon ne manque pas de biographes. On s’en étonnerait à tort. Les hommes qui ont laissé une empreinte aussi profonde sur leur temps sont-ils si nombreux? L’histoire de Napoléon, son souvenir, son mythe ont littéralement obsédé le XIXe siècle et une partie du XXe. Aujourd’hui, la légende a pâli, le monde a changé. L’épopée guerrière de l’Empire ne fait plus guère rêver nos contemporains, pour qui la guerre apparaît l’incarnation du Mal. Mais Napoléon n’a pas été seulement un conquérant. Stratège hors pair, il est aussi le plus doué des élèves de Machiavel dans l’art de gouverner. Plus que le guerrier, c’est le Premier consul qui, pour avoir fini la Révolution et fondé les institutions dont elle avait eu l’idée, fascine encore. À la fois héros ancien et bourgeois moderne, il occupe une place unique dans l’histoire universelle.
Ce premier volume, Bonaparte, retrace l’histoire du jeune Napoléon, de la Corse aux Tuileries, des années obscures de l’enfance jusqu’à la proclamation du Consulat à vie en 1802 où, sans encore porter le titre d’Empereur, il rétablit à son profit la monarchie héréditaire.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Amazon.fr

La Conquête de Marianne – Napoléon et la République (1769-1799)

La Conquête de Marianne - Napoléon et la République (1769-1799)
La Conquête de Marianne – Napoléon et la République (1769-1799)

DATE DE PARUTION : 22/09/2016
EDITEUR : Les Indes savantes
COLLECTION : La Boutique de l’Histoire
EAN : 9782846544375
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 414
POIDS : 0,635 Kg
DIMENSIONS : 15,7 x 23,8 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Professeur agrégé et Docteur en Histoire contemporaine de l’Université Paul Valéry Montpellier III, Émile Kern a déjà publié deux ouvrages sur les commémorations napoléoniennes ainsi que des articles dans des revues spécialisées. Il a présenté La légende napoléonienne de 1769 à 2015 lors des « Rendez-vous de l’Histoire de Blois », en octobre 2015.
Présentation de l’éditeur :
Cet ouvrage, issu d’un travail de recherche universitaire en Sorbonne, ne constitue pas une nouvelle biographie de Napoléon, ni même un nouveau panorama du bonapartisme ; il ne s’agit pas davantage de relater une nouvelle histoire de l’« idée républicaine » ou du « modèle » qui en résulte.
Le présent livre vise à combler un vide sur les rapports complexes et ambigus de Bonaparte et de la République comme idéal philosophique et comme régime politique ; il est également destiné à mettre en exergue ce que cette relation incestueuse révèle de l’inconscient collectif hexagonal.
Le rapport d’attraction-répulsion entretenu par Napoléon avec la République, de ses années d’apprentissage jusqu’à sa prise du pouvoir en Brumaire, exige d’analyser de manière lucide et critique, non seulement le républicanisme napoléonien (dans ses réflexions, discours et actes personnels ou politiques), mais également les ambiguïtés et mutations de l’idéal et du régime républicains.
Ce qui suppose de déterminer les influences ayant contribué à forger son républicanisme, comme les ambivalences de la relation de Bonaparte à la République.
Au final, et sans préjuger de ce que devient et fait par la suite le Premier Consul puis l’empereur, cette étude tente de répondre à cette question importante et récurrente : Napoléon est-il vraiment républicain ?

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Amazon.fr

Egypte, la guerre de Bonaparte – Pascal Cyr

Egypte, la guerre de Bonaparte
Egypte, la guerre de Bonaparte

DATE DE PARUTION : 01/01/2016
EDITEUR : L’Harmattan
COLLECTION : Histoire Et Perspectives Mediterranéenne
EAN : 9782343081816
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 428
POIDS : 0,630 Kg
DIMENSIONS : 15 x 24 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Spécialiste de l’histoire du Consulat et de l’Empire, Pascal Cyr détient un doctorat de l’Université de Montréal. Sa thèse, Waterloo origines et enjeux, a été publiée en 2011 aux éditions l’Harmattan. Dans le cadre de ses activités académiques, il a publié de nombreux articles dans la Revue Napoléonica, la Revue de l’Institut, la Revue Historique des Armées, la Revue du Souvenir Napoléonien et Napoléon 1er, le magazine du Consulat et de l’Empire.
Présentation de l’éditeur :
Aboukir, le 1er juillet 1798, le corps expéditionnaire français débarque en Égypte. Accompagné des plus éminents scientifiques, Bonaparte souhaite en faire la conquête afin de couper la route des Indes aux Anglais et, dans la foulée, y amener les Lumières et les acquis de la Révolution française. Mais très vite, et cela même s’il affirme à plusieurs reprises qu’il aime le Prophète et les musulmans, la révolte gronde dans tous les coins du pays. « Les infidèles », ceux qui « souillent » la terre de Saladin et la rançonnent par des mesures vexatoires doivent en être chassés.
Comme l’avait prédit Volney, Bonaparte et le corps expéditionnaire font maintenant face aux Anglais, aux Turcs, aux Mamelouks qui gouvernent le pays ainsi qu’à l’ensemble des musulmans. Avec la destruction de la flotte française dans la baie d’Aboukir, désastre dont Bonaparte porte une part certaine de responsabilités, la situation sur le plan intérieur se dégrade de plus en plus. Le massacre de la garnison française de Mansourah et la révolte du Caire mettent fin aux illusions. Il n’y a plus de conciliation possible entre les Français et les musulmans égyptiens.
Pour se maintenir en Égypte, autant financièrement que militairement, Bonaparte a recours aux pires expédients : exactions fiscales, pillages, massacres, emprunts forcés et réquisitions sont de mises. Enfin, si les soldats français sont militairement supérieurs aux Mamelouks et aux Turcs, chaque bataille combinée aux maladies qui déciment les rangs aussi sûrement que la mitraille entraîne des pertes impossibles à remplacer. Dans ces conditions, comme l’a énoncé M. Jean Tulard dans son livre Napoléon et le mythe du sauveur : la question est de savoir comment la conquête puis l’occupation de l’Égypte ont pu être menées avec si peu d’hommes et de moyens.

Napoléon Bonaparte – La nation incarnée – Natalie Petiteau

Napoléon Bonaparte - La nation incarnée
Napoléon Bonaparte – La nation incarnée

DATE DE PARUTION : 01/04/2015
EDITEUR : Armand Colin
COLLECTION : N.C.
EAN : 9782200255121
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 320
POIDS : 0,482 Kg
DIMENSIONS : 15,3 x 23,5 cm
ILLUSTRATIONS : N.C.
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Natalie Petiteau est professeure d’histoire contemporaine à l’Université d’Avignon. Elle a publié de nombreux livres consacrés aux acteurs de la période napoléonienne et à l’ombre portée de l’Empire sur le XIXe siècle.
Présentation de l’éditeur :
Cerner l’homme Napoléon Bonaparte sous toutes ses facettes : telle est l’ambition du présent ouvrage. Depuis l’œuvre de Jean Tulard en 1977, les études napoléoniennes se sont très largement renouvelées, notamment sous l’impulsion du Napoléon, de la mythologie à l’histoire que Natalie Petiteau a publié en 1999. Par ailleurs, de nombreuses sources nouvelles ont été mises au jour. Il était donc temps de relire l’histoire de Napoléon Bonaparte avec toutes ces données inédites, mais aussi dans une démarche qui tienne compte des nouvelles approches du genre biographique. Natalie Petiteau propose ici de comprendre la vie d’un homme, Napoléon Bonaparte, dans un temps spécifique, la Révolution française puis ses lendemains, et dans un espace d’envergure, le continent européen.
Par un retour aux sources, elle livre un portrait intérieur en montrant ses mutations permanentes au gré des événements. Elle donne à voir comment cet officier d’abord farouchement corse puis viscéralement français est devenu un homme politique tout autant qu’un génial chef de guerre. Elle souligne comment il a été perçu comme l’incarnation de la nation française, et comment il s’est lui-même pensé comme tel. Elle montre le processus par lequel il s’est enfermé dans la certitude que lui seul savait ce qu’était la bonne voie pour la France révolutionnée. Napoléon ne pouvait pas concevoir une France qui ne soit pas en position dominante en Europe. Si bien que l’enfant des Lumières et l’officier jacobin qu’il a été a finalement fait figure de tyran sanguinaire. L’un des intérêts de ce livre est aussi de proposer une remise en perspective de cette image légendaire.

Marengo, 1800 – Le premier consul victorieux – Olivier Lapray

Marengo, 1800 - Le premier consul victorieux
Marengo, 1800 – Le premier consul victorieux

DATE DE PARUTION : 18/11/2014
EDITEUR : Histoire & Collections
COLLECTION : Guerres napoléoniennes
EAN : 9782352503255
Caractéristiques :
RELIURE : Relié
NOMBRE DE PAGES : 144
POIDS : 1,079 Kg
DIMENSIONS : 23 × 32 cm
ILLUSTRATIONS : en couleur et en N&B
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Olivier Lapray officier navigant dans l’Armée de l’Air française, est également passionné par le Premier Empire. Il est déjà l’auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet, dont le Dictionnaire des officiers de cuirassiers.
Présentation de l’éditeur :
Le 14 juin 1800, pendant la seconde campagne d’Italie, Napoléon remporte de justesse la bataille de Marengo (Piémont). Cette bataille célèbre a opposé 28000 français à 31000 Autrichiens sous les ordres du général Mélas. Tout d’abord dominés, les Français doivent reculer sur près de sept kilomètres. Mélas croyant la victoire assurée laisse alors le commandement à un subordonné et repart à Alessandria. La temporisation de l’adversaire permet à Napoléon de concentrer ses forces et surtout au corps d’armée du général Desaix d’arriver en renfort. Vers 5 heures de l’après-midi, la violente contre-attaque française met les Autrichiens en retraite, coûtant la vie à Desaix, sans conteste le héros de cette journée. Cette grande victoire aboutit à l’occupation française de la Lombardie et surtout renforce l’autorité de Napoléon en France.

Bonaparte et la République française d’Egypte – Juan Cole

Bonaparte et la République française d'Egypte
Bonaparte et la République française d’Egypte

DATE DE PARUTION : 28/08/2014
EDITEUR : La Découverte
COLLECTION : NC
EAN : 9782359250671
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 320
POIDS : 0,514 Kg
DIMENSIONS : 15,6 x 24 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Juan Cole est professeur d’histoire (université du Michigan) et spécialiste du Moyen-Orient. Il parle l’arabe littéraire, l’arabe dialectal égyptien, le turc et le persan. Son blog fait référence dans le monde entier.
Présentation de l’éditeur :
Le 1er juillet 1798, plus de cinquante mille Français débarquent près d’Alexandrie sous le commandement de Bonaparte, jeune général de vingt-neuf ans qui s’est couvert de gloire en Italie. C’est le point de départ d’une expédition militaire et scientifique qui va conduire la France du Directoire à occuper le pays des Pharaons trois ans durant. Si la campagne d’Egypte a été maintes fois racontée et souvent interprétée comme l’un des épisodes les plus glorieux de notre histoire nationale, on sait moins le choc culturel qu’a représenté pour ces dizaines de milliers d’hommes cette confrontation, et encore moins la manière dont les Egyptiens eux-mêmes l’ont vécue.
Ce livre raconte l’histoire de ce que Juan Cole nomme la « République française d’Egypte ». S’appuyant sur leurs nombreux témoignages en les confrontant à ceux des Egyptiens et des Ottomans, il nous fait revivre la rencontre des officiers et des savants français avec la population locale. Si certains se marient, tous découvrent, au quotidien, une culture radicalement différente. Ils réagissent face au marché aux esclaves, à la prostitution, aux traditions religieuses, au mode de vie des paysans et des citadins, etc.
Mais comment concilier les idéaux démocratiques des Lumières et de la Révolution française et un régime brutal d’occupation militaire ? Bonaparte chasse les beys et les mamelouks, crée des institutions politiques sur le modèle du Directoire, tout en écrasant la population sous les impôts pour financer ses troupes. Admirant profondément Mohamed, prophète et chef militaire, il tente d’obtenir le soutien des chefs religieux traditionnels.
Soumis aux révoltes permanentes contre le nouvel ordre français, il devra finalement, humiliation suprême, faire appel à la marine anglaise pour rapatrier ses soldats et mettre fin à cette stupéfiante aventure coloniale de la France en Orient…

Napoléon jour après jour – Le Consulat – Roger Iappini

Napoléon jour après jour - Le Consulat
Napoléon jour après jour – Le Consulat

DATE DE PARUTION : 15/07/2014
EDITEUR : Les Presses du Midi
COLLECTION : Histoire
EAN : 9782812705847
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 576
POIDS : 0,962 Kg
DIMENSIONS : 16 x 24 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Roger Lappini est né à Marseille en 1945. Passionné de l’histoire napoléonienne et pour écrire cet ouvrage, a parcouru l’Europe sur les traces de Napoléon. Il a arpenté les champs de bataille, est allé sur les sites napoléoniens, a consulté les archives locales et recherché chez les bouquinistes des livres écrits par les contemporains de Napoléon qui ont raconté leur vie auprès de lui. Un livre fournissant une multitude de renseignements de première main qui passionnera les néophytes et offrira aux spécialistes une source inestimable de références.
Présentation de l’éditeur :
Ce livre est le deuxième de l’ouvrage général « Napoléon jour après jour ». Il relate la période du Consulat mis en place par le général Napoléon Bonaparte au lendemain du coup d’état du 18 Brumaire. Enfin, après la Révolution, la Terreur, la Convention, le comité de Salut Public et le Directoire, la France va connaître le calme et la paix avec l’Europe. Pendant ces cinq années du Consulat, Bonaparte va créer la France jour après jour, le code civil, mais également les préfectures, les lycées, les chambres de commerce, etc. Comment cet homme de génie, un des plus grands stratèges de tous les temps va-t-il nous faire revivre jour après jour, la progression de la France dans toutes ses fonctions, tant dans le social que dans l’administration du pays dans le monde militaire ?

Le général Bonaparte et le renseignement : la période révolutionnaire et la première campagne d’Italie – Alain Montarras

Le général Bonaparte et le renseignement : la période révolutionnaire et la première campagne d'Italie
Le général Bonaparte et le renseignement : la période révolutionnaire et la première campagne d’Italie

DATE DE PARUTION : 12/05/2014
EDITEUR : Éditions S.P.M.
COLLECTION : Kronos
EAN : 9782917232125
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES :171
POIDS : 0,285 Kg
DIMENSIONS : 15,5 x 23,7 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Oui
À propos de l’auteur :
Alain Montarras
Jean Tulard (Préfacier)
Présentation de l’éditeur :
L’utilisation du renseignement dans les campagnes de Napoléon est restée longtemps un sujet peu et mal connu. Certes de nombreux livres ont été consacrés au fameux Schulmeister, cet espion peut-être aussi fabulateur que Vidocq, son contemporain dans le monde du crime. En tout cas Schulmeister a éclipsé d’autres agents secrets comme Le Lorgne d’Ideville ou Thiard de Bissy dont l’activité est plus facile à cerner.
La vision du renseignement chez Napoléon est réduite, car l’Empereur ne définit-il pas l’agent du renseignement comme « un bon général d’avant-poste » ? Il suffit d’avoir reconnu le terrain et d’être instruit sur l’importance des effectifs ennemis et sur leurs mouvements. Le diplomate en poste chez l’adversaire joue un rôle capital avant la campagne et l’éclaireur à cheval, généralement un aide de camp, fournit le renseignement à chaud.
Il y a aussi les interrogatoires de prisonniers et les courriers interceptés. Napoléon a compris l’intérêt du renseignement dès la première campagne d’Italie comme on va le découvrir dans ce livre. Pour étudier ces débuts de l’espionnage moderne, il fallait un spécialiste doublé d’un érudit. C’est le cas d’Alain Montarras. Il parle de ce qu’il connaît, mêlant son expérience d’officier à la DFL à une connaissance approfondie des archives.
Il pressent, devine, imagine et le document vient confirmer ses hypothèses. Ne fut-il pas le collaborateur de Roger Warin dit Wybot, ancien chef du service de contre-espionnage de la France libre à Londres puis directeur de la Direction de la Surveillance du Territoire ? Alain Montarras, après avoir été sous-directeur de la DST se verra nommé en 1971 à la direction des Services des voyages officiels et de la protection des hautes autorités.
La façon de déjouer un attentat n’avait pas de secrets pour lui. Il terminera sa carrière à la direction du Service de coopération technique internationale de la police. Il voulait, avant la vaste fresque qu’il était seul en mesure de brosser – son décès prématuré en 2008 l’en aura empêché -, commencer par la première campagne d’Italie. C’est là que Bonaparte rode des méthodes qui vont faire merveille à l’époque de la Grande Armée.
D’étonnantes figures sortent de l’ombre comme Toli ou Pico, sans oublier Landrieux, plus connu comme inspirateur des massacres de Vérone qui permirent à Bonaparte de mettre la main sur la République de Venise. La chance de Napoléon fut ensuite d’avoir d’excellents espions, souvent hérités de la Révolution française.

L’oeuvre de paix de Napoléon, 1800-1815 – 200 réalisations pour reconstruire la France – Alain Pigeard

L'oeuvre de paix de Napoléon 1800-1815
L’oeuvre de paix de Napoléon 1800-1815

DATE DE PARUTION : 06/03/2014
EDITEUR : De la Bisquine
COLLECTION : NC
EAN : 9791092566017
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 380
POIDS : 0,530 Kg
DIMENSIONS : 13 x 23 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Historien et juriste de formation, Alain Pigeard a été professeur de droit mais il demeure avant tout un passionné du Premier Empire et notamment d’histoire militaire. Il est l’auteur de plus de cinquante titres sur la période napoléonienne dont le « Dictionnaire de la Grande Armée » et le « Dictionnaire des batailles de Napoléon ». Il est également le créateur de la reconstitution historique napoléonienne en France en 1984.
Chercheur, conférencier et actuel président du Souvenir Napoléonien depuis 2012, il a été nommé chevalier de la Légion d’honneur en 2009 pour l’ensemble de son action et de son oeuvre historique.
Présentation de l’éditeur :
Si Napoléon a été un grand militaire, il convient de ne pas oublier l’oeuvre « de paix » de l’homme entre 1800 et 1815. C’est principalement à l’époque du Consulat, entre 1800 et 1804, qu’il va réformer et reformer la France. Paix extérieure avec les principales nations européennes par la signature de plusieurs traités ; paix religieuse avec la réorganisation des cultes catholique, israélite et protestant ; paix civile avec les codifications, les tribunaux, la gendarmerie, les préfets, la Légion d’honneur, l’Université impériale ; paix économique avec le franc germinal, la Cour des Comptes, les Prud’hommes, les grands travaux, les canaux, les routes, les ponts, etc, sans oublier le Codex des pharmaciens, le statut de la Comédie Française et même la protection du savon de Marseille ! L’homme a été un visionnaire et pas moins de 200 réalisations napoléoniennes sont encore d’actualité et utilisées aujourd’hui ! Bilan étonnant et exceptionnel.
Classées par ordre alphabétique, ces 200 réalisations donnent une synthèse complète de son oeuvre civile. Les rubriques, enrichies des références des textes de lois, sont le plus souvent suivies d’indication(s) bibliographique(s) permettant ainsi au lecteur de poursuivre une étude sur un thème choisi. En résumé, un ouvrage clair, complet, facile à consulter et riche en anecdotes.

Le Grand Consulat – 1799-1804 – Thierry Lentz

Le Grand Consulat - 1799-1804
Le Grand Consulat – 1799-1804

DATE DE PARUTION : 22/01/2014
EDITEUR : Hachette
COLLECTION : Pluriel
EAN : 9782818503942
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 909
POIDS : 0,486 Kg
DIMENSIONS : 11 x 17,8 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Directeur de la Fondation Napoléon et chargé de cours à l’Institut catholique d’études supérieures, Thierry Lentz est l’auteur d’une trentaine d’ouvrages sur le Consulat et l’Empire dont, chez Fayard, une monumentale Nouvelle histoire du Premier Empire (4 volumes).
Présentation de l’éditeur :
Le Consulat commence au soir du coup d’État de Brumaire, le 10 novembre 1799, et s’achève le jour de la proclamation du Premier Empire, le 18 mai 1804. Pendant ces quatre années, Bonaparte et son équipe ont accompli une oeuvre immense, de la réconciliation nationale à la paix intérieure, des réformes politique, administrative, judiciaire et juridique au rétablissement de la position prépondérante de la France en Europe.
De larges pans de cette oeuvre de consensus ont résisté au temps. Loin d’être seulement une préface au « moment napoléonien », la période consulaire en constitue probablement l’aspect le plus flamboyant et le moins discuté. Bénéfiques au pays, ces réussites favorisèrent aussi, par étapes ponctuées de crises successives et de petits coups de force, la grande manoeuvre finale qui conduisit Napoléon sur le trône impérial.