Archives par mot-clé : Conflits Premier Empire

La Grande Armée à la conquête de l’Angleterre – Le plan secret de Napoléon

La Grande Armée à la conquête de l'Angleterre - Le plan secret de Napoléon
La Grande Armée à la conquête de l’Angleterre – Le plan secret de Napoléon

DATE DE PARUTION : 04/11/2016
EDITEUR : Vendémiaire
COLLECTION : Bibliothèque du XIXe Siècle
EAN : 9782363582478
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 320
POIDS : 0.255 Kg
DIMENSIONS : 14,5 x 20 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Nicola Todorov est chercheur associé au Centre d’histoire du XIXe siècle et directeur adjoint de la Revue de géographie historique. Ses recherches portent sur l’Europe à l’époque napoléonienne.
Présentation de l’éditeur :
En histoire, ce qui n’a pas eu lieu, ce qui a échoué, ou avorté, est généralement considéré comme nul et non avenu. C’est bien ce qui s’est passé pour les ambitions de Napoléon concernant l’Angleterre, depuis deux siècles passées sous silence, ou traitées à la légère, parce qu’elles n’ont pas abouti. Elles sont pourtant la clé de toute sa politique étrangère depuis 1810, et permettent d’éclairer d’un nouveau jour toutes les décisions qu’il prit depuis lors, jusqu’à l’issue fatale de la campagne de Russie, dans laquelle il a été entraîné malgré lui par les préparatifs du tsar Alexandre : on les a souvent considérées comme irrationnelles ou contradictoires, alors qu’elles s’inscrivent en toute logique dans ce plan secret.
Ainsi, les annexions tentaculaires des années 1810 à 1812 s’expliquent d’abord par la nécessité de contrôler les ports européens, bases navales indispensables au débarquement. Ainsi, la prolongation interminable de la guerre d’Espagne témoigne de la volonté d’inciter les Britanniques à dégarnir leur territoire de leurs troupes… Ainsi, l’exploitation systématique des forêts, le recrutement intensif et la formation des équipages signalent que l’Empereur n’avait en rien renoncé à rebâtir une marine capable de faire pièce à la Navy.
La grande affaire de son règne, c’était bien l’invasion de l’Angleterre.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Amazon.fr

Waterloo – Chroniques d’une bataille légendaire – Bernard Cornwell

Waterloo
Waterloo

DATE DE PARUTION : 18/02/2015
EDITEUR : Ixelles
COLLECTION : H.C.
EAN : 9782875152480
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 368
POIDS : 0,554 Kg
DIMENSIONS : 15 x 23 cm
ILLUSTRATIONS : Cahier photos 8 pages couleurs
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
D’origine anglaise, Bernard Cornwell a été professeur d’Histoire à l’université de Londres, puis il a rejoint la BBC où il a travaillé pendant dix ans comme responsable des Actualités télévisées. C’est aux Etats-Unis qu’il a débuté sa carrière d’écrivain de romans historiques devenus des best-sellers mondiaux, tels Azincourt (400 000 ex. vendus) ou Le Dernier Royaume (320 000 ex. vendus). Un livre publié par Ixelles éditions.
Présentation de l’éditeur :
Le 18 juin 1815, les armées de la France, de la Grande-Bretagne et de la Prusse se rejoignent au creux d’une vallée tranquille et verdoyante du sud de Bruxelles. Dans les trois jours précédents, l’armée française a battu les Anglais au carrefour de Quatre-Bras, sur la commune de Genappe, et les Prussiens à Ligny. Les Alliés battent en retraite. Napoléon, reconnu pour être le plus fin et le plus impitoyable des stratèges continue son avancée.
Mais sans doute sous-estime-t-il le moral d’acier des Anglais et l’envie forcenée des Prussiens d’occire des Français. Le 18 juin 1815 sur «La morne plaine», la bataille sanglante de Waterloo va devenir un événement emblématique, un tournant décisif dans l’histoire de l’Europe et l’une des batailles les plus célèbres au monde. Waterloo est la chronique des quatre jours qui ont précédé la bataille proprement dite et la description heure par heure de la journée du 18 juin, accompagnée de cartes des mouvements de troupes soigneusement réalisées.
Pour son premier ouvrage de non-fiction, Bernard Cornwell combine ses talents de conteur et sa méticulosité d’historien pour produire un essai documenté et vivant. Cela donne un récit fascinant de tous les instants dramatiques de la campagne de Belgique, depuis l’évasion de Napoléon de l’île d’Elbe jusqu’au charnier final. A travers des lettres et des journaux intimes, il jette une lumière nouvelle sur les pensées intimes de Napoléon et le duc de Wellington, ainsi que sur la vie et la mort d’officiers et de soldats ordinaires.
Waterloo est un récit formidablement documenté qui plaira aux amateurs d’histoire en général, et d’histoire napoléonienne en particulier.

Waterloo – 1815 – Thierry Lentz

Waterloo - 1815
Waterloo – 1815

DATE DE PARUTION : 15/01/2015
EDITEUR : Perrin
COLLECTION : Beaux livres, albums
EAN : 9782262039400
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 250
POIDS : 0,702 Kg
DIMENSIONS : 17 x 22 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Directeur de la Fondation Napoléon, Thierry Lentz s’est affirmé comme le meilleur connaisseur actuel de l’époque impériale, comme en témoigne sa Nouvelle histoire du Premier Empire en quatre volumes. Il a récemment publié chez Perrin Le Congrès de Vienne. Une refondation de l’Europe 1814-1815 et Les Vingt Jours de Fontainebleau. La première abdication de Napoléon 31 mars-20 avril 1814.
Présentation de l’éditeur :
Le 18 juin 1815, à Waterloo, Napoléon livra sa dernière bataille qui, après beaucoup de sang, a tant fait couler d’encre qu’elle ne paraît toujours pas finie. Pour la rendre à sa vérité, Thierry Lentz a choisi, par le texte, l’image et la cartographie, d’en revenir et de s’en tenir aux faits, afin de comprendre une journée tragique dont les enjeux ne se limitèrent pas aux dix heures que dura ce combat terriblement meurtrier.
En partant en campagne le 14 juin, l’empereur avait décidé de frapper un coup de tonnerre sur la scène intérieure et extérieure afin de refonder son pouvoir au retour de l’île d’Elbe et amener les alliés à négocier dans des conditions favorables. En dépit d’une préparation incroyablement difficile, il fut à deux doigts de réussir. Restituant le détail des différentes phases de la tragédie à partir des meilleures sources françaises et étrangères, l’auteur montre aussi l’inanité de questions marginales sur les défauts de Soult, le comportement de Ney ou la faute de Grouchy.
Ainsi est mis en valeur le poids de l’événement et de ses acteurs dans le cours de l’histoire.

Waterloo – La campagne de 1815 – Jacques Logie

Waterloo - La campagne de 1815
Waterloo – La campagne de 1815

DATE DE PARUTION : 07/10/2014
EDITEUR : Racine
COLLECTION : Histoire
EAN : 9782873868970
Caractéristiques :
RELIURE : Relié
NOMBRE DE PAGES : 237
POIDS : 1,380 Kg
DIMENSIONS : 24 × 28 cm
ILLUSTRATIONS : En couleur et en N&B
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Jacques Logie s’est consacré, à côté de ses travaux sur la campagne de Waterloo, à l’étude de l’administration napoléonienne et des grands notables de l’Empire. Docteur en histoire, il fut membre de l’institut Napoléon et président du Comité pour l’étude historique de la bataille de Waterloo.
Présentation de l’éditeur :
La gloire du vaincu a-t-elle éclipsé la renommée des vainqueurs ?
Ou est-ce simplement le sentiment intuitif que la bataille du 18 juin 1815 marqua la fin d’une époque et le début d’une ère nouvelle dans l’histoire européenne ?
En plus d’une critique impartiale de la campagne de 1815 et d’une description des méthodes de guerre de l’époque, ce livre replace la bataille dans un contexte international, montre la place de Waterloo dans la littérature et la peinture et souligne son importance comme lieu de mémoire et comme symbole politique.

1812 – La campagne tragique de Napoléon en Russie – Adam Zamoyski

1812 - La campagne tragique de Napoléon en Russie
1812 – La campagne tragique de Napoléon en Russie

DATE DE PARUTION : 04/09/2014
EDITEUR : Piranha
COLLECTION : Histoire
EAN : 9782371190016
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 644
POIDS : 0,912 Kg
DIMENSIONS : 14 x 22 cm
ILLUSTRATIONS : nombreuses illustrations
FORMAT NUMERIQUE : Oui
À propos de l’auteur :
Bien que né à New York, Adam Zamoyski a passé la majorité de sa vie en Angleterre.
Après des études au Queen’s College à Oxford, il est devenu historien indépendant. Il a écrit une histoire de la Pologne, devenue un best-seller, des livres consacrés à l’histoire militaire et trois biographies. Sa maîtrise de plusieurs langues lui permet une approche nouvelle et globale de la période napoléonienne à laquelle il a déjà consacré deux livres et il travaille actuellement à une monumentale biographie de Napoléon.
Présentation de l’éditeur :
L’invasion de la Russie par Napoléon et la terrible retraite depuis Moscou en grande partie détruite par les flammes furent une épopée militaire et une tragédie humaine d’envergure : le premier exemple historique de la guerre totale.
1812 est le récit magistral de ce tournant décisif de l’histoire, moment fondateur de l’Europe moderne. Il retrace le destin poignant des dizaines de milliers de soldats venus de toute l’Europe et détaille les événements de cette période tumultueuse.
En puisant dans une abondante documentation de témoignages contemporains (en français, en russe, en allemand, en polonais et en italien – pour la plupart inédits), Adam Zamoyski réussit à reconstituer d’une main de maître une fresque brillante et fait revivre au lecteur le quotidien dramatique des soldats jetés sur les routes gelées et la tragédie vécue par les civils fuyant l’avance des armées.

L’effroyable Tragédie – Une nouvelle histoire de la campagne de Russie – Marie-Pierre Rey

L'effroyable Tragédie - Une nouvelle histoire de la campagne de Russie
L’effroyable Tragédie – Une nouvelle histoire de la campagne de Russie

DATE DE PARUTION : 27/08/2014
EDITEUR : Flammarion
COLLECTION : Champs Histoire
EAN : 9782081334953
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 400
POIDS : 0,280 Kg
DIMENSIONS : 10,9 x 17,8 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Oui
À propos de l’auteur :
Marie-Pierre Rey, professeur d’histoire russe et soviétique à l’université Paris 1-Sorbonne, est l’auteur d’une biographie d’Alexandre 1er (Flammarion, 2009) traduite en plusieurs langues.
Présentation de l’éditeur :
« Notre division était anéantie; ne pouvant avancer par la route, je passais par les champs où s’entassaient derrière moi des hommes et des chevaux blessés et mutilés, dans un état des plus horribles. Décrire ces horreurs est au-dessus de mes forces. » Sous la plume du lieutenant Andreev, qui en 1812 combattait, tout jeune homme, dans les rangs de l’armée russe, l’atroce bataille de la Moskova se dérobe.
Comment saisir ce que fut la campagne de Russie pour ceux qui la vécurent ? Proposer pour la première fois une histoire humaine, totale, de la guerre qui opposa l’Empire français à l’Empire russe, en s’appuyant sur des sources jusque-là négligées et des matériaux d’archives inexplorés: tel est l’objet de ce livre. Les sans-grade, civils ou simples soldats, y tiennent le même rang que les héros de guerre; la voix du peuple russe s’y mêle à celle des grognards de la Grande Armée, pour éclairer d’un jour nouveau l’affrontement des deux géants qui déchira l’Europe.

Leipzig (16-19 octobre 1813) – La fin du rêve de Napoléon et de l’Empire français – Frédéric Naulet

Leipzig (16-19 octobre 1813) - La fin du rêve de Napoléon et de l'Empire français
Leipzig (16-19 octobre 1813) – La fin du rêve de Napoléon et de l’Empire français

DATE DE PARUTION : 05/05/2014
EDITEUR : Economica
COLLECTION : Campagnes & Stratégies
EAN : 9782717866872
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 357
POIDS : 0,635 Kg
DIMENSIONS : 15,5 x 24 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Frédéric Naulet, docteur en histoire et membre de la Commission d’Histoire Militaire, est l’auteur de plusieurs ouvrages sur les campagnes napoléoniennes (Eylau, Friedland et Wagram), publiés aux éditions Economica. Il a également, écrit plusieurs livres et articles sur l’artillerie du XVIIe au XIXe siècle.
Présentation de l’éditeur :
« La gigantesque bataille de Leipzig fut la plus mémorable, la plus décisive et une des plus sanglantes qui aient jamais été données. Près de 500 000 hommes y combattirent pendant quatre jours, sous les yeux de quatre souverains. Plus de 100 000 hommes payèrent leur gloire de leur sang ou de leur liberté. » Ces quelques lignes, tirées des mémoires de Langeron, résument bien ce choc de titans. La bataille de Leipzig fur celle de tous les superlatifs, tant par sa durée, que par le nombre de soldats engagés et les pertes monstrueuses des deux armées.
Pour la première fois, Napoléon dut affronter tous ses adversaires en même temps et ceux-ci avaient beaucoup appris de leurs échecs passés. A l’aube du 16 octobre 1813, tout le monde avait parfaitement conscience des immenses enjeux de la bataille à venir: le sort de l’Europe et de l’empire napoléonien. En réalité, l’issue de cet affrontement ne laissait guère de doutes et n’était que l’aboutissement d’une campagne riche en rebondissements.
Dans cette immense partie d’échecs, Napoléon fit une nouvelle fois preuve de ses talents militaires, mais ses adversaires n’étaient plus ceux des campagnes victorieuses du passé, ce qu’il eut bien du mal à comprendre. Bien décidés à en finir avec la suprématie française, ils étaient animés par un sentiment national naissant et avaient tiré les leçons des défaites du passé.

Histoire de la campagne de France – 1814, la chute de Napoléon – Jean-Joël Brégeon

Histoire de la campagne de France - 1814, la chute de Napoléon
Histoire de la campagne de France – 1814, la chute de Napoléon

DATE DE PARUTION : 13/03/2014
EDITEUR : Perrin
COLLECTION : Pour l’histoire
EAN : 9782262040246
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 400
POIDS : 0,393 Kg
DIMENSIONS : 14 x 21 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Oui
À propos de l’auteur :
Jean-Joël Brégeon, historien, a publié plusieurs ouvrages dont L’Egypte de Bonaparte, Napoléon et la guerre d’Espagne et 1812 : La paix et la guerre.
Présentation de l’éditeur :
La campagne de France ne dura que deux mois, du 25 janvier au 30 mars 1814, et se déroula dans un vaste quadrilatère devant Paris, entre Oise, Marne, Aube et Seine. Elle fut pourtant fatale à Napoléon qui, au bout du compte, abdiqua à Fontainebleau le 6 avril. Bien que réduit à des forces dix fois inférieures à celles des coalisés – Autrichiens, Britanniques, Prussiens, Russes et Suédois -, Napoléon use de tout son talent stratégique pour mettre en difficulté l’invasion.
Les victoires de Montmirail, Champaubert, Montereau, Reims sont émaillées d’actes de bravoure et de sacrifices hors du commun. Au-delà du récit de ces épisodes de guerre, l’auteur s’attache à développer les enjeux politiques et diplomatiques de cette ultime campagne de l’Empire français. La parole est également donnée à une douzaine de grands témoins ou d’acteurs majeurs qui relatent leur expérience vécue.
Un livre vif et pénétrant.

Napoléon et la campagne de France 1814 – Jacques-Olivier Boudon

Napoléon et la campagne de France 1814
Napoléon et la campagne de France 1814

DATE DE PARUTION : 22/01/2014
EDITEUR : Armand Colin
COLLECTION : Hors collection
EAN : 9782200287405
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 365
POIDS : 0,550 Kg
DIMENSIONS : 15,3 x 23,5 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Oui
À propos de l’auteur :
Jacques-Olivier Boudon, professeur à l’université Paris-Sorbonne et président de l’Institut Napoléon, a publié une trentaine d’ouvrages sur l’époque napoléonienne dont Napoléon et la campagne de Russie, 1812.
Présentation de l’éditeur :
Grâce à une série étonnante de victoires (Champaubert, Montmirail, Montereau ou Craonne), Napoléon a inscrit la campagne de France au coeur de son épopée. Même si elle s’achève par l’abdication de l’Empereur, elle est comparable aux actions d’éclat qu’il a pu conduire en Italie, en Autriche ou en Prusse. Napoléon, chef de guerre, n’a rien perdu de sa superbe. Il parvient toujours à galvaniser ses hommes et à donner l’impression à ses adversaires d’être à la tête d’une armée innombrable.
Sans avoir été vaincu en une bataille décisive, l’Empereur doit cependant se résoudre à abdiquer, après la chute de Paris et la défection de ses proches. La campagne de France marque ainsi la fin de l’Empire. La France est lasse de dix ans de guerre et de quinze ans de pouvoir autoritaire. Le charisme de Napoléon ne suffit plus à entraîner les foules derrière lui. La population subit aussi pour la première fois les effets de la guerre, les violences qu’elle engendre, l’occupation du territoire, et aspire à la paix.
Dernier épisode de l’affrontement qui a opposé les Européens à la France issue de la Révolution, la campagne de France scelle enfin le sort de l’Europe pour le siècle à venir.

Automne 1808 – La campagne de Napoléon en Espagne – La victoire échappe au vainqueur – Michel Molières

Automne 1808 – La campagne de Napoléon en Espagne – La victoire échappe au vainqueur
Automne 1808 – La campagne de Napoléon en Espagne – La victoire échappe au vainqueur

DATE DE PARUTION : 22/12/2013
EDITEUR : Amalthée
COLLECTION : Récit
EAN : 9782310016353
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 339
POIDS : 0,510 Kg
DIMENSIONS : 15,5 x 23,5 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Michel Molières est l’auteur de cinq livres parus aux éditions Le Livre Chez Vous/LCV : La campagne de 1809 : les opérations du 20 au 23 avril (2003), Dictionnaire des Braves de Napoléon (2004), La Maréchal Moncey (2004), La campagne de 1809. Les opérations du 24 avril au 12 juillet (2004), Souvenirs Militaires d’Hippolyte d’Espinchal (2005).
Présentation de l’éditeur :
Juillet 1808. La cuisante défaite du général Dupont à Bailen a eu une double conséquence : Joseph Bonaparte a été chassé de sa capitale quelques jours seulement après y être entré, et un coup terrible a été porté aux yeux de l’Europe au mythe de l’invincibilité des troupes impériales. Napoléon a alors décidé d’intervenir personnellement pour rétablir cette situation particulièrement délicate, avec un objectif stratégique triple: reconquérir Madrid et rétablir son frère sur le trône, chasser les Anglais de la Péninsule où ils sont établis depuis leur victoire à Vimeiro sur le général Junot, puis revenir sur Madrid par Séville pour conquérir le sud de l’Espagne.
Après l’exposé de la situation militaire initiale et de la mise sur pied du corps expéditionnaire, c’est le déroulement des opérations militaires résultant des plans d’opération des protagonistes et leur mise en oeuvre qui est étudié : la marche au pas de charge (7 novembre – 4 décembre) vers Madrid, rythmée par les victoires françaises de Tudela, de Burgos, d’Espinosa et de Somo Sierra,qui s’achève par la prise de Madrid, où, pendant quelques jours, l’Empereur s’emploiera à « moderniser » la société espagnole.
Vainqueur, il se tourne alors contre l’armée anglaise venue au secours de ses alliés. Après l’avoir localisée, il se lance à sa poursuite; mais, sur le point de l’atteindre, la menace que fait peser l’Autriche sur la paix en Europe nécessite sa présence à Paris; il doit, début janvier 1809, abandonner le commandement de ces opérations. L’objectif stratégique ne sera pas atteint ; partout vainqueur, la victoire lui échappera, comme ce sera souvent le cas au cours de cette guerre.