Archives par mot-clé : Editions Cabédita

Il était une fois la Marseillaise – Grandeur et misère de Rouget de Lisle

Il était une fois la Marseillaise - Grandeur et misère de Rouget de Lisle - Annie Gay
Il était une fois la Marseillaise – Grandeur et misère de Rouget de Lisle – Annie Gay

DATE DE PARUTION : 15/09/2017
EDITEUR : Cabédita
COLLECTION : Biographies
EAN : 9782882957900
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 184
POIDS : 0.00 Kg
DIMENSIONS : 15 x 22 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non.
À propos de l’auteur :
Annie Gay, historienne comtoise, raconte l’histoire et la met en scène pour le plaisir de lire de tous les amateurs de mémoire, à la recherche de racines et d’identité.
Présentation de l’éditeur :
Dans ce nouvel ouvrage, l’historienne Annie Gay raconte la vie de Rouget de Lisle, l’auteur de la Marseillaise.
Aux lendemains des attentats de Paris de 2015, partout en France on se rassembla et on chanta La Marseillaise; du cœur de tous les Français, le terrorisme islamique fit surgir et monter le chant de la patrie… Partout dans le monde, à New York, à Londres, à Sydney, à Madrid ou à Berlin, retentit La Marseillaise, le chant de la résistance et de la liberté… La Marseillaise ou l’hymne de la Révolution française, entonné par les sans-culottes pour combattre les rois, défendre la nation et la liberté; un chant jailli, une nuit d’avril 1792, de l’âme ardente d’un soldat poète, Rouget de Lisle… Claude Joseph Rouget de Lisle, né à Lons-le-Saunier, dans une maison de la rue des Arcades, devenu capitaine du génie et compositeur d’un chant de guerre qu’on appela La Marseillaise.
Il était une fois la Marseillaise… Grandeur et misère de Rouget de Lisle: une biographie de Rouget de Lisle, la vie d’un Jurassien impétueux, indépendant et fier, emporté par les tourbillons de l’histoire et les vents du destin. Un destin glorieux et maudit à la fois…

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

Les femmes de Napoléon

Les femmes de Napoléon
Les femmes de Napoléon

DATE DE PARUTION : 27/02/2016
EDITEUR : Editions Cabédita
COLLECTION : Napoléon
EAN : 9782882957498
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 136
POIDS : 0,285 Kg
DIMENSIONS : 15 x 22 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Jean Étèvenaux, historien et écrivain, est l’auteur d’une trentaine d’ouvrages, dont un Napoléon III. Visionnaire de son temps, paru chez Cabédita en 2014. Vice-président du Souvenir napoléonien, il a consacré beaucoup d’articles à l’oncle et au neveu.
Présentation de l’éditeur :
Les femmes de Napoléon, ce sont à la fois ses épouses et ses maîtresses, mais aussi son entourage féminin − sa mère, sa nourrice, ses sœurs… − et toutes celles qui lui ont résisté, d’une manière ou d’une autre. Joséphine fit de lui un amoureux transi, puis déçu, mais aussi un compagnon lui accordant sa confiance, tandis que Marie-Louise le transforma en un nouveau jeune homme attentif, qui plaça en elle ses espoirs. Si la mère de l’Empereur n’était sans doute pas ce que la légende en a fait par la suite, ses sœurs et sa belle-sœur Hortense tinrent une grande place dans sa vie et sa carrière et il resta proche d’elles; quant aux maîtresses, ce ne furent guère que des passades, sauf Marie Walewska. Celles qui lui ont résisté ont pour nom aussi bien Germaine de Staël, Juliette Récamier, Louise de Prusse, Marie-Caroline des Deux-Siciles ou encore Fanny Bertrand.

Les généraux suisses – De Napoléon 1er et de la Révolution française – Alain Pigeard

Les généraux suisses - De Napoléon 1er et de la Révolution française
Les généraux suisses – De Napoléon 1er et de la Révolution française

DATE DE PARUTION : 07/03/2015
EDITEUR : Cabédita
COLLECTION : N.C.
EAN : 9782882957290
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 96
POIDS : 0,202 Kg
DIMENSIONS : 15 x 22 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Alain Pigeard, chevalier de la Légion d’honneur, est docteur en histoire en Sorbonne ; auteur de 55 ouvrages dont les classiques Dictionnaire de la Grande Armée, Dictionnaire des Batailles de Napoléon, L’Armée napoléonienne, La Garde impériale, L’Allemagne napoléonienne et dernièrement L’oeuvre de paix de Napoléon.
Présentation de l’éditeur :
La Suisse, à l’image de l’Allemagne, fut le pays qui donna le plus de généraux à la Révolution française et au service de l’Empire de Napoléon Ier. S’ils furent trente-trois à entrer au service de la grande nation voisine, jamais une recension complète ne leur fut cependant pleinement consacrée. C’est à cela que l’auteur s’est attelé à partir de sources historiques de première main puisées entre autres aux Archives nationales de Vincennes ou encore à celles de la Légion d’honneur.
Chaque général est présenté au sein d’une fiche particulièrement complète comportant souvent des anecdotes, des informations inédites et leur autographe. Cet ouvrage est préfacé par Alain-Jacques Tornare, historien et écrivain, spécialiste de la Révolution et des Suisses au service de l’étranger.

Carnets d’un infirmier d’une guerre oubliée – De la Savoie à la Franche-Comté (roman) – Daniel Seigneur

Carnets d'un infirmier d'une guerre oubliée
Carnets d’un infirmier d’une guerre oubliée

DATE DE PARUTION : 25/03/2014
EDITEUR : Cabédita
COLLECTION : Espace et horizon
EAN : 9782882956873
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 160
POIDS : 0,320 Kg
DIMENSIONS : 14,8 x 22 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Daniel Seigneur est issu d’une famille établie dans le Pays Montbéliard depuis 1631. Dès sa prime jeunesse, à travers de nombreuses recherches, il s’intéresse à la Franche-Comté et aux nombreux personnages qui l’ont marquée. Cinéaste aujourd’hui à la retraite, il a réalisé de nombreux documents. Le présent ouvrage est son cinquième roman.
Présentation de l’éditeur :
A l’invitation de sa tante, un jeune homme passe des vacances au cours de l’été 1870 en Savoie. Il va y être surpris par la déclaration de guerre franco-allemande. Ne pouvant plus revenir dans son village à Vyans, situé près d’Héricourt (Haute-Saône), il s’engage dans la Garde mobile de Chambéry et est enrôlé comme ambulancier dans l’armée de l’Est. Il retrouve fortuitement les siens et rencontre une jeune fille.
Son bataillon est commandé par Charles-Albert Costa de Beauregard, marquis savoisien mais aussi grand républicain. Les combats, à commencer par la bataille de Villersexel, en Haute-Saône, vont se poursuivre pendant quelques jours dans la région de Montbéliard, Héricourt, le long de la Lizaine. A travers ce personnage, l’auteur décrit les incommensurables souffrances et la misère des hommes, mal équipés, affamés et gelés qui, par un hiver exceptionnellement froid et rigoureux, combattent sous le commandement du général Bourbaki.
Ce roman s’adresse à un large public intéressé par l’histoire de France et plus particulièrement par l’effondrement du Second Empire qui se soldait par un immense désastre, tant humain que matériel. La France perdait une partie de son territoire et était contrainte de verser 5 millions de francs or à l’Allemagne. Cette guerre pitoyable, ubuesque avait profondément meurtri l’âme de la nation française.
Une défaite humiliante qui allait insuffler dans chaque village, dans chaque foyer l’esprit de la revanche. Elle se réalisera quarante-sept ans plus tard par la victoire de la Première Guerre mondiale de 1914 dont la France commémore en 2014 la 100e année. Points clés : Quotidien terrible d’un soldat de la guerre de 1870 – effondrement du Second Empire – belle écriture.

Napoléon III – Visionnaire de son temps – Jean Etèvenaux

Napoléon III - Visionnaire de son temps
Napoléon III – Visionnaire de son temps

DATE DE PARUTION : 08/03/2014
EDITEUR : Cabédita
COLLECTION : Archives vivantes
EAN : 9782882956835
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES 94
POIDS : 0,200 Kg
DIMENSIONS : 15 x 22 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Jean Etèvenaux, docteur en histoire et diplômé de l’Institut d’études politiques, est secrétaire général du Souvenir napoléonien. Chevalier des Palmes académiques et chevalier de l’ordre pontifical de Saint-Grégoire-le-Grand, il fait partie du comité de rédaction de la Revue du Souvenir napoléonien, où il écrit régulièrement et où il rend compte de nombreux livres.
Présentation de l’éditeur :
Réduit au coup d’Etat du 2 décembre 1851 et à la défaite de Sedan en 1870, Napoléon III reste la victime de la légende noire forgée par Victor Hugo et la IIIe République. Il était le fils de Louis, frère de Napoléon 1er, et d’Hortense, fille de l’impératrice Joséphine. Passionné par les nouvelles techniques, ce visionnaire a transformé la France grâce à un capitalisme conquérant devant profiter à tous.
Fort de l’amitié britannique, il a réveillé la diplomatie de toute l’Europe et manifesté son soutien au mouvement des nationalités. Enfin, on ne peut oublier la place particulière que la Suisse a tenue dans sa vie : il a passé l’essentiel de sa jeunesse sur les bords du lac de Constance, à Arenenberg, a reçu la bourgeoisie thurgovienne, a été nommé capitaine d’artillerie dans l’armée bernoise et a écrit un manuel d’artillerie pour ses compatriotes helvétiques ; enfin, il est intervenu dans les affaires de Savoie et a aidé Henry Dunant pour la Croix-Rouge.

Les Suisses de Napoléon à la Bérézina – Bénédict de Tscharner

Les Suisses de Napoléon à la Bérézina
Les Suisses de Napoléon à la Bérézina

DATE DE PARUTION : 18/10/2013
EDITEUR : Cabédita
COLLECTION : Archives vivantes
EAN : 9782882956675
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 80
POIDS : 0,205 Kg
DIMENSIONS : 15 x 22 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Bénédict de Tscharner, ancien ambassadeur, président de la Fondation pour l’Histoire des Suisses dans le Monde, François Walter, Fred Heer, Hans Jakob Streiff, Alain-Jacques Czouz-Tornare, Beat Aebi et Anselm Zurfluh.
Présentation de l’éditeur :
Le Musée des Suisses dans le Monde rend hommage aux Suisses de Napoléon à la Bérézina en publiant cet ouvrage sous la direction de M. Bénédict de Tscharner. Six auteurs ont participé à la rédaction de ce livre en y évoquant les différents aspects de cette confrontation entre Napoléon Ier et le tsar Alexandre. Hiver 1812, pour Napoléon c’est la retraite, l’Empereur a échoué devant Moscou et doit repasser la Bérézina pour rentrer à Paris.
C’est pendant les journées du 27, 28 et 29 novembre 1812 que s’illustreront les quatre régiments suisses qui par leur bravoure sans pareille ont permis à la Grande Armée de traverser le fleuve. Douze mille soldats y partirent, 300 en revinrent… Un diorama spécialement conçu en hommage à ces soldats et reconstituant la bataille sera présenté au musée. La Bérézina fut la dernière bataille qui vit des régiments suisses participer à un conflit.
Le 15 mars 1814, la Diète générale décrétera la fin des régiments suisses au service de Napoléon.  » Les meilleures troupes, celles auxquelles vous pouvez avoir le plus de confiance, ce sont les Suisses, elles sont braves et fidèles « , dira l’empereur des Français de ces Suisses héroïques. Sept grands historiens romands développent sept chapitres présentés dans le cadre de l’exposition permanente consacrée à la Bérézina au château de Penthes à Genève.

L’Homme de bronze de Napoléon – Un fantassin comtois dans la Grande Armée – Anne-Marie Poirier-Clerc

L'Homme de bronze de Napoléon - Un fantassin comtois dans la Grande Armée
L’Homme de bronze de Napoléon – Un fantassin comtois dans la Grande Armée

DATE DE PARUTION : 01/09/2013
EDITEUR : Cabédita
COLLECTION : Napoléon
EAN : 9782882956682
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 199
POIDS : 0,475 Kg
DIMENSIONS : 16,5 x 24 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Historienne, professeur honoraire, Anne-Marie Poirier-Clerc effectue des travaux de recherche dans le cadre de l’Université angevine du Temps libre. C’est ainsi qu’elle a collaboré à la rédaction d’un livre sur L’Histoire des relais de postes en Anjou, publié en 2005, aux Editions Cheminements. Ses racines franc-comtoises l’ont menée sur les pas de son quadrisaïeul, officier dans la Grande Armée. Pour retrouver l’itinéraire de ce dernier, elle a consulté une abondante documentation dans les archives militaires et elle a parcouru les lieux et les sites des campagnes auxquelles il a participé en Europe.
Présentation de l’éditeur :
Durant plus d’une décennie, Bénigne Muneret, jeune paysan jurassien enrôlé dans l’armée de Napoléon, combattit sans relâche, sous tous les cieux d’Europe. Il était à Austerlitz, à Vimeiro, à Smolensk, à la Moskowa. De Boulogne à Vienne et de Lisbonne à Moscou, il usa ses jambes sur des milliers de kilomètres de routes et de chemins. Il connut des instants de gloire mais aussi de longs jours de misère durant lesquels se forgea sa forte personnalité.
Cet homme de bronze revint des neiges de Russie, prêt à servir sa patrie et son Empereur jusqu’à la dernière bataille. Ce récit, écrit après une enquête minutieuse dans les archives, plonge le lecteur au coeur des conflits et dans le quotidien du soldat impérial, en suivant au plus près un combattant et son unité. L’histoire de Bénigne Muneret et de ses compagnons d’armes est captivante. Deux cents ans plus tard, leur constance et leur endurance suscitent étonnement et admiration.

La Bérézina – Suisses et français dans la tourment de 1812 – Thierry Choffat et Alain-Jacques Czouz-Tornare

La Bérézina - Suisses et français dans la tourment de 1812
La Bérézina – Suisses et français dans la tourment de 1812

DATE DE PARUTION : 03/04/2012
EDITEUR : Editions Cabédita
COLLECTION : NC
EAN : 9782882956293
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 198
POIDS : 0,465 Kg
DIMENSIONS : 16,5 x 24 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Thierry Choffat, docteur en sciences politiques, maître de conférences à Nancy Université, est d’origine suisse et franc-comtoise. Président des Vosges napoléoniennes et administrateur du Souvenir napoléonien, il a visité plusieurs fois les lieux et sites de la campagne de Russie, suivant l’itinéraire de Napoléon et de la Grande Armée. Alain Jacques Czouz-Tornare, docteur en histoire, est chargé de cours émérite à l’Université de Fribourg.
Franco-Suisse, il est l’auteur de très nombreux articles et ouvrages historiques, dont Les Vaudois de Napoléon et La Révolution française pour les Nuls. Il est notamment chevalier des Arts et des Lettres et chevalier de l’Ordre des Palmes académiques.
Présentation de l’éditeur :
En 1812, la campagne de Russie marque un tournant dans l’épopée napoléonienne. Sur le trajet aller, les Russes semblent refuser le combat et pratiquent la politique de la terre brûlée. Néanmoins, après sa victoire à la Moskova (Borodino), Napoléon atteint Moscou. Le gouverneur russe ayant incendié la ville, la Grande Armée ne peut s’y maintenir. Une pénible retraite débute. Koutousov marche sur les pas de l’envahisseur et lui inflige de terribles pertes.
Il espère encercler toute l’armée napoléonienne et l’anéantir totalement à la Bérézina. Mais, grâce à l’action valeureuse des pontonniers du général Eblé, des ponts de bois sont construits et permettent de franchir la rivière. Par ailleurs, les combats qui se déroulent du 26 au 29 novembre 1812 sur les deux rives de la Bérézina tournent à l’avantage de Napoléon. Les troupes suisses s’illustrent durant ces journées mémorables.
L’ouvrage relate ces épisodes historiques et, tel un guide touristique, décrit les lieux que chacun désormais peut visiter en suivant les traces de la Grande Armée dans sa tragique destinée.