Archives par mot-clé : Editions Ellipses Marketing

Bernadotte, un maréchal d’Empire sur le trône de Suède

Bernadotte, un maréchal d'Empire sur le trône de Suède
Bernadotte, un maréchal d’Empire sur le trône de Suède

DATE DE PARUTION : 15/09/2015
EDITEUR : Ellipses
COLLECTION : Poche
EAN : 9782340006058
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 395
POIDS : 0,232 Kg
DIMENSIONS : 11 x 17,8 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Franck Favier auteur de La Suède entre les grandes puissances (1800-1815), enseigne en classes préparatoires au Lycée Janson-de-Sailly à Paris.
Présentation de l’éditeur :
(Parution 2010 – Réédition au format poche)
Né en 1763, issu d’une famille modeste, Bernadotte sortit de sa condition sociale à la faveur des guerres de la Révolution et de l’Empire. Général dans l’armée de Sambre-et-Meuse, puis dans l’armée d’Italie, ambassadeur à Vienne, ministre de la Guerre sous le Directoire, il fut lié au clan Bonaparte après son mariage. Malgré ses relations souvent tendues avec Napoléon, il fut promu maréchal d’Empire en 1804 et nommé prince de Ponte-Corvo en 1806. En disgrâce après la bataille de Wagram, son élection comme prince royal de Suède en 1810 changea le cours de sa destinée. En 1818 il devint roi de Suède et roi de Norvège.
Son ascension n’est pas dépourvue d’ambiguïtés et suscite des débats depuis 200 ans. En France, il devint dès 1812 le traître. En Suède, le portrait fut plus flatteur car son règne ouvrit une ère de stabilité et d’expansion. En Norvège, les avis furent partagés entre admiration et reproches, entre bienfaits de la pacification et de l’essor économique et conservatisme d’un monarque vieillissant.
Qui fut Bernadotte ? Héros ou traître ? Ami sincère ou calculateur audacieux ? Libéral convaincu devenu en Suède un « monarque républicain » ou dynaste ambitieux ?

Robespierre – La fabrication d’un mythe – Marc Belissa et Yannick Bosc

Robespierre - La fabrication d'un mythe
Robespierre – La fabrication d’un mythe

DATE DE PARUTION : 19/11/2013
EDITEUR : Ellipses Marketing
COLLECTION : Biographies et mythes historiques
EAN : 9782729883690
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 557
POIDS : 0,926 Kg
DIMENSIONS : 16 x 24 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Marc Belissa est maître de conférences et directeur de recherches en histoire moderne à l’université de Paris Ouest Nanterre. Il a publié de nombreux ouvrages sur le XVIIIe siècle, les Lumières et la Révolution française dont Fraternité Universelle et Intérêt National (1713-1795). Les cosmopolitiques du droit des gens, Paris, Kimé, 1998, Repenser l’ordre européen 1795-1802, Paris, Kimé, 2006, ainsi que Haendel en son temps, Paris, Ellipses, 2011.
Yannick Bosc est maître de conférences en histoire moderne à l’université de Rouen, il a publié notamment Les voix de la Révolution : projets pour la démocratie, Paris, La Documentation française, 1990, une anthologie des discours de Robespierre, Pour le bonheur et pour la liberté, Paris, La Fabrique, 2000 ainsi que l’ouvrage collectif Républicanismes et droit naturel, Paris, Kimé, 2009.
Présentation de l’éditeur :
Maximilien Robespierre (1758-1794) fait partie de ces figures historiques qui suscitent toujours le débat, non seulement parmi les historiens, mais aussi dans la société travaillée encore aujourd’hui par la référence à la Révolution française. Si Robespierre n’a jamais cessé d’être d’actualité, c’est parce qu’à chaque étape de leur histoire, les Français se sont affrontés sur la signification et l’héritage de la Révolution dont il fut un des acteurs les plus importants.
Deux siècles après son exécution le 10 thermidor an II (28 juillet 1794), il est impossible de comprendre Robespierre sans entreprendre une déconstruction des légendes, des représentations iconographiques, historiographiques ou politiques qui se sont succédés jusqu’à nos jours. C’est l’objet de cet ouvrage qui constitue non une biographie de l’Incorruptible, mais plutôt une histoire de la fabrication du « mythe Robespierre », de sa genèse et de ses enjeux politiques.
De ses adversaires thermidoriens jusqu’à ceux qui le voient en ce début de XXIe siècle comme un utopiste glacé et sanglant, de ses admirateurs républicains du début du XIXe siècle jusqu’à ceux qui le considèrent aujourd’hui encore comme une source d’inspiration dans les combats politiques et sociaux de notre temps, Robespierre, ou plutôt les Robespierre, n’ont pas fini d’être un objet d’histoire conflictuel et actuel.