Archives par mot-clé : Editions Fayard

[A paraître] Napoléon III – Alain Frerejean

Napoléon III - Alain Frerejean
Napoléon III – Alain Frerejean

DATE DE PARUTION : 29/03/2017
EDITEUR : Fayard
COLLECTION : Histoire
EAN : 9782213701424
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 392
POIDS : 0.684 Kg
DIMENSIONS : 15,3 x 23,6 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Kindle
À propos de l’auteur :
Alain Frerejean est l’auteur de nombreuses biographies, parmi lesquelles notamment Napoléon IV, un destin brisé (Albin Michel, 1997), Napoléon en mer : un feu roulant de questions (Éditions de la Bisquine, 2015) et C’était Georges Pompidou (Fayard, 2011).
Présentation de l’éditeur :
Louis-Napoléon Bonaparte n’est pas seulement notre premier président de la République. Il est aussi l’inventeur des voyages présidentiels, de la propagande, des grands défilés. Du contact avec la France profonde. Avec ses yeux mi-clos, son visage impénétrable, il agit en homme masqué. Déguisé en valet de sa mère pour échapper à la police autrichienne. En maçon pour s’évader de prison. En héritier des Bonaparte pour se faire élire président.
En président de la République pour la renverser. En soutien du pape et grand bâtisseur d’églises pour gagner l’appui des curés et de leurs fidèles, alors qu’il ne croit ni à Dieu ni à diable. Or voilà que tout se retourne contre lui. Est-ce l’effet de ses troubles de santé ? De l’influence néfaste d’une épouse ambitieuse ? Cette vie, véritable comédie du pouvoir caricaturée à l’envi, ne doit pas faire oublier les embellissements de Paris, le Paris de l’eau courante, des squares et des Expositions universelles.
Ni l’acquisition de Nice et de la Savoie. La création d’une France moderne, avec ses chemins de fer, l’éclairage au gaz, une industrie en progrès foudroyants et une agriculture florissante. Elle ne doit pas non plus occulter l’image d’Epinal, la fête impériale où la France entière applaudit les pantalons rouges et les cuirasses étincelantes.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Amazon.fr

Napoléon Bonaparte – Correspondance générale – Tome 13 : janvier 1813 – juin 1813

Napoléon Bonaparte - Correspondance générale - Tome 13
Napoléon Bonaparte – Correspondance générale – Tome 13 : janvier 1813 – juin 1813

DATE DE PARUTION : 23/11/2016
EDITEUR : Fayard
COLLECTION : Histoire
EAN : 9782213701776
Caractéristiques :
RELIURE : Relié
NOMBRE DE PAGES : 1488
POIDS : 1.754 Kg
DIMENSIONS : 16 x 24,3 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Format Kindle
À propos de l’auteur :
Pierre Branda est historien, spécialiste des questions financières et économiques de l’époque napoléonienne. Il a publié, en collaboration avec Thierry Lentz, Napoléon, les colonies et l’esclavage (Fayard, 2006) et Le Prix de la Gloire (Fayard, 2007).
Présentation de l’éditeur :
En ce début d’année 1813, L’Empire est à sauver, l’armée à reconstruire. L’entreprise s’annonce titanesque et pourtant, l’empereur va relever le défi. Grâce au tome de cette correspondance consacrée à la première moitié de l’année 1813, nous devenons ses compagnons privilégiés, comme introduits dans le « coeur du secret », témoins de son prodigieux travail de reconstruction. Tandis que les craquements au sein de son Empire ne peuvent plus être ignorés, Napoléon ne paraît pas faiblir, comme si les mauvaises nouvelles n’avaient pas prise sur lui.
Mieux, elles semblent le galvaniser. Jamais il n’a autant dicté que pendant les six premiers mois de 1813 : 2925 lettres dont 707 pour le seul mois de juin. Ce record démontre que ses capacités, loin d’être entamées, étaient au contraire non seulement intactes mais peut être plus aiguisées que jamais. Page après page, le génial architecte est à l’oeuvre, répétant, insistant, scrutant chaque détail et paraissant plus déterminé que jamais.
Pourtant, le bal des défections s’ouvre alors : tandis que les aigles français reculent partout en Allemagne, les alliés de Napoléon sont en plein désarroi. Malgré la prégnance de la chose militaire dans ce treizième volume de la correspondance de Napoléon, les lettres diplomatiques et politiques sont nombreuses. Où l’on découvre que l’empereur, ne se fiant plus qu’à son seul génie, s’aveugle chaque jour davantage.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Amazon.fr

Le ministère du faste – La Maison de l’empereur Napoléon III

Le ministère du faste - La Maison de l'empereur Napoléon III
Le ministère du faste – La Maison de l’empereur Napoléon III

DATE DE PARUTION : 31/08/2016
EDITEUR : Fayard
COLLECTION : Lieux et expressions pouvoir
EAN : 9782213701530
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 448
POIDS : 0,665 Kg
DIMENSIONS : 15,3 x 23,5 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Format Kindle
À propos de l’auteur :
Agrégé d’histoire, Xavier Mauduit est coauteur d’émissions et chroniqueur sur France Inter. Il a notamment publié L’Homme qui voulait tout. Napoléon, le faste et la propagande (Autrement, 2015). Sa thèse de doctorat dont est issu le présent livre a reçu le prix Mérimée en 2013.
Présentation de l’éditeur :
Longtemps après la chute de 1870, le souvenir du faste du Second Empire était encore vif dans les esprits, suscitant tout autant fascination et condamnation. Cette  » légende noire  » s’est cependant construite sur une réalité : l’importance accordée à la théâtralité du pouvoir napoléonien, gage de prospérité. Au coeur de cette mise en scène du pouvoir se trouve une institution : la Maison de Louis-Napoléon Bonaparte.
A la faveur d’un formidable travail d’archives, Xavier Mauduit livre une enquête inédite sur une institution inspirée des grandes cours royales de l’Ancien Régime, mais devant répondre aux exigences d’un temps nouveau (proximité avec le peuple, ascension de la bourgeoisie, économie budgétaire). L’auteur suit pas à pas ces hommes et ces femmes, dignitaires, employés, domestiques, qui participèrent à l’effort de légitimation du pouvoir de celui qui fut premier président de la République française puis empereur.
Rivalités, logiques de carrières, jusqu’aux conditions de travail, Xavier Mauduit dresse un riche tableau social de cette Maison. Mais il lui rend surtout son rôle politique : en effet, la maison de l’empereur ne fut pas seulement l’institution en charge de l’organisation des divertissements du régime, elle participa, de ce fait, à la mise en place d’une véritable politique de l’image, essentielle pour le Second Empire.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Amazon.fr

[A paraître] Napoléon Bonaparte – Correspondance générale – Tome 11 – Bruits de Bottes – Avril 1811 – Décembre 1811

Napoléon Bonaparte - Correspondance générale - Tome 11 - Bruits de Bottes - Avril-Décembre 1811
Napoléon Bonaparte – Correspondance générale – Tome 11 – 1811

DATE DE PARUTION : 25/11/2015
EDITEUR : Fayard
COLLECTION : Histoire – Fondation Napoléon
EAN : 9782213693934
Caractéristiques :
RELIURE : Relié
NOMBRE DE PAGES : 1584
POIDS : 0,000 Kg
DIMENSIONS : 15,3 x 23,5 cm
ILLUSTRATIONS : Cartes, fac-similés
LIVRE NUMERIQUE : Oui
À propos de l’auteur :
Directeur de la Fondation Napoléon, Thierry Lentz est reconnu comme le meilleur spécialiste actuel du Premier empire. Son dernier ouvrage, paru chez Perrin en novembre 2015, est consacré à Napoléon.
Présentation de l’éditeur :
Si l’année 1810 a marqué l’apogée de l’Empire, 1811 est en dent de scie : la paix relative sur le front espagnol, l’embarras commercial anglais, la stabilité du jeu des alliances contractée en Europe, la naissance du roi de Rome dont les festivités prennent fin au moment du début de ce volume, ne cachent pas les insidieuses faiblesses, notamment économiques, de l’empire français que Napoléon semble fuir en multipliant les voyages sur ses territoires et les grands projets abstraits d’aménagement. Car cette correspondance montre à quel point une seule véritable idée concrète occupe constamment ses pensées : réorganiser la Grande Armée en vue d’un front à l’Est.
Annexes
Lettres sans texte
Deux lettres apocryphes
Chronologie (1811), par Irène Delage
Mesures et monnaies
Cartes
Les places fortes de l’Empire
La péninsule Ibérique (avril-décembre 1811)
Comité pour l’édition de la Correspondance de Napoléon (suite)
Sources manuscrites et bibliographiques (XI)
Index des noms de personnes
Index des lieux de rédaction
Table des illustrations

Napoléon Bonaparte – Correspondance générale – Tome dixième – Un Grand Empire : mars 1810 – mars 1811

Napoléon Bonaparte - Correspondance générale - Tome dixième - Un Grand Empire : mars 1810 - mars 1811
Napoléon Bonaparte – Correspondance générale – Tome dixième – Un Grand Empire : mars 1810 – mars 1811

DATE DE PARUTION : 19/11/2014
EDITEUR : Fayard
COLLECTION : NC
EAN : 9782213682082
Caractéristiques :
RELIURE : Relié
NOMBRE DE PAGES : 1600
POIDS : 1,850 Kg
DIMENSIONS : 15,6 × 24,3 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Format Kindle
À propos de l’auteur :
Préface : Patrice Guenniffey.
Introduction : Annie Jourdan.
Principe d’édition : François Houdecek.
Étude : L’instrument du règne – Le Domaine extraordinaire, par Pierre Branda.
Présentation de l’éditeur :
La période de mars 1810 à mars 1811 se révèle riche à plusieurs titres dans les lettres de Napoléon Ier : sur le plan intime (conflits fraternels, mariage avec Marie-Louise, …) comme sur le plan politique (renforcement d’une administration napoléonienne dans certains pays conquis, réorganisation permanente de l’armée, gestion du Domaine extraordinaire, bras de fer avec les religieux anti-concordataires…), c’est une étape essentielle, culminante de l’Empire français, à découvrir grâce à l’éclairage d’Annie Jourdan et des nombreuses notes explicatives au fil des pages de ce dixième volume. (M. de Bruchard).

Robespierre – Hervé Leuwers

Robespierre
Robespierre

DATE DE PARUTION : 27/08/2014
EDITEUR : Fayard
COLLECTION : Biographies Historiques
EAN : 9782213671567
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 400
POIDS : 0,716 Kg
DIMENSIONS : 15,3 x 23,5 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Professeur à l’université Lille 3, Hervé Leuwers est spécialiste de la Révolution française et de la société judiciaire des XVIIe et XVIIIe siècles. Il a notamment publié Un juriste en politique : Merlin de Douai (APU, 1996), L’Invention du barreau français (Éd. de l’EHESS, 2006, prix Limantour) et La Révolution française et l’Empire (PUF, 2011).
Présentation de l’éditeur :
Robespierre, c’est la Révolution, son souffle épique, et son soufre aussi. L’homme est chargé de tous les maux et couvert de tous les éloges avant même son élection au Comité de salut public, en juillet 1793. Aujourd’hui, beaucoup lui associent la Terreur et les massacres de Vendée ; d’autres soulignent son combat pour le suffrage universel, sa dénonciation de la peine de mort et de l’esclavage, sa défense d’un pays menacé, son rêve d’une république qui offre à tous une égale dignité. Comment dépasser ce paradoxe ? Hervé Leuwers s’est lancé sur les traces de l’enfant d’Arras devenu mythe, en véritable historien, bousculant les présupposés, analysant des sources jusqu’à aujourd’hui inédites, creusant les archives pour faire jaillir le portrait d’un juriste et homme de lettres, d’un orateur hors pair, d’un politique intransigeant et désintéressé. Un homme d’état, certes, comme la France en a peu connu dans son histoire, mais aussi une personnalité complexe, dérangeante, et pourtant souvent généreuse. Cette biographie de référence invite à redécouvrir un homme d’exception qui fascine dans le monde entier.

Le combat de deux Empires – La Russie d’Alexandre Ier contre la France de Napoléon – 1805-1812 – Oleg Sokolov

Le combat de deux Empires - La Russie d'Alexandre Ier contre la France de Napoléon - 1805-1812
Le combat de deux Empires – La Russie d’Alexandre Ier contre la France de Napoléon – 1805-1812

DATE DE PARUTION : 26/09/2012
EDITEUR : Fayard
COLLECTION : NC
EAN : 9782213670768
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 522
POIDS : 0,890 Kg
DIMENSIONS : 15,5 x 23,5 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Oleg Sokolov est le spécialiste de l’histoire napoléonienne le plus célèbre de Russie. Il est l’auteur de nombreux ouvrages et articles sur l’époque napoléonienne dont L’armée de Napoléon, paru en 2003 en traduction française aux éditions Commios, qui est devenu un ouvrage de référence. Son livre Austerlitz. Napoléon, l’Europe et la Russie, publié en français chez le même éditeur en 2006, a été couronné la même année par le Prix de l’ambassade de France en Russie décerné au meilleur ouvrage russe sur la France.
Egalement fondateur d’un vaste mouvement de reconstitution historique en Russie, Oleg Sokolv organise de grands spectacles historiques avec des milliers des participants. Enfin, pour ses recherches et sa contribution à la popularisation de l’histoire de France, il a été fait en 2003 chevalier de la Légion d’Honneur.
Présentation de l’éditeur :
Cet ouvrage représente sans conteste une page nouvelle dans l’histoire de l’époque napoléonienne. Oleg Sokolov y expose pour la première fois, de façon convaincante, les causes réelles de la campagne de Russie, les véritables motivations politiques et les plans stratégiques des deux camps. L’auteur rejette dans sa presque totalité la vision biaisée des réalités de la période 1805-1812, reposant sur des témoignages tardifs et filtrée par le prisme déformant des mémoires.
Toute son attention s’est concentrée sur des sources de première main, ordres, rapports, journaux, lettres, presse et littérature datant de l’époque étudiée (documents russes, français et polonais). Les résultats de cet examen comparatif sont époustouflants. Une analyse claire et profonde de l’entrelacement des faits politiques, diplomatiques et militaires, un ample tableau de l’état d’esprit des sociétés gouvernées par Alexandre Ier et Napoléon font de cet ouvrage un apport exhaustif à l’étude d’une page déterminante de l’histoire de la France, de la Russie et plus largement de l’Europe.Professeur de civilisation française à l’université de Saint-Pétersbourg, Oleg Sokolov est le spécialiste russe de l’histoire napoléonienne.
Il a été décoré de la Légion d’honneur pour ses recherches sur l’histoire des relations franco-russes.

Correspondance générale – Tome 12, La campagne de Russie, 1812 – Napoléon Bonaparte

Correspondance générale - Tome 12, La campagne de Russie (1812)
Correspondance générale – Tome 12, La campagne de Russie (1812)

DATE DE PARUTION : 11/04/2012
EDITEUR : Fayard
COLLECTION : NC
EAN : 9782213668628
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 1530
POIDS : 1,820 Kg
DIMENSIONS : 15,3 x 23,5 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Oui
À propos de l’auteur :
Reconnue d’utilité publique en 1987, la Fondation Napoléon encourage la recherche en histoire du Premier et du Second Empire, favorise l’accès aux connaissances, participe à la sauvegarde du patrimoine napoléonien.
Présentation de l’éditeur :
Ce nouveau volume de la Correspondance générale de Napoléon couvre une année cruciale et dramatique de l’épisode napoléonien : celle d’une nouvelle guerre franco-russe qui conduit certes les Aigles du Niémen à Moscou, mais c’est aussi celle de la retraite, première étape d’un formidable effondrement. La campagne de Russie, de sa préparation à son échec, occupe la majeure partie de cet ensemble de 2538 lettres dont 64 % d’entre elles qui ne figuraient pas dans la Correspondance publiée sous le Second Empire.
Si elles sont majoritairement issues des grands centre d’archives français (Archives nationales, Service historique de la défense, Archives du ministère des Affaires étrangères), il faut souligner l’apport des centres d’archives russes qui ont contribué à enrichir cet ensemble.Comme les précédents, ce volume est complété d’une chronologie, d’index, de cartes et de trois études éclairant des aspects éparses de la Correspondance : François Houdecek, « La Grande Armée en 1812 » ; V. Bezotosnyi, « L’armée Russe 1810-1812 » ; M. Roucaud, « La correspondance en chiffrée ».

Talleyrand – Le prince immobile – Emmanuel de Waresquiel

Talleyrand - Le prince immobile (édition revue et augmentée)
Talleyrand – Le prince immobile (édition revue et augmentée)

DATE DE PARUTION : 04/10/2006
EDITEUR : Fayard
COLLECTION : Histoire
EAN : 9782213630939
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 852
POIDS : 1,574 Kg
DIMENSIONS :13,5 x 21,5 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Ancien élève de l’Ecole normale supérieure, docteur en histoire, chercheur à l’Ecole pratique des hautes études, Emmanuel de Waresquiel est l’un des meilleurs historiens du premier XIXe siècle. Auteur dune biographie remarquée du Duc de Richelieu (1991) et (avec Benoît Yvert) dune Histoire de la Restauration (1814-1830). Naissance de la France moderne (1996), il a également conçu et dirigé plusieurs grands ouvrages de synthèse. Dernier ouvrage paru chez Fayard : L’Histoire à rebrousse-poil. Les élites, la Restauration, la Révolution (2005).
Présentation de l’éditeur :
« Je veux que pendant des siècles, on continue à discuter sur ce que j’ai été, ce que j’ai pensé, ce que j’ai voulu. » A lire les injures, les jugements à
l’emporte-pièce et les contresens qu’ont commis sur lui presque tous les historiens, le Diable boiteux a été entendu au-delà de ses espérances ! Il faut dire qu’il a lui-même brouillé les pistes à plaisir, qu’il est resté au pouvoir pendant plus d’un demi-siècle, qu’il a servi neuf régimes et prêté treize serments. Il faut ajouter que, né et formé sous le règne de Louis XV et mort l’année de l’avènement de Victoria, ce corrompu, cet homme qui savait faire marcher les femmes, ce joueur invétéré n’est ni un traître par profession ni même un intrigant de haute volée, comme le voudraient la plupart de ses biographes. On ne peut pas non plus soutenir sérieusement qu’il ait voulu à toute force servir la France, donner chair à des idées, poursuivre un idéal. Doit-on alors saluer l’artiste et se résoudre à n’avoir jamais le fin mot ? Rien de tel. Son ironie distante, sa subtilité et sa science de l’époque n’auraient pas suffi à Emmanuel de Waresquiel s’il n’avait aussi dépouillé, en France et à l’étranger, d’innombrables cartons d’archives qui lui ont livré des centaines d’informations inédites et d’éclairages nouveaux sur des points obscurs ou controversés. Avec ses intuitions et son sens de la formule, par touches successives, il dresse du personnage le plus complexe et le plus ambigu de notre histoire un portrait profondément humain, entièrement nouveau, cohérent et intelligible. Il fait revivre une figure d’une intelligence et d’une énergie exceptionnelles qui s’est montrée à la hauteur des secousses terribles auxquelles l’Europe a été soumise il y a deux siècles ; un grand seigneur de l’ancien temps fidèle à ses origines, qui a littéralement créé le rôle de l’homme de pouvoir moderne ; un visionnaire et un formidable metteur en scène de sa vie qui s’est forgé son propre destin en pesant sur les événements, tout en gardant la maîtrise de lui-même jusque sur son lit de mort. A cette biographie définitive, augmentée d’un nouveau chapitre d’inédits, est joint un cahier contenant de nombreux documents iconographiques le plus souvent inédits.

Austerlitz – 2 décembre 1805 – Jacques Garnier

Austerlitz - 2 décembre 1805
Austerlitz – 2 décembre 1805

DATE DE PARUTION : 23/11/2005
EDITEUR : Fayard
COLLECTION : NC
EAN : 9782213627298
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 457
POIDS : 0,765 Kg
DIMENSIONS : 15,5 x 23,5 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Oui
À propos de l’auteur :
Jacques Garnier, membre de la Commission française d’histoire militaire et administrateur de l’Institut Napoléon, est l’auteur de nombreux ouvrages, articles et dictionnaires sur la période.
Présentation de l’éditeur :
De Tolstoï à Abel Gance, Austerlitz participe de la légende autant que de l’histoire. Le génie militaire de Napoléon y a donné toute sa mesure face à un ennemi double – autrichien et russe -, alors que l’issue victorieuse n’allait pas de soi. Au moyen des archives militaires et de récits des combattants (les sans-grade comme les illustres), Jacques Garnier raconte comment une armée rassemblée pour envahir l’Angleterre s’est portée en quelques semaines au cœur de l’Europe centrale et comment elle a été rejointe par d’autres troupes françaises stationnées en Italie. C’est ensuite jour par jour, puis heure par heure qu’il décrit les plans successifs des adversaires et qu’il évoque, cartes à l’appui, les combats – majeurs ou mineurs, tous ont leur importance – ayant précédé l’affrontement final du 2 décembre 1805. Les pertes françaises seront très faibles en comparaison de celles des Alliés, et la victoire aura instantanément des effets géopolitiques considérables : fin du Saint Empire romain germanique, rattachement de Venise au royaume d’Italie, installation de Napoléonides sur les trônes de Naples et de Hollande, etc. Éminent spécialiste des guerres napoléoniennes (il a rédigé les notices relatives aux campagnes et aux batailles du Dictionnaire Napoléon, dirigé par Jean Tulard), Jacques Garnier donne ici le fruit de nombreuses années de recherches documentaires.