Archives par mot-clé : Editions Gallimard

France-Allemagne(s) 1870-1871 – La guerre, la Commune, les mémoires

France-Allemagne(s) 1870-1871 - La guerre, la Commune, les mémoires
France-Allemagne(s) 1870-1871 – La guerre, la Commune, les mémoires

DATE DE PARUTION : 06/04/2017
EDITEUR : Gallimard / Musée de l’Armée
COLLECTION : Albums Beaux livres
EAN : 9782072717321
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 304
POIDS : 1.138 Kg
DIMENSIONS : 19,5 x 25,5 cm
ILLUSTRATIONS : 350
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Édition publiée sous la direction de Mathilde Benoistel, Sylvie Le Ray-Burimi et Christophe Pommier.
Préface : David Guillet.
Présentation de l’éditeur :
La guerre de 1870-1871 constitue un moment fondateur dans la relation franco-allemande, autour de laquelle se noue, à l’époque, l’avenir de l’Europe. Elle met un terme à un équilibre fondé sur la prépondérance de la diplomatie, les grandes puissances étant collectivement responsables de la paix.
Ce conflit oppose un pays qui construit son unité depuis des siècles et l’a consolidée au gré de la succession des régimes politiques, à un autre, composé d’États plus jeunes, qui ne s’est pas encore véritablement constitué. En France, les premières défaites entraînent la chute de l’Empire et la proclamation de la République. Les tensions sociales préexistantes et l’élan de patriotisme soulevé par l’invasion allemande conduisent à la Commune de Paris et à une guerre civile. En Allemagne, la victoire parachève l’unification du pays, que symbolise la proclamation de l’Empire dans la galerie des Glaces à Versailles en 1871. De part et d’autre, la diversité et la multiplicité des mémoires de la guerre, françaises et allemandes, officielles ou personnelles, permettent de saisir l’impact durable du conflit sur les sociétés.
Ces événements, valorisés par un double regard français et allemand, s’inscrivent dans une perspective chronologique plus longue (1815-1919) qui en révèle les racines comme la portée, permettant d’en saisir les enjeux sociaux, économiques, militaires, culturels, géopolitiques, technologiques et idéologiques.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

Bonaparte – 1769-1802

Bonaparte - 1769-1802 - Patrice Gueniffey
Bonaparte – 1769-1802 – Patrice Gueniffey

DATE DE PARUTION : 13/10/2016
EDITEUR : Gallimard
COLLECTION : Folio Histoire
EAN : 9782070793754
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 1120
POIDS : 0.725 Kg
DIMENSIONS : 12,8 x 19 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Format Kindle
À propos de l’auteur :
Historien, spécialiste de l’histoire politique des xviiie et xixe siècles, Patrice Gueniffey est directeur d’études à l’EHESS et membre du Centre d’études sociologiques et politiques Raymond Aron (CNRS / EHESS). Il est l’auteur d’ouvrages sur la Révolution, le Consulat et l’Empire (notamment La Politique de la terreur, coll. Tel ; Le Dix-huit brumaire, coll. Les Journées qui ont fait la France ; Histoires de la Révolution et de l’Empire, Perrin) et sur l’histoire napoléonienne (1814. La campagne de France, aux Éditions Perrin).
Présentation de l’éditeur :
Réédition de l’ouvrage paru en 2013.
Thiers, Bainville, Lefebvre, Tulard… Napoléon ne manque pas de biographes. On s’en étonnerait à tort. Les hommes qui ont laissé une empreinte aussi profonde sur leur temps sont-ils si nombreux? L’histoire de Napoléon, son souvenir, son mythe ont littéralement obsédé le XIXe siècle et une partie du XXe. Aujourd’hui, la légende a pâli, le monde a changé. L’épopée guerrière de l’Empire ne fait plus guère rêver nos contemporains, pour qui la guerre apparaît l’incarnation du Mal. Mais Napoléon n’a pas été seulement un conquérant. Stratège hors pair, il est aussi le plus doué des élèves de Machiavel dans l’art de gouverner. Plus que le guerrier, c’est le Premier consul qui, pour avoir fini la Révolution et fondé les institutions dont elle avait eu l’idée, fascine encore. À la fois héros ancien et bourgeois moderne, il occupe une place unique dans l’histoire universelle.
Ce premier volume, Bonaparte, retrace l’histoire du jeune Napoléon, de la Corse aux Tuileries, des années obscures de l’enfance jusqu’à la proclamation du Consulat à vie en 1802 où, sans encore porter le titre d’Empereur, il rétablit à son profit la monarchie héréditaire.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Amazon.fr

Napoléon à Sainte-Hélène – La conquête de la mémoire

Napoléon à Sainte-Hélène - La conquête de la mémoire
Napoléon à Sainte-Hélène – La conquête de la mémoire

DATE DE PARUTION : 08/04/2016
EDITEUR : Editions Gallimard / Musée de l’Armée
COLLECTION : Beaux Livres / Histoire
EAN : 9782070178742
Caractéristiques :
RELIURE : Relié
NOMBRE DE PAGES : 304
POIDS : 1,142 Kg
DIMENSIONS : 19,5 x 25,5 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Ouvrage collectif de Pierre Branda, Isabelle Chave, Anne Dion-Tenenbaum, Alan Forrest, Sudhir Hazareesingh, Jacques Jourquin, Thierry Lentz, Luigi Mascilli-Migliorini, Alain Pougetoux, Chantal Prévot, Stephen A. Royle et de Charles-Éloi Vial. Coédition Gallimard / Musée de l’Armée
Présentation de l’éditeur :
Conquérant, il a été comparé à Alexandre et à César. Chef d’État, il a marqué d’une empreinte durable les villes, les lois, les religions. Souverain, il a possédé quarante-sept palais et allié les siens aux plus grandes familles d’Europe. Le voici prisonnier sur une île de 122 kilomètres carrés au milieu de l’Atlantique. Pour territoire, un plateau nuageux enserré par un cordon de fantassins britanniques. Pour demeure, une maison humide et infestée de rats. Pour cour, une quinzaine de fidèles et de serviteurs désemparés. Et l’oblitération de son nom, partout où la renommée, autrefois, l’avait fait résonner.
Voilà le théâtre de son dernier combat. Malgré l’adversité et la précarité, contre les petitesses de l’exil, contre l’oubli, Napoléon, bien que vaincu, remporte à Sainte-Hélène sa dernière victoire, celle de la mémoire.
Cet ouvrage met en contexte les objets humbles ou glorieux – souvent inédits – qui ont entouré l’Empereur dans ses derniers moments, ainsi que les récits et les images qui ont façonné la légende.

Waterloo – Acteurs, historiens, écrivains

Waterloo - Acteurs, historiens, écrivains
Waterloo – Acteurs, historiens, écrivains

DATE DE PARUTION : 02/04/2015
EDITEUR : Gallimard
COLLECTION : Folio Classique
EAN : 9782070461899
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 896
POIDS : 0,435 Kg
DIMENSIONS : 11 x 17,5 cm
ILLUSTRATIONS : N.C.
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Natalie Petiteau est professeure d’histoire contemporaine à l’Université d’Avignon. Elle a publié de nombreux livres consacrés aux acteurs de la période napoléonienne et à l’ombre portée de l’Empire sur le XIXe siècle.
Présentation de l’éditeur :
Waterloo est plus qu’une bataille : c’est l’événement qui sonne la fin de Napoléon et du conflit militaire qui ensanglantait l’Europe depuis 1791. C’est aussi, grâce aux écrivains, une tragédie classique et une pièce romantique qui exacerbe la beauté des ruines, le culte du moi héroïque et la fuite dans les songes.
Cette anthologie témoigne de l’exceptionnelle production littéraire sur la bataille de Waterloo. Elle fait dialoguer acteurs du conflit, historiens et écrivains sur les circonstances de la défaite de Napoléon, la constitution d’une légende, les horreurs de la guerre.
Le soir du 18 juin 1815 a tout du crépuscule : s’il marque l’effondrement de l’ère impériale, il symbolise aussi la naissance de l’épopée napoléonienne qui doit son rayonnement autant au génie propre de Napoléon qu’à la puissance des œuvres des plus belles plumes du XIXe siècle.

Août 14, la France entre en guerre – Bruno Cabanes

Août 14, la France entre en guerre
Août 14, la France entre en guerre

DATE DE PARUTION : 11/09/2014
EDITEUR : Gallimard
COLLECTION : Hors série Connaissance
EAN : 9782070129942
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 256
POIDS : 0,323 Kg
DIMENSIONS : 14 x 20,5 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Oui
À propos de l’auteur :
Bruno Cabanes. Ancien élève de l’École normale supérieure, docteur en histoire, enseigne l’histoire contemporaine à l’université d’Angers (UCO).
Présentation de l’éditeur :
1er août 1914, la guerre fait irruption dans la vie de millions de Français. En quelques semaines, à Paris, dans les villes et les campagnes, tout a été bouleversé. Brutalement séparés, couples et familles ignorent tout de l’avenir qui les attend. Les hommes partent au front avec l’idée d’un conflit court et la certitude d’une guerre juste. Trois semaines plus tard, une défaite militaire aux frontières fera planer le spectre d’une déroute, tout juste évitée grâce à la victoire sur la Marne début septembre.
Pour saisir la fébrilité de ce premier mois de la Grande Guerre, Bruno Cabanes interroge les témoignages des contemporains, des mémoires et des correspondances jusqu’ici inexplorés, les rapports des préfets ou les relations de police. Il restitue les émotions de l’entrée en guerre, les espoirs, les épreuves, les incertitudes et les rumeurs qui forment les différents paysages de la mobilisation. Août 14 renouvelle l’interprétation du basculement dans la guerre totale.
On situe souvent le premier tournant de 1914 à l’automne, quand la guerre de mouvement fit place à la guerre des tranchées. Or, les premières semaines ont été de loin les plus meurtrières : l’histoire de ce mois d’août est déjà une histoire de la mort de masse et des deuils familiaux. Il ne fallut que quelques jours, au plus quelques semaines, pour que la France entre déjà pleinement dans la guerre.

Verdun, 21 février 1916 – Paul Jankowski

Verdun, 21 février 1916
Verdun, 21 février 1916

DATE DE PARUTION : 03/10/2013
EDITEUR : Gallimard
COLLECTION : Les Journées qui ont fait la France
EAN : 9782070770304
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 405
POIDS : 0,474 Kg
DIMENSIONS : 15 x 22 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Oui
À propos de l’auteur :
Professeur à l’université Brandeis, Paul Jankowski est l’auteur notamment de Communism and Collaboration : Simon Sabiani and Politics in Marseille (1989) et de Cette vilaine affaire Stavisky (2000).
Présentation de l’éditeur :
Ce fut la bataille la plus longue de la Grande Guerre et l’une des plus meurtrières. A Verdun, à la faveur d’un déluge d’obus et de gaz, l’armée allemande investit le nord et l’est de la ville. Dix mois plus tard, le carnage durait toujours. Verdun sera célébré comme le symbole même de la ténacité de toute une nation. Mais la place emblématique qu’elle occupera dans la mémoire nationale recouvre des interrogations et des incertitudes longtemps occultées.
Pourquoi ce lieu d’une importance stratégique douteuse et cette bataille à l’issue moins décisive que d’autres ont-ils acquis un statut mémoriel sans pareil ? Comment Verdun a-t-elle « fait la France » ? Pour répondre à des questions primordiales, Paul Jankowski reconstitue l’événement dans la longue durée jusqu’à nos jours. Il éclaircit le mystère, toujours débattu, des motifs qui avaient poussé les Allemands à attaquer Verdun.
Il analyse la logique infernale qui allait conduire les deux belligérants à perpétuer une bataille aussi meurtrière qu’elle restait indécidable. Il sonde, auprès des poilus comme des feldgrauen, les conduites héroïques, les souffrances indicibles, les opinions, les haines, les révoltes… Il explore, enfin, les inscriptions culturelles de Verdun des deux côtés du Rhin

Bonaparte – 1769-1802 – Patrice Gueniffey

Bonaparte
Bonaparte

DATE DE PARUTION : 26/09/2013
EDITEUR : Gallimard
COLLECTION : Biographies
EAN : 9782070769148
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 860
POIDS : 1,050 Kg
DIMENSIONS : 15,2 x 24 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Oui
À propos de l’auteur :
Patrice Gueniffey est historien, directeur d’études à l’EHESS, auteur notamment du Dix-huit Brumaire (Gallimard, 2008) et d’Histoires de la Révolution et de l’Empire (Perrin, « Tempus », 2011).
Présentation de l’éditeur :
Thiers, Bainville, Lefebvre, Tulard. Napoléon ne manque pas de biographes. On s’en étonnerait à tort. Les hommes qui ont laissé une empreinte aussi profonde sur leur temps sont-ils si nombreux ? L’histoire de Napoléon, son souvenir, son mythe ont littéralement obsédé le XIXe siècle et une partie du XXe. Aujourd’hui, la légende a pâli, le monde a changé. L’épopée guerrière de l’Empire ne fait plus guère rêver nos contemporains, pour qui la guerre apparaît l’incarnation du Mal.
Mais Napoléon n’a pas été seulement un conquérant. Stratège hors pair, il est aussi le plus doué des élèves de Machiavel dans l’art de gouverner. Plus que le guerrier, c’est le Premier consul qui, pour avoir fini la Révolution et fondé les institutions dont elle avait eu l’idée, fascine encore. A la fois héros ancien et bourgeois moderne, il occupe une place unique dans l’histoire universelle. Ce premier volume, Bonaparte, retrace l’histoire du jeune Napoléon, de la Corse aux Tuileries, des années obscures de l’enfance jusqu’à la proclamation du Consulat à vie en 1802 où, sans encore porter le titre d’Empereur, il rétablit à son profit la monarchie héréditaire.
S’il est dans la vie de chaque homme, comme dit Jorge Luis Borges, un moment où il sait « à jamais qui il est », ce livre s’attache à le déterminer pour comprendre comment Napoléon est devenu Napoléon.