Archives par mot-clé : Editions Les Indes savantes

Jules Dufaure – L’homme de la République (1798-1881)

Jules Dufaure - L'homme de la République (1798-1881) - Jean-Louis Berthet
Jules Dufaure – L’homme de la République (1798-1881) – Jean-Louis Berthet

DATE DE PARUTION : 22/06/2017
EDITEUR : Le Croît Vif/Les Indes savantes
COLLECTION : Témoignages
EAN : 9782361995577
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 106
POIDS : 0.540 Kg
DIMENSIONS : 1,50 x 22 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Ancien haut-fonctionnaire et élu local, auteur en 1987 d’Une histoire de France préfacée par Jacques Le Goff (Librairie Séguier), Jean-Louis Berthet a publié au Croît Vif deux essais personnels : Les Reflets de la Charente (2007) et Une Education politique en pays charentais (2008). Ses biographies dévoilent le romanesque de vies méconnues inséparables des paysages charentais : Un curé de campagne au pays du cognac (2010), Les Naufrages de Géricault (2012), Gustave Cuneo d’Ornano, le dernier bonapartiste charentais (2013) et Emile Gaboriau, le père du roman policier (2016).
Présentation de l’éditeur :
Ce fondateur mal connu de la République parlementaire fut un des grands hommes politiques français du XIXe siècle. Il personnifie, avec son ami Tocqueville, un centre gauche ouvert aux réformes, notamment sociales, mais hostile à tous les conservatismes comme aux violences révolutionnaires. Grand avocat, orateur réputé, chef de famille comblé, viticulteur compétent, académicien aimant les livres et la musique, ce fut le type même du bourgeois accompli.
Les circonstances n’en ont pas fait un homme d’Etat, ses qualités intimes ont surpassé ses qualités publiques, la recherche du bonheur l’a détourné des décorations, des titres et des honneurs. C’est justement en cela qu’il mérite d’être réhabilité, étant le contraire de ceux qui sacrifient leur vie aux chimères et aux illusions du pouvoir. Jules Dufaure s’identifie à la vie politique française du XIXe siècle, depuis la Restauration jusqu’à la consolidation de la IIIe République.
Sa longévité politique exceptionnelle est donc pour l’auteur l’occasion de dresser un tableau passionnant des régimes qui ont fait l’histoire de France, ainsi que des hommes célèbres que J. Dufaure a côtoyés. Le tableau de la Charente (Grézac) familiale de Dufaure ajoute, année après année, une touche provinciale et humaine à une vie publique lourde de contraintes.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

La Conquête de Marianne – Napoléon et la République (1769-1799)

La Conquête de Marianne - Napoléon et la République (1769-1799)
La Conquête de Marianne – Napoléon et la République (1769-1799)

DATE DE PARUTION : 22/09/2016
EDITEUR : Les Indes savantes
COLLECTION : La Boutique de l’Histoire
EAN : 9782846544375
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 414
POIDS : 0,635 Kg
DIMENSIONS : 15,7 x 23,8 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Professeur agrégé et Docteur en Histoire contemporaine de l’Université Paul Valéry Montpellier III, Émile Kern a déjà publié deux ouvrages sur les commémorations napoléoniennes ainsi que des articles dans des revues spécialisées. Il a présenté La légende napoléonienne de 1769 à 2015 lors des « Rendez-vous de l’Histoire de Blois », en octobre 2015.
Présentation de l’éditeur :
Cet ouvrage, issu d’un travail de recherche universitaire en Sorbonne, ne constitue pas une nouvelle biographie de Napoléon, ni même un nouveau panorama du bonapartisme ; il ne s’agit pas davantage de relater une nouvelle histoire de l’« idée républicaine » ou du « modèle » qui en résulte.
Le présent livre vise à combler un vide sur les rapports complexes et ambigus de Bonaparte et de la République comme idéal philosophique et comme régime politique ; il est également destiné à mettre en exergue ce que cette relation incestueuse révèle de l’inconscient collectif hexagonal.
Le rapport d’attraction-répulsion entretenu par Napoléon avec la République, de ses années d’apprentissage jusqu’à sa prise du pouvoir en Brumaire, exige d’analyser de manière lucide et critique, non seulement le républicanisme napoléonien (dans ses réflexions, discours et actes personnels ou politiques), mais également les ambiguïtés et mutations de l’idéal et du régime républicains.
Ce qui suppose de déterminer les influences ayant contribué à forger son républicanisme, comme les ambivalences de la relation de Bonaparte à la République.
Au final, et sans préjuger de ce que devient et fait par la suite le Premier Consul puis l’empereur, cette étude tente de répondre à cette question importante et récurrente : Napoléon est-il vraiment républicain ?

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Amazon.fr

Ecrire la mémoire – Les mémorialistes de la Révolution et de l’Empire

Ecrire la mémoire - Les mémorialistes de la Révolution et de l'Empire - Natalie Petiteau
Ecrire la mémoire – Les mémorialistes de la Révolution et de l’Empire – Natalie Petiteau

DATE DE PARUTION : 23/02/2012
EDITEUR : Les Indes Savantes
COLLECTION : La Boutique de l’Histoire
EAN : 9782846543040
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 312
POIDS : 0.408 Kg
DIMENSIONS : 15 x 21 x 1,8 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non.
À propos de l’auteur :
Natalie Petiteau est Professeur d’histoire contemporaine à l’Université d’Avignon.
Présentation de l’éditeur :
L’histoire de la Révolution et de l’Empire s’est écrite en tenant compte, entre autres, d’une littérature abondamment produite par les acteurs des années 1789-1815. Mais derrière la célébrité des textes d’une marquise de La Rochejaquelein, d’un baron Marbot ou d’un sergent Bourgogne se cache l’histoire éditoriale de ces ouvrages, parfois rocambolesque, souvent aventureuse, toujours passionnante. À partir de 1814 en effet, des textes des témoins de la Révolution et de l’Empire passent du domaine privé à l’espace public, et contribuent à marquer la culture romantique et l’identité nationale de leurs récits.
Forts connus, ces textes n’ont pourtant jamais été l’objet d’une histoire expliquant comment ils sont devenus des livres. La façon dont les témoins ont mis par écrit leurs souvenirs est pourtant riche d’enseignements sur la portée des événements révolutionnaires et impériaux. Elle éclaire aussi le rôle de la mémoire dans la culture romantique, politique et nationale du XIXe siècle. Elle révèle comment les héritiers de ces acteurs se sont sentis à leur tour investis de la mission de transmettre aux générations futures des témoignages dont certains n’étaient initialement voués qu’à exister dans un cercle privé.
Natalie Petiteau se livre ici à une étude systématique des processus de mise par écrit et de publication des mémorialistes de la Révolution et de l’Empire, en mettant toutefois l’accent sur les témoins des années impériales, plus nombreux et plus célèbres. Quelques études de cas montrant par ailleurs l’apport de ces textes aux historiens prolongent ce travail.
Plan des chapitres :
PARATEXTES : DU FOR PRIVE A L’ESPACE PUBLIC
Ecrire le passé pour maîtriser la vie
La mémoire pour l’histoire
Oublier ou publier ?
L’EMPIRE DES MEMORIALISTES
Les Français face au temps de l’Empire
Le Napoléon des mémorialistes : construction, traces et contestations du mythe
Les mémoires des occupations napoléoniennes

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

Guerriers du Premier Empire – Expériences et mémoires

Guerriers du Premier Empire - Expériences et mémoires - Natalie Petiteau
Guerriers du Premier Empire – Expériences et mémoires – Natalie Petiteau

DATE DE PARUTION : 15/07/2011
EDITEUR : Les Indes Savantes
COLLECTION : La Boutique de l’Histoire
EAN : 9782846542791
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 191
POIDS : 0.254 Kg
DIMENSIONS : 14,9 x 20,9 x 1,1 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non.
À propos de l’auteur :
Au fil des pages de ce recueil, Natalie Petiteau, professeur d’histoire contemporaine à l’Université d’Avignon, propose donc de suivre les guerriers du Premier Empire dans leurs expériences de combattants comme dans les traces mémorielles qu’ils en ont laissées tout au long du XIXe siècle.
Présentation de l’éditeur :
L’histoire des guerre napoléoniennes a longtemps ignoré toute approche anthropologique de leurs acteurs. Pourtant, on ne peut écrire l’histoire de la France du XIXe siècle sans connaître le contenu de l’expérience de guerre de ces hommes. La façon dont ils ont rencontré les données du politique au sein de l’armée, les voies par lesquelles la guerre a modifié leur destins dans la société de leur temps en disent long non seulement sur le réalités de la France napoléonienne mais aussi sur celle de l’après 1815.
Car ces hommes sont porteurs, jusque dans la France du Second Empire, d ces expériences singulières. De plus ils les transmettent, en les déformant souvent, par leurs récits ou par leu mise en écrits. Si bien que c’est tout l’univers social et politique de la France du XIXe siècle qui est marqué par l’existence, à l’orée de la période contemporaine, de ces multiples destins militaires. De l’enrôlement jusqu’à la bataille en passant par des moments où les hommes en armes sont avant tout des voyageurs, cet ouvrage saisit les réalités de la vie au quotidien sous les drapeaux.
De la politique symbolique adoptée après 1815 à l’égard des anciens de la Grande Armée à l’image que ceux-ci ont laissée dans la littérature du XIXe siècle, ce livre montre la place de ces hommes dans la France du XIXe siècle.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr