Archives par mot-clé : Editions Perrin

Nouvelle histoire des guerres de Vendée

Nouvelle histoire des guerres de Vendée - Jean-Joël Brégeon
Nouvelle histoire des guerres de Vendée – Jean-Joël Brégeon

DATE DE PARUTION : 27/04/2017
EDITEUR : Perrin
COLLECTION : Synthèses historiques
EAN : 9782262044176
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 380
POIDS : 0.714 Kg
DIMENSIONS : 15,6 x 24,1 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Kindle
À propos de l’auteur :
Jean-Joël Brégeon est l’auteur de plusieurs ouvrages dont, chez Perrin, Napoléon et la guerre d’Espagne et 1812. La paix et la guerre.
Gérard Guicheteau, historien et journaliste, est l’auteur de nombreux ouvrages, dont Les Douleursde la guerre : hommage aux poilus, mutins et fusillés de la Grande Guerre et François Mitterrand : la Résistance et Vichy (J.-C. Gawsewitch éditeur, 2008).
Présentation de l’éditeur :
Une nouvelle lecture des guerres de Vendée…
Les guerres de Vendée, qui courent de 1793 à 1832, ont suscité l’émulation de bien des historiens. Il s’agit d’une guerre civile, la plus sanglante qu’ait connue la France depuis les guerres de Religion au XVIe siècle. La plus féroce jusqu’à nos jours. Faute de mieux, on les a appelées ainsi, car l’épicentre en était le département de la Vendée, mais elles se sont répandues ensuite, touchant presque tout l’Ouest.
L’ambition des auteurs a été d’en proposer une nouvelle lecture qui ne désigne pas les « méchants » pour mieux exalter les « bons ». Les historiens royalistes favorables aux Vendéens ont donné des récits qui jouent de la victimisation pour mieux apitoyer leurs lecteurs. Les historiens républicains, de filiation jacobine, ont minimisé les souffrances des vaincus, souligné leur sauvagerie, pour mieux exalter l’héroïsme des Bleus.
Les guerres de Vendée ont coûté la vie à plusieurs dizaines de milliers de Français. Si les atrocités se rencontrent dans les deux camps, le plus inquiétant est l’apparition d’une idéologie exterminatrice dans les rangs jacobins. Des hommes à Paris (Robespierre, Couthon, Barère…), sur place (Carrier, Turreau, Francastel…) ont trempé dans ce processus sans précédent. Ils l’ont décidé, appliqué et se sont félicités des résultats. Ce fut là comme le péché originel, matriciel, de la République française. Les régimes totalitaires du XXe siècle y puisèrent argumentaires et méthodes.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

Napoléon et De Gaulle – Deux héros français

Napoléon et De Gaulle - Deux héros français
Napoléon et De Gaulle – Deux héros français

DATE DE PARUTION : 09/02/2017
EDITEUR : Perrin
COLLECTION : Essais historiques
EAN : 9782262063986
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 400
POIDS : 0.535 Kg
DIMENSIONS : 14 x 22,5 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Format Kindle
À propos de l’auteur :
Professeur à l’EHESS, Patrice Gueniffey a notamment publié Le nombre et la raison (1993), La politique de la Terreur, Essai sur la violence révolutionnaire (2000). Sa récente biographie de Bonaparte (Gallimard, 2013) a été saluée par la critique. Il a depuis dirigé les meilleurs historiens dans l’ouvrage collectif Les derniers jours des rois (2014) qui a conquis 25 000 lecteurs.
Présentation de l’éditeur :
Napoléon Bonaparte et Charles De Gaulle sont les deux personnalités historiques préférées des Français, les deux chefs d’Etat emblématiques de la France moderne. Conjuguant la finesse de l’analyste, la hauteur de l’historien et la force de l’écrivain, Patrice Gueniffey offre un essai sans précédent et qui fera date croisant l’itinéraire et la personnalité des deux géants autour d’une réflexion structurante sur la figure du sauveur à la française.
Partageant une même formation militaire, chacun a mis à profit le chaos d’un régime moribond (Directoire, IVe République) pour s’emparer du pouvoir et créer de toutes pièces un régime fondé sur le primat de l’exécutif et la centralisation administrative. Leurs deux Consulats font aujourd’hui l’objet d’une admiration générale servie il est vrai par leur génie de la propagande (bulletins de la grande-Armée et proclamations de Bonaparte ; conférences de presse du général) mise au service d’un dessein rassembleur et d’une même quête de la grandeur.
Ces deux grands politiques furent aussi d’authentiques écrivains (Le Mémorial de Sainte-Hélène et les Mémoires de guerre voisinent dans la bibliothèque de la Pléiade), entrés vivants dans la légende après un règne d’une durée similaire (1799-1815 ; 1944-46 puis 1958-69). La tragédie de leur chute et la solitude de leur fin ont conspiré à créer leur mythe, écrasant leurs successeurs tout en continuant d’éblouir.
Mais ils furent aussi profondément différents, la démesure impériale contrastant par exemple avec le pragmatisme gaullien qui sut accomplir le deuil de l’Empire pour privilégier l’Europe que l’Aigle déchira. Sur tous ces points, et bien d’autres encore, l’auteur apporte du neuf, questionne, ouvre des perspectives, interroge notre présent à la lumière de ces deux astres qui éclairent toujours notre présent à condition de ne pas se laisser éblouir.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

Histoire du Consulat et du Premier Empire – Jean-Philippe Rey

Histoire du Consulat et du Premier Empire
Histoire du Consulat et du Premier Empire par Jean-Philippe Rey

DATE DE PARUTION : 17/11/2016
EDITEUR : Perrin
COLLECTION : Synthèses historiques
EAN : 9782262044534
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 526
POIDS : 0.690 Kg
DIMENSIONS : 16 x 24 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Format Kindle
À propos de l’auteur :
Docteur en histoire, Jean-Philippe Rey est professeur agrégé en classes préparatoires aux grandes écoles à Lyon. Il a notamment publié Administrer Lyon sous Napoléon et, avec Bruno Benoit, Les Cent-Jours.
Présentation de l’éditeur :
Le Consulat et le Premier Empire représentent incontestablement un moment décisif de l’histoire européenne. A la suite de la Révolution, ils forment une sorte d’incubateur de l’histoire du continent au XIXe siècle par l’encouragement paradoxal aux idées libérales et nationales, aussi bien que par la tentative de penser et de fonder un système politique, social, économique et idéologique à l’échelle du continent. Napoléon pensa et construisit en effet progressivement un système continental incluant différentes régions avec une intensité variable selon leur importance géopolitique, leur éloignement du centre et l’ancienneté de leur assujettissement.
Loin de chercher à imposer aveuglément un modèle uniforme, mais sans renoncer à l’idéal modernisateur hérité des Lumières et de la Révolution, l’Empereur sut jouer avec les échelles. C’est la difficulté qu’il éprouva à stabiliser ce système complexe – et peut-être à concevoir sa stabilisation – qui expliqua son échec final. Ce que l’on résume souvent par son incapacité à faire la paix fut bien plutôt sa difficulté à stopper le mouvement qui permettait au système de tenir en l’alimentant sans cesse de nouvelles conquêtes et en le maintenant en quelque sorte sous tension.
A l’intérieur, l’œuvre fut immense, idéologiquement très cohérente, et largement pérenne. La prise en compte des nombreux travaux auxquels a donné lieu le bicentenaire de la période napoléonienne qui vient de s’achever et de points de vue étrangers, notamment d’historiens britanniques et italiens, nourrit cette synthèse fluide et agréable à lire.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Amazon.fr

Les ministres de Napoléon

Les ministres de Napoléon - Thierry LENTZ
Les ministres de Napoléon – Thierry LENTZ

DATE DE PARUTION : 20/10/2016
EDITEUR : Perrin
COLLECTION : Tempus
EAN : 9782262043759
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 225
POIDS : 0.175 Kg
DIMENSIONS : 11 x 18 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Format Kindle
À propos de l’auteur :
Directeur de la Fondation Napoléon, Thierry Lentz est un des meilleurs spécialistes de l’époque napoléonienne, auteur d’une trentaine d’ouvrages qui font autorité.
Présentation de l’éditeur :
Réédition de l’ouvrage paru en 1999 au format poche dans une nouvelle version entièrement refondue et augmentée de chapitres inédits en première partie.
Les inventeurs de la France contemporaine.
Napoléon appuya la marche de son gouvernement sur douze ministères, qui furent dirigés par trente-deux personnalités. Certaines sont encore très connues (Talleyrand, Fouché, Cambacérès, Maret, Carnot, etc.) ; d’autres sont tombées dans l’oubli, tels Gaudin (quinze ans aux Finances), Decrès (treize ans à la Marine), Regnier (douze ans à la Justice), Dejean (sept ans à l’Administration de la guerre), Bigot de Préameneu (six ans aux Cultes) et tant d’autres. Ils abattirent pendant quinze ans un travail considérable, à la tête de services centraux réduits. Cet ouvrage présente ces excellences et leurs équipes, étude qui permet de mieux connaître et comprendre le fonctionnement de l’État napoléonien et de son administration.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Amazon.fr

Leipzig – La bataille des Nations 16-19 octobre 1813

Leipzig - La bataille des Nations 16-19 octobre 1813
Leipzig – La bataille des Nations 16-19 octobre 1813

DATE DE PARUTION : 08/09/2016
EDITEUR : Perrin
COLLECTION : Tempus
EAN : 9782262066598
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 662
POIDS : 0,440 Kg
DIMENSIONS : 10,9 x 17,8 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Format Kindle
À propos de l’auteur :
Belge et francophone, Professeur à l’université de Namur, Bruno Colson, spécialiste d’histoire militaire, a publié notamment La Culture stratégique américaine. L’influence de Jomini, L’Art de la guerre, de Machiavel à Clausewitz et, chez Perrin, a présenté le De la guerre de Napoléon. Il vient également de publier une biographie très attendue de Clausewitz.
Présentation de l’éditeur :
La bataille de Leipzig, du 16 au 19 octobre 1813, est la plus gigantesque des batailles napoléoniennes par sa durée, ses effectifs (près de 500 000 hommes engagés) et son étendue géographique (à peu près quinze kilomètres carrés). Jamais de tels effectifs n’avaient été mobilisés pour un affrontement en rase campagne. Première défaite de Napoléon sur un champ de bataille, ces combats font perdre l’Allemagne à l’Empereur et sonnent le glas de son Grand Empire.
Si on connaît peu Leipzig en France, en Allemagne, en revanche, la Völkerschlacht (la bataille des Nations) tient une place primordiale dans la conscience nationale : elle est le couronnement des « guerres de libération ». Salué par la critique, ce livre magistral, en restituant les faits aussi fidèlement que possible, démasque certains mythes tenaces.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Amazon.fr

Clausewitz – Bruno Colson

Clausewitz - Bruno Colson
Clausewitz – Bruno Colson

DATE DE PARUTION : 08/09/2016
EDITEUR : Perrin
COLLECTION : Biographies
EAN : 9782262038380
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 517
POIDS : 0,700 Kg
DIMENSIONS : 15,4 x 24 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Format Kindle
À propos de l’auteur :
Bruno Colson est l’auteur de nombreux ouvrages d’histoire militaire qui font autorité, notamment d’un Leipzig. La bataille des Nations qui a été couronné par le prix du premier Empire de la Fondation Napoléon et ressort actuellement en Tempus. Spécialiste de la période napoléonienne, il est professeur à l’université de Namur où il enseigne notamment l’histoire de la guerre et de la stratégie.
Présentation de l’éditeur :
Carl von Clausewitz (1780-1831) appartient à la catégorie des illustres inconnus dont l’œuvre a masqué la vie. C’est en effet grâce à Vom Kriege (De la guerre), publié quelques années après sa mort, qu’il acquiert une célébrité qui va défier le temps. Cet immense traité reste considéré comme le plus important jamais consacré aux questions militaires et stratégiques, inspirant les plus grands généraux, mais également des intellectuels comme Guy Debord, Raymond Aron ou René Girard.
Or, Clausewitz a été aussi un officier supérieur de premier ordre et un acteur influent des guerres napoléoniennes. Témoin de la « grande catastrophe » de 1806, il devient l’un des artisans de la réforme de l’armée prussienne des années 1808-1811, puis participe à la campagne de Russie dans l’armée du tsar, la Prusse étant alors alliée de Napoléon, ce qui lui vaut une disgrâce durable à sa cour. On le retrouve dans les états-majors et sur les principaux champs de bataille jusqu’à Ligny et Waterloo où ses décisions prirent une portée considérable.
Général, penseur, conseiller à l’occasion frondeur, mari aimant et ami exemplaire, il consacra les dernières années de sa vie à rédiger les récits de ses principales campagnes et à écrire son chef-d’œuvre. Avec l’exigence et le talent qui le caractérisent, Bruno Colson est parti pendant plusieurs années à sa découverte, exhumant notamment de nombreuses archives inédites pour restituer l’homme dans ses multiples facettes.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Amazon.fr

Joseph Bonaparte

Joseph Bonaparte
Joseph Bonaparte

DATE DE PARUTION : 25/08/2016
EDITEUR : Editions Perrin
COLLECTION : Biographie
EAN : 9782262048730
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 752
POIDS : 0,839 Kg
DIMENSIONS : 15,6 x 24,1 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Format Kindle
À propos de l’auteur :
Directeur de la Fondation Napoléon, Thierry Lentz est l’auteur d’ouvrages nombreux et remarqués sur le Consulat et l’Empire.
Présentation de l’éditeur :
Joseph Bonaparte (1768-1844) a joué un rôle considérable pendant la Révolution puis sous le gouvernement de son frère cadet, Napoléon. Un simple survol des fonctions qu’il occupa durant ce quart de siècle suffi t à en prendre la mesure : président du district d’Ajaccio, commissaire des guerres, ambassadeur, député, conseiller d’État, sénateur, grand électeur de l’Empire, roi de Naples, roi d’Espagne, lieutenant général de l’empereur en 1814, président du Conseil des ministres durant les Cent-jours. Son rôle politique actif fut donc de premier plan, marqué par une relation très particulière avec Napoléon dont il fut peut-être le seul ami.
Après 1815, sa position ne fut pas non plus secondaire, malgré son départ d’Europe pour un long exil de près de 25 ans aux Etats-Unis où il devint un personnage très en vue, jusque dans les milieux offi ciels. Il demeura de plus une sorte de régent moral pour le compte du roi de Rome puis, après la mort de celui-ci (1832), devint prétendant au trône impérial. L’âge venant, il se raidit dans cette position et se heurta à son neveu Louis-Napoléon, le futur Napoléon III. Inhumé à Florence après sa mort dans cette ville, en 1844, il rejoignit son frère sous le dôme des Invalides en 1862.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Amazon.fr

Hortense de Beauharnais

Hortense de Beauharnais
Hortense de Beauharnais

DATE DE PARUTION : 09/06/2016
EDITEUR : Editions Perrin
COLLECTION : Biographie
EAN : 9782262039967
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 436
POIDS : 0,704 Kg
DIMENSIONS : 15,6 x 24,1 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Oui
À propos de l’auteur :
Ancienne élève de l’ENS et agrégée d’histoire, Marie-Hélène Baylac a publié sur la période de la Révolution et de l’Empire Le Sang des Bourbons ; Napoléon, empereur de l’île d’Elbe, avril 1814-février 1815 et Souvenirs d’un officier de Napoléon à l’île d’Elbe, Le capitaine Raoul. Elle s’intéresse également à une approche transversale de l’histoire dont témoignent ses derniers ouvrages : Ces objets qui ont fait l’histoire et Histoire des animaux célèbres (Prix Fernand-Méry).
Présentation de l’éditeur :
Hortense de Beauharnais a souvent été réduite au simple rôle de belle-fille de Napoléon. Mariée à un homme qu’elle n’aime pas, assujettie aux obligations de la vie officielle, soumise aux rigueurs de l’exil, frappée par la mort de deux de ses fils et l’éloignement de son amant, la vie de la jeune femme aux yeux bleus semble marquée du sceau du malheur. Elle est pourtant loin de s’en tenir à un second rôle.
Tour à tour princesse, reine, puis duchesse, endurcie par les épreuves, Hortense exercera son influence jusque dans l’exil où, retirée à Arenenberg, au bord du lac de Constance, elle reçoit les visiteurs qui affluent de toute l’Europe. Intensément mère, elle se bat en 1831, puis en 1836, pour sauver son fils, Louis-Napoléon, auquel elle inculque des valeurs qui contribueront à faire de lui l’empereur Napoléon III.
Puisant aux sources les plus larges, y compris les fonds d’archives d’Arenenberg et de Ravenne jusqu’alors inexploités, Marie-Hélène Baylac retrace avec brio la vie à la jonction de deux siècles de cette femme d’esprit au destin d’exception.

Barras

Barras
Barras

DATE DE PARUTION : 31/03/2016
EDITEUR : Editions Perrin
COLLECTION : Biographies
EAN : 9782262047092
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 400
POIDS : 0,635 Kg
DIMENSIONS : 15,5 x 24 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Docteur en histoire, spécialiste de la Révolution française, Christine Le Bozec a enseigné à l’université de Rouen. Elle a publié de nombreux ouvrages dont La Normandie au XVIIIe siècle. Croissance, Lumières et Révolution ; Danton et Robespierre, les deux visages de la Révolution et, chez Perrin, La Première République 1792-1799.
Présentation de l’éditeur :
Le portrait renouvelé du « roi du Directoire », un homme politique à la réputation exécrable, beaucoup plus équilibré et proche de la vérité historique.
Carrière météorique que celle de Barras, né en 1755 dans une famille provençale modeste. En 1782, lorsqu’il quitte l’armée après des missions aux Indes et au Cap, il n’est qu’un obscur lieutenant aux moyens de subsistance inconnus, qui végète jusqu’à la Révolution, dans laquelle il s’engage résolument. A partir de 1792, il connaît une ascension fulgurante qui le propulse, de novembre 1795 à novembre 1799, à la tête de la France aux côtés de quatre autres Directeurs, après que la chute de Robespierre l’a porté sur le devant de la scène. Brusquement, le coup d’Etat de Brumaire met fin à sa trajectoire, et Bonaparte, qu’il avait beaucoup aidé, le chasse avant de l’exiler. Dès la chute de l’Empire, Barras regagne Paris et y meurt en 1829 sans plus avoir l’occasion de jouer un rôle politique.
Aujourd’hui encore, sa mémoire souffre d’une réputation exécrable : il aurait été flambeur, vénal, libertin, débauché. Au terme d’une analyse serrée des sources, l’auteur démontre que la plupart de ces imputations proviennent d’une légende noire forgée par les brumairiens, qui cherchaient ainsi à légitimer leur coup d’Etat de novembre 1799. Cette biographie ne vise pas à rendre le personnage plus vertueux qu’il ne l’était, mais à montrer l’homme politique atypique qu’il fut quatre ans durant à la tête d’un pays en recherche de stabilité.

Histoire générale de la chouannerie

Histoire générale de la chouannerie par Anne Bernet
Histoire générale de la chouannerie par Anne Bernet

DATE DE PARUTION : 24/03/2016
EDITEUR : Editions Perrin
COLLECTION : Synthèses historiques
EAN : 9782262065188
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 688
POIDS : 0,846 Kg
DIMENSIONS : 15,6 x 24,1 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Anne Bernet, critique littéraire, a déjà publié plusieurs ouvrages dont chez Perrin Bernadette Soubirous, Madame de Sévigné, Enquête sur les anges, Mémoires de Ponce Pilate et Brutus.
Présentation de l’éditeur :
La révolte d’un peuple divers, bigarré, haut en couleurs qui, pendant douze ans, empoisonna la Convention, le Directoire et le Consulat.
Si la chouannerie a inspiré les romanciers et donné lieu à des histoires consacrées à ses « figures » ou à des épisodes particuliers, elle a suscité peu d’ouvrages d’ensemble, parce qu’elle est bien loin d’avoir l’unité de l’insurrection vendéenne. L’auteur raconte avec brio les personnages et les moments significatifs de cette mosaïque de révoltes dispersées en Bretagne, en Normandie et dans le Maine, entrecoupées de trêves et d’intrigues. Le phénomène s’étend de la rébellion du Mainiot Jean Cottereau, dit Jean Chouan, en 1792, à l’exécution de l’irréductible Morbihannais Cadoudal, capturé à Paris en mars 1804.
Entre ces deux dates, on se passionne pour cette « guérilla du clair de lune », toute de surprises et d’esquives, de cris de chouette et de soldats fantômes, menée par des bandes dont la manière, parfois critiquable, est étroitement liée à la personnalité de ses chefs, qu’ils soient nobles ou paysans. Parmi ceux-ci, Cadoudal, que Napoléon tente de rallier, Boishardy, tué le jour de ses noces avec l’amazone Joséphine de Kercadio, Picot qui sévit en pays d’Auge, le comte de Frotté, âme de l’insurrection normande.
Un livre d’histoire qui se lit comme un roman d’aventures.