Archives par mot-clé : Grouchy

Waterloo 18 juin 1815 – Grouchy est-il responsable de la défaite ? – Pascal Cyr

Waterloo 18 juin 1815 - Grouchy est-il responsable de la défaite ?
Waterloo 18 juin 1815 – Grouchy est-il responsable de la défaite ?

DATE DE PARUTION : 13/05/2015
EDITEUR : Lemme Edit
COLLECTION : Illustoria
EAN : 9782917575543
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 100
POIDS : 0,194 Kg
DIMENSIONS : 14,2 x 20,5 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Spécialiste de l’histoire du Consulat et de l’Empire, Pascal Cyr détient un doctorat de l’Université de Montréal ainsi qu’une maîtrise de l’Université de Sherbrooke. Dans le cadre de ses activités académiques, il a publié des articles dans la Revue Napoléonica, la Revue de l’Institut Napoléon et la Revue Historique des Armées. Observateur attentif de la politique canadienne et québécoise, il a également publié des articles dans les quotidiens Le Soleil de Québec, La Presse, Le Devoir et La Tribune de Sherbrooke.
Présentation de l’éditeur :

Le maréchal Grouchy, 1766-1847 – La malédiction de Waterloo – Marc Cornet

Le maréchal Grouchy, 1766-1847 - La malédiction de Waterloo
Le maréchal Grouchy, 1766-1847 – La malédiction de Waterloo

DATE DE PARUTION : 15/04/2015
EDITEUR : L’Harmattan
COLLECTION : NC
EAN : 9782343059228
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 302
POIDS : 0,360 Kg
DIMENSIONS : 13 x 21 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Passionné d’histoire, Marc Cornet s’est spécialisé dans l’étude du Premier Empire et notamment des grands personnages militaires. Outre cette biographie du maréchal Grouchy, il est également pigiste au magazine Napoléon 1er ainsi qu’à la Revue du Souvenir Napoléonien. Sous-officier de gendarmerie, il est issu de la 53e promotion de l’ESOAT d’AGEN et de la 15e promotion de l’ESOG du MANS. Il est actuellement en poste en Ile de France.
Présentation de l’éditeur :
S’il est un personnage du Premier Empire controversé, c’est bien du Maréchal Grouchy (1766 – 1847) qu’il s’agit. Au lendemain de Waterloo, la France a voulu oublier le souvenir de cette néfaste journée car dans la conscience collective il n’était pas possible que la Grande Armée, sa brave armée ait pu perdre la face à ce point. Si l’Empereur a perdu ce n’était pas de sa faute, mais forcément celle d’un autre, et Grouchy s’est trouvé être le bouc émissaire tout trouvé. Ont été vite oubliés les hauts faits d’armes de Friedland, de Wagram, le chef de l’escadron sacré, garde rapprochée de l’Empereur dans les plaines de Russie. Soldat de caractère, il s’est voué corps et âme à l’Empire. Il était brave, brillant général de cavalerie, excellent tacticien et surtout, qualité rare à l’époque, économe du sang de ses hommes. Lors de sa retraite devant les troupes alliées du 19 au 21 juin 1815, il n’abandonnera pas un seul blessé à l’ennemi.
De son exil de Philadelphie, puis de sa retraite forcée sur ses terres de Normandie, Grouchy ne cessera de justifier sa conduite du 18 juin 1815 face aux accusations et attaques injustifiées de ses anciens compagnons d’armes. Pourtant, Grouchy n’a pas trahi, il a joué de malchance. Les preuves aujourd’hui ne manquent pas et il est un fait établi que Grouchy n’était pas en mesure d’appuyer l’Empereur en cette fin d’après-midi du 18 juin. Au soir de Waterloo, Napoléon rétorquera à Ney qui reprochait à Grouchy sa conduite : « je considère Grouchy comme un homme de coeur et d’honneur, je ne permettrai pas qu’on l’attaque en ma présence ». Un éloge rare dont beaucoup de maréchaux ne pourraient s’enorgueillir ! Des campagnes de la Révolution aux plaines de Belgique, vous découvrirez un personnage valeureux, à qui il faut rendre justice à la veille du bicentenaire de la bataille de Waterloo. Grouchy à lui seul, ne pouvait empêcher le désastre du 18 juin 1815.

Grouchy – De Versailles à Waterloo – Christian Legros

Grouchy - De Versailles à Waterloo
Grouchy – De Versailles à Waterloo

DATE DE PARUTION : 09/04/2015
EDITEUR : Bisquine
COLLECTION : Une vie, une époque
EAN : 9791092566062
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 655
POIDS : 0,000 Kg
DIMENSIONS : 14 x 21 cm
ILLUSTRATIONS : croquis et cartes
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Christian Legros est né en 1950. De formation littéraire, historien et juriste, il est saint-cyrien, breveté de l’Ecole de guerre et officier général. L’auteur est aussi un passionné d’équitation et vit aujourd’hui en Allemagne.
Après quarante années de carrière militaire, il écrit son premier livre sur l’Empire, sa période culte, qu’il consacre à un officier de cavalerie – son arme d’origine – par esprit critique et goût de l’enquête historique.
Il a mené des investigations approfondies et consacré plusieurs années à cet ouvrage qui lui tient à cœur car il rend justice à Emmanuel de Grouchy.
Présentation de l’éditeur :
Christian Legros nous livre ici une biographie complète d’Emmanuel de Grouchy, dernier maréchal nommé par Napoléon en 1815, et le seul pendant les Cent-Jours.
Plus connu pour sa prétendue responsabilité dans la défaite de Waterloo que pour son remarquable parcours militaire et personnel, Emmanuel de Grouchy est enfin peint ici dans toute sa dimension humaine.
Dix neuf campagnes, quatorze blessures…la vie du maréchal Grouchy nous fait revivre toutes les périodes de la Révolution, de l’Empire et de la Restauration, et en particulier Waterloo. Ici l’auteur examine sa responsabilité dans cette défaite selon trois axes : recherche historique, vision tactique, stratégique et enquête méthodique sur le contexte de la fabrication de «l’image noire» pour aboutir à sa complète réhabilitation.
Voici le portrait d’un noble de naissance et de cœur qui épousa son époque et défendit son pays avec passion et courage sur les champs de bataille; un homme qui assuma ses choix et les conséquences de son indépendance d’esprit et de sa fidélité à ses engagements.