Archives par mot-clé : Guerre de Vendée

Histoire des guerres de Vendée – 1793-1832 – Emile Gabory

Histoire des guerres de Vendée - 1793-1832
Histoire des guerres de Vendée – 1793-1832

DATE DE PARUTION : 26/02/2015
EDITEUR : Perrin
COLLECTION : Synthèses Historiques
EAN : 9782262049348
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 308
POIDS : 0,395 Kg
DIMENSIONS : 14 x 21 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Oui
À propos de l’auteur :
Emile Gabory (1872-1954), archiviste du département de la Vendée et de la Loire Inférieure, a consacré l’essentiel de son oeuvre à l’histoire des guerres de Vendée sur lesquelles ses travaux font toujours autorité. La collection « Bouquins » en a publié l’intégralité.
Présentation de l’éditeur :
Du soulèvement de 1793 à la tentative désespérée de la duchesse de Berry en 1832, Emile Gabory raconte les grandes heures de la guerre de Vendée sans oublier de peindre les chefs qui l’ont incarnée – La Rochejaquelein, Charette, Bonchamps, Cathelineau, Stofflet…– et leurs antagonistes républicains, comme le redoutable Turreau et ses colonnes infernales, Hoche, Kléber ou encore le général Lamarque. Ecrit d’une plume alerte, ce grand récit, introuvable depuis longtemps, reste considéré comme une référence incontournable.

La guerre de Vendée – 1793-1800 – Jean-Clément Martin

La guerre de Vendée - 1793-1800
La guerre de Vendée – 1793-1800

DATE DE PARUTION : 03/04/2014
EDITEUR : Points
COLLECTION : Points histoire
EAN : 9782757836569
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 347
POIDS : 0,210 Kg
DIMENSIONS : 10,8 x 17,8 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Professeur émérite à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne et ancien directeur de l’Institut d’Histoire de la Révolution française, Jean-Clément Martin est spécialiste de l’histoire de la Révolution et de la guerre de Vendée.
Présentation de l’éditeur :
Cette nouvelle édition de La Vendée et la France, entièrement revue et mise à jour par son auteur, vise à remettre à la disposition du public, loin de la controverse, une synthèse des faits les mieux établis sur la guerre civile la plus violente que la France ait jamais connue et qui a causé 200 000 morts soit 20 à 30 % des morts de la Révolution française. Réfractaire à tout catéchisme idéologique, Jean-Clément Martin a voulu comprendre le « phénomène vendéen », en rompant avec l’idée reçue d’une Vendée éternelle, préexistante au drame de son accouchement, et en affranchissant la période des interprétations consacrées qui l’inscrivent toujours dans une lutte entre le bien et le mal.
Il livre ici le dernier état d’une réflexion à laquelle il a consacré une large partie de son oeuvre.