Archives par mot-clé : Mémoires Révolution française

Adrien Duquesnoy – Un révolutionnaire malgré lui – Journal mai-octobre 1789

Adrien Duquesnoy - Un révolutionnaire malgré lui - Journal mai-octobre 1789
Adrien Duquesnoy – Un révolutionnaire malgré lui – Journal mai-octobre 1789

DATE DE PARUTION : 08/09/2016
EDITEUR : Mercure de France
COLLECTION : Le Temps retrouvé
EAN : 9782715243576
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 297
POIDS : 0,345 Kg
DIMENSIONS : 14 x 20,5 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Format Kindle
À propos de l’auteur :
Édition présentée et annotée par Guillaume Mazeau.
Présentation de l’éditeur :
Issu d’une famille réputée dans le monde de la robe, l’avenir d’Adrien Duquesnoy, né en 1759 à Briey, en Lorraine, semble tout tracé : il s’inscrit lui-même au barreau, s’installe à Nancy, où il s’intègre dans la bonne société, dans une relative discrétion. Mais à partir de 1787, la crise que traverse la monarchie va bouleverser sa vie. Après avoir participé à l’Assemblée provinciale, il est choisi en 1789 comme représentant du Tiers état pour aller aux États généraux.
À Versailles, tout s’accélère de manière totalement imprévue. Âgé de 30 ans, cet homme banal, chargé d’attentes et d’espérances, participe à l’effondrement du régime. Pétri d’indépendance et de courage, Duquesnoy se jette dans une révolution que personne n’avait réellement anticipée, dont il choisit pourtant d’être un des acteurs. Oscillant entre l’enthousiasme, l’humour acéré, la peur voire le cynisme, balançant entre des émotions contraires, le député de Bar-le-Duc témoigne des problèmes quotidiens que les hommes ordinaires de la Révolution ont dû affronter.
Dès les premiers jours, il décide de consigner par écrit son expérience pour mieux la comprendre, mais aussi pour que ses électeurs puissent se faire une opinion des événements. Tenant à la fois du bulletin, du journal et de la correspondance, ce récit exprime d’une façon exceptionnelle la manière dont un député d’abord modéré devient, au fil des événements, un révolutionnaire.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Amazon.fr

Paris sous le consulat – Lettres d’un voyageur anglais

Paris sous le consulat - Lettres d'un voyageur anglais
Paris sous le consulat – Lettres d’un voyageur anglais

DATE DE PARUTION : 28/01/2016
EDITEUR : CNRS Editions
COLLECTION : Histoire
EAN : 9782271083197
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 566
POIDS : 0,822 Kg
DIMENSIONS : 14,9 x 23 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Oui
À propos de l’auteur :
Ecrivain voyageur, journaliste, essayiste, Francis William Blagdon (1778-1819) est connu en Angleterre pour ses sentiments francophobes.
Présentation de l’éditeur :
1803. Paris brille au firmament des Arts et des Lettres, les Tuileries ressuscitent les fastes de la cour, Paris s’abandonne à une fringale de plaisirs tandis que bruissent les rumeurs de guerre, que Fouché corsète la police et que Mme de Staël, chassée de la capitale par Bonaparte, s’exile pour écrire. Cette année-là, sous le titre Paris as it was and as it is, le journaliste et écrivain britannique Francis William Blagdon fait paraître à Londres un recueil de lettres savoureuses, rédigées alors qu’il séjournait à Paris en 1801-1802.
Esprit libéral et cultivé, caustique, paradoxal, Blagdon livre ici un portrait unique de la France du Consulat, une France à peine sortie de la tempête révolutionnaire et déjà sur le pied de guerre. En un style rafraîchissant, ces lettres soulignent les effets de la Révolution sur les sciences, la littérature, la religion, l’éducation, les moeurs, les manières, les divertissements… Blagdon observe et s’étonne, recueille documents et témoignages.
Perplexe, il s’interroge sur la véritable nature de cette France nouvelle sortie de la Terreur, et se demande si ses institutions sont en mesure d’inspirer l’Angleterre, l’Europe, le monde. Un témoignage de première main sur une époque cruciale de l’histoire de France, traduit pour la première fois.

La dernière lettre – Prisons et condamnés de la Révolution, 1793-1794 – Olivier Blanc

La dernière lettre - Prisons et condamnés de la Révolution, 1793-1794
La dernière lettre – Prisons et condamnés de la Révolution, 1793-1794

DATE DE PARUTION : 03/10/2013
EDITEUR : Tallandier
COLLECTION : Texto
EAN : 9791021003699
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 288
POIDS : 0,228 Kg
DIMENSIONS : 12 x 18 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Olivier Blanc est historien et spécialiste de la Révolution Française. Il a notamment publié Olympe de Gouges (Syros, 1981), Les Espions de la Révolution et de l’Empire (Perrin, 1995) et Portraits de femmes : artistes et modèles à l’époque de Marie-Antoinette (Didier Carpentier, 2006).
Présentation de l’éditeur :
21 janvier 1793, Louis XVI est guillotiné place de la Révolution : la Terreur s’installe en France, féroce, implacable avec la loi des suspects du 17 septembre. Pendant plusieurs mois, Paris va vivre au rythme sinistre des charrettes qui se succèdent place de la Révolution ou place du Trône Renversé. Ceux qui sont ainsi conduits à l’échafaud n’ont souvent été jugés que quelques heures plus tôt par le Tribunal révolutionnaire.
La dernière lettre est celle qu’ils trouvaient la force d’écrire à leurs proches dans ces derniers instants, mais qui était automatiquement interceptée par la bureaucratie révolutionnaire et n’atteignait jamais son destinataire. Éparpillées dans diverses séries des Archives nationales, ces lettres constituent un document exceptionnel aussi bien sur la vie quotidienne dans les prisons de la Terreur que sur la sensibilité collective de tous ces hommes et de toutes ces femmes face à la mort.
À travers leurs lignes percent tour à tour résignation, courage, rancoeur, désespoir, peur : nous avons là une véritable palette des sentiments. L’émotion est derrière chaque phrase, chaque mot.