Archives par mot-clé : Nouveau Monde Editions

Le Congrès de Vienne (1814-1815) – Carnet mondain et éphémérides – Robert Ouvrard

Le Congrès de Vienne (1814-1815) - Carnet mondain et éphémérides
Le Congrès de Vienne (1814-1815) – Carnet mondain et éphémérides

DATE DE PARUTION : 23/10/2014
EDITEUR : Nouveau Monde
COLLECTION : Bibliothèque Napoleon
EAN : 9782369420705
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 570
POIDS : 0,644 Kg
DIMENSIONS : 14 x 22,5 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Oui
À propos de l’auteur :
Membre d’honneur de la Société Napoléonienne Internationale et membre du souvenir Napoléonien, il a été très tôt saisi par la fièvre napoléonienne. Installé sur les bords du Danube, il se consacre à l’étude des événements qui, par deux fois, amenèrent l’empereur des Français au coeur de la Monarchie des Habsbourg. Il aime transmettre ses connaissances aux groupes de passionnés qui font appel à lui ; ce qu’il fait également sur son site Internet consacré au Consulat et à l’Empire.
Français de naissance mais Viennois de coeur et de domicile depuis trente ans, Robert Ouvrard nous fait partager sa connaissance intime des lieux et presque des mentalités. Il a déjà publié Iéna avec Napoléon et Sous le soleil d’Austerlitz, aux éditions Cosmopole.
Présentation de l’éditeur :
Le 31 mars 1814, Paris tombe et l’Empereur avec elle. Napoléon est contraint d’abdiquer, le 6 avril. Le 30 mai par le Traité de Paris : la France est réduite au territoire qu’elle possédait en 1792 et il est décidé qu’un congrès se tiendra à Vienne pour décider du sort des territoires repris à Napoléon.
Pendant près d’un an, Vienne vivra au rythme de la diplomatie européenne. La ville a été choisie pour sa situation centrale, mais aussi et surtout pour les ressources, distractions et fêtes qu’elle peut offrir, afin de rendre plus agréable un congrès que l’on prévoit long et difficile. En effet, il ne s’agit pas moins que de redessiner la carte de l’Europe. Et c’est davantage dans les fêtes que les négociations progressent, que dans les réunions diplomatiques beaucoup plus rares. On comprend ainsi mieux la célèbre phrase du prince de Ligne : « Le Congrès n’avance pas, il danse. »
Grâce à des éphémérides et témoignages choisis, Robert Ouvrard nous fait entrer dans les hauts lieux mondains de Vienne, au cœur de négociations politiques cruciales et des divertissements qui les entourent.

Charles Pierre François Augereau – Le maréchal révolutionnaire de Napoléon – Pierre Folliet

Charles Pierre François Augereau - Le maréchal révolutionnaire de Napoléon
Charles Pierre François Augereau – Le maréchal révolutionnaire de Napoléon

DATE DE PARUTION : 26/06/2014
EDITEUR : Nouveau Monde Editions
COLLECTION : La bibliothèque Napoléon
EAN : 9782365833776
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 378
POIDS : 0,445 Kg
DIMENSIONS : 14 × 22,5 cm
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Passionné d’Histoire napoléonienne et membre de la Fondation Napoléon, Pierre Folliet a consacré une douzaine d’années de recherche à cet ouvrage.

Que l’on considère en lui le héros de Castiglione ou le défectionnaire de Lyon, Charles Pierre François Augereau reste une figure emblématique d’une époque qui a suscité les carrières les plus variées et les destins les plus fabuleux des destins d’hommes.

Présentation de l’éditeur :
La riche historiographie napoléonienne fait l’impasse sur un personnage à la réputation (injustement ?) peu flatteuse. D’origine modeste, Charles Pierre François Augereau était un véritable révolutionnaire dans l’âme, épris d’idéaux qui entama une carrière militaire remarquable et se vit élever au rang de maréchal de l’Empire. Mais tout comme il bénéficia des splendeurs et gloires du régime, il en subit le déclin de plein fouet.
Les discours officiels nous présentent un personnage dépassé par la situation, aux décisions contradictoires et discrédité par ses propres prises de position. Pierre Folliet a cherché la véritable personnalité de celui que l’on a un peu vite qualifié de traître. En s’appuyant sur des correspondances militaires et des registres d’ordre, il nous révèle un homme aux multiples facettes dont on n’a retenu que les heures les plus sombres, oubliant son rôle important joué dans l’armée des Pyrénées orientales ou son intervention décisive à Castiglione.
Grâce à cet ouvrage, on découvre également son souci pour les conditions de vie de ses hommes et sa volonté d’épargner des morts inutiles.  » Que l’on considère en lui le héros de Castiglione ou le défectionnaire de Lyon, Charles Pierre François Augereau reste une figure emblématique d’une époque qui a suscité les carrières les plus variées et les destins les plus fabuleux des destins d’hommes. »

La monarchie impériale – L’imaginaire politique sous Napoléon III – Juliette Glikman

La monarchie impériale - L'imaginaire politique sous Napoléon III
La monarchie impériale – L’imaginaire politique sous Napoléon III

DATE DE PARUTION : 02/12/2013
EDITEUR : Nouveau Monde
COLLECTION : La bibliothèque Napoléon
EAN : 9782365838542
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 540
POIDS : 0,616 Kg
DIMENSIONS : 14 x 22,5 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Docteur en histoire et chercheur associé à l’université Paris-IV, Juliette Glikman enseigne à SciencesPo. Spécialiste de l’histoire politique du second Empire, son premier ouvrage Louis-Napoléon prisonnier a été couronné par l’Académie des Sciences Morales et Politiques et par le prix Historia de la biographie historique.
Présentation de l’éditeur :
Ni César, ni tribun… Napoléon III, qui a régné sur la France de 1852 à 1870, a initié une monarchie ressuscitée par le vote populaire. A rebours de certaines idées reçues, ce livre montre que le second Empire n’est pas un simple césarisme consenti par des citoyens immatures. Louanges, acclamations, adresses participent à l’enracinement de la dynastie. Invoquant les principes de 1789, ce système héréditaire se décline sous les traits originaux d’une « démocratie impériale » qui allie la foi monarchique et le droit du peuple, le trône de Clovis et l’urne électorale.
L’empereur, véritable « prophète élu », dépasse la stature du sauveur charismatique pour endosser la figure du souverain, père protecteur et prince de justice. Doté d’une aura merveilleuse, il redonne vie à la patrie meurtrie par un demi-siècle de luttes civiles. Dépassant la désignation plébiscitaire, l’imaginaire impérial promeut la renaissance d’une dynastie providentielle au coeur du XIXe siècle français.
Cette étude fine et nuancée de Juliette Glikman renouvelle profondément notre vision du Second empire.

Guerre et armées napoléoniennes – Nouveaux regards

Guerre et armées napoléoniennes - Nouveaux regards
Guerre et armées napoléoniennes – Nouveaux regards

DATE DE PARUTION : 10/10/2013
EDITEUR : Nouveau Monde
COLLECTION : La bibliothèque Napoléon
EAN : 9782365838511
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 562
POIDS : 0,662 Kg
DIMENSIONS : 14,1 x 22,6 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Professeur à l’université Paris-I Panthéon-Sorbonne, Hervé Drévillon est également directeur du domaine histoire de la défense et de l’armement à l’Institut de recherche stratégique de l’Ecole militaire, Conservateur du patrimoine au Service historique de la Défense, où il est en charge des archives anciennes de la Guerre, Bertrand Fonck est docteur en histoire de l’université de Paris-Sorbonne. Responsable des fonds privés napoléoniens du Service historique de la Défense, Michel Roucaud est spécialiste de l’histoire militaire de la Révolution et l’Empire.
Présentation de l’éditeur :
Depuis quelques années, l’historiographie française des guerres napoléoniennes connaît un véritable renouveau. Enrichis par la prise en compte des phénomènes transnationaux et le dialogue avec les travaux menés à l’étranger, de nouveaux champs de recherche ont été défrichés. Les ambitions de l’histoire totale du fait militaire et de l’histoire culturelle ont ainsi rejoint celles de l’histoire sociale des armées, de l’histoire institutionnelle ou de la nouvelle histoire-bataille.
S’appuyant sur une relecture des sources les plus variées, les spécialistes ici réunis apportent une lumière nouvelle sur les campagnes de la Grande Armée et l’expérience vécue par les hommes qui servirent sous ses aigles : conscription et emploi des effectifs, bataille et guerre de siège, renseignement et contre-guérilla, mort et captivité, propagande et rapport aux sociétés civiles… Ils proposent ici une approche renouvelée du système de guerre napoléonien, mais aussi de la légende et de la mémoire des guerres de l’Empire.
Ce volume propose ainsi un bilan d’étape sur les acquis de l’historiographie la plus récente et les nouvelles dynamiques de la recherche. A travers une meilleure appréciation du rôle de l’armée et du fait militaire, il ouvre sur une compréhension approfondie de l’Empire dans son ensemble et des rapports entre guerre, politique et société.