1798-1831- Une France arabe – Histoire des débuts de la diversité – Ian Coller

1798-1831- Une France arabe - Histoire des débuts de la diversité
1798-1831- Une France arabe – Histoire des débuts de la diversité

DATE DE PARUTION : 04/09/2014
EDITEUR : Alma Editeur
COLLECTION : Essai / Histoire
EAN : 9782362791147
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 386
POIDS : 0,954 Kg
DIMENSIONS : 17,2 x 22,1 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Australien, Ian Coller enseigne à l’université La Trobe de Melbourne. Après s’être intéressé à l’histoire politique de l’Égypte moderne, il s’est consacré à l’étude des rapports entre l’Europe et l’Islam méditerranéen au temps des Révolutions.
Présentation de l’éditeur :
Dans le sillage de Bonaparte, plusieurs centaines d’Égyptiens débarquèrent à Marseille en 1801. Ian Coller narre leur installation mouvementée en terre française. Il y voit le creuset d’une « France arabe ». Étonnante aventure qui prit fin en 1831 avec la conquête de l’Algérie.
En 1798, le Directoire envoie en Égypte une armée d’Orient, placée sous le commandement de l’encombrant général Bonaparte. Il s’agit de fermer aux Anglais la route des Indes. L’opération militaire se veut aussi scientifique. Alternant brutalité, cynisme et politique des Lumières, Napoléon quitte l’Orient à temps pour éviter l’échec. Il laisse derrière lui ceux qui l’assistèrent dans le projet d’une Égypte nouvelle : fonctionnaires, soldats, commerçants… Plusieurs centaines d’entre eux le rejoindront en 1801 avec femmes et enfants. On les installe à Marseille. Ils y intègrent une petite communauté arabophone venue de Syrie ou d’Afrique du Nord. Mamelouks, marchands, intellectuels, domestiques… les réfugiés d’Égypte sont de toutes nationalités et confessions, souvent issus des minorités de l’Empire Ottoman mais tous familiers de l’islam politique même s’ils ne sont pas musulmans. Non sans drames et violences se constitue une « France arabe » – c’est-à-dire marquée par la culture arabe – dont l’élite intellectuelle se mêle à celle de l’Empire et de la Restauration, jusqu’à ce que la conquête de l’Algérie redistribue les cartes. Fondé sur un remarquable travail riche de documents inédits, Ian Coller fait revivre ce choc des cultures, où les incompréhensions et la fascination s’entremêlent. Entre Marseille et Paris voici l’étonnante aventure de personnages hauts en couleurs qui, par-delà l’orientalisme, font vivre à la France une première expérience de la diversité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *