1870 – L’année terrible (Roman) – Catherine Salez et Jean-Jacques Vergnaud

1870 - L'année terrible
1870 – L’année terrible

DATE DE PARUTION : 10/05/2013
EDITEUR : L’Opportun
COLLECTION : NC
EAN : 9782360752379
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 379
POIDS : 0,406 Kg
DIMENSIONS : 14 x 21 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Catherine Salez est née à la Réunion. Après une carrière d’avocat, elle s’est orientée vers le monde de la culture, organisant des expositions de peinture et participant à la création de pièces de théâtre. Elle est également cofondatrice de la radio de l’île de Ré où elle réside, tout en gardant ses attaches avec Paris et son île natale.
Présentation de l’éditeur :
1870, une année pas comme les autres… Louis-Napoléon, un empereur extraordinaire…
Cette année 1870 annonce un hiver des plus rudes. Le drame historique qui se noue frappe la France avec fracas. Le colonel Jacques Auguste, marquis de La Mérante, officier d’ordonnance de l’empereur Louis-Napoléon III, et sa jeune épouse Clara, sont les premiers témoins du basculement politique qui bouleverse Paris et le pays tout entier. Ils se débattent au cœur d’une guerre injuste que n’a jamais voulue l’empereur et nous guident dans les coulisses du second Empire. Les dîners festifs, les discussions de salon et l’enthousiasme général font bientôt place à la peur des combats, à l’occupation prussienne et à la déchéance du pouvoir. C’est durant cette année terrible que se croisent notamment Mac-Mahon et Thiers, Bazaine et Favre, l’impératrice Eugénie et Bismarck, Hugo et Dumas… et que la cruelle défaite de Sedan éclate dans toute sa violence…
Sous une plume enlevée et moderne, tantôt humoristique, tantôt grave, la réalité historique apparaît dans toute son ampleur. Entre descriptions précises de la société du second Empire et panorama politique se dévoilent des tableaux militaires vivants, des charges héroïques, une histoire d’amour touchante, mais aussi une approche sensible de la personnalité complexe de Louis-Napoléon. Les auteurs réhabilitent avec un enthousiasme non dissimulé cette figure historique bien mal jugée. Ils ne s’arrêtent à la petite histoire que pour mieux évoquer la grande, l’universelle, celle qui parle à toutes et tous, faisant du récit une base de réflexion teintée de philosophie.
Un roman palpitant qui renouvelle le genre et offre un regard différent sur cette page mal connue de notre histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *