1914 – « La fin d’un monde… » – François Pernot

1914 - "La fin d'un monde..."
1914 – « La fin d’un monde… »

DATE DE PARUTION : 21/06/2014
EDITEUR : Honoré Champion
COLLECTION : Champion Histoire
EAN : 9782745328205
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 141
POIDS : 0,12 Kg
DIMENSIONS : 10,5 × 17,5 cm
ILLUSTRATIONS : NC
SOMMAIRE : Format PDF
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
François Pernot, professeur à l’Université de Cergy-Pontoise, est un passionné d’histoire de l’événement, d’histoire politique, militaire et diplomatique. Prix Drouyn de Lhuys de l’Académie des Sciences morales et politiques en 2010, auteur de plusieurs ouvrages d’histoire pour les enfants, il aime à faire partager sa passion avec tous, jeunes et moins jeunes…
Présentation de l’éditeur :
1914, « LA FIN D’UN MONDE… ». Il y a des années dans l’Histoire de l’Europe et du monde qui évoquent immédiatement la catastrophe, la guerre, la douleur et la mort. 1914 est de celles-ci. Et pourtant, au cours des sept premiers mois de cette année 1914, pour le grand public, rien ne laisse présager qu’un monde, celui du XIXe siècle, allait se terminer brutalement et que des millions d’hommes allaient mourir. L’année 1914 est l’année de toutes les erreurs, des aveuglements et des illusions. Pourquoi s’émeut-on à peine lorsque Jaurès et d’autres clament que la guerre est imminente ? Pourquoi la mort à Sarajevo de l’archiduc héritier autrichien et de son épouse passe-t-elle presque inaperçue du grand public ? Pourquoi, lorsque la mobilisation intervient en août 1914, en France, en Allemagne, en Autriche-Hongrie, en Grande-Bretagne ou en Russie, croit-on à une « guerre fraîche et joyeuse » et surtout à une guerre courte, chacun s’imaginant rentré dans ses foyers pour Noël ? Pourquoi le choc des batailles d’août et de septembre 1914 est-il aussi violent ? Quand commence-t-on à perdre ses illusions et à comprendre que la guerre s’installe et qu’elle sera longue ? Etc. Toutes les réponses, vous les trouverez ici. Voir l’index et bien sûr les illustrations. Souvent inédites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *