France-Allemagne(s) 1870-1871 – La guerre, la Commune, les mémoires

France-Allemagne(s) 1870-1871 - La guerre, la Commune, les mémoires
France-Allemagne(s) 1870-1871 – La guerre, la Commune, les mémoires

DATE DE PARUTION : 06/04/2017
EDITEUR : Gallimard / Musée de l’Armée
COLLECTION : Albums Beaux livres
EAN : 9782072717321
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 304
POIDS : 1.138 Kg
DIMENSIONS : 19,5 x 25,5 cm
ILLUSTRATIONS : 350
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Édition publiée sous la direction de Mathilde Benoistel, Sylvie Le Ray-Burimi et Christophe Pommier.
Préface : David Guillet.
Présentation de l’éditeur :
La guerre de 1870-1871 constitue un moment fondateur dans la relation franco-allemande, autour de laquelle se noue, à l’époque, l’avenir de l’Europe. Elle met un terme à un équilibre fondé sur la prépondérance de la diplomatie, les grandes puissances étant collectivement responsables de la paix.
Ce conflit oppose un pays qui construit son unité depuis des siècles et l’a consolidée au gré de la succession des régimes politiques, à un autre, composé d’États plus jeunes, qui ne s’est pas encore véritablement constitué. En France, les premières défaites entraînent la chute de l’Empire et la proclamation de la République. Les tensions sociales préexistantes et l’élan de patriotisme soulevé par l’invasion allemande conduisent à la Commune de Paris et à une guerre civile. En Allemagne, la victoire parachève l’unification du pays, que symbolise la proclamation de l’Empire dans la galerie des Glaces à Versailles en 1871. De part et d’autre, la diversité et la multiplicité des mémoires de la guerre, françaises et allemandes, officielles ou personnelles, permettent de saisir l’impact durable du conflit sur les sociétés.
Ces événements, valorisés par un double regard français et allemand, s’inscrivent dans une perspective chronologique plus longue (1815-1919) qui en révèle les racines comme la portée, permettant d’en saisir les enjeux sociaux, économiques, militaires, culturels, géopolitiques, technologiques et idéologiques.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

La révolution hantée – Michel Biard

La révolution hantée
La révolution hantée – Michel Biard

DATE DE PARUTION : 06/04/2017
EDITEUR :Vendémaire
COLLECTION : Révolutions
EAN : 9782363582737
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 204
POIDS : 0.240 Kg
DIMENSIONS : 14,5 x 20 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Professeur d’Histoire de la Révolution française et du monde moderne, directeur du GRHis (Normandie Université, Rouen), Michel Biard a consacré de nombreux ouvrages à l’histoire politique et culturelle de la Révolution française.
Présentation de l’éditeur :
Les premiers à comparaître au tribunal de Lucifer furent les corps décapités de juillet 1789. À partir de ce moment, et tout au long de la Révolution française, les enfers ne désempliront pas… C’est du moins ce que racontent les pamphlets, journaux et images de l’époque qui mirent en scène l’au-delà, sans discontinuer, jusqu’en 1795. Y apparaissent les rives du Tartare et les Champs Élysées, les rencontres de Mirabeau ou Robespierre avec Pluton, Belzébuth ou Cerbère, les galeries des supplices, les sarabandes de démons et autres créatures inquiétantes. Cet imaginaire apocalyptique, qui semble tout droit sorti d’un tableau de Jérôme Bosch, ce fut celui des Français durant ces années dominées par le spectre de la guillotine. C’était une façon d’accorder aux morts une seconde vie, mais aussi d’exorciser l’horreur par le rire. Et d’accéder, ce faisant, à une forme de résilience collective, face à cette violence terrible exercée tout à la fois contre des puissants et des anonymes. Les documents de l’époque en disent long sur les peurs et les traumatismes de ce temps, hanté par la fragilité de la destinée et la précarité des situations les mieux établies…

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

Bonaparte en Italie 1796-1797

Bonaparte en Italie 1796-1797
Bonaparte en Italie 1796-1797 – Guglielmo Ferrero

DATE DE PARUTION : 06/04/2017
EDITEUR : Tallandier
COLLECTION : Texto
EAN : 9791021026650
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 288
POIDS : 0.280 Kg
DIMENSIONS : 12 x 18 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Né à Portici en Italie en 1871, Guglielmo Ferrero est mort au mont Pèlerin, près de Genève, en 1942. il avait publié entre 1901 et 1907 une grande histoire de Rome en plusieurs volumes qui le rendit célèbre. Farouchement opposé au fascisme, il dut s’exiler en Suisse où l’université de Genève lui offrit la chaire d’histoire de la Révolution française. Des cours qu’il donna à cette occasion, il fera la matière de deux volumes, Bonaparte en Italie (1936) et Talleyrand à Vienne (1940), qui ne sont pas seulement de grandes études historiques, mais qui proposent en outre une réflexion personnelle profonde sur les tragédies du XXe siècle.
Présentation de l’éditeur :
Les véritables pages de gloire de la Révolution française ont été écrites par un général sorti de nulle part, un héros à l’antique que l’on n’attendait pas. Dans les plaines du Pô, l’artilleur Napoléon Bonaparte est devenu un proconsul reconnu et admiré. Guglielmo Ferrero s’immisça avec brio dans les coulisses de la gloire. Ses thèses, pour le moins audacieuses, invitent à la réflexion. II soupèse, analyse, relativise, éclaire, mais ne retranche rien.
II montre qu’au-delà de la prédestination du héros de cette histoire la campagne d’Italie constitue une rupture profonde dans l’histoire de l’Europe. Après les éblouissantes victoires de Bonaparte, la guerre change de nature au point de bouleverser tous les équilibres diplomatiques et politiques. Ainsi a commencé une « aventure sans limites et sans issue » que l’on ne peut vraiment comprendre ou même aborder sans la lecture de cet essai majeur.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr