Napoléon et Talleyrand

Napoléon et Talleyrand
Napoléon et Talleyrand

DATE DE PARUTION : 31/08/2017
EDITEUR : de Fallois
COLLECTION : NC
EAN : 9782877069816
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 364
POIDS : 0.426 Kg
DIMENSIONS : 15,5 x 22,5 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Disponible.
À propos de l’auteur :
Émile-Laurent-Joseph Dard, né le 25 décembre 1871 à Lorient et mort le 12 avril 1947 à Paris, est un diplomate français, ainsi qu’un historien de la Révolution française et du Premier Empire (fr.wikipedia.org).
Présentation de l’éditeur :
C’est quelques années avant la Seconde Guerre mondiale qu’Émile Dard a publié ce Napoléon et Talleyrand. Encore Napoléon, dira-t-on. Lui, toujours lui?! De tous les personnages qui sont entrés dans l’histoire, aucun n’a peut-être suscité autant d’études, de commentaires, de thèses, de portraits, de romans, comme si on n’en finissait jamais d’interroger le mystère de sa destinée. Au seuil des Temps modernes, au lendemain de la Révolution française, comme s’il était destiné à incarner à lui seul tout l’inattendu qui va suivre, on rencontre une personnalité exceptionnelle, Napoléon Bonaparte. Napoléon, c’est un individu, c’est une histoire, c’est une légende, c’est un destin. Il a fasciné l’Europe, et l’Europe à cette époque, c’était le monde. En quelques années, Napoléon a conquis le monde et, en moins de temps encore, il a reperdu tout ce qu’il avait gagné. Il incarne la Révolution, qu’il prolonge en même temps qu’il la referme, et prend la tête d’un pays qui n’était même pas le sien quelques années avant sa naissance. Il fait trembler d’un seul coup tous les autres pays, qui vont se débarrasser de lui avant de l’imiter. Il fait enlever à Rome le pape qu’il emmène sous bonne garde à Paris pour recevoir de ses mains sa couronne d’empereur. Quelques années plus tard, il est enfermé à son tour lui-même et conduit dans une île lointaine qu’il rendra célèbre à jamais. Et dans le même temps, c’est-à-dire en un aussi petit nombre d’années, il a trouvé le moyen de concevoir, d’imaginer et de mettre en place tout ce qui fait l’État moderne, les institutions avec lesquelles nous vivons encore. «Quel roman que ma vie!» disait-il. Parmi tout ce qui reste à découvrir lorsqu’on croit avoir tourné toutes les pages de ce roman, il y a encore la personnalité singulière de ceux qui l’ont approché, servi, combattu, haï. Par exemple le prince de Bénévent, Maurice de Talleyrand Périgord, dont le nom est à jamais associé à celui de Napoléon. Napoléon, c’est le pont d’Arcole et Rivoli, c’est Wagram, Austerlitz, Iéna, Friedland. Mais Talleyrand, c’est le congrès de Vienne. Un personnage considérable, lui aussi. Au départ un homme de grande famille, qui ne se console pas d’avoir été condamné à la prêtrise, qui sera lui aussi favorable à la Révolution, avant de se rallier à l’Empereur, qu’il sert loyalement pendant cinq ans avant de se séparer de lui et de le trahir. Ce livre nous raconte comment les conceptions des deux hommes se confondirent quelque temps, puis se séparèrent. Ensuite comment leurs caractères se rapprochèrent, puis s’affrontèrent. C’est le mérite du livre d’Émile Dard de nous faire comprendre, dans leur complexité, les relations de ces deux personnages. L’auteur admet pourtant qu’ils ne sont pas de même taille. «On ne peut comparer ces deux hommes, dit-il, car l’un d’eux est incomparable. Mais il est intéressant de mettre en lumière la différence de leurs conceptions et le choc de leurs caractères.»

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

L’Armée de Monsieur Thiers, 1871-1873

L'Armée de Monsieur Thiers, 1871-1873 - Georges Gugliotta
L’Armée de Monsieur Thiers, 1871-1873 – Georges Gugliotta

DATE DE PARUTION : 31/08/2017
EDITEUR : Bernard Giovanangeli
COLLECTION : Second Empire et guerre de 1870
EAN : 9782758701989
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 253
POIDS : 0.342 Kg
DIMENSIONS : 14 x 22,5 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non.
À propos de l’auteur :
GEORGES GUGLIOTTA est né à Marseille en 1948. Ancien élève du Lycée Thiers, des facultés d’Aix-en-Provence et de Montpellier et ancien auditeur de l’IHEDN, il est docteur en Histoire et docteur d’Etat de l’Université Paul Valéry, Montpellier III.
Présentation de l’éditeur :
L’armée de Versailles ! Un nom qui est entré dans l’Histoire par la répression de la Commune insurrectionnelle de Paris lors de la semaine sanglante de 1871. Née au lendemain d’une défaite humiliante et d’une capitale révoltée, elle est alors reconstituée à la hâte par Adolphe Thiers, homme politique le plus intelligent de son temps, qui se voit également comme un grand chef de guerre. S’appuyant sur le général de Cissey, ministre de la Guerre très énergique, il reconstitue en quelques mois un outil militaire qui constitue en fait le chaînon fondateur d’une organisation qui perdurera jusqu’en 1940.
Sur fonds de conflit larvé entre une Assemblée monarchiste et un chef du pouvoir exécutif qui a fait le choix d’une République conservatrice, cette étude analyse la lente reconstitution d’une armée qui, après l’écrasement brutal des fédérés parisiens, tournera la page d’une organisation dépassée, se remettra en question, tout en dissimulant au regard de l’occupant ses forces nouvelles jusqu’à la libération complète du territoire.
Ce qui vaudra à Thiers le surnom de « libérateur du territoire » et marquera alors la fin de « son armée ».

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

La véritable histoire de l’expédition d’Egypte

La véritable histoire de l'expédition d'Egypte - Juan Cole
La véritable histoire de l’expédition d’Egypte – Juan Cole

DATE DE PARUTION : 24/08/2017
EDITEUR : La découverte
COLLECTION : La Découverte Poche / Sciences humaines et sociales n°472
EAN : 9782707196996
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 363
POIDS : 0.360 Kg
DIMENSIONS : 12,5 x 19 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non.
À propos de l’auteur :
Juan Cole est professeur d’histoire à l’université du Michigan et spécialiste du Moyen-Orient. Son blog fait référence dans le monde entier.
Présentation de l’éditeur :
L’expédition d’Égypte commence le 1er juillet 1798 avec le débarquement à Alexandrie de plus de cinquante mille Français sous le commandement du général Bonaparte. C’est le début d’une équipée militaire et scientifique qui conduira la France du Directoire à occuper le pays des pharaons trois ans durant.
Cette expédition a été présentée – en premier lieu par Bonaparte lui-même – comme un épisode glorieux du « roman national », mais on sait moins le choc culturel qu’elle a été pour les soldats français, et encore moins la manière dont les Égyptiens l’ont vécue. Juan Cole raconte enfin cette histoire sous toutes ses facettes en s’appuyant sur les témoignages des Français, mais aussi sur ceux des Égyptiens et des Ottomans.
Était-il possible de concilier les idéaux démocratiques de la Révolution et un régime d’occupation militaire qui n’a reculé devant aucune violence pour parvenir à ses fins ? Bonaparte écrase la population sous les impôts et noie les révoltes dans le sang. Confrontée à la peste qui ravage les troupes, la France devra finalement – humiliation suprême – faire appel à la marine anglaise pour rapatrier ses soldats et mettre fin à une aventure coloniale qui en annonce d’autres…

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

Le 4 septembre 1870 – L’invention de la République

Le 4 septembre 1870 - L'invention de la République - Pierre Cornut-Gentille
Le 4 septembre 1870 – L’invention de la République – Pierre Cornut-Gentille

DATE DE PARUTION : 24/08/2017
EDITEUR : Perrin
COLLECTION : NC
EAN : 9782262072094
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 224
POIDS : 0.284 Kg
DIMENSIONS : 14 x 21 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : OUI
À propos de l’auteur :
Avocat très en vue -actuellement défenseur de Pénélope Fillon-, Pierre Cornut-Gentille est aussi un historien de renom, et de beau style. Il a publié chez Perrin L’honneur perdu de Marie de Morell ; La baronne de Feuchères ; Un scandale d’Etat. L’affaire Prince ; Madame Roland. Une femme en révolution.
Présentation de l’éditeur :
Le récit parfois haletant d’une journée dont on a oublié qu’elle aussi a fait la France.
Le 2 septembre 1870, la France subit, à Sedan contre la Prusse, l’une des plus terribles défaites de son histoire. Napoléon III est prisonnier. A Paris, la nouvelle provoque la sidération, et la foule réclame l’abolition de l’Empire. Le 4 septembre, en quelques heures, la déchéance est votée, un gouvernement de la Défense nationale est constitué et la République est proclamée, dans une grande agitation, mais sans aucune goutte de sang, ce qui est sans précédent depuis 1789. Entre le Palais-Bourbon envahi, les Tuileries désertées, l’Hôtel de Ville et le ministère de l’Intérieur en ébullition, se joue et s’écrit un grand moment d’histoire de la France, puisque depuis lors la République, réinventée en un seul jour, n’a désormais plus cessé d’être notre régime institutionnel, mis à part la parenthèse de Vichy. L’auteur relate heure par heure et de lieu en lieu cette journée trop méconnue, mettant en scène l’impératrice Eugénie exfiltrée de son palais, le stupide ministre de la Guerre Palikao, le général Trochu, président du nouveau gouvernement, le vieil et vert orléaniste Thiers, les républicains de 1848 Grévy et Crémieux, les jeunes prudents comme J. Favre, J. Ferry, E. Picard, plus ardents comme Gambetta qui impose son énergie et son éloquence. Sur le fondement de ces événements, notre pays vit encore.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr