Les Jacobins noirs – Toussaint Louverture et la Révolution de Saint-Domingue

Les Jacobins noirs - Toussaint Louverture et la Révolution de Saint-Domingue - Cyril Lionel Robert James
Les Jacobins noirs – Toussaint Louverture et la Révolution de Saint-Domingue – Cyril Lionel Robert James

DATE DE PARUTION : 14/09/2017
PREMIÈRE EDITION : 15/10/2008
EDITEUR : Amsterdam
COLLECTION : NC
EAN : 9782354801519
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 461
POIDS : 0.520 Kg
DIMENSIONS : 13,5 x 19,6 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non.
À propos de l’auteur :
C. L. R. James est né en 1901 à Trinidad et mort à Londres en 1989. Pionnier de la cause noire et du panafricanisme, il fut aussi l’un des principaux théoriciens d’un marxisme ouvert, démocratique et internationaliste. Parmi ses nombreux autres ouvrages, on peut citer A History of Pan-African Revolt (1938-1968). De son œuvre foisonnante n’ont été traduits en français que Les Jacobins noirs et Marins, renégats et autres parias : l’histoire d’Herman Melville et le monde dans lequel nous vivons (Éditions Ypsilon).
Traduction : Pierre Naville, avec la collaboration de Nicolas Vieillescazes.
Présentation de l’éditeur :
Au début de la Révolution française, Saint-Domingue est la plus grande colonie du monde et le plus important marché de la traite européenne des esclaves. Au mois d’août 1791, les esclaves entrent en révolte. Pendant douze ans, ils mettent tour à tour en déroute les Blancs de l’île, les soldats de la monarchie française, une invasion espagnole, une expédition britannique de près de soixante mille hommes et un contingent français identique, commandé par le beau-frère de Bonaparte. La défaite des troupes napoléoniennes, en 1803, permet la création de l’État noir d’Haïti.
C. L. R. James raconte, dans un récit haletant, la seule révolte d’esclaves qui ait réussi, la première lutte anticoloniale de l’histoire et les obstacles immenses dont elle a dû triompher. À sa tête, un esclave porté par les idéaux de liberté et ­d’égalité : Toussaint Louverture. Comment et pourquoi des hommes et des femmes qui, peu de temps auparavant, tremblaient devant les Blancs, se sont-ils organisés en un peuple capable de vaincre les principales puissances européennes de l’époque ? Tel est l’objet de ce classique, qui se voulait une contribution au combat contre l’impérialisme et reste riche d’enseignements pour notre époque.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

Fouché – Dossiers secrets

Fouché - Dossiers secrets - Emmanuel de Waresquiel
Fouché – Dossiers secrets – Emmanuel de Waresquiel

DATE DE PARUTION : 14/09/2017
EDITEUR : Tallandier
COLLECTION : Essais historiques
EAN : 9791021028197
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 320
POIDS : 0.389 Kg
DIMENSIONS : 14 x 20,5 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non.
À propos de l’auteur :
Né en 1957, ancien élève de l’Ecole normale supérieure, docteur en histoire, professeur à l’Ecole pratique des hautes études, Emmanuel de Waresquiel est « L’historien et biographe le plus lu de sa génération », l’auteur d’une biographie de référence : Talleyrand. Le prince immobile (2006, « Texto », 2015), de Cent-Jours. La tentation de l’impossible (2008, « Texto », 2014) et du livre, primé à six reprises : Fouché.
Les silences de la pieuvre (Tallandier, 2014). Son dernier ouvrage « Juger la Reine » a rencontré un énorme succès auprès du public et de la presse.
Présentation de l’éditeur :
« Vous me demanderez, pourquoi revenir à Fouché ? Fouché le petit professeur malingre des collèges de l’Oratoire, Fouché le conventionnel et le régicide, Fouché le missionnaire terroriste de Nevers et de Lyon, l’iconoclaste et le mitrailleur, Fouché le ministre de la Police de tous les régimes, l’homme des réseaux, de la coulisse et des peurs, la pieuvre et l’araignée, celui dont on aperçoit mal les pouvoirs tant ils sont nombreux, qui n’a existé que par eux et qui a fini par mourir de les avoir perdus.
« On devrait éviter de remuer encore ce genre de cadavre. J’étais moi-même un peu sceptique et peu enthousiaste quand j’avais pris le parti, en 2008, de lui consacrer une biographie. A la lumière de ce qui m’est récemment passé entre les mains, Fouché n’échappe pourtant pas à de nouvelles explorations. Les personnages de cette dimension valent souvent beaucoup mieux que leur légende, de celles qui en font de purs opportunistes, des hommes de surface, bons nageurs et connaissant les courants.
« Il en va de Fouché comme des boîtes à secrets japonaises ou des poupées russes. S’il est un fil conducteur à ce nouvel essai, c’est bien celui du secret : secret de sa vie de famille, de ses liens avec sa femme et ses enfants, secret de ses souvenirs, secret des rapports troubles et ambigus qu’il a longtemps entretenus avec les élites et la noblesse d’Ancien Régime, secret de l’argent et du financement de sa police, secret de la police elle-même, de son organisation, de son action, de sa doctrine, secret de son association jalouse, soupçonneuse et parfois dangereuse avec Napoléon. »

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

La terreur – Vérités et légendes

La terreur. Vérités et légendes - Jean-Clément Martin
La terreur. Vérités et légendes – Jean-Clément Martin

DATE DE PARUTION : 14/09/2017
EDITEUR : Perrin
COLLECTION : Histoire
EAN : 9782262067731
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 240
POIDS : 0.230 Kg
DIMENSIONS : 12 x 19 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Disponible.
À propos de l’auteur :
Jean-Clément Martin, professeur émérite de l’université Paris 1-Panthéon-Sorbonne, ancien directeur de l’Institut d’histoire de la Révolution française, a notamment publié chez Perrin une Nouvelle histoire de la Révolution française, un Dictionnaire de la Contre-Révolution et une biographie de Robespierre.
Présentation de l’éditeur :
Cet ouvrage éclaire d’un jour nouveau la Terreur, et au-delà, la Révolution française, période-clef de notre histoire contemporaine, dont il est un épisode décisif.
La « terreur » est le meilleur concept politique français à l’exportation : terreur rouge, terreur brune, terreur islamiste… alors que les historiens ne s’accordent toujours pas sur la nature de cet épisode de la Révolution française. S’il est admis que la Terreur prend fin le 10 thermidor an II (28 juillet 1794), avec l’exécution de Robespierre, une multitude de questions demeurent. Quand a-t-elle réellement débuté ? Qui a utilisé le terme, et dans quel but ? Doit-on l’écrire avec une majuscule ? Est-elle le produit d’une politique ou la conséquence de la vacance du pouvoir ?
A-t-elle été inventée pour disqualifier Robespierre, voire toute l’oeuvre de la Révolution ? A-t-elle été plus meurtrière que les crises contemporaines, en Europe et en Amérique ? Plus de deux cents ans après les faits, il est temps de faire le tri entre la légende et la vérité, afin de mieux comprendre ce que fut la Révolution, période clé de notre histoire nationale.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr