Archives de catégorie : Livres Révolution Française

Les livres consacrés à la période des Cent-Jours.

Les tyrannosaures de la République

Les tyrannosaures de la République - Auteurs : Jean-Joël Brégeon et Gérard Guicheteau
Les tyrannosaures de la République – Jean-Joël Brégeon et Gérard Guicheteau

DATE DE PARUTION : 08/11/2017
EDITEUR : du Rocher
COLLECTION : Histoire
EAN : 9782268094830
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 196
POIDS : 0.260 Kg
DIMENSIONS : 14 x 21,6 x 1,6 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Ebook ou Kindle.
À propos de l’auteur :
Historien et écrivain, Jean-Joël Brégeon a publié plusieurs ouvrages, notamment une biographie du Connétable de Bourbon (Perrin, 2000). Il a également écrit sur la Révolution française, l’époque napoléonienne et les Grimaldi de Monaco.
Présentation de l’éditeur :
La Révolution française a mis fin à la Royauté pour établir la République, non sans difficultés. Comment détruire les ennemis de la République et anéantir les opposants ? De grands noms y contribuèrent comme Robespierre, Barère, Couthon qui furent les théoriciens. Les exécutants, moins connus furent envoyés en province pour « faire le ménage » . Les tyrannosaures peuvent être de petits ou de grands tyrans.
Dans ce livre à la fois tout public et néanmoins érudit, les auteurs montrent aussi le rôle des petits, responsables d’importantes purges et de massacres , notamment en Vendée et qui, pour la plupart, ont su éviter la guillotine et mourir dans leur lit !Jean-Joël BREGEON est historien, spécialiste de la Révolution française et du Premier empire. En 2011, il a publié un très remarqué Ecrire la Révolution française (Ellipses, 2011).
En 2012, 1812 La Paix et la Guerre (Perrin). Gérard GUICHETEAU est romancier et journaliste. On lui doit des enquêtes qui font référence sur la France occupée ; Marseille 1943. La destruction du Vieux-Port (Daniel et Cie. Le Provençal) ; Papon Maurice ou la continuité de l’Etat (Mille et Une Nuits, 1998.)

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

Le calendrier républicain

Le calendrier républicain par Catulle Mendès
Le calendrier républicain – Catulle Mendès

DATE DE PARUTION : 06/11/2017
EDITEUR : PRNG
COLLECTION : NC
EAN : 9782366340839
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 244
POIDS : 0.415 Kg
DIMENSIONS : 16,0 cm × 24,0 cm × 2,0 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : E-book.
À propos de l’auteur :
Catulle Mendès, né à Bordeaux (1841-1909), écrivain, poète parnassien . On lui doit des romans, des nouvelles, des pièces de théâtre, des contes, des livrets d’opéra (pour Messager, Chabrier, Massenet, Debussy, Hahn) et quelques essais, sur la Commune de Paris, sur Wagner ou encore sur l’Art au théâtre. Lucien Métivet né à Paris (1863-1932), peintre, affichiste et illustrateur donne dans ce Calendrier, la pleine capacité de ses talents.
Présentation de l’éditeur :
Paru initialement en 1887-1890, en douze fascicules formant deux volumes de plus de 400 pages, avec 60 gravures couleur hors-texte, le Calendrier Républicain illustré par Métivet et commenté par Catulle Mendès est une occasion unique de se replonger dans ce calendrier qui gouverna le temps en France durant une quinzaine d’années de la Révolution au Consu – lat. Chaque mois était divisé en 3 décades, soit 30 jours.
Ils correspondaient à une période de l’année : Vendémiaire : des vendanges ; Brumaire : des brouillards et brumes ; Frimaire : du froid sec ou humide ; Nivôse : de la neige qui blanchit la terre ; Pluviôse : des pluies qui tombent avec plus d’abondance ; Ventôse : des giboulées et du vent qui vient sécher la terre ; Germinal : de la germination et de la montée de la sève ; Floréal : de l’épanouissement des fleurs ; Prairial : de la récolte des prairies et de la fécondité ; Messidor : des moissons dorées qui couvrent les champs ; Thermidor : de la chaleur solaire et terrestre qui embrase le sol ; Fructidor : des fruits que le soleil dore et mûrit.
Les noms des jours de la décade sont : 1er jour : primidi ; 2e jour : duodi ; 3e jour : tridi ; 4e jour : quartidi ; 5e jour : quintidi ; 6e jour : sextidi ; 7e jour : septidi ; 8e jour : octidi ; 9e jour : nonidi ; 10e jour : décadi (jour de repos). Catulle Mendès illustre, avec brio, cette année de calendrier au fil des mois et des décades, de tranches de vie qui se déroulent au coeur de la Révolution, de Vendémiaire à Fructidor.

Où acheter ce livre sur Internet ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

Jacques Roux, le curé rouge

Jacques Roux, le curé rouge - Walter Markov
Jacques Roux, le curé rouge – Walter Markov

DATE DE PARUTION : 19/10/2017
EDITEUR : Libertalia
COLLECTION : Coédition avec la Société des études robespierristes
EAN : 9782377290130
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 428
POIDS : 0.868 Kg
DIMENSIONS : 15,2 x 21 x 3,5 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non.
À propos de l’auteur :
L’historien Walter Markov (1909-1993) a fait carrière dans l’ex-RDA. Emprisonné comme communiste pendant la Deuxième Guerre mondiale, il sera victime des tracasseries du régime Ulbricht pour son marxisme « non-orthodoxe ». Il consacrera plus de dix ans de sa vie et quatre livres à Jacques Roux. Récemment rééditée en Allemagne, la présente biographie est enfin disponible en français.
Présentation de l’éditeur :
« La liberté n’est qu’un vain fantôme quand une classe d’hommes peut affamer l’autre impunément. »

Né en Charente (1752) dans une famille nombreuse, Jacques Roux deviendra prêtre – seul moyen d’éducation pour les pauvres – et vicaire de Saint-Nicolas-des-Champs, section des Gravilliers. Il rallie le clergé constitutionnel en 1791, et devient ce que l’on appellera un « curé rouge ». Nommé commissaire chargé d’assister à l’exécution de Louis XVI, il fréquente le club des Cordeliers, qui approuve une adresse lue à la Convention le 25 juin 1793 : le « Manifeste des Enragés ».
Trois jours après le meurtre de Marat, qu’il a connu et hébergé, Roux publie la suite d’un de ses journaux, Le Publiciste de la République. Il y affirme : « Les productions de la terre […] appartiennent à tous les hommes. » Marx le considèrera comme l’un des précurseurs du communisme.
Robespierre dénonce Roux comme « exagéré » et l’accuse d’avoir voulu « avilir les autorités constituées ». Arrêté, persuadé qu’il sera condamné par le Tribunal révolutionnaire, Roux se poignarde et meurt le 10 février 1794.
Jacques Roux, le curé rouge est un exemple réussi d’« histoire par en bas », qui confirme l’actualité dans les mouvements sociaux du xxie siècle des revendications des Enragé·e·s : droit de tous aux produits de première nécessité, citoyenneté des femmes, souveraineté populaire et démocratie directe.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

Les massacres de septembre

Les massacres de septembre - G. Lenotre
Les massacres de septembre – G. Lenotre

DATE DE PARUTION : 05/10/2017
EDITEUR : Tallandier
COLLECTION : Texto
EAN : 9791021029811
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 288
POIDS : 0.232 Kg
DIMENSIONS : 12 x 18 x 1,8 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : E-book ou Kindle.
À propos de l’auteur :
G. Lenotre (1855-1935), historien méticuleux de la Révolution française, nous fait revivre ces terribles instants en nous faisant pénétrer dans les trois principaux lieux des massacres : la Force, l’Abbaye et le couvent des Carmes.
Présentation de l’éditeur :
« Il serait injuste d’accuser le peuple parisien des massacres de septembre : cent cinquante égorgeurs, au plus, suffirent à la besogne. Pendant une semaine, ils terrorisèrent Paris : le peuple, lui, se contenta de regarder, d’être curieux, d’applaudir ; d’apporter là son amour effréné du spectacle, quel qu’il soit ; et aussi cette sorte d’équité fruste et servile qui le poussait à huer les coupables et à embrasser ceux qu’on lui déclarait innocents. Des récits qui vont suivre surgiront d’horribles fi gures ; mais combien plus nombreux furent ceux qui risquèrent leur vie pour sauver des malheureux dont ils ne connaissaient pas le nom. Ce sont ces comparses héroïques qu’il faut suivre à travers le drame. » Après la chute de la Monarchie en août 1792, l’Assemblée législative s’incline devant la Commune insurrectionnelle de Paris, largement influencée par Robespierre. À Paris, environ 3 000 suspects sont emprisonnés. La peur du « complot aristocratique », l’inquiétude grandissante devant l’avancée des troupes prussiennes déchaînent les passions populaires et provoquent les massacres de septembre dont le bilan s’élève à plus de 1 000 victimes.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

La Révolution terrorisée

La Révolution terrorisée - Antoine de Baecque
La Révolution terrorisée – Antoine de Baecque

DATE DE PARUTION : 05/10/2017
EDITEUR : CNRS Editions
COLLECTION : Histoire
EAN : 9782271116062
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 238
POIDS : 0.356 Kg
DIMENSIONS : 14 x 22 x 2 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non.
À propos de l’auteur :
Antoine de Baecque, professeur à l’École normale supérieure, historien de la culture politique, est spécialiste des représentations, du XVIIIesiècle au cinéma. Sur la Révolution française, il est l’auteur de Le Corps de l’histoire (1993), La gloire et l’effroi (1997), Les Éclats du rire (2000) et de La France de la Révolution (2011). Il vient de publier son premier roman, Les Talons rouges, qui s’inspire, en les travaillant sur leur versant fictionnel, de bien des essais d’histoire réunis dans ce recueil.
Présentation de l’éditeur :
Une caricature paraît en 1794 : Robespierre ne serait qu’un tyran obsédé par la mort jusqu’à vouloir « se décapiter lui-même après avoir guillotiné le dernier des Français ». La France selon Robespierre, République de la Terreur, ressemble dans ces images traumatisantes à un immense cimetière où se déversent des fleuves de sang. Le cadavre envahit les représentations.

Étudier ce moment politique saisi par la terreur, voici le sens de cet ouvrage, qui réunit une dizaine d’études d’Antoine de Baecque. En observant les diverses formes de violence symbolique, physique ou mise en scène qui envahissent alors l’espace politique, l’historien fait une place à l’Hercule, cette Force armée de sa massue qui s’impose comme nouvelle allégorie de la France, prenant une place aux côtés de la déesse Liberté. Car il s’agit de donner corps à la République et d’impressionner ceux qui l’attaquent, tout en créant un corps colossal qui puisse légitimement combattre le géant monarchique en terrorisant les ennemis du peuple.

Ce livre propose de relire et de repenser la Terreur, en montrant que la présence concrète des cadavres et la puissance de l’imaginaire morbide permettent aux révolutionnaires de prendre la (dé)mesure de la violence des bouleversements qu’ils engendrent, et justifier ainsi leur politique d’effroi.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

[A paraître] Le comte de Saillans, 1790-1792 – Le premier combattant de la contre-révolution

Le comte de Saillans, 1790-1792 - Le premier combattant de la contre-révolution - Edouard Ferrand et Bernard Ferrand
Le comte de Saillans, 1790-1792 – Le premier combattant de la contre-révolution – Edouard Ferrand et Bernard Ferrand

DATE DE PARUTION : 01/10/2017
EDITEUR : SPM Lettrage
COLLECTION : NC
EAN : 9782917232699
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 182
POIDS : 0.288 Kg
DIMENSIONS : 15 x 24 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non.
À propos de l’auteur :
Edouard Ferrand est parlementaire, docteur en science politique de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et diplômé d’études approfondies d’histoire contemporaine de l’Université Paris IV Sorbonne. Bernard Ferrand est chevalier de la Légion d’honneur, officier du Mérite agricole et membre honoraire des Sons of the American Revolution.
Présentation de l’éditeur :
François-Louis, comte de Saillans (1741-1792) est le chaînon manquant des historiens de la période. Son action aurait pu en effet changer le cours de l’Histoire de France. Son épopée du Midi de la France fut le premier soulèvement contre-révolutionnaire. Elle a joué en contrecoup un rôle décisif dans la mise en accusation de Louis XVI et son exécution. « Cet officier émigré prit la tête du troisième camp de Jalès en juillet 1792, avec la volonté de soulever le Midi royaliste et catholique, de remonter sur Paris en passant par Lyon pour rétablir l’autorité du roi.
Dans le même temps l’armée des Princes envahirait l’Est de la France », nous explique Jean Tulard. Cet ouvrage est le résultat de quarante années de recherches dans les Archives nationales, départementales et dans d’importantes sources privées. De précieux documents inédits et de nouveaux éclairages sur le procès de Louis XVI apportent une lecture neuve sur les derniers temps de la Monarchie.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

La Révolution française et les complots imaginaires

La Révolution française et les complots imaginaires - Philippe Riviale
La Révolution française et les complots imaginaires – Philippe Riviale

DATE DE PARUTION : 01/10/2017
EDITEUR : L’Harmattan
COLLECTION : A la recherche des sciences sociales
EAN : 9782343127491
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 346
POIDS : 0.529 Kg
DIMENSIONS : 15 x 24 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non.
À propos de l’auteur :
Philippe Riviale, philosophe et historien, docteur d’Etat en droit public, major de l’agrégation de sciences sociales, professeur de Première supérieure, directeur de séminaires au Collège de philosophie, chercheur associé à l’Institut d’histoire de la Révolution française Paris-I – CNRS, est auteur de nombreux ouvrages scientifiques, fondateur et directeur de la collection « A la recherche des sciences sociales », chez L’Harmattan.
Présentation de l’éditeur :
L’an 1793 fut riche en complots dénoncés ; les uns, vrais et les autres, inventés. Puis thermidor révéla le plus imaginaire des complots : Robespierre s’apprêtait à établir sa dictature, après qu’il eut tyrannisé la Convention, régné sur les Comités, et forgé l’opinion publique. L’assassinat du tyran et de ses complices fut salué comme la victoire de la liberté et la fin de la Terreur. Progressivement, les honnêtes gens sortirent de l’ombre où la peur les avait rejetés, les crimes commis au nom de la Convention furent dénoncés par elle comme odieux et châtiés comme tels.
Carrier, Le Bon et bien d’autres furent stigmatisés par les vainqueurs, Bourdon, les deux Merlin, Legendre, Fouché, Tallien, Fréron, tous anciens terroristes et coupables des mêmes crimes qu’ils imputèrent aux « terroristes impénitents ». Le doux Barère, Léonard Bourdon, tous ceux qui avaient adulé Robespierre et prospéré à son ombre, déclarèrent qu’ils l’avaient toujours considéré comme tyran. Toute période de bouleversement met en évidence l’énorme machinerie des rumeurs, des ouï-dire, des jugements hâtifs, des emportements grégaires ; mais ce qui, dans les temps ordinaires, reste presque inoffensif parce qu’indolore, se change, lorsque l’institué s’effondre, en instrument de pouvoir.
Les plus habiles y excellent ; les plus nombreux en sont dupes. Car la notion de vérité se confond, comme toujours, avec celle d’opinion ; mais l' »opinion vraie » produit ses ravages lorsque le plus beau parleur, le plus téméraire menteur et le plus hypocrite dénonciateur sont la loi et l’ordre. Mais il nous faut distinguer : cette suite de complots supposés, fondés ou non sur des ennemis en action qu’il faut empêcher de nuire, est un moyen essentiel d’élaboration de pouvoirs et de mise en place d’instruments politiques.
Autre chose est l’édification du mythe qui procède de ces croyances, dénonciations et peurs qui modèlent l’événement.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

Les Jacobins noirs – Toussaint Louverture et la Révolution de Saint-Domingue

Les Jacobins noirs - Toussaint Louverture et la Révolution de Saint-Domingue - Cyril Lionel Robert James
Les Jacobins noirs – Toussaint Louverture et la Révolution de Saint-Domingue – Cyril Lionel Robert James

DATE DE PARUTION : 14/09/2017
PREMIÈRE EDITION : 15/10/2008
EDITEUR : Amsterdam
COLLECTION : NC
EAN : 9782354801519
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 461
POIDS : 0.520 Kg
DIMENSIONS : 13,5 x 19,6 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non.
À propos de l’auteur :
C. L. R. James est né en 1901 à Trinidad et mort à Londres en 1989. Pionnier de la cause noire et du panafricanisme, il fut aussi l’un des principaux théoriciens d’un marxisme ouvert, démocratique et internationaliste. Parmi ses nombreux autres ouvrages, on peut citer A History of Pan-African Revolt (1938-1968). De son œuvre foisonnante n’ont été traduits en français que Les Jacobins noirs et Marins, renégats et autres parias : l’histoire d’Herman Melville et le monde dans lequel nous vivons (Éditions Ypsilon).
Traduction : Pierre Naville, avec la collaboration de Nicolas Vieillescazes.
Présentation de l’éditeur :
Au début de la Révolution française, Saint-Domingue est la plus grande colonie du monde et le plus important marché de la traite européenne des esclaves. Au mois d’août 1791, les esclaves entrent en révolte. Pendant douze ans, ils mettent tour à tour en déroute les Blancs de l’île, les soldats de la monarchie française, une invasion espagnole, une expédition britannique de près de soixante mille hommes et un contingent français identique, commandé par le beau-frère de Bonaparte. La défaite des troupes napoléoniennes, en 1803, permet la création de l’État noir d’Haïti.
C. L. R. James raconte, dans un récit haletant, la seule révolte d’esclaves qui ait réussi, la première lutte anticoloniale de l’histoire et les obstacles immenses dont elle a dû triompher. À sa tête, un esclave porté par les idéaux de liberté et ­d’égalité : Toussaint Louverture. Comment et pourquoi des hommes et des femmes qui, peu de temps auparavant, tremblaient devant les Blancs, se sont-ils organisés en un peuple capable de vaincre les principales puissances européennes de l’époque ? Tel est l’objet de ce classique, qui se voulait une contribution au combat contre l’impérialisme et reste riche d’enseignements pour notre époque.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

La terreur – Vérités et légendes

La terreur. Vérités et légendes - Jean-Clément Martin
La terreur. Vérités et légendes – Jean-Clément Martin

DATE DE PARUTION : 14/09/2017
EDITEUR : Perrin
COLLECTION : Histoire
EAN : 9782262067731
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 240
POIDS : 0.230 Kg
DIMENSIONS : 12 x 19 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Disponible.
À propos de l’auteur :
Jean-Clément Martin, professeur émérite de l’université Paris 1-Panthéon-Sorbonne, ancien directeur de l’Institut d’histoire de la Révolution française, a notamment publié chez Perrin une Nouvelle histoire de la Révolution française, un Dictionnaire de la Contre-Révolution et une biographie de Robespierre.
Présentation de l’éditeur :
Cet ouvrage éclaire d’un jour nouveau la Terreur, et au-delà, la Révolution française, période-clef de notre histoire contemporaine, dont il est un épisode décisif.
La « terreur » est le meilleur concept politique français à l’exportation : terreur rouge, terreur brune, terreur islamiste… alors que les historiens ne s’accordent toujours pas sur la nature de cet épisode de la Révolution française. S’il est admis que la Terreur prend fin le 10 thermidor an II (28 juillet 1794), avec l’exécution de Robespierre, une multitude de questions demeurent. Quand a-t-elle réellement débuté ? Qui a utilisé le terme, et dans quel but ? Doit-on l’écrire avec une majuscule ? Est-elle le produit d’une politique ou la conséquence de la vacance du pouvoir ?
A-t-elle été inventée pour disqualifier Robespierre, voire toute l’oeuvre de la Révolution ? A-t-elle été plus meurtrière que les crises contemporaines, en Europe et en Amérique ? Plus de deux cents ans après les faits, il est temps de faire le tri entre la légende et la vérité, afin de mieux comprendre ce que fut la Révolution, période clé de notre histoire nationale.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

Il était une fois la Marseillaise – Grandeur et misère de Rouget de Lisle

Il était une fois la Marseillaise - Grandeur et misère de Rouget de Lisle - Annie Gay
Il était une fois la Marseillaise – Grandeur et misère de Rouget de Lisle – Annie Gay

DATE DE PARUTION : 15/09/2017
EDITEUR : Cabédita
COLLECTION : Biographies
EAN : 9782882957900
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 184
POIDS : 0.00 Kg
DIMENSIONS : 15 x 22 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non.
À propos de l’auteur :
Annie Gay, historienne comtoise, raconte l’histoire et la met en scène pour le plaisir de lire de tous les amateurs de mémoire, à la recherche de racines et d’identité.
Présentation de l’éditeur :
Dans ce nouvel ouvrage, l’historienne Annie Gay raconte la vie de Rouget de Lisle, l’auteur de la Marseillaise.
Aux lendemains des attentats de Paris de 2015, partout en France on se rassembla et on chanta La Marseillaise; du cœur de tous les Français, le terrorisme islamique fit surgir et monter le chant de la patrie… Partout dans le monde, à New York, à Londres, à Sydney, à Madrid ou à Berlin, retentit La Marseillaise, le chant de la résistance et de la liberté… La Marseillaise ou l’hymne de la Révolution française, entonné par les sans-culottes pour combattre les rois, défendre la nation et la liberté; un chant jailli, une nuit d’avril 1792, de l’âme ardente d’un soldat poète, Rouget de Lisle… Claude Joseph Rouget de Lisle, né à Lons-le-Saunier, dans une maison de la rue des Arcades, devenu capitaine du génie et compositeur d’un chant de guerre qu’on appela La Marseillaise.
Il était une fois la Marseillaise… Grandeur et misère de Rouget de Lisle: une biographie de Rouget de Lisle, la vie d’un Jurassien impétueux, indépendant et fier, emporté par les tourbillons de l’histoire et les vents du destin. Un destin glorieux et maudit à la fois…

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr