L’épopée napoléonienne, les grandes batailles – Jean Tranié

L'épopée napoléonienne : les grandes batailles
L’épopée napoléonienne : les grandes batailles

DATE DE PARUTION : 17/11/2003
EDITEUR : Tallandier
COLLECTION : Bibliothèque Napoléonienne
EAN : 9782235022293
Caractéristiques :
RELIURE : Relié
NOMBRE DE PAGES : 176
POIDS : 1.140 Kg
DIMENSIONS : 23,7 x 30,7 cm
ILLUSTRATIONS : Nombreuses cartes et illustrations en N&B et en couleur
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Jean Tranié est l’un des meilleurs spécialistes de l’histoire napoléonienne. Il a écrit de nombreux ouvrages (1814, La Campagne de France ; Napoléon et l’Angleterre ; la Campagne d’Egypte ; 1812, La Campagne de Russie, etc.) et a été distingué par le grand prix du Souvenir napoléonien. Il est lauréat de l’Académie française.
Présentation de l’éditeur :
Pendant près de vingt ans, un « petit caporal » corse devenu empereur des Français écrit avec sa Grande Armée les plus glorieuses pages de l’histoire de France et porte aux confins de l’Europe les idées de la Révolution. D’Austerlitz à Wagram, de Rivoli à la Moskova, d’Arcole aux Pyramides, Napoléon entre dans la légende d’une épopée qui transforma l’art de faire la guerre et de gouverner les peuples.
C’est le récit d’une trentaine des plus grandes batailles de cette épopée – les plus célèbres ou celles, moins connues, qui font magistralement ressortir sa  » manière  » – que nous raconte, au jour le jour et parfois heure par heure, Jean Tranié. A l’aide de cartes précises et à la faveur d’une iconographie souvent inédite, toujours superbe, chacune de ces batailles est explorée de l’intérieur, décrite par la voix de ceux qui s’y trouvèrent, expliquée du point de vue du stratège, racontée dans le détail, parfois à l’aide d’anecdotes savoureuses.
Mais l’Epopée napoléonienne c’est aussi l’image du grognard, les brillants officiers, la Grande Armée cosmopolite, les batailles  » modèles « . Ce sont encore les stratégies fulgurantes, les uniformes étincelants, les actes héroïques et les visions d’horreur. Ce sont les grandes victoires ou les sombres défaites dont la dernière, Waterloo, emportera l’Empire. A côté des batailles, l’auteur s’est attaché à décrire l’armée napoléonienne, son organisation, ses services d’intendance ou de santé, les problèmes qu’elle rencontra sur les rives du Nil ou aux portes de Moscou.
Enfin, un dictionnaire très vivant des maréchaux d’Empire nous montre à quel point l’épopée fut d’abord une affaire de personnalités exceptionnelles emportées dans les fureurs de la très grande histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *