L’Homme de bronze de Napoléon – Un fantassin comtois dans la Grande Armée – Anne-Marie Poirier-Clerc

L'Homme de bronze de Napoléon - Un fantassin comtois dans la Grande Armée
L’Homme de bronze de Napoléon – Un fantassin comtois dans la Grande Armée

DATE DE PARUTION : 01/09/2013
EDITEUR : Cabédita
COLLECTION : Napoléon
EAN : 9782882956682
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 199
POIDS : 0,475 Kg
DIMENSIONS : 16,5 x 24 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Historienne, professeur honoraire, Anne-Marie Poirier-Clerc effectue des travaux de recherche dans le cadre de l’Université angevine du Temps libre. C’est ainsi qu’elle a collaboré à la rédaction d’un livre sur L’Histoire des relais de postes en Anjou, publié en 2005, aux Editions Cheminements. Ses racines franc-comtoises l’ont menée sur les pas de son quadrisaïeul, officier dans la Grande Armée. Pour retrouver l’itinéraire de ce dernier, elle a consulté une abondante documentation dans les archives militaires et elle a parcouru les lieux et les sites des campagnes auxquelles il a participé en Europe.
Présentation de l’éditeur :
Durant plus d’une décennie, Bénigne Muneret, jeune paysan jurassien enrôlé dans l’armée de Napoléon, combattit sans relâche, sous tous les cieux d’Europe. Il était à Austerlitz, à Vimeiro, à Smolensk, à la Moskowa. De Boulogne à Vienne et de Lisbonne à Moscou, il usa ses jambes sur des milliers de kilomètres de routes et de chemins. Il connut des instants de gloire mais aussi de longs jours de misère durant lesquels se forgea sa forte personnalité.
Cet homme de bronze revint des neiges de Russie, prêt à servir sa patrie et son Empereur jusqu’à la dernière bataille. Ce récit, écrit après une enquête minutieuse dans les archives, plonge le lecteur au coeur des conflits et dans le quotidien du soldat impérial, en suivant au plus près un combattant et son unité. L’histoire de Bénigne Muneret et de ses compagnons d’armes est captivante. Deux cents ans plus tard, leur constance et leur endurance suscitent étonnement et admiration.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *