Marie-Louise – Charles-Eloi Vial

Marie-Louise - Charles-Eloi Vial
Marie-Louise – Charles-Eloi Vial

DATE DE PARUTION : 18/05/2017
EDITEUR : Perrin
COLLECTION : Biographies
EAN : 9782262064105
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 440
POIDS : 0.610 Kg
DIMENSIONS : 15,5 x 24 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Kindle
À propos de l’auteur :
Archiviste paléographe, docteur en histoire de l’université Paris-Sorbonne, Charles-Eloi Vial est conservateur à la Bibliothèque nationale de France, au département des Manuscrits de la Bibliothèque nationale de France. Il est notamment l’auteur, chez Perrin, d’un très remarqué Les Derniers Feux de la monarchie.
Présentation de l’éditeur :
A l’instar de sa tante Marie-Antoinette, Marie-Louise de Habsbourg-Lorraine a été victime de sa légende noire. En 1810, son mariage avec Napoléon fait d’elle le symbole de la paix fragile entre la France et l’Autriche. Mère de l’héritier du trône impérial, elle soutient Napoléon malgré ses premières défaites. Pourtant, dès 1814, lorsqu’elle refuse de rejoindre son mari à l’île d’Elbe, le regard change et l’épouse modèle se transforme en traîtresse.
Depuis lors, elle passe pour une femme égoïste, futile, infidèle et nymphomane. En s’appuyant sur des archives inédites, Charles-Eloi Vial s’applique avec talent à restituer la personnalité de cette princesse cultivée au tempérament d’artiste, dévouée à sa famille et à ses enfants. Devenue duchesse de Parme grâce au soutien des Alliés, elle joue aussi un rôle majeur sur l’échiquier diplomatique européen pendant trois décennies.
Au fil des pages, nous découvrons ainsi un destin hors du commun et une personnalité ignorée, révélée par un historien d’envergure.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

Marat, l’ami du peuple – Serge Bianchi

Marat, l'ami du peuple - Serge Bianchi
Marat, l’ami du peuple – Serge Bianchi

DATE DE PARUTION : 12/05/2017
EDITEUR : Belin
COLLECTION : Portraits
EAN : 9782410003055
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 416
POIDS : 0.000 Kg
DIMENSIONS : 14 x 22 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Indisponible
À propos de l’auteur :
Agrégé, docteur d’Etat, Serge Bianchi est professeur émérite d’histoire contemporaine à l’Université de Rennes II. Il a publié et dirigé de nombreux ouvrages sur l’histoire politique et culturelle de la Révolution française dont Des révoltes aux révolutions 1770- 1802 (en 2004), Héros et héroïnes de la Révolution française (en 2012).
Présentation de l’éditeur :
Détesté par les uns, adulé par les autres, Jean-Paul Marat est le plus controversé et le plus méconnu des grands acteurs de la Révolution française. Médecin et penseur au temps des Lumières, il subit l’hostilité ou l’indifférence de Voltaire et de Condorcet. Journaliste engagé, Marat illustre l’explosion de la presse d’opinion, le quatrième pouvoir, à travers son quotidien, l’Ami du Peuple, au fil de 685 numéros souvent censurés et publiés dans la clandestinité.
Elu à la Convention, accusé d’aspirer à la dictature, associé à Danton et Robespierre, il est acquitté triomphalement par le Tribunal révolutionnaire, avant d’être assassiné, le 13 juillet 1793, par Charlotte Corday. Après sa mort, sublimée par le tableau de David, commence pour Marat une existence posthume, non moins agitée que la première. Héros d’un culte inouï rendu au  » martyr de la Liberté  » pendant la Terreur, il devient ensuite un anti-héros absolu, victime d’une  » dépanthéonisation  » spectaculaire.
Dès lors, des mythes tenaces, des légendes inconciliables – dorée ou  » maratiste « , d’un côté, noire ou  » anti-maratiste « , de l’autre – s’affrontent et brouillent notre compréhension du personnage. Recentrant les analyses sur les documents et les archives, donnant la parole au principal intéressé, Serge Bianchi se propose de réduire, voire d’abolir, le fossé creusé entre ces mémoires si contrastées et la biographie de celui qui se voulut  » l’Ami du Peuple « .

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

Je suis le gardien du tombeau vide

Image de couverture du livre : Je suis le gardien du tombeau vide par Michel Dancoisne-Martineau
Je suis le gardien du tombeau vide – Michel Dancoisne-Martineau

DATE DE PARUTION : 06/05/2017
EDITEUR : Flammarion
COLLECTION : Documents et Essais
EAN : 9782081395275
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 280
POIDS : 0.423 Kg
DIMENSIONS : 13,5 x 21 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Kindle
À propos de l’auteur :
L’auteur a choisi à l’âge de 18 ans d’aller vivre sur l’île de Saint-Hélène, où Napoléon vécut ses dernières années. Aujourd’hui âgé de 50 ans, il est devenu conservateur des domaines français de l’île et consul de France. Il explique son choix de vivre sur ce bout de terre perdu dans l’Atlantique, où il s’est épanoui au contact d’une population accueillante et joyeuse.
Présentation de l’éditeur :
Que se passe-t-il dans la tête d’un garçon de dix-huit ans qui, un jour, quitte tout pour partir à Sainte-Hélène ? Et surtout, qu’est-ce qui le pousse à y rester ? La passion pour le mythe napoléonien ? L’amour de l’aventure ? L’envie de fuite peut-être ? La curiosité des îles ? Une rencontre ? Tout cela et plus encore…
À cinquante ans aujourd’hui, ce gamin devenu homme inclassable, passionné, à la fois conservateur, jardinier et bâtisseur, a construit sa carrière sur ce minuscule bout de terre britannique perdu au milieu de l’Atlantique Sud, îlot mythique dont il est devenu le consul honoraire de France. Sur ce rocher isolé, battu par des vents mauvais et des pluies sans fin, mais qui sait aussi se montrer magnifique, luxuriant, il a beaucoup vu et vécu. De cette prison des antipodes, de ce qui est la dernière résidence de Napoléon, de cet espace où la France maintient une part de son prestige, il raconte tout. Les drames, le poids du passé, les personnages, les coutumes, le quotidien, la liberté, la vérité d’une population aussi sclérosée, parfois, que sans tabous.
Lui qui a choisi de ressusciter le dernier lieu de vie de Napoléon et de ses compagnons d’exil dévoile son histoire, mais aussi notre Histoire. « Le gardien du tombeau vide » révèle d’une plume magnifique, à la fois poétique, alerte et pleine d’humour, combien son destin, chacun doit le forger. La légende vient après…

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

Talleyrand – Emmanuel de Waresquiel

Talleyrand - Emmanuel de Waresquiel
Talleyrand – Emmanuel de Waresquiel

DATE DE PARUTION : 04/05/2017
EDITEUR : CNRS
COLLECTION : Biblis
EAN : 9782271115355
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 224
POIDS : 0.138 Kg
DIMENSIONS : 11 x 18 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Historien et biographe, Emmanuel de Waresquiel est l’auteur de nombreux livres ayant rencontré un grand succès critique et public. Il a notamment publié Fouché, les silences de la pieuvre (2014), Juger la Reine. 14-15-16 octobre 1793 (2016).
Présentation de l’éditeur :
Grand seigneur corrompu, cynique absolu, charmeur irrésistible, multiple, paradoxal et successif, ce diplomate au long cours, l’homme aux treize serments et le ministre d’un demi-siècle a tout négocié : la Révolution, l’Empire, les Bourbons, la paix, l’Europe, son mariage, sa fortune et jusqu’à sa mort. Emmanuel de Waresquiel nous rappelle qu’au-delà des trahisons et des reniements, l’évêque défroqué fut un fils des Lumières, un libéral convaincu. Il nous montre le diplomate en action, le manœuvrier et le visionnaire, le négociateur, le théoricien et l’inventeur du principe de légitimité. Il nous montre aussi l’homme d’affaires aux prises avec son « immense fortune », le formidable metteur en scène de son propre personnage. L’homme de fer qu’a été Talleyrand, apparaît derrière les masques, la pudeur et les secrets.
Un homme qui aura laissé la France moderne en héritage.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

Louise Lannes, duchesse de Montebello, 1782-1856 – L’épopée napoléonienne, côté femme

Louise Lannes, duchesse de Montebello, 1782-1856 - L'épopée napoléonienne, côté femme
Louise Lannes, duchesse de Montebello, 1782-1856 – L’épopée napoléonienne, côté femme

DATE DE PARUTION : 27/04/2017
EDITEUR : de la Bisquine
COLLECTION : Une époque, une vie
EAN : 9791092566147
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 430
POIDS : 0.530 Kg
DIMENSIONS : 14 x 21 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Régis de Crépy, juriste de formation, a fait carrière dans une grande banque internationale. Élu territorial en Bourgogne, sa région d’origine, il a participé à de nombreux organismes consultatifs du gouvernement : il est à ce titre membre honoraire du CESE.
Passionné d’archives en raison de leur pouvoir de résurrection, l’auteur consacre sa nouvelle vie à la découverte de personnages historiques qu’il fait se révéler par leurs correspondances : elles constituent la trame de ses récits biographiques. Le lecteur entre ainsi dans la proximité des personnes et peut courir auprès d’elles l’aventure de leur vie captivante.
Il lui tenait à cœur de nous révéler la personnalité d’une femme injustement oubliée de l’Histoire en brossant aussi le tableau d’une époque étourdissante.
Présentation de l’éditeur :
Voici la première biographie de la Maréchale Lannes, duchesse de Montebello, célèbre en son temps (1782-1856) que l’Histoire a ensevelie avec la chute de l’Empire.
Le lecteur trouvera ici l’image nouvelle d’une femme brillante, énergique et généreuse qui sut perpétuer la mémoire du plus populaire des Maréchaux de l’Empire, tout en assumant ses propres engagements publics et privés et en sauvegardant son intimité familiale. “De telles âmes sont rares’’ a écrit Stendhal à son propos.
D’abord proche de Joséphine, puis ambassadrice aux côtés de Jean Lannes, mère de 5 enfants et veuve à 27 ans, elle reçut la mission d’accueillir et d’éduquer “à la française’’ l’Impératrice Marie-Louise en qualité de Dame d’honneur. Cette position unique pour une femme au milieu de tant d’hommes va lui conférer un pouvoir d’influence qui grandira au fur et à mesure que s’annonce la chute. Ce pouvoir, réel, suscitera des jalousies qui se transformeront en représailles au moment du changement de régime. La Maréchale restera fidèle à l’Impératrice et à son fils et tentera de les sauver des desseins autrichiens.
A la Restauration, la duchesse de Montebello s’engagera aux côtés des libéraux dans l’expérience du journal Le Globe qui lancera le Romantisme et provoquera les Trois Glorieuses. Elle ouvrira ses salons aux doctrinaires. Stendhal s’y faufilera pour noter les anecdotes et croquer les personnages qui alimenteront son œuvre romanesque.
L’auteur, après sept années de recherches dans les fonds d’archives publiques et privées pour la plupart inédites, nous donne ainsi un regard neuf sur d’autres sujets de l’Histoire comme Talleyrand et son double jeu dès 1801, Marie-Louise plus impératrice qu’on ne le dit, l’affaire “Neipperg’’ piège de Metternich…
Le livre offre à la fois un voyage très concret dans l’époque, et une vision distanciée des événements due au point d’observation féminin.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

Nouvelle histoire des guerres de Vendée

Nouvelle histoire des guerres de Vendée - Jean-Joël Brégeon
Nouvelle histoire des guerres de Vendée – Jean-Joël Brégeon

DATE DE PARUTION : 27/04/2017
EDITEUR : Perrin
COLLECTION : Synthèses historiques
EAN : 9782262044176
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 380
POIDS : 0.714 Kg
DIMENSIONS : 15,6 x 24,1 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Kindle
À propos de l’auteur :
Jean-Joël Brégeon est l’auteur de plusieurs ouvrages dont, chez Perrin, Napoléon et la guerre d’Espagne et 1812. La paix et la guerre.
Gérard Guicheteau, historien et journaliste, est l’auteur de nombreux ouvrages, dont Les Douleursde la guerre : hommage aux poilus, mutins et fusillés de la Grande Guerre et François Mitterrand : la Résistance et Vichy (J.-C. Gawsewitch éditeur, 2008).
Présentation de l’éditeur :
Une nouvelle lecture des guerres de Vendée…
Les guerres de Vendée, qui courent de 1793 à 1832, ont suscité l’émulation de bien des historiens. Il s’agit d’une guerre civile, la plus sanglante qu’ait connue la France depuis les guerres de Religion au XVIe siècle. La plus féroce jusqu’à nos jours. Faute de mieux, on les a appelées ainsi, car l’épicentre en était le département de la Vendée, mais elles se sont répandues ensuite, touchant presque tout l’Ouest.
L’ambition des auteurs a été d’en proposer une nouvelle lecture qui ne désigne pas les « méchants » pour mieux exalter les « bons ». Les historiens royalistes favorables aux Vendéens ont donné des récits qui jouent de la victimisation pour mieux apitoyer leurs lecteurs. Les historiens républicains, de filiation jacobine, ont minimisé les souffrances des vaincus, souligné leur sauvagerie, pour mieux exalter l’héroïsme des Bleus.
Les guerres de Vendée ont coûté la vie à plusieurs dizaines de milliers de Français. Si les atrocités se rencontrent dans les deux camps, le plus inquiétant est l’apparition d’une idéologie exterminatrice dans les rangs jacobins. Des hommes à Paris (Robespierre, Couthon, Barère…), sur place (Carrier, Turreau, Francastel…) ont trempé dans ce processus sans précédent. Ils l’ont décidé, appliqué et se sont félicités des résultats. Ce fut là comme le péché originel, matriciel, de la République française. Les régimes totalitaires du XXe siècle y puisèrent argumentaires et méthodes.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

Victor Hugues – L’ambition d’entrer dans l’Histoire 1762-1826

Victor Hugues - L'ambition d'entrer dans l'Histoire 1762-1826
Victor Hugues – L’ambition d’entrer dans l’Histoire 1762-1826 – Michel Rodigneaux

DATE DE PARUTION : 15/04/2017
EDITEUR : SPM
COLLECTION : Kronos
EAN : 9782917232613
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 614
POIDS : 1.031 Kg
DIMENSIONS : 15 x 24 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Michel RODIGNEAUX, juriste, ancien élève du Centre de Perfectionnement aux Affaires (CPA-HEC Paris), a dirigé plusieurs sociétés en Guadeloupe et administré des organismes en outre-mer. Il a représenté l’Agence Française de Développement (AFD) en Nouvelle-Calédonie, à Mayotte, en Haïti, à Saint-Domingue et en Jamaïque.
Spécialiste de l’histoire maritime antillaise aux XVIIIe-XIXe siècles, conférencier, il est invité permanent à l’Académie de Marine et membre de l’Association des descendants de capitaines de corsaires à Saint-Malo. Il a publié : La guerre de course en Guadeloupe ou Alger sous les tropiques, essai, en 2006 ; Le goût du lait sauvage, roman, en 2011.
Présentation de l’éditeur :
Né à Marseille dans une famille de commerçants aisés et mort à Cayenne, Jean-Baptiste Victor Hugues est l’un des conventionnels les plus maudits de son temps. Il incarne pourtant avec brio toute l’histoire de la Révolution française aux Caraïbes. En 1793, Robespierre l’avait nommé accusateur public à Rochefort et à Brest. L’année suivante, c’est en tant que commissaire civil qu’il fut chargé d’aller promulguer aux îles du Vent le décret du 16 pluviôse abolissant l’esclavage. Gouverneur de la Guadeloupe, il va combattre avec succès les Anglais, et déclarer, de sa propre initiative, la guerre aux États-Unis en menaçant le Congrès américain d’envahir la Virginie et la Caroline du Sud pour y soulever les Noirs ; fait peu connu en France, comme la plupart de ses morceaux de bravoure à Saint-Domingue et dans les Amériques.
Il manquait un grand coup de sonde dans les recoins de cet homme sulfureux assoiffé de gloire et d’argent, osant tous les paradoxes, toutes les provocations, toutes les violences, pour servir le Gouvernement français, fût-il républicain, impérial ou royaliste. On découvre ainsi l’origine de ses parents, son adolescence à Marseille, ses activités de marin aux Antilles, de contrebandier à Bogotá, de négociant au Port-au-Prince, de voyageur de commerce au Mexique, sa participation à la guerre d’Amérique, ou ses menées d’agent secret allant au rapport quotidien chez Talleyrand, avant que ce dernier ne le fasse nommer, en 1814, commissaire de Louis XVIII à la démarcation des limites entre la Guyane française et le Brésil.
Cet essai biographique, fondé sur des sources d’archives inédites, permet de découvrir les multiples facettes d’un personnage étonnant, mais c’est aussi une rélexion sur la facilité prodigieuse dont font preuve certains individus ain de tirer le plus grand proit des phénomènes collectifs auxquels ils sont confrontés.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

Les francs-tireurs de l’armée oubliée

Les francs-tireurs de l’armée oubliée – Charles Des Cognets

DATE DE PARUTION : 14/04/2017
EDITEUR : Presses Universitaires de Rennes
COLLECTION : Histoire
EAN : 9782753552548
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 276
POIDS : 0.486 Kg
DIMENSIONS : 16,5 x 24 cm
ILLUSTRATIONS : N&B
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Au terme d’une carrière professionnelle dans l’univers évolutif des nouvelles technologies, Charles des Cognets a choisi de se consacrer à l’étude de faits historiques récents en les étudiant à travers le regard et le vécu de celles et ceux qui en furent les acteurs, promoteurs et parfois victimes. Ses recherches sont donc toujours menées en priorité en analysant et en faisant ressortir le côté humain de l’Histoire, pour aider le lecteur à comprendre pourquoi et comment des hommes et des femmes ont pu à un moment donné se rassembler ou s’affronter autour d’un projet, d’une idée, d’une action, et contribuer ainsi à leur échelle aux événements majeurs de l’époque, comme ici ces francs-tireurs de la guerre de 1870 dans ce qui fut leur sort, à la fois choisi et subi, au cœur de cette Armée de l’Est oubliée dans les neiges du Jura et acculée contre la frontière suisse.
Présentation de l’éditeur :
Le xixe siècle ! Siècle de progrès et d’innovation dans tous les domaines. Mais pour la France, siècle tissé aussi de violentes révoltes, de révolutions sanglantes, et de guerres, avec parmi ces dernières, celle de 70, celle qui permit à la Prusse de souder autour d’elle un nouveau Reich, préparant le drame de la Commune et posant les ferments des désastres européens à venir. Abandonnant tout derrière eux, des francs-tireurs se levèrent à Toulouse, Marseille, Castres, Mulhouse, et autres villes et villages de France.
D’autres arrivèrent d’au-delà des mers. Malgré leurs diversités géographiques, culturelles et sociales, ils surent se rassembler sous l’autorité d’un officier de Marine breton parti de Rennes derrière la bannière brodée d’hermines. Voici leur vécu au fil des semaines, le vécu de ces paysans, artistes, financiers, commerçants, médecins, de ces combattants de tous âges, avec leurs souffrances et leurs très rares moments de bonheur.
Voici l’aventure militaire de la Légion bretonne, avec ses premières missions dans les Vosges, ses démêlées face à Garibaldi, ses combats sur la Loire et dans l’Est, jusqu’au dernier celui de la Cluse de Pontarlier en arrière-garde d’une armée misérablement oubliée dans les neiges par le ministre qui aurait dû la sauver. Internés en Suisse, ils firent partie de ceux qu’on appela les Bourbakis et dont le souvenir survit encore là-bas dans les mémoires, dans des monuments, et dans l’un des tout derniers panoramas d’Europe, celui de Lucerne, que le visiteur ne peut regarder et écouter sans une très grande émotion.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

Pierre Garnier de la Boissière – Général, sénateur, comte de l’Empire

Pierre Garnier de la Boissière - Général, sénateur, comte de l'Empire
Pierre Garnier de la Boissière – Général, sénateur, comte de l’Empire

DATE DE PARUTION : 07/04/2017
EDITEUR : Douain
COLLECTION : Histoire
EAN : 9782354981679
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : NC
POIDS : 0.250 Kg
DIMENSIONS : 15 x 21 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Alain Mazère, né en 1951 en Charente, de formation juridique, consacre ses loisirs aux activités culturelles. Membre de l’Académie d’Angoumois et du Club des auteurs Charentais de Paris, secrétaire général des Amis du domaine de Verteuil, il est l’auteur de plusieurs biographies historiques et d’une série policière.
Présentation de l’éditeur :
Préface de David Chanteranne.
Issu d’une famille d’ancienne noblesse d’Angoumois, Pierre Garnier de La Boissière mit ses origines de côté sous la Révolution et l’Empire, et, sans tapage, accumula les grades militaires, les charges prestigieuses et les honneurs. Armée du Rhin, armée d’Italie, armée des Grisons… « Les glaces, neiges et précipices, offraient de grands dangers. Le général de cavalerie La Boissière donna l’exemple du courage. », dira Napoléon à Sainte-Hélène.
Entre les charges sabre au clair et l’étiquette des palais impériaux, son refuge était son village de Saint-Claud, au nord du département de la Charente juste créé où l’Empereur, sûr de sa fidélité, l’avait nommé président du collège électoral.
Sénateur à vie, chambellan de Sa Majesté l’Empereur et Roi, comte de l’Empire et inspecteur général des troupes à cheval, il veillait discrètement sur ses proches, sur ses compatriotes Charentais. À sa mort, en 1809, son fils aîné, treize ans, fut admis comme page de la maison impériale.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

France-Allemagne(s) 1870-1871 – La guerre, la Commune, les mémoires

France-Allemagne(s) 1870-1871 - La guerre, la Commune, les mémoires
France-Allemagne(s) 1870-1871 – La guerre, la Commune, les mémoires

DATE DE PARUTION : 06/04/2017
EDITEUR : Gallimard / Musée de l’Armée
COLLECTION : Albums Beaux livres
EAN : 9782072717321
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 304
POIDS : 1.138 Kg
DIMENSIONS : 19,5 x 25,5 cm
ILLUSTRATIONS : 350
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Édition publiée sous la direction de Mathilde Benoistel, Sylvie Le Ray-Burimi et Christophe Pommier.
Préface : David Guillet.
Présentation de l’éditeur :
La guerre de 1870-1871 constitue un moment fondateur dans la relation franco-allemande, autour de laquelle se noue, à l’époque, l’avenir de l’Europe. Elle met un terme à un équilibre fondé sur la prépondérance de la diplomatie, les grandes puissances étant collectivement responsables de la paix.
Ce conflit oppose un pays qui construit son unité depuis des siècles et l’a consolidée au gré de la succession des régimes politiques, à un autre, composé d’États plus jeunes, qui ne s’est pas encore véritablement constitué. En France, les premières défaites entraînent la chute de l’Empire et la proclamation de la République. Les tensions sociales préexistantes et l’élan de patriotisme soulevé par l’invasion allemande conduisent à la Commune de Paris et à une guerre civile. En Allemagne, la victoire parachève l’unification du pays, que symbolise la proclamation de l’Empire dans la galerie des Glaces à Versailles en 1871. De part et d’autre, la diversité et la multiplicité des mémoires de la guerre, françaises et allemandes, officielles ou personnelles, permettent de saisir l’impact durable du conflit sur les sociétés.
Ces événements, valorisés par un double regard français et allemand, s’inscrivent dans une perspective chronologique plus longue (1815-1919) qui en révèle les racines comme la portée, permettant d’en saisir les enjeux sociaux, économiques, militaires, culturels, géopolitiques, technologiques et idéologiques.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

Suivez l'actualité du livre napoléonien, Révolution, Premier et Second Empire