Talleyrand – Dernières nouvelles du Diable – Emmanuel de Waresquiel

Talleyrand - Dernières nouvelles du Diable
Talleyrand – Dernières nouvelles du Diable

DATE DE PARUTION : 08/09/2011
EDITEUR : CNRS
COLLECTION : Histoire moderne
EAN : 9782271072375
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 216
POIDS : 0,316 Kg
DIMENSIONS : 14 x 22 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Directeur d’études à l’École pratique des hautes études, Emmanuel de Waresquiel est l’auteur de nombreux ouvrages plébiscités par le public: Talleyrand, Cent Jours : la tentation de l’impossible, Le duc de Richelieu… Il a par ailleurs dirigé le Dictionnaire des politiques culturelles en France au XXe siècle.
Présentation de l’éditeur :
Après l’immense succès de son Talleyrand, Emmanuel de Waresquiel prolonge sa réflexion sur cette figure fascinante, ténébreuse, tortueuse, immorale et géniale, en une série d’études que l’on lira comme le complément indispensable à la biographie du grand homme d’Etat. Virevoltant d’un monde à l’autre, grand seigneur corrompu, cynique absolu, maître espion et maître chanteur, diplomate hors pair qui négocia le Concordat et orchestra le Congrès de Vienne, monarchiste sous la monarchie, révolutionnaire sous la Révolution, bonapartiste sous Bonaparte, le « diable boiteux » a traversé les régimes et sauté les obstacles avec une souplesse, une intelligence des hommes et une rouerie à nulle autre pareille.
Emmanuel de Waresquiel nous rappelle qu’au-delà des trahisons et des reniements, l’évêque défroqué fut, d’abord et surtout, un fils des Lumières, un théoricien libéral habité par l’idée que la raison devait toujours l’emporter sur les sentiments, et le calcul des possibles sur l’utopie. Il nous montre le diplomate en action, l’homme de paix et l’Européen, le confident du tsar Alexandre, le négociateur de Presbourg, Erfurt, Paris et Vienne.
Il nous montre le formidable metteur en scène de son propre personnage, l’étiquette et les convenances, l’intimité et le charme, le savoir-faire et le savoir-vivre. Il nous montre, derrière les miroirs, derrière ses images innombrables, un homme extraordinairement complexe, paradoxal, pudique et secret, dont la destinée a profondément marqué l’histoire de la France moderne.

La guerre du Mexique, 1862-1867 – Alain Gouttman

La guerre du Mexique 1862-1867 - Le mirage américain de Napoléon III
La guerre du Mexique 1862-1867 – Le mirage américain de Napoléon III

DATE DE PARUTION : 01/09/2011
EDITEUR : Perrin
COLLECTION : Tempus
EAN : 9782262036829
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 540
POIDS : 0,330 Kg
DIMENSIONS : 10,8 x 17,7 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Spécialiste du Second Empire, Alain Gouttman est l’auteur, chez Perrin, de La Guerre de Crimée, livre couronné par le Grand Prix de la Fondation Napoléon.
Présentation de l’éditeur :
Janvier 1862, Napoléon III décide de l’envoi d’un corps expéditionnaire au Mexique et déclenche une guerre qui durera jusqu’en 1867. L’empereur souhaite installer Maximilien de Habsbourg à la tête d’une monarchie latine et catholique afin de contrebalancer l’influence croissante des Etats-Unis. Pourtant, face aux erreurs répétées de Maximilien, au coût exorbitant de cette guerre sanglante et à l’irréalisme de ses objectifs, Napoléon III, la mort dans l’âme, est finalement contraint de retirer ses troupes.
Reste alors le souvenir d’un immense gâchis, ponctué par l’exécution de Maximilien et la mémoire du glorieux combat de la Légion étrangère à Camerone. A travers une narration enlevée, Alain Gouttman expose avec clarté les enjeux politiques, diplomatiques et psychologiques de cette guerre méconnue qui a précipité la chute du Second Empire.

Guerriers du Premier Empire – Expériences et mémoires

Guerriers du Premier Empire - Expériences et mémoires - Natalie Petiteau
Guerriers du Premier Empire – Expériences et mémoires – Natalie Petiteau

DATE DE PARUTION : 15/07/2011
EDITEUR : Les Indes Savantes
COLLECTION : La Boutique de l’Histoire
EAN : 9782846542791
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 191
POIDS : 0.254 Kg
DIMENSIONS : 14,9 x 20,9 x 1,1 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non.
À propos de l’auteur :
Au fil des pages de ce recueil, Natalie Petiteau, professeur d’histoire contemporaine à l’Université d’Avignon, propose donc de suivre les guerriers du Premier Empire dans leurs expériences de combattants comme dans les traces mémorielles qu’ils en ont laissées tout au long du XIXe siècle.
Présentation de l’éditeur :
L’histoire des guerre napoléoniennes a longtemps ignoré toute approche anthropologique de leurs acteurs. Pourtant, on ne peut écrire l’histoire de la France du XIXe siècle sans connaître le contenu de l’expérience de guerre de ces hommes. La façon dont ils ont rencontré les données du politique au sein de l’armée, les voies par lesquelles la guerre a modifié leur destins dans la société de leur temps en disent long non seulement sur le réalités de la France napoléonienne mais aussi sur celle de l’après 1815.
Car ces hommes sont porteurs, jusque dans la France du Second Empire, d ces expériences singulières. De plus ils les transmettent, en les déformant souvent, par leurs récits ou par leu mise en écrits. Si bien que c’est tout l’univers social et politique de la France du XIXe siècle qui est marqué par l’existence, à l’orée de la période contemporaine, de ces multiples destins militaires. De l’enrôlement jusqu’à la bataille en passant par des moments où les hommes en armes sont avant tout des voyageurs, cet ouvrage saisit les réalités de la vie au quotidien sous les drapeaux.
De la politique symbolique adoptée après 1815 à l’égard des anciens de la Grande Armée à l’image que ceux-ci ont laissée dans la littérature du XIXe siècle, ce livre montre la place de ces hommes dans la France du XIXe siècle.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

Bibliographie napoléonienne – Roger Martin, Alain Pigeard

Bibliographie napoléonienne
Bibliographie napoléonienne

DATE DE PARUTION : 01/10/2010
EDITEUR : Clea
COLLECTION : NC
EAN : 9782919596027
Caractéristiques :
RELIURE : Relié
NOMBRE DE PAGES : 1452
POIDS : 1,975 Kg
DIMENSIONS : 17,8 x 24,2 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Historien et juriste de formation, Alain Pigeard a été professeur de droit mais il demeure avant tout un passionné du Premier Empire et notamment d’histoire militaire. Il est l’auteur de plus de cinquante titres sur la période napoléonienne dont le « Dictionnaire de la Grande Armée » et le « Dictionnaire des batailles de Napoléon ». Il est également le créateur de la reconstitution historique napoléonienne en France en 1984.
Chercheur, conférencier et actuel président du Souvenir Napoléonien depuis 2012, il a été nommé chevalier de la Légion d’honneur en 2009 pour l’ensemble de son action et de son oeuvre historique.
Présentation de l’éditeur :
La production littéraire napoléonienne est abondante, et même presque trop à en croire les passionnés de l’épopée, qui ne peuvent pas tout acheter et, qui ont de plus en plus de mal à s’y retrouver ! L’amateur aura toujours la possibilité de chercher dans l’ouvrage de Kirchesein,mais il rencontrera un problème majeur : il a plus de cent ans. Il en est de même pour celui de Davois, dont le tome 3 date de 1910. Depuis aucune bibliographie n’est venue lui succéder, sauf dans des thèmes ponctuels comme les Mémoires d’Empire et les Historiques régimentaires. Il s’agit donc ici d’un ouvrage NOUVEAU et SANS CONCURRENCE. Cette bibliographie est, bien entendue, destinée aux amateurs de l’épopée mais son rôle va au delà. Les étudiants, les dépôts d’archives départementales et/ou municipales, les bibliothèques universitaires et autres, les journalistes, les historiens, les curieux, pourront se référer à cet ouvrage qui se veut PRATIQUE et SIMPLE d’utilisation. 1° – Un classement général permettant de voir d’un seul coup d’oeil tous les thèmes abordés. 2° – Un classement alphabétique de tous les auteurs avec le nom, prénom et références de l’ouvrage (éditeur, pagination, etc.) 3° – Un classement thématique permettant de retrouver rapidement tous les ouvrages sur le thème recherché. 4° – Un index alphabétique permettant de retrouver son thème de recherche et qui renvoie aux pages correspondantes.

Napoléon III – Visionnaire de l’Europe des nations – Gaël Nofri

Napoléon III - Visionnaire de l'Europe des nations
Napoléon III – Visionnaire de l’Europe des nations

DATE DE PARUTION : 23/09/2010
EDITEUR : François-Xavier de Guibert
COLLECTION : Histoire essentielle
EAN : 9782755404180
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 525
POIDS : 0,632 Kg
DIMENSIONS : 15 x 23,5 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Gaël Nofri, né à Bastia en 1985, est passionné d’histoire, Lauréat du Concours National de la Résistance et de la Déportation et membre du jury du Festival du film de la Résistance.
Présentation de l’éditeur :
Que n’a-t-on pas entendu ou lu sur ce personnage ? Pourtant, au-delà d’un acte de naissance contestable transformé en légende noire par Victor Hugo, le second Empire est certainement, Gaël Nofri nous le montre, la tentative la plus originale et la plus prometteuse que la France ait faite dans ces quelque cent soixante-dix ans d’errance politique depuis le 21 janvier 1789 jusqu’à la Ve République en 1958. De l’Algérie à la condition ouvrière en passant par l’industrialisation et la prise de conscience de l’inéluctable principe des nationalités, Napoléon III entrevoit et prépare avec intelligence et lucidité, et souvent prescience, ce que devra être l’avenir. L’ombre portée de la défaite de 1870 et de ses conséquences reste cependant décisive dans le jugement plus politique qu’historique qui est encore porté aujourd’hui. À y regarder de plus près, les choses sont moins simples et, du vrai cynisme bismarckien ou du supposé angélisme de Napoléon III, la véritable intelligence – au moins du point de vue des peuples – n’est évidemment pas là où on la voit ordinairement. Les pages les plus intéressantes de ce livre passionnant sont celles où l’auteur nous fait partager la lucidité de l’Empereur sur la politique du  » gouvernement provisoire » et les conséquences d’une paix qu’il juge inacceptable parce qu’elle débouchera inévitablement sur un nouveau conflit. L’ouvrage de Gaël Nofri nous fait découvrir un personnage souvent visionnaire, y compris quand il travaille à l’émergence d’une Europe des nations.

L’autre Sainte-Hélène – La captivité, la maladie, la mort, et les médecins autour de Napoléon

L'autre Sainte-Hélène - La captivité, la maladie, la mort, et les médecins autour de Napoléon - Albert Benhamou
L’autre Sainte-Hélène – La captivité, la maladie, la mort, et les médecins autour de Napoléon – Albert Benhamou

DATE DE PARUTION : 16/06/2010
EDITEUR : Albert Benhamou Publishing
COLLECTION : NC
EAN : 9780956465405
Caractéristiques :
RELIURE : broché
NOMBRE DE PAGES : 415
POIDS : 0.668 Kg
DIMENSIONS : 15,5 x 23,5 x 3,2 cm
ILLUSTRATIONS : Aucune
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Albert Benhamou est un connaisseur de l’histoire de la captivité de Napoléon à Sainte-Hélène et a effectué des recherches dans les archives en Angleterre et en France pour la rédaction de cet ouvrage.
Présentation de l’éditeur :
Cet ouvrage permet au lecteur de se plonger dans l’histoire de la captivité de Napoléon à l’île de Sainte-Hélène, période qui a été « la dernière phase » d’une vie extraordinaire. Tour à tour, des médecins se sont trouvés à son chevet et ont été les instruments de la politique du prisonnier, et de celle de son geôlier, le gouverneur Hudson Lowe. Tantôt agents, informateurs, intermédiaires, et éventuellement médecins, quoique sans grand succès, ils ont été les témoins de l’univers en vase clos que représentait Longwood, la demeure sous haute surveillance de Napoléon. Après près de 200 ans, les causes de sa maladie et de sa mort ne cessent de soulever les interrogations. Quand on songe au peu d’égard qu’il portait lui-même à la médecine, on ne peut manquer de noter l’ironie de ces polémiques. Mais l’ironie n’a jamais été absente de l’histoire de sa captivité.
Puisant principalement ses sources parmi les manuscrits de l’époque, dont certains encore inédits en France, et les contrastant avec les récits et mémoires publiés de façon ultérieure, l’ouvrage constitue « L’autre Sainte-Hélène », celle des vérités et des mensonges, moins connus du public, avec, pour fil conducteur, ces médecins qui ont été les acteurs, volontaires ou non, des controverses au milieu desquelles ils se sont trouvés.
Table des matières :
– Introduction.
– Prologue.
– Maingault – Billet pour l’Amérique – Juillet 1815.
– Warden – La route de l’exil.
– O’Meara – Médecin de l’empereur – Octobre 1815 – Mai 1816.
– O’Meara – Agent du gouverneur – Juin-Décembre 1816.
– O’Meara – Cavalier seul – Janvier-Octobre 1817.
– Baxter – Les « faux bulletins » – Novembre 1817 – Juillet 1818.
– Verling – Médecin de garde – Août-Décembre 1818.
– Stokoe – Un « patient » peu ordinaire – Janvier 1819.
– Foureau – Le médecin appelé désir – Février-septembre 1819.
– Antommarchi – Touriste à Longwood – Octobre 1819 – Octobre 1820.
– Antommarchi – Médecin malgré lui – Novembre 1820 – Mars 1821.
– Arnott – Les 40 derniers jours – Avril-Mai 1821.
– Shortt – Une autopsie et des rapports – Mai 1821.
– Rutledge – Mise en bière et funérailles – Mai 1821.
– Burton – L’affaire du masque – Années 1821-1830.
– Guillard – Le retour des Cendres – Années 1830-1840.
– Epilogue.
– Sources.
– Table des matières.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

1813 – Seul contre tous – Jean-Pierre Patat

1813 - Seul contre tous
1813 – Seul contre tous

DATE DE PARUTION : 01/04/2010
EDITEUR : Bernard Giovanangeli
COLLECTION : NC
EAN : 9782758700586
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 222
POIDS : 0,290 Kg
DIMENSIONS : 14 x 22,5 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Directeur général honoraire de la Banque de France, Jean-Pierre Patat a enseigné à Sciences Po et Normale sup. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages d’histoire économique.
Présentation de l’éditeur :
En 1813, après la désastreuse campagne de Russie, la France et Napoléon sont confrontés à l’inflexible hostilité des puissances, dont le dessein est de clore la parenthèse révolutionnaire et de revenir à la situation d’avant 1792. Pourtant, la France et son souverain disposent encore d’atouts considérables pour conserver les acquis de la Révolution, notamment les frontières naturelles. La détermination et les habiletés diplomatiques des Alliés, les défaillances des lieutenants de Napoléon, les propres maladresses de l’Empereur, génial sur les champs de bataille, mais moins brillant sur le terrain diplomatique, les circonstances, enfin, en décideront autrement. A l’aube de 1813, rien n’était perdu. A la fin de l’année, tout est perdu. Cet essai évoque les multiples rebondissements militaires et diplomatiques de cette année décisive, avec au centre du tableau, Napoléon, seul contre tous.

L’armée du Second Empire, 1852-1870 – Henri Ortholan

L'armée du Second Empire
L’armée du Second Empire

DATE DE PARUTION : 04/02/2010
EDITEUR : Soteca
COLLECTION : NC
EAN : 9782916385235
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 367
POIDS : 0,530 Kg
DIMENSIONS : 15 x 23 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Le colonel (er) Henri Ortholan, saint-cyrien, officier du génie, docteur en histoire, est un ancien conservateur au musée de l’Armée. Il a publié plusieurs ouvrages sur la guerre de 1870 et sur la Grande Guerre. Il est aussi l’auteur de plusieurs articles sur les deux guerres mondiales et sur la IIIe République.
Présentation de l’éditeur :
Aucune étude n’a été consacrée à l’armée du Second Empire. Elle est pourtant celle d’une époque brillante qui a fait de la France une grande nation. Outil forgé sur mesure par Napoléon III, elle a contribué à donner au pays la première place en Europe. Après plusieurs décennies d’ostracisme, l’Empereur des Français en a restauré l’image et lui a rendu sa dignité, non sans chercher à renouer avec les souvenirs de la Grande Armée. L’armée impériale connaît une durée bien supérieure à celle du Premier Empire. Même s’il n’existe pas de légende bâtie sur ses succès, qui n’ont certes pas le même pouvoir évocateur que ceux de la Grande Armée, elle a fait campagne toujours avec mérite. Fait nouveau, elle intervient sur tous les continents, et à un niveau que l’armée française n’a jamais connu auparavant. Elle prend Sébastopol, en Crimée, elle occupe Milan, en Italie, elle participe à la prise de Pékin, en Chine, elle entre à Mexico, au Mexique, où elle parvient à tenir un immense pays avec des effectifs limités. Armée de grande valeur, elle fut à un moment donné la meilleure d’Europe, et elle s’est toujours remarquablement tenue au feu, même contre l’envahisseur prussien, pour qui elle a été un adversaire coriace qui en a mesuré le prix. On oublie ensuite que le redressement qui suivra la défaite de 1870, aux débuts de la IIIe République, devra tout à l’ancienne armée impériale, à ses officiers, ses sous-officiers et ses soldats, qui continuèrent à servir la France au-delà du régime. Voici donc cette armée du Second Empire, métropolitaine ou armée d’Afrique, décrite comme institution, dans ses armes et ses services, qu’elle soit en manoeuvres sur le camp de Châlons ou en campagne, qu’elle vive le temps de paix ou bien qu’elle connaisse le temps de guerre.

Les hussards, 1792-1815 – Vincent Rolin

Les hussards, 1792-1815
Les hussards, 1792-1815

DATE DE PARUTION : 16/09/2009
EDITEUR : Soteca
COLLECTION : Grande Armée
EAN : 9782916385150
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 467
POIDS : 0,690 Kg
DIMENSIONS : 15 x 23 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Vincent Rolin, historien, est spécialiste de la période napoléonienne. Auteur de nombreuses études historiques, il a publie chez le même éditeur Les aides de camp de Napoléon et des maréchaux sous le Premier Empire (1804-1815) et collabore régulièrement au magazine Napoléon 1er.
Présentation de l’éditeur :
Parmi tous les corps de cavalerie de l’armée française, les hussards occupent une place de choix. Leurs uniformes chatoyants, leurs exploits sur les champs de bataille de la Révolution et de l’Empire ont très vite séduit le grand public. Et puis, il y a un  » esprit hussard  » ; ce panache, ce mélange de courage et d’indiscipline, une certaine idée de l’honneur et ce mépris de la mort qui font dire à Lasalle, le plus célèbre d’entre eux :  » Tout hussard qui n’est pas mort à trente ans n’est qu’un Jean-Foutre ! « . Ainsi, un hussard ne peut faire aucune concession à l’honneur. Au combat, il se doit de prendre tous les risques. Et animé d’un tel sens du sacrifice, un hussard peut se permettre quelques  » écarts  » avec la discipline, les règlements et la bienséance. Ce livre tente de retracer l’histoire de ces régiments de hussards des guerres de la Révolution jusqu’à la fin de l’Empire. Il s’appuie très largement sur les archives conservées au Service historique de la Défense à Vincennes et notamment sur les historiques anciens des corps, rédigés sur commande du ministère de la Guerre, à la fin du XIXe siècle. Il retrace les différentes campagnes auxquelles ont participé les hussards, présentées selon un plan chronologique, avec les changements d’organisation des unités, leurs effectifs et leur état matériel. Les événements marquants, les faits d’armes ont été transcrits en essayant de donner un maximum d’informations sur les hommes qui se sont distingués.

L’armée de l’Est – 1870-1871 – Henri Ortholan

L'armée de l'Est - 1870-1871
L’armée de l’Est – 1870-1871

DATE DE PARUTION : 19/02/2009
EDITEUR : Bernard Giovanangeli
COLLECTION : NC
EAN : 9782758700357
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 222
POIDS : 0,290 Kg
DIMENSIONS : 14 x 22,5 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Le colonel Henri Ortholan, saint-cyrien, docteur en histoire, est l’auteur de plusieurs livres et articles, notamment sur la guerre de 1870 et sur le premier conflit mondial. L’Armée de l’Est est le deuxième volume d’une trilogie consacrée aux armées de la Défense nationale.
Présentation de l’éditeur :
Après la chute du Second Empire, la France, déjà envahie, entre dans la deuxième période de la guerre franco-allemande, celle de la Défense nationale. Sous l’impulsion de Gambetta, plusieurs armées parviennent à être levées pour dégager Paris, qui est assiégé. En décembre 1870, l’une de ces formations sera connue sous le nom d’Armée de l’Est. Sous les ordres du général Bourbaki, elle est dirigée vers Besançon, d’où elle doit menacer les lignes de communication du blocus de la capitale, tout en contraignant l’ennemi à lever le siège de Belfort. Toutes forces réunies, elle représente 140 000 hommes et 400 canons. Ce livre fait revivre les faits d’armes de la campagne de l’armée de l’Est, jusqu’à son entrée en territoire helvétique dans des conditions dramatiques.

Suivez l'actualité du livre napoléonien, Révolution, Premier et Second Empire