[Bientôt disponible] Napoléon sans Bonaparte

19,00

Description

Pourquoi le petit Corse est-il toujours à la mode ? Napoléon a conquis non seulement l’Europe, mais encore l’histoire de France. Deux siècles après sa mort, les français continuent de chanter sa gloire. Comment l’empereur a-t-il gardé l’estime d’un peuple prompt à renier son passé ? Pourquoi a-t-il réussi là où rois guillotinés, révolutionnaires oubliés, avaient échoué ? Pour Arthur Chevallier, la réponse est claire : la politique n’est pas la cause de son triomphe, et le « bonapartisme » une invention.
On découvrira comment Napoléon est devenu le symbole d’une révolution dont il se méfiait et à laquelle il devait pourtant tout ; comment, grâce au Mémorial de Sainte-Hélène, il est devenu le héros des libéraux ; comment Louis XVIII, obsédé par la monarchie, a malgré lui réhabilité la réputation de celui qu’il appelait l’Usurpateur ; comment Louis-Philippe, pour se rendre populaire, s’est approprié la mémoire du vainqueur d’Austerlitz en érigeant l’Arc de triomphe et en rapatriant son corps de Sainte-Hélène ; comment le premier président de la République française, Louis-Napoléon Bonaparte, a manipulé Adolph Thiers pour être, à son tour, sacré empereur et raviver définitivement le souvenir de son oncle.
Le portrait d’un grand solitaire avec, en arrière-plan, un siècle de guerre, de gloire, de passions.

L’auteur

Après avoir collaboré au Magazine littéraire, Arthur Chevallier, né en 1990, est désormais éditeur. Il est l’auteur d’une anthologie de témoignages, Napoléon raconté par ceux qui l’ont connu (Grasset, 2014). Napoléon Sans Bonaparte est son premier essai.

Informations complémentaires

Date de parution :

12 octobre 2018

Editeur :

Du Cerf

Collection :

Culture

EAN :

9782204117715

Reliure :

Broché

Nombre de pages :

224

Poids :

307 g

Dimensions :

13,7 cm × 21,0 cm × 1,9 cm

Illustrations :

NC

Format numérique :

Indisponible

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “[Bientôt disponible] Napoléon sans Bonaparte”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *