Archives par mot-clé : 1916

L’illustration – Verdun par ceux qui l’ont vécu

L'illustration - Verdun par ceux qui l'ont vécu
L’illustration – Verdun par ceux qui l’ont vécu

DATE DE PARUTION : 11/02/2016
EDITEUR : Editions Michel Lafon
COLLECTION : Beaux Livres
EAN : 9782749928371
Caractéristiques :
RELIURE : Relié
NOMBRE DE PAGES : 143
POIDS : 1,590 Kg
DIMENSIONS : 27 x 35 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Au jour le jour, les archives exceptionnelles de L’Illustration relatent par les textes d’analystes, d’écrivains et de combattants, par des photos irremplaçables, des dessins réalisés sur le vif, ou même des bandes dessinées humoristiques, ce que fut cette bataille titanesque. Les témoignages exceptionnels des deux commandants en chef sur le terrain – Pétain et le Kronprinz Guillaume – écrits en 1928 pour le 10e anniversaire de l’armistice donnent une valeur historique à cet ouvrage sans précédent.
Présentation de l’éditeur :
La bataille de Verdun résume à elle seule toute la Première Guerre mondiale. Durant presque un an, du 21 février au 9 décembre 1916, plus de 2 millions d’hommes, Allemands et Français, s’y affrontent dans la boue des tranchées, sous un déluge de milliers de tonnes d’obus. Plus de 700 000 hommes y sont tués ou blessés, sans aucun résultat, si ce n’est que l’ampleur démesurée des moyens en hommes, munitions et artillerie déployés en vain par les Allemands – qui ne parviennent ni à réaliser la percée escomptée, ni à prendre Verdun, ni même à mettre l’armée française à genoux – les prive après Verdun de toute réserve et les contraint dès janvier 1917 à la défensive. Au contraire, l’armée française y remporte une victoire défensive – sans aucun gain de territoire – mais surtout s’y forge, sous le fer et le feu, une certitude, résumée par le fameux ordre du jour de Pétain : « On les aura ! »

Verdun 1916

Verdun 1916
Verdun 1916

DATE DE PARUTION : 12/11/2015
EDITEUR : Editions Tallandier
COLLECTION : Essais historiques
EAN : 9791021016385
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 320
POIDS : 0,425 Kg
DIMENSIONS : 14,5 x 21,5 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Antoine Prost est un historien français, président de la Mission du centenaire et auteur de très nombreux ouvrages reconnus.
Historien allemand, Gerd Krumeich est un spécialiste de la Première Guerre mondiale.
Présentation de l’éditeur :
Du 21 février au 19 décembre 1916, les armées françaises et allemandes s’affrontent à Verdun. Écrite par deux grands historiens de la Grande Guerre, l’un allemand, l’autre français, cette histoire de la plus célèbre des batailles est la première à croiser les deux points de vue.Verdun a été la bataille la plus longue, la plus dévastatrice – 700 000 pertes, dont 300 000 morts– et la plus inhumaine de la Première Guerre mondiale : violence extrême des combats, souffrances inouïes des soldats sur un terrain transformé en enfer, tout cela pour un résultat militaire dérisoire.Cent ans plus tard, la bataille de Verdun interroge toujours autant les historiens. Pourquoi a-t-elle eu lieu et a-t-elle duré presque un an ? Comment s’expliquent les premiers succès allemands ? Pourquoi et comment les Français ont-ils résisté ? Pourquoi cette bataille a-t-elle dans la mémoire française un statut si exceptionnel ? Avec finesse et perspicacité, Antoine Prost et Gerd Krumeich s’unissent pour suivre les soldats et leurs chefs des deux côtés de la ligne de front. En décrivant avec minutie leur quotidien et en suivant l’évolution de l’opinion publique, de 1916 à nos jours, ils racontent comment s’est construit le « mythe » Verdun, jusqu’à devenir le symbole même de la Grande Guerre.

Le journal de Stéphane Ivanovitch Gavrilrenko – Un soldat russe en France, 1916-1917 – Rémi Adam

Le journal de Stéphane Ivanovitch Gavrilrenko - Un soldat russe en France, 1916-1917
Le journal de Stéphane Ivanovitch Gavrilrenko – Un soldat russe en France, 1916-1917

DATE DE PARUTION : 30/10/2014
EDITEUR : Privat
COLLECTION : Destins de la grande guerre
EAN : 9782708905467
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 208
POIDS : 0,492 Kg
DIMENSIONS : 15 x 22 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Diplômé de Sciences-Politiques et docteur en histoire contemporaine, Rémi Adam est spécialiste de l’histoire du corps expéditionnaire russe en France durant la Première Guerre mondiale. Il est notamment l’auteur de : – 1915-1920. Histoire du corps expéditionnaire russe en France, les damnés de la guerre, Paris, L’Harmattan, 1996. – 1917. La Révolte des soldats russes en France, Pantin, Les bons caractères, 2007.
Présentation de l’éditeur :
Hiver 1915-1916 : vingt mille Russes sont envoyés en France pour combattre sur le front occidental, en échange de livraisons de fusils
et de munitions au régime tsariste. Une « véritable troupe d’élite, soigneusement sélectionnée, composée principalement de volontaires et de sujets de choix », est constituée. Mais, au printemps 1917, la chute du tsar Nicolas II et la victoire de la révolution insufflent un immense espoir de retour à ces soldats loin de leur patrie. Ils doivent alors affronter l’hostilité de leurs officiers mais aussi celle du gouvernement provisoire. Et de juin à septembre 1917, une mutinerie éclate qui sera sévèrement réprimée. Ils seront contraints de travailler encore deux ans, bien après la fin de la guerre.
Parmi ces hommes, Stéphane Ivanovitch Gavrilenko. Il est le seul dont les carnets de guerre nous sont parvenus. Ce journal décrit minutieusement un quotidien difficile, avec des accents nostalgiques et poétiques mais aussi teintés de dérision et d’amertume.
Ces carnets constituent une source historique précieuse et font revivre une aventure humaine que peu d’entre nous connaissent.
Jean Gavrilenko a entrepris de traduire les carnets de son père. Ce dernier fera partie des quelques centaines de soldats qui ont choisi de ne pas repartir en Russie et de s’installer en France.

1916 – L’enfer – Jean-Yves Le Naour

1916 - L'enfer
1916 – L’enfer

DATE DE PARUTION : 23/10/2014
EDITEUR : Perrin
COLLECTION : NC
EAN : 9782262030360
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 376
POIDS : 0,465 Kg
DIMENSIONS : 14 x 21 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Oui
À propos de l’auteur :
Docteur en histoire et documentariste, Jean-Yves Le Naour, spécialiste de la Grande Guerre, est l’auteur de nombreux ouvrages sur le sujet dont, chez Perrin, Les Soldats de la honte (Grand Prix d’histoire Ouest-France), et 1914 et 1915.
Présentation de l’éditeur :
Après les cruelles désillusions de 1914 et les offensives répétées, aussi meurtrières que vaines, de 1915, les stratèges tirent en 1916 les leçons de la guerre des tranchées et envisagent désormais de mener le conflit en scientifiques : finies les attaques à outrance de l’infanterie, place au feu roulant de l’artillerie, aux orages d’acier qui doivent tout annihiler sur leur passage. Et pourtant, malgré les dizaines de millions de bombes lancées sur Verdun ou sur la Somme, le sacrifice des soldats français ou allemands a raison des espoirs placés dans ces batailles de matériel.
Les opinions s’émeuvent, les députés ruent dans les brancards, l’Autriche-Hongrie s’épuise, la Russie se disloque, la Roumanie est écrasée, le pacifisme relève la tête et les poilus commencent à affirmer qu’ils en ont assez ! Mais comment sortir de l’abîme ?
Tandis que la Grande-Bretagne est prête à se battre jusqu’au dernier Français, l’Allemagne affamée hésite entre une paix négociée et le jusqu’auboutisme de la guerre sous-marine, et les États-Unis, en embuscade, se verraient bien en faiseurs de paix sur le Vieux Continent.
Avec le sens du récit qu’on lui connaît, Jean-Yves Le Naour alterne les points de vue d’en haut et d’en bas, et nous fait pénétrer dans les coulisses de la vie politique comme dans les cuisines des états-majors. Après 1914. La grande illusion et 1915. L’enlisement, 1916. L’enfer est le troisième volume d’une série qui renouvelle l’histoire de la Grande Guerre.

L’assaut allemand – Verdun, février-avril 1916 – Yves Buffetaut

L'assaut allemand - Verdun, février-avril 1916
L’assaut allemand – Verdun, février-avril 1916

DATE DE PARUTION : 07/05/2014
EDITEUR : Ysec Médias
COLLECTION : NC
EAN : 9782919091386
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 82
POIDS : 0,335 Kg
DIMENSIONS : 21 x 29,9 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Yves Buffetaut est docteur en histoire. Il est le rédacteur en chef de la revue Tranchées et le directeur d’Ysec Editions.
Présentation de l’éditeur :
Au début de l’année 1916, le front ouest semble désespérément immobilisé. Les Allemands comprennent que ce statu quo ne peut que les affaiblir à terme et ils décident de frapper l’armée française à Verdun, qui est un secteur proche de leur frontière. Courant février 1916, les Français commencent à avoir la certitude d’une attaque à Verdun, mais lorsque celle-ci se déclenche le 21 février 1916, ils sont surpris de la puissance de l’artillerie allemande.
Malgré une résistance farouche des Français, les Allemands progressent et s’emparent du fort de Douaumont. Le général Pétain est alors appelé, avec sa 2e armée, pour coordonner la défense de Verdun.

La bataille aérienne de Verdun – 1916 – Georges Pagé

La bataille aérienne de Verdun - 1916
La bataille aérienne de Verdun – 1916

DATE DE PARUTION : 03/05/2014
EDITEUR : Grancher
COLLECTION : NC
EAN : 9782733913062
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 288
POIDS : 0,455 Kg
DIMENSIONS : 15,5 x 23 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Georges Pagé, pilote privé d’avion et d’hélicoptère, est médaillé de l’aéronautique. Il est déjà l’auteur d’une dizaine d’ouvrages (dont « Aviation française 1914-1918 » aux éditions Grancher). Pour ce livre, il a consulté de nombreuses archives publiques et privées afin de retracer la vie et les exploits de nos héros pilotes et poilus et de nos femmes courageuses durant cette période. Georges Pagé habite dans le Poitou-Charentes.
Il donne des conférences et se rend à de nombreux colloques sur l’aviation militaire.
Présentation de l’éditeur :
En février 1916, les Allemands élaborent un plan soigneusement préparé sur le front de Verdun. Sur une ligne de 40 kilomètres, dans les tranchées comme dans les airs, des millions d’hommes sont pris dans un duel géant où 400 000 soldats et pilotes français tomberont. Derrière ce chiffre colossal se trouvent des vies, des hommes. Et au milieu des furieuses batailles entre avions à cocardes et avions à croix noires naissent de grands pilotes, dont beaucoup trouvent la mort comme les capitaines de Beauchamp et Lafont ou le sous-lieutenant Boillot…
Pilotes et poilus voient leur nombre diminuer jour après jour, mais continuent à combattre avec courage jusqu’à la victoire ! Dans cet ouvrage, l’auteur nous donne une vision globale de cette bataille décisive de la Grande Guerre qui a impliqué autant les aviateurs et les poilus que les hommes de l’ombre : les mécaniciens, le personnel hospitalier et les femmes qui, à l’arrière, ont joué un rôle important dans la fabrication des munitions et des avions…
Aucun sensationnalisme dans ce livre, uniquement les faits de ce bouleversant drame.

Verdun, 21 février 1916 – Paul Jankowski

Verdun, 21 février 1916
Verdun, 21 février 1916

DATE DE PARUTION : 03/10/2013
EDITEUR : Gallimard
COLLECTION : Les Journées qui ont fait la France
EAN : 9782070770304
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 405
POIDS : 0,474 Kg
DIMENSIONS : 15 x 22 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Oui
À propos de l’auteur :
Professeur à l’université Brandeis, Paul Jankowski est l’auteur notamment de Communism and Collaboration : Simon Sabiani and Politics in Marseille (1989) et de Cette vilaine affaire Stavisky (2000).
Présentation de l’éditeur :
Ce fut la bataille la plus longue de la Grande Guerre et l’une des plus meurtrières. A Verdun, à la faveur d’un déluge d’obus et de gaz, l’armée allemande investit le nord et l’est de la ville. Dix mois plus tard, le carnage durait toujours. Verdun sera célébré comme le symbole même de la ténacité de toute une nation. Mais la place emblématique qu’elle occupera dans la mémoire nationale recouvre des interrogations et des incertitudes longtemps occultées.
Pourquoi ce lieu d’une importance stratégique douteuse et cette bataille à l’issue moins décisive que d’autres ont-ils acquis un statut mémoriel sans pareil ? Comment Verdun a-t-elle « fait la France » ? Pour répondre à des questions primordiales, Paul Jankowski reconstitue l’événement dans la longue durée jusqu’à nos jours. Il éclaircit le mystère, toujours débattu, des motifs qui avaient poussé les Allemands à attaquer Verdun.
Il analyse la logique infernale qui allait conduire les deux belligérants à perpétuer une bataille aussi meurtrière qu’elle restait indécidable. Il sonde, auprès des poilus comme des feldgrauen, les conduites héroïques, les souffrances indicibles, les opinions, les haines, les révoltes… Il explore, enfin, les inscriptions culturelles de Verdun des deux côtés du Rhin

Les oubliés de la Somme – Juillet-novembre 1916 – Pierre Miquel

Les oubliés de la Somme - Juillet-novembre 1916
Les oubliés de la Somme – Juillet-novembre 1916

DATE DE PARUTION : 03/10/2013
EDITEUR : Tallandier
COLLECTION : Texto
EAN : 9791021003682
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 286
POIDS : 0,228 Kg
DIMENSIONS : 12 x 18 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Pierre Miquel (1930-2007), historien renommé de la Première Guerre mondiale, est l’auteur de nombreux livres sur la Grande Guerre, parmi lesquels, aux éditions Tallandier, Je fais la guerre. Clemenceau, le père de la victoire (2004), et Mourir à Verdun (Texto, 2011).
Présentation de l’éditeur :
De juillet à novembre 1916, un million de soldats britanniques, allemands et français, tombent, morts ou blessés, dans la boue du front de Somme. Pourtant en France, cette bataille a longtemps été oubliée, presque éclipsée, comme si l’on avait honte des deux cent mille poilus qui ont perdu la vie dans la plaine picarde. Le 1er juillet 1916, les armées britanniques et françaises lancent une offensive d’une ampleur sans précédent sur le front de la Somme entre Bapaume, Péronne et Chaulnes.
C’est la grande attaque de 1916 voulue par les généralissimes anglais et français, Haig et Joffre et retardée par la bataille de Verdun. Au premier instant, la vague se brise : trente mille hommes sont tombés à la première heure, soixante mille au premier jour, un par soixante centimètres de front. Le massacre va pourtant se poursuivre jusqu’au 28 novembre. Pierre Miquel raconte l’histoire de cette bataille oubliée, qui fit plus de morts qu’à Verdun : 1 million deux cent mille tués et blessés.
Les lourdes pertes de la bataille ont eu pour conséquence le limogeage de deux illustres généraux français, Joffre et Foch, et celui de l’Allemand Falkenhayn.

La bataille de Verdun – 1916-1917 – Louis Gillet

La bataille de Verdun - 1916-1917
La bataille de Verdun – 1916-1917

DATE DE PARUTION : 21/03/2013
EDITEUR : Laville Editions
COLLECTION : Batailles essentielles
EAN : 9791090134287
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 195
POIDS : 0,340 Kg
DIMENSIONS : 15,5 x 24 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Louis Gillet (1876-1943), officier de la Légion d’honneur, Croix de guerre 1914-1918, est d’abord un historien d’art, qui sera élu à l’Académie Française en 1935. Journaliste et essayiste, il participe à la Revue des Deux Mondes où il publie nombre d’études sur la littérature, l’architecture et l’art européen, notamment italien et anglais. C’est en temps qu’officier dans la IIe armée qu’il participe à la Bataille de Verdun, engagé et témoin, il en fera la relation vivante et précise, présentée clans cet ouvrage.
Présentation de l’éditeur :
Verdun est la bataille emblématique de la Première Guerre mondiale, comme Stalingrad le sera de la Seconde. Dans les deux cas, des destructions totales, absolues, par l’artillerie à Verdun et par l’aviation à Stalingrad. Dans les deux cas des combats dans des corps à corps sans pitié. Dans les deux cas, une terre envahie : la France en 1914 et la Russie en 1941. La bataille se déroule de lévrier 1916 à août 1917, dans des combats acharnés qui portent les noms de Bois des Caures, Douaumont, le Mort-Homme, la cote 304, Vaux, Souville, le Chemin des Dames, Saint-Mihiel, les Eparges, et bien d’autres.
C’est le 21 février 1916, à 4 h 15, qu’un obus, tiré d’une distance de trente cinq kilomètres, tomba sur la ville haute, près du chevet de la cathédrale ; et c’est à 7 h 15 que l’enfer se déchaîna. « Rien de plus allemand que cette manière d’opérer et de produire en quelques instants, par la puissance mécanique, des ravages et des effets de cataclysme ». C’est dans le Bois des Caures que tombèrent le lieutenant-colonel Driant et ses chasseurs, après trente-six heures de résistance, premiers morts exemplaires.
Ce sera ensuite, en mars, les premiers combats du Mort-Homme et de la cote 304 qui se renouvelèrent tout au long de la bataille, tant ces deux sites formaient des observatoires de route première importance pour chacune des deux armées. Pour la même raison, le fort de Douaumont sera pris et repris plusieurs fois. Il est difficile de résumer la bataille de Verdun. On peut toutefois considérer qu’il y a deux batailles.
La première de février à août 1916 qui se caractérise par l’offensive allemande et la deuxième, d’octobre 1916 à août 1917 qui correspond à la contre-offensive française. A Verdun la guerre change de dimension. Elle n’a plus rien à voir avec les premières batailles de la Marne. Elle devient à la fois beaucoup plus technique et beaucoup plus acharnée. Les deux nations y prennent conscience de leurs forces respectives et construisent leur identité dans l’héroïsme, la douleur et le carnage.