Archives par mot-clé : Antoine Reverchon

Et si Napoléon avait gagné à Waterloo ?

Et si Napoléon avait gagné à Waterloo ?
Et si Napoléon avait gagné à Waterloo ?

DATE DE PARUTION : 02/06/2015
EDITEUR : Economica
COLLECTION : NC
EAN : 9782717868081
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 176
POIDS : 0,350 Kg
DIMENSIONS : 15,5 x 21,5 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Antoine Reverchon est journaliste au Monde, où il a participé au Journal du Centenaire de la guerre de 1914 et aux hors-séries historiques (1914-2014, un siècle de guerres ; Débarquement ; Rebelles ; 1945 ; Empires). Il collabore par ailleurs au magazine Guerres & Histoire. Il a publié, dans la même collection, La France pouvait-elle gagner la guerre en 1870 ?
Présentation de l’éditeur :
Waterloo est considérée par l’historiographie comme le modèle de la « bataille décisive ». En quelques heures se serait joué sur les pentes d’un plateau de Belgique le destin de Napoléon, de la France et de l’Europe pour les décennies à venir. Une autre vision de l’histoire affirme que les rapports de force sociaux, politiques et militaires étaient tels que l’aventure des Cent-Jours ne pouvait se terminer que par une défaite, à Waterloo ou ailleurs.
Ce livre propose au lecteur un compromis entre la vision traditionnelle de « l’histoire bataille », qui confie le destin des hommes au hasard des événements ou de leurs décisions, et la vision déterministe de l’histoire, pour qui « ça ne pouvait pas se passer autrement ».
Il ne s’agit pas ici de faire progresser la science historique par l’apport de sources ou de documents inédits, mais d’utiliser la méthode de l’uchronie – que les historiens anglo-saxons qui en usent volontiers appellent le « what if ? », littéralement « que se serait-il passé si ? » – pour explorer les autres possibilités qu’offraient les conditions matérielles, politiques et diplomatiques de ce mois de juin 1815, et écrire ainsi, « à la façon » de Clausewitz, l’analyse critique d’une campagne militaire… totalement imaginaire.

La France pouvait-elle gagner en 1870 ? – Antoine Reverchon

La France pouvait-elle gagner en 1870 ?
La France pouvait-elle gagner en 1870 ?

DATE DE PARUTION : 25/11/2014
EDITEUR : Economica
COLLECTION : Mystères de guerre
EAN : 9782717867596
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 192
POIDS : 0,000 Kg
DIMENSIONS : 15,5 x 24 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Antoine Reverchon est journaliste au Monde, où il a participé au Journal du Centenaire de la guerre de 1914, aux hors-séries historiques (Guerre de 14, Débarquement, Rebelles…) et aux Atlas La Vie/Le Monde (Atlas de l Occident, Atlas de la France). Il collabore par ailleurs au magazine Guerres&Histoire.
Présentation de l’éditeur :
De tous les conflits franco-allemands qui ont secoué l’Europe au cours des deux siècles écoulés, la guerre de 1870-1871 est celle qui a le moins suscité, en France, d’activité mémorielle et historiographique. Sans doute parce qu’il a toujours été considéré que « c’était perdu d’avance ». Ce livre propose au lecteur d’utiliser la méthode de l’uchronie – que les historiens anglo-saxons, qui en usent volontiers, appellent le « what if ? », littéralement « que ce serait-il passé si ? » – pour revisiter l’histoire de ce conflit oublié, et montrer que, contrairement à ce que l’on croit, « les jeux n’étaient pas faits ». L’issue de cette guerre, qui est à la racine de celle de 1914, aurait pu être différente.
Il ne s’agit pas ici de faire progresser la science historique par l’apport de sources ou de documents inédits, mais de montrer que, sans sortir du cadre matériel, social et idéologique dans lequel ils se trouvaient, les dirigeants politiques et militaires français pouvaient agir autrement. Car l’histoire se déroule autant sous l’effet des contraintes auxquelles sont soumis les contemporains, que sous l’effet des représentations, ou de la conscience, qu’ils en ont.