Archives par mot-clé : Biographies Second Empire

L’impératrice Eugénie

L'impératrice Eugénie par Raphaël Dargent
L’impératrice Eugénie – Raphaël Dargent

DATE DE PARUTION : 10/11/2017
EDITEUR : Belin
COLLECTION : Portraits
EAN : 9782701197272
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 632
POIDS : 0.732 Kg
DIMENSIONS : 14 x 22 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Ebook ou Kindle.
À propos de l’auteur :
Raphaël Dargent est l’auteur de nombreuses biographies, parmi lesquelles Napoléon III. L’Empereur du peuple (2009), Marie- Antoinette. Le procès de la Reine (2012) et Anne d’Autriche. L’absolutisme précaire (2015).
Présentation de l’éditeur :
Le portrait flamboyant d’une impératrice déchue
Fille d’un officier espagnol rallié au Premier Empire, élevée au rang d’impératrice des Français par son mariage avec Napoléon III, Eugénie de Guzman eut une vie étonnante, fastueuse et tragique. Avec Stendhal pour ami, Mérimée pour confident, la reine Victoria pour conseillère, elle fut à la fois une égérie et une régente jalouse de son rôle politique. Sa vie bascula avec la chute du Second Empire, la disparition prématurée des siens et un exil d’un demi-siècle.
Ambitieuse, mondaine, souveraine, mais aussi mère exigeante et femme trompée, l’impératrice, dont on loua la beauté, la grâce ou la générosité, fut aussi jugée superficielle et coquette, autoritaire et réactionnaire. Elle fut habitée jusqu’à l’obsession par le sens de l’honneur, au risque parfois de heurter son entourage et d’égarer son jugement.
D’une plume alerte et élégante, Raphaël Dargent fait le récit de la vie d’Eugénie, interroge son caractère, sa manière d’incarner le pouvoir, son rapport à l’histoire, son action diplomatique, ses goûts artistiques. Tout en se glissant dans la peau de son personnage, il convoque de nombreux témoignages et dresse le portrait haut en couleur de l’impératrice Eugénie.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

Jules Dufaure – L’homme de la République (1798-1881)

Jules Dufaure - L'homme de la République (1798-1881) - Jean-Louis Berthet
Jules Dufaure – L’homme de la République (1798-1881) – Jean-Louis Berthet

DATE DE PARUTION : 22/06/2017
EDITEUR : Le Croît Vif/Les Indes savantes
COLLECTION : Témoignages
EAN : 9782361995577
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 106
POIDS : 0.540 Kg
DIMENSIONS : 1,50 x 22 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Ancien haut-fonctionnaire et élu local, auteur en 1987 d’Une histoire de France préfacée par Jacques Le Goff (Librairie Séguier), Jean-Louis Berthet a publié au Croît Vif deux essais personnels : Les Reflets de la Charente (2007) et Une Education politique en pays charentais (2008). Ses biographies dévoilent le romanesque de vies méconnues inséparables des paysages charentais : Un curé de campagne au pays du cognac (2010), Les Naufrages de Géricault (2012), Gustave Cuneo d’Ornano, le dernier bonapartiste charentais (2013) et Emile Gaboriau, le père du roman policier (2016).
Présentation de l’éditeur :
Ce fondateur mal connu de la République parlementaire fut un des grands hommes politiques français du XIXe siècle. Il personnifie, avec son ami Tocqueville, un centre gauche ouvert aux réformes, notamment sociales, mais hostile à tous les conservatismes comme aux violences révolutionnaires. Grand avocat, orateur réputé, chef de famille comblé, viticulteur compétent, académicien aimant les livres et la musique, ce fut le type même du bourgeois accompli.
Les circonstances n’en ont pas fait un homme d’Etat, ses qualités intimes ont surpassé ses qualités publiques, la recherche du bonheur l’a détourné des décorations, des titres et des honneurs. C’est justement en cela qu’il mérite d’être réhabilité, étant le contraire de ceux qui sacrifient leur vie aux chimères et aux illusions du pouvoir. Jules Dufaure s’identifie à la vie politique française du XIXe siècle, depuis la Restauration jusqu’à la consolidation de la IIIe République.
Sa longévité politique exceptionnelle est donc pour l’auteur l’occasion de dresser un tableau passionnant des régimes qui ont fait l’histoire de France, ainsi que des hommes célèbres que J. Dufaure a côtoyés. Le tableau de la Charente (Grézac) familiale de Dufaure ajoute, année après année, une touche provinciale et humaine à une vie publique lourde de contraintes.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

Chirurgien de Napoléon III – Auguste Nélaton (1807-1873) ou La Guerre de 70 aurait-elle pu être évitée ?

Chirurgien de Napoléon III - Auguste Nélaton (1807-1873) ou La Guerre de 70 aurait-elle pu être évitée ?
Chirurgien de Napoléon III – Auguste Nélaton (1807-1873) ou La Guerre de 70 aurait-elle pu être évitée ?

DATE DE PARUTION : 15/11/2016
EDITEUR : SPM
COLLECTION : Histoire
EAN : 9782917232545
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 370
POIDS : 0.530 Kg
DIMENSIONS : 18,5 x 29 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Format Kindle
À propos de l’auteur :
Denis HANNOTIN, ingénieur de l’École navale, après une première carrière dans la Marine nationale, en a effectué une seconde, dans les services au sein de grandes entreprises internationales et dans les organisations professionnelles. Désormais, il se consacre à l’Histoire : c’est ainsi qu’avec Christine Moissinac, il a co-écrit un Antoine-Rémy Polonceau (1778-1847) – Un homme libre – Un ingénieur au parcours éclectique, édité aux Presses des Ponts en 2011, et qu’après avoir obtenu un master 2 d’Histoire à la Sorbonne (Paris IV), il a publié en 2014 aux Éditions Christian un Jean-François-Constant Mocquard (1791-1864), chef de cabinet de Napoléon III.
Avant Propos : Eric Anceau.
Préface : Dr. Judet.
Postface : Francis Choisel.
Présentation de l’éditeur :
Auguste Nélaton suit l’Empereur depuis 1864 et est nommé « Chirurgien ordinaire » en 1866 et « Chirurgien Consultant des Maisons Impériales Napoléon » en 1869. Le retrouver ici, c’est partager avec lui les souffrances qu’a connues Napoléon III des années 1860 jusqu’à ce funeste 9 janvier 1873 et partager ses inquiétudes et ainsi prendre conscience des lourdes responsabilités de tout médecin en charge de la santé d’un chef d’Etat.
En l’occurrence, comment ne pas s’interroger sur celle de Napoléon III face au contexte politique international à la veille de cette guerre de 1870.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Amazon.fr

Dictionnaire des généraux du Second Empire

Dictionnaire des généraux du Second Empire
Dictionnaire des généraux du Second Empire

DATE DE PARUTION : 25/09/2015
EDITEUR : Anovi
COLLECTION : N.C.
EAN : 9782914818841
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 736
POIDS : 0,000 Kg
DIMENSIONS : 21 x 27 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Alexandre Gourdon est spécialiste du corps des officiers des Premier et Second Empire. Déjà auteur d’un ouvrage de référence sur les Autographes des généraux et amiraux de la Révolution et de l’Empire, il a récemment publié aux éditions Bernard Giovanangeli une biographie du général Bourbaki.
Vincent Rolin est historien militaire spécialiste notamment de l’histoire de la cavalerie. Il est l’auteur de nombreux livres et articles sur les cuirassiers et les hussards.
Présentation de l’éditeur :
Parmi les grands serviteurs et acteurs du Second Empire figurent les généraux. Pourtant ces hommes, dont les carrières sont généralement dignes des plus grands récits épiques, sont mal connus. Ce dictionnaire biographique, publié après dix années de recherches, est une somme exceptionnelle, qui rassemble les notices de plus de 600 officiers ayant porté les étoiles entre 1851 et 1870. Des plus célèbres, comme Mac-Mahon ou Bazaine, aux plus obscurs, aucun n’est oublié et tous sont traités avec le même souci du détail et de l’exactitude.
Aux textes précisant les états de service, les décorations, les commandements et les services rendus s’ajoutent, pour nombre d’entre eux, le portrait photographique. Ce dictionnaire est un outil indispensable pour tous ceux qui s’intéressent à l’Histoire et plus précisément à l’Histoire militaire ou à celle du Second Empire. Ce dictionnaire est un monument, une référence absolue qui est appelée à faire date.
Sans équivalent, il constitue pour le Second Empire le pendant du dictionnaire de Georges Six (publié vers 1930 et plusieurs fois réédité depuis) pour le Premier.

Jean-Francois-Constant Mocquard, 1791-1864 – Chef de cabinet de Napoléon III – Denis Hannotin

Jean-Francois-Constant Mocquard, 1791-1864 - Chef de cabinet de Napoléon III
Jean-Francois-Constant Mocquard, 1791-1864 – Chef de cabinet de Napoléon III

DATE DE PARUTION : 03/11/2014
EDITEUR : Editions Christian
COLLECTION : Biographie
EAN : 9782864961901
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 320
POIDS : 0,250 Kg
DIMENSIONS : 16 x 24 cm
ILLUSTRATIONS : 4 pages RV d’illustrations
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Denis Hannotin, ingénieur École Navale, après une première carrière dans la Marine Nationale, en a effectué une seconde, dans les services au sein de grandes entreprises internationales et dans les organisations professionnelles. Désormais, il se consacre à l’Histoire : c’est ainsi, qu’en particulier, il a co-écrit, avec Christine Moissinac, un «Antoine-Rémy Polonceau (1778-1847) – Un homme libre – Un ingénieur au parcours éclectique», édité aux Presses des Ponts en 2011, et qu’après de nombreuses recherches et une année à la Sorbonne (Paris IV), il a obtenu un master 2 d’Histoire, dont précisément le sujet du mémoire était Jean-François-Constant Mocquard, chef de cabinet de Napoléon III.
Quatrième de couverture :
« Je m’appelle Constant, et je le suis ».
Un incontournable personnage du Second Empire.
Des origines lointaines, une part d’énigme…
Une existence,
Deux « rencontres » importantes : la première, Montholon à Wurtzbourg (1812/1813), peut-être ? La seconde, essentielle, déterminante, la reine Hortense, à Arenenberg (1817/1823) ; sa destinée était fixée,
Trois vies : brillant avocat libéral jusqu’en 1826, sous-préfet de 1830 à 1839, puis, à partir de 1840/1845, l’inconditionnel soutien et définitif ami du futur Napoléon III.
Venu de rien, disait-il, et, dès 1849, éminence grise, au faîte des institutions politiques.
Ayant fait la connaissance de Louis-Napoléon Bonaparte alors que celui-ci n’avait qu’une dizaine d’années, visionnaire, il en devinera la future ascension ; fidèle et homme de conviction, il en deviendra ultérieurement un des plus proches collaborateurs, dans l’amitié, la complicité, la confiance, pendant près de vingt ans, jusqu’à sa mort, en décembre 1864.
Préface d’Eric Anceau, Paris Sorbonne.
Postface de Gilbert Ameil, président des Amis de Napoléon III – Société.
Historique du Second Empire.
Présentation du livre :
Les curieux du Second Empire connaissent tous le nom de Mocquard, un nom pour eux familier, mais un personnage inconnu. Mocquard « attendait son biographe », comme l’a dit Pierre Milza en 2008.
Denis Hannotin nous fait découvrir un homme, ayant fait la connaissance de Louis-Bonaparte très tôt, qui, après plusieurs vies, mais un seul « cap » devient à près de soixante ans son chef de cabinet, et même plus que cela : son conseiller intime, l’accoucheur de certaines de ses idées, le metteur en forme de ses nombreux discours.
Dans une existence riche il y a d’abord, avec sa part de mystère, le jeune carbonaro, habitué d’Arenenberg, proche de la reine Hortense et de ses lectrices, ensuite un avocat libéral de premier plan, intervenant avec succès dans plusieurs grands procès.
Il y a ensuite un sous-préfet, qui du fond de la France ne perd pas de vue le prince Louis-Napoléon et se met à son service après avoir démissionné du corps préfectoral. Dévouement et fidélité, marquent désormais sa conduite dans l’attente du 2 décembre.
Dès lors, confident, homme de confiance, complice de Napoléon III, ayant sans doute de l’influence sur lui, il est au plus près des nombreuses décisions de son chef.
Au terme de ce livre, on distingue un homme, plein d’humour, d’une grande culture littéraire, ayant eu cette extraordinaire faculté, en dépit de ses lourdes responsabilités, d’être un auteur de théâtre de talent : trait original, à son image, et assez séduisant.
Pour conclure, voilà un bel et vivant éclairage sur un personnage clef du Second Empire et sur son époque. Question en écho à Pierre Milza : Mocquard attend-il toujours son biographe ?

Napoléon III – Visionnaire de son temps – Jean Etèvenaux

Napoléon III - Visionnaire de son temps
Napoléon III – Visionnaire de son temps

DATE DE PARUTION : 08/03/2014
EDITEUR : Cabédita
COLLECTION : Archives vivantes
EAN : 9782882956835
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES 94
POIDS : 0,200 Kg
DIMENSIONS : 15 x 22 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Jean Etèvenaux, docteur en histoire et diplômé de l’Institut d’études politiques, est secrétaire général du Souvenir napoléonien. Chevalier des Palmes académiques et chevalier de l’ordre pontifical de Saint-Grégoire-le-Grand, il fait partie du comité de rédaction de la Revue du Souvenir napoléonien, où il écrit régulièrement et où il rend compte de nombreux livres.
Présentation de l’éditeur :
Réduit au coup d’Etat du 2 décembre 1851 et à la défaite de Sedan en 1870, Napoléon III reste la victime de la légende noire forgée par Victor Hugo et la IIIe République. Il était le fils de Louis, frère de Napoléon 1er, et d’Hortense, fille de l’impératrice Joséphine. Passionné par les nouvelles techniques, ce visionnaire a transformé la France grâce à un capitalisme conquérant devant profiter à tous.
Fort de l’amitié britannique, il a réveillé la diplomatie de toute l’Europe et manifesté son soutien au mouvement des nationalités. Enfin, on ne peut oublier la place particulière que la Suisse a tenue dans sa vie : il a passé l’essentiel de sa jeunesse sur les bords du lac de Constance, à Arenenberg, a reçu la bourgeoisie thurgovienne, a été nommé capitaine d’artillerie dans l’armée bernoise et a écrit un manuel d’artillerie pour ses compatriotes helvétiques ; enfin, il est intervenu dans les affaires de Savoie et a aidé Henry Dunant pour la Croix-Rouge.

Inoubliable Eugénie – L’Impératrice des Français – Geneviève Chauvel

Inoubliable Eugénie
Inoubliable Eugénie

DATE DE PARUTION : 20/02/2014
EDITEUR : France-Empire
COLLECTION : Biographie
EAN : 9782704812486
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 393
POIDS : 0,610 Kg
DIMENSIONS : 15,4 x 24 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Auteure du best-seller Saladin (Pygmalion, 1991), Geneviève Chauvel s’est déjà consacrée aux femmes hors du commun telles que Marie Casimire ou Marie Leczinka et bien sûr Eugénie, alliant la rigueur journalistique à la sensibilité de la romancière.
Présentation de l’éditeur :
Sur l’Impératrice Eugénie on a beaucoup écrit, On a loué sa beauté, son élégance, son courage. On l’a surtout critiquée, et même calomniée, plus que Marie-Antoinette. « L’Espagnole », la « Badinguette » était le bouc émissaire, responsable de tous les maux qui ont frappé la France jusqu’à la capitulation de 1870. Mais on parle moins des avancées sociales réalisées pendant ses trois régences comme le développement des systèmes scolaires avec Victor Duruy, l’accès à l’enseignement supérieur pour les filles, l’humanisation du régime carcéral pour les délinquants mineurs…
Rappelons encore que, pour la première fois, c’est par elle qu’une femme fut décorée de la Légion d’Honneur. Ce fut Rosa Bonheur, peintre animalier. On oublie aussi que si la France a récupéré l’Alsace et la Lorraine en 1918, c’est bien grâce à Eugénie qui avait conservé le document capital permettant à Clémenceau d’exiger le retour sans condition des deux provinces perdues. Débarrassé d’une légende aussi sombre qu’imméritée, voici un nouveau visage d’Eugénie de Montijo, reconstitué à partir de documents d’archives, de très nombreuses correspondances privées, d’entretiens et de témoignages.
Geneviève Chauvel contribue, à sa manière, à l’envoûtante réhabilitation d’une femme d’exception, trop souvent méconnue ou incomprise.

Napoléon III – Eric Anceau

Napoléon III
Napoléon III

DATE DE PARUTION : 30/08/2012
EDITEUR : Tallandier
COLLECTION : Texto
EAN : 9782847349641
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 750
POIDS : 0,418 Kg
DIMENSIONS : 12 x 18 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Eric Anceau enseigne à l’université Paris-Sorbonne et à l’IEP de Paris. Il est considéré comme l’un des meilleurs connaisseurs de l’histoire du XIXe siècle.
Présentation de l’éditeur :
Louis Napoléon Bonaparte a été à la fois fils de roi, neveu de l’empereur Napoléon Ier, comploteur, prisonnier, proscrit, premier président de la République, dernier souverain régnant de notre histoire. Figure majeure du XIXe siècle, il en incarne l’esprit, la diversité et les contradictions : homme de réflexion et d’action, romantique et réaliste, autocrate et démocrate, autoritaire et libéral, réactionnaire et progressiste, fils de l’Eglise et de la Révolution, apôtre de la paix et fauteur de guerre.
Complexe, il a longtemps été incompris, il suscite toujours passions et jugements contradictoires. Hugo le surnomma  » Napoléon le Petit  » le dépeignit comme un  » nain immonde « , alors que Pasteur considérait son règne comme l’un des plus glorieux de tous les temps. Qui était réellement Napoléon III ? Après 15 années de recherches dans des milliers d’ouvrages et d’archives inédites, Eric Anceau dresse enfin un portrait objectif et passionnant de cette figure incontournable de l’histoire de France.

Le Maréchal Niel, 1802-1869 – Stéphane Faudais

Le Maréchal Niel (1802-1869) - Un grand ministre de Napoléon III
Le Maréchal Niel (1802-1869) – Un grand ministre de Napoléon III

DATE DE PARUTION : 22/03/2012
EDITEUR : Bernard Giovanangeli
COLLECTION : NC
EAN : 9782758700876
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 317
POIDS : 0,508 Kg
DIMENSIONS : 16 x 24 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Stéphane Faudais est issu de l’école militaire de Saint-Cyr. Il est officier supérieur de l’armée de terre et docteur en histoire. Coauteur de l’ouvrage Campagnes du Second Empire, il a par ailleurs publié de nombreux articles sur le maréchal Niel, le siège de Bomarsund et l’armée de Napoléon III.
Présentation de l’éditeur :
Niel est incontestablement un des plus capables des maréchaux de Napoléon III. Polytechnicien et sapeur, il démontre toutes ses qualités dans l’art d’assiéger une place, successivement à Rome, Bomarsund et Sébastopol. Il est fait maréchal de France sur le champ de bataille de Solférino, où il est un des seuls officiers généraux français à se distinguer par ses capacités manoeuvrières. Sa formation intellectuelle autant que son expérience et ses vues le désignent pour jouer un grand rôle dans l’institution militaire.
Après Sadowa, qui accroît la menace prussienne aux frontières, Napoléon III fait de Niel son ministre de la Guerre et lui confie l’immense tâche de réformer l’armée en augmentant les effectifs. Niel, qui est convaincu des retards de l’armée française face à l’armée prussienne et du danger que la seconde fait peser sur la première, engage toutes ses forces dans cette bataille. Il meurt en août 1869.
Si le maréchal Niel, qui était écouté de l’empereur, avait vécu, il aurait vraisemblablement évité à la France les malheurs qu’elle a connus un an plus tard.

Napoléon III – Visionnaire de l’Europe des nations – Gaël Nofri

Napoléon III - Visionnaire de l'Europe des nations
Napoléon III – Visionnaire de l’Europe des nations

DATE DE PARUTION : 23/09/2010
EDITEUR : François-Xavier de Guibert
COLLECTION : Histoire essentielle
EAN : 9782755404180
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 525
POIDS : 0,632 Kg
DIMENSIONS : 15 x 23,5 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Gaël Nofri, né à Bastia en 1985, est passionné d’histoire, Lauréat du Concours National de la Résistance et de la Déportation et membre du jury du Festival du film de la Résistance.
Présentation de l’éditeur :
Que n’a-t-on pas entendu ou lu sur ce personnage ? Pourtant, au-delà d’un acte de naissance contestable transformé en légende noire par Victor Hugo, le second Empire est certainement, Gaël Nofri nous le montre, la tentative la plus originale et la plus prometteuse que la France ait faite dans ces quelque cent soixante-dix ans d’errance politique depuis le 21 janvier 1789 jusqu’à la Ve République en 1958. De l’Algérie à la condition ouvrière en passant par l’industrialisation et la prise de conscience de l’inéluctable principe des nationalités, Napoléon III entrevoit et prépare avec intelligence et lucidité, et souvent prescience, ce que devra être l’avenir. L’ombre portée de la défaite de 1870 et de ses conséquences reste cependant décisive dans le jugement plus politique qu’historique qui est encore porté aujourd’hui. À y regarder de plus près, les choses sont moins simples et, du vrai cynisme bismarckien ou du supposé angélisme de Napoléon III, la véritable intelligence – au moins du point de vue des peuples – n’est évidemment pas là où on la voit ordinairement. Les pages les plus intéressantes de ce livre passionnant sont celles où l’auteur nous fait partager la lucidité de l’Empereur sur la politique du  » gouvernement provisoire » et les conséquences d’une paix qu’il juge inacceptable parce qu’elle débouchera inévitablement sur un nouveau conflit. L’ouvrage de Gaël Nofri nous fait découvrir un personnage souvent visionnaire, y compris quand il travaille à l’émergence d’une Europe des nations.