Archives par mot-clé : Cent-Jours

Chouans et Vendéens contre l’Empire – 1815. L’autre Guerre des Cent-Jours

Chouans et Vendéens contre l’Empire - 1815. L’autre Guerre des Cent-Jours
Chouans et Vendéens contre l’Empire – 1815. L’autre Guerre des Cent-Jours

DATE DE PARUTION : 05/11/2015
EDITEUR : Vendémiaire
COLLECTION : Révolutions
EAN : 9782363581877
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 380
POIDS : 0,328 Kg
DIMENSIONS : 14,6 x 20 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Docteur en histoire, Aurélien Lignereux est maître de conférences à l’Institut d’Études Politiques de Grenoble. Il a notamment publié L’Empire des Français (1799-1815), tome I de l’Histoire de la France contemporaine, au Seuil, réédité en Points en 2014.
Présentation de l’éditeur :
À l’Ouest rien de nouveau, semble-t-il, en 1815 : conduits par des La Rochejaquelein, d’Autichamp, d’Andigné ou autres Charette, les Vendéens et les Chouans reprennent les armes pour le roi, tandis que Napoléon, revenu aux Tuileries, s’apprête à affronter l’Europe coalisée. Cette nouvelle guerre de l’Ouest n’aura duré que quarante jours. Conclue par deux défaites royalistes, elle aura fait quelques centaines de morts mais éloigné de Waterloo plusieurs milliers de soldats.
Conflit secondaire, peut-être, au regard de l’histoire militaire. Mais exemple saisissant d’apprentissage de la guerre conventionnelle par les paysans du Bocage. Surtout, épisode majeur pour l’histoire politique de la France au XIXe siècle : la prise d’armes de mai-juin 1815 constitue en effet, avec le soulèvement républicain de décembre 1851, la plus importante des mobilisations populaires en province.
Et ces paysans en armes n’ont rien de jouets manipulés par les nobles : la monarchie restaurée en fait l’expérience lorsqu’après la chute de Napoléon, il s’agira d’en finir avec l’organisation paramilitaire des paroisses, royaliste mais si menaçante pour l’ordre établi, constitutionnel et censitaire.

Les Cent-Jours de Napoléon – La quête de la gloire ultime

Les Cent-Jours de Napoléon
Les Cent-Jours de Napoléon

DATE DE PARUTION : 12/05/2015
EDITEUR : Guy Trédaniel Éditeur
COLLECTION : NC
EAN : 9782813208118
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 63
POIDS : 1,378 Kg
DIMENSIONS : 25 x 30 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Auteurs : Peter et Dan Snow, historiens militaires et journalistes.
Préface : Jean Tulard.
Présentation de l’éditeur :
Sous La plume de Peter et de Dan Snow, historiens militaires et journalistes, cet ouvrage remarquable raconte l’histoire de l’ultime campagne de l’Empereur, depuis son départ de l’île d’Elbe jusqu’à sa dernière bataille à Waterloo. Grâce à des documents d’archives exceptionnels et à des fac-similés, dont certains sont publiés pour la première fois – esquisses de plans, cartes, lettres, ordres, documents officiels et proclamations faisant partie des collections d’archives et de musées européens – vous pourrez revivre cet extraordinaire moment de l’histoire.
Entrez au coeur de l’action en lisant le journal de campagne d’un colonel de hussards, les ordres rédigés par le duc de Wellington à l’intention du commandant défendant la ferme d’Hougoumont, les lettres des officiers et des soldats écrites le lendemain de la bataille de Waterloo, le livret de solde d’un soldat de la Garde impériale de Napoléon, le Times du 22 juin 1815 qui publia la dépêche de Wellington annonçant sa victoire…
Dans cet ouvrage incontournable, vous trouverez :
20 Documents d’archives exceptionnels sous la forme de fac-similés ; 80 reproductions de tableaux, gravures et illustrations de l’époque ; 2 0 photographies en couleur d’objets venant De Waterloo ; 6 cartes en couleur des fronts et des batailles de Waterloo.
« Ce très bel ouvrage nous restitue l’atmosphère de la bataille. On croit entendre le hennissement des chevaux, le fracas des canons et le mot de Cambronne : « Grenadiers en avant ! » Jean Tulard

La France contemporaine – Tome 2, Monarchies postrévolutionnaires, 1814-1848 – Bertrand Goujon

La France contemporaine - Tome 2, Monarchies postrévolutionnaires, 1814-1848
La France contemporaine – Tome 2, Monarchies postrévolutionnaires, 1814-1848

DATE DE PARUTION : 21/08/2014
EDITEUR : Points
COLLECTION : Points histoire
EAN : 9782757844564
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 433
POIDS : 0,260 Kg
DIMENSIONS : 10,8 x 17,8 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Bertrand Goujon : Maître de conférences en histoire contemporaine, à l’université de Reims Champagne-Ardenne.
Présentation de l’éditeur :
Prise entre la légende dorée napoléonienne et le mythe républicain, la monarchie censitaire ne serait-elle qu’une simple parenthèse réactionnaire ? Bien au contraire. Par le renouvellement du personnel politique, par le pragmatisme inédit d’un pouvoir soucieux de se concilier ses administrés, par l’acclimatation du parlementarisme et de certaines libertés civiles et politiques, par leur effervescence intellectuelle et artistique, la Restauration et la monarchie de Juillet constituent des expériences innovantes et donnent à la France une place à part dans le concert des nations.

Cent jours – La tentation de l’impossible, mars-juillet 1815 – Emmanuel de Waresquiel

Cent jours - La tentation de l'impossible, mars-juillet 1815
Cent jours – La tentation de l’impossible, mars-juillet 1815

DATE DE PARUTION : 21/08/2014
EDITEUR :Tallandier
COLLECTION : Texto
EAN : 9791021006584
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 687
POIDS : 0,370 Kg
DIMENSIONS : 12 x 18 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Historien, directeur d’études à l’Ecole pratique des hautes études, Emmanuel de Waresquiel est spécialiste de la Révolution et de la France du XIXe siècle. Il est notamment l’auteur d’une biographie de Talleyrand et celle de Fouché, les silences de la pieuvre (Tallandier, 2014) et de L’Histoire à rebrousse-poil (« Texto », 2014).
Présentation de l’éditeur :
« Rien dans l’histoire n’a ressemblé à ce quart d’heure », a écrit Victor Hugo. Il est vrai qu’on n’avait pas encore vu une telle bousculade de régimes et de dynasties, de serments prêtés et reniés, et ce en un peu plus de trois mois. Napoléon débarque à Golfe-Juan le 1e mars 1815, il est à Paris, le 20. Dans l’intervalle, le régime des Bourbons s’effondre et Louis XVIII quitte Paris pour l’exil en Belgique dans la nuit du 19 au 20 mars.
Battu à Waterloo, Napoléon abdique le 22 juin. Le pays se dote le même jour d’un gouvernement provisoire sous la direction de Fouché. Le 3 juillet, Paris capitule devant les armées de la coalition. Louis XVIII rentre pour la deuxième fois dans sa capitale. Les Cent-Jours ne sont pas seulement ceux de Napoléon, mais aussi ceux du roi. Tout change lorsque l’on observe les Cent-Jours du côté de ceux qui les ont subis, du côté des vaincus, des oubliés de l’histoire.