Archives par mot-clé : Correspondance Napoléon

Napoléon Bonaparte – Correspondance générale – Tome 14 : Leipzig – Juillet 1813 – Décembre 1813

Napoléon Bonaparte - Correspondance générale - Tome 14 : Leipzig - Juillet 1813 - Décembre 1813
Napoléon Bonaparte – Correspondance générale – Tome 14 : Leipzig – Juillet 1813 – Décembre 1813

DATE DE PARUTION : 25/10/2017
EDITEUR : Fayard
COLLECTION : Correspondance générale
EAN : 9782213705484
Caractéristiques :
RELIURE : Relié
NOMBRE DE PAGES : 1344
POIDS : 0.0 Kg
DIMENSIONS : 15,3x 23,5 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Ebook ou Kindle.
À propos de l’auteur :
Publiée par la Fondation Napoléon.
Préface de Pierre Laugeay, chef du Service Historique de la Défense.
Volume placé sous la direction de François Houdecek, assisté de Patrick La Carvèse et Irène Delage.
Présentation de l’éditeur :
Aux premiers jours de juillet 1813, l’Empire menace de s’effondrer. Si Napoléon espère une paix qui ne soit pas « honteuse », il subit le ballet de masques que sont les négociations menées sous la houlette de Metternich, aboutissant à la déclaration de guerre de l’Autriche. Il affecte pourtant une confiance et une détermination inébranlables. Grâce au tome de cette correspondance consacré à la seconde moitié de l’année 1813, nous devenons les compagnons privilégiés de l’empereur dans la recherche d’une paix impossible, de l’homme de batailles, offensif et dominateur par nature, que les circonstances réduisent à la défensive. Il trompe avec virtuosité cette passivité imposée en mettant à profit chaque minute, chaque seconde, et gère inlassablement les affaires de l’Empire dans les moindres détails.
Les 2 600 lettres de ce volume démontrent une nouvelle fois la débauche d’énergie de Napoléon pour réorganiser une Grande Armée mise à mal par la stratégie défensive que dictent les évènements. Page après page, ses capacités à organiser, distribuer, donner des réponses simples à des problèmes toujours plus complexes forcent l’admiration. Mais il ne peut ignorer les failles de l’Empire : alors même qu’il se trouve en prise directe avec les chefs de corps d’armée et les oppositions intérieures, les alliés d’hier tournent le dos à la puissance française en décadence. Dans ce contexte de mise en défense générale de l’Empire dont la bataille de Leipzig est le point culminant, Napoléon ne trouve aucun soutien auprès du clan Bonaparte qui se fissure.
Parmi les lettres et notes consacrées à la chose militaire, on découvre dans ce quatorzième volume de la correspondance de Napoléon des sujets autrement plus légers, comme les poèmes du roi de Rome ou les gratifications des acteurs de la Comédie française. Si par l’optimisme dont il fait montre l’empereur donne l’illusion d’être encore maître des évènements, ses ennemis ne s’y trompent pas. Après vingt années de conflits et de domination, l’Empire et Napoléon sont au bord du gouffre.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

Napoléon Bonaparte – Correspondance générale – Tome 13 : janvier 1813 – juin 1813

Napoléon Bonaparte - Correspondance générale - Tome 13
Napoléon Bonaparte – Correspondance générale – Tome 13 : janvier 1813 – juin 1813

DATE DE PARUTION : 23/11/2016
EDITEUR : Fayard
COLLECTION : Histoire
EAN : 9782213701776
Caractéristiques :
RELIURE : Relié
NOMBRE DE PAGES : 1488
POIDS : 1.754 Kg
DIMENSIONS : 16 x 24,3 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Format Kindle
À propos de l’auteur :
Pierre Branda est historien, spécialiste des questions financières et économiques de l’époque napoléonienne. Il a publié, en collaboration avec Thierry Lentz, Napoléon, les colonies et l’esclavage (Fayard, 2006) et Le Prix de la Gloire (Fayard, 2007).
Présentation de l’éditeur :
En ce début d’année 1813, L’Empire est à sauver, l’armée à reconstruire. L’entreprise s’annonce titanesque et pourtant, l’empereur va relever le défi. Grâce au tome de cette correspondance consacrée à la première moitié de l’année 1813, nous devenons ses compagnons privilégiés, comme introduits dans le « coeur du secret », témoins de son prodigieux travail de reconstruction. Tandis que les craquements au sein de son Empire ne peuvent plus être ignorés, Napoléon ne paraît pas faiblir, comme si les mauvaises nouvelles n’avaient pas prise sur lui.
Mieux, elles semblent le galvaniser. Jamais il n’a autant dicté que pendant les six premiers mois de 1813 : 2925 lettres dont 707 pour le seul mois de juin. Ce record démontre que ses capacités, loin d’être entamées, étaient au contraire non seulement intactes mais peut être plus aiguisées que jamais. Page après page, le génial architecte est à l’oeuvre, répétant, insistant, scrutant chaque détail et paraissant plus déterminé que jamais.
Pourtant, le bal des défections s’ouvre alors : tandis que les aigles français reculent partout en Allemagne, les alliés de Napoléon sont en plein désarroi. Malgré la prégnance de la chose militaire dans ce treizième volume de la correspondance de Napoléon, les lettres diplomatiques et politiques sont nombreuses. Où l’on découvre que l’empereur, ne se fiant plus qu’à son seul génie, s’aveugle chaque jour davantage.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Amazon.fr

[A paraître] Napoléon Bonaparte – Correspondance générale – Tome 11 – Bruits de Bottes – Avril 1811 – Décembre 1811

Napoléon Bonaparte - Correspondance générale - Tome 11 - Bruits de Bottes - Avril-Décembre 1811
Napoléon Bonaparte – Correspondance générale – Tome 11 – 1811

DATE DE PARUTION : 25/11/2015
EDITEUR : Fayard
COLLECTION : Histoire – Fondation Napoléon
EAN : 9782213693934
Caractéristiques :
RELIURE : Relié
NOMBRE DE PAGES : 1584
POIDS : 0,000 Kg
DIMENSIONS : 15,3 x 23,5 cm
ILLUSTRATIONS : Cartes, fac-similés
LIVRE NUMERIQUE : Oui
À propos de l’auteur :
Directeur de la Fondation Napoléon, Thierry Lentz est reconnu comme le meilleur spécialiste actuel du Premier empire. Son dernier ouvrage, paru chez Perrin en novembre 2015, est consacré à Napoléon.
Présentation de l’éditeur :
Si l’année 1810 a marqué l’apogée de l’Empire, 1811 est en dent de scie : la paix relative sur le front espagnol, l’embarras commercial anglais, la stabilité du jeu des alliances contractée en Europe, la naissance du roi de Rome dont les festivités prennent fin au moment du début de ce volume, ne cachent pas les insidieuses faiblesses, notamment économiques, de l’empire français que Napoléon semble fuir en multipliant les voyages sur ses territoires et les grands projets abstraits d’aménagement. Car cette correspondance montre à quel point une seule véritable idée concrète occupe constamment ses pensées : réorganiser la Grande Armée en vue d’un front à l’Est.
Annexes
Lettres sans texte
Deux lettres apocryphes
Chronologie (1811), par Irène Delage
Mesures et monnaies
Cartes
Les places fortes de l’Empire
La péninsule Ibérique (avril-décembre 1811)
Comité pour l’édition de la Correspondance de Napoléon (suite)
Sources manuscrites et bibliographiques (XI)
Index des noms de personnes
Index des lieux de rédaction
Table des illustrations

Napoléon Bonaparte – Correspondance générale – Tome dixième – Un Grand Empire : mars 1810 – mars 1811

Napoléon Bonaparte - Correspondance générale - Tome dixième - Un Grand Empire : mars 1810 - mars 1811
Napoléon Bonaparte – Correspondance générale – Tome dixième – Un Grand Empire : mars 1810 – mars 1811

DATE DE PARUTION : 19/11/2014
EDITEUR : Fayard
COLLECTION : NC
EAN : 9782213682082
Caractéristiques :
RELIURE : Relié
NOMBRE DE PAGES : 1600
POIDS : 1,850 Kg
DIMENSIONS : 15,6 × 24,3 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Format Kindle
À propos de l’auteur :
Préface : Patrice Guenniffey.
Introduction : Annie Jourdan.
Principe d’édition : François Houdecek.
Étude : L’instrument du règne – Le Domaine extraordinaire, par Pierre Branda.
Présentation de l’éditeur :
La période de mars 1810 à mars 1811 se révèle riche à plusieurs titres dans les lettres de Napoléon Ier : sur le plan intime (conflits fraternels, mariage avec Marie-Louise, …) comme sur le plan politique (renforcement d’une administration napoléonienne dans certains pays conquis, réorganisation permanente de l’armée, gestion du Domaine extraordinaire, bras de fer avec les religieux anti-concordataires…), c’est une étape essentielle, culminante de l’Empire français, à découvrir grâce à l’éclairage d’Annie Jourdan et des nombreuses notes explicatives au fil des pages de ce dixième volume. (M. de Bruchard).

Correspondance générale – Tome 12, La campagne de Russie, 1812 – Napoléon Bonaparte

Correspondance générale - Tome 12, La campagne de Russie (1812)
Correspondance générale – Tome 12, La campagne de Russie (1812)

DATE DE PARUTION : 11/04/2012
EDITEUR : Fayard
COLLECTION : NC
EAN : 9782213668628
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 1530
POIDS : 1,820 Kg
DIMENSIONS : 15,3 x 23,5 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Oui
À propos de l’auteur :
Reconnue d’utilité publique en 1987, la Fondation Napoléon encourage la recherche en histoire du Premier et du Second Empire, favorise l’accès aux connaissances, participe à la sauvegarde du patrimoine napoléonien.
Présentation de l’éditeur :
Ce nouveau volume de la Correspondance générale de Napoléon couvre une année cruciale et dramatique de l’épisode napoléonien : celle d’une nouvelle guerre franco-russe qui conduit certes les Aigles du Niémen à Moscou, mais c’est aussi celle de la retraite, première étape d’un formidable effondrement. La campagne de Russie, de sa préparation à son échec, occupe la majeure partie de cet ensemble de 2538 lettres dont 64 % d’entre elles qui ne figuraient pas dans la Correspondance publiée sous le Second Empire.
Si elles sont majoritairement issues des grands centre d’archives français (Archives nationales, Service historique de la défense, Archives du ministère des Affaires étrangères), il faut souligner l’apport des centres d’archives russes qui ont contribué à enrichir cet ensemble.Comme les précédents, ce volume est complété d’une chronologie, d’index, de cartes et de trois études éclairant des aspects éparses de la Correspondance : François Houdecek, « La Grande Armée en 1812 » ; V. Bezotosnyi, « L’armée Russe 1810-1812 » ; M. Roucaud, « La correspondance en chiffrée ».