Archives par mot-clé : Denis Hannotin

Chirurgien de Napoléon III – Auguste Nélaton (1807-1873) ou La Guerre de 70 aurait-elle pu être évitée ?

Chirurgien de Napoléon III - Auguste Nélaton (1807-1873) ou La Guerre de 70 aurait-elle pu être évitée ?
Chirurgien de Napoléon III – Auguste Nélaton (1807-1873) ou La Guerre de 70 aurait-elle pu être évitée ?

DATE DE PARUTION : 15/11/2016
EDITEUR : SPM
COLLECTION : Histoire
EAN : 9782917232545
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 370
POIDS : 0.530 Kg
DIMENSIONS : 18,5 x 29 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Format Kindle
À propos de l’auteur :
Denis HANNOTIN, ingénieur de l’École navale, après une première carrière dans la Marine nationale, en a effectué une seconde, dans les services au sein de grandes entreprises internationales et dans les organisations professionnelles. Désormais, il se consacre à l’Histoire : c’est ainsi qu’avec Christine Moissinac, il a co-écrit un Antoine-Rémy Polonceau (1778-1847) – Un homme libre – Un ingénieur au parcours éclectique, édité aux Presses des Ponts en 2011, et qu’après avoir obtenu un master 2 d’Histoire à la Sorbonne (Paris IV), il a publié en 2014 aux Éditions Christian un Jean-François-Constant Mocquard (1791-1864), chef de cabinet de Napoléon III.
Avant Propos : Eric Anceau.
Préface : Dr. Judet.
Postface : Francis Choisel.
Présentation de l’éditeur :
Auguste Nélaton suit l’Empereur depuis 1864 et est nommé « Chirurgien ordinaire » en 1866 et « Chirurgien Consultant des Maisons Impériales Napoléon » en 1869. Le retrouver ici, c’est partager avec lui les souffrances qu’a connues Napoléon III des années 1860 jusqu’à ce funeste 9 janvier 1873 et partager ses inquiétudes et ainsi prendre conscience des lourdes responsabilités de tout médecin en charge de la santé d’un chef d’Etat.
En l’occurrence, comment ne pas s’interroger sur celle de Napoléon III face au contexte politique international à la veille de cette guerre de 1870.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Amazon.fr

Jean-Francois-Constant Mocquard, 1791-1864 – Chef de cabinet de Napoléon III – Denis Hannotin

Jean-Francois-Constant Mocquard, 1791-1864 - Chef de cabinet de Napoléon III
Jean-Francois-Constant Mocquard, 1791-1864 – Chef de cabinet de Napoléon III

DATE DE PARUTION : 03/11/2014
EDITEUR : Editions Christian
COLLECTION : Biographie
EAN : 9782864961901
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 320
POIDS : 0,250 Kg
DIMENSIONS : 16 x 24 cm
ILLUSTRATIONS : 4 pages RV d’illustrations
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Denis Hannotin, ingénieur École Navale, après une première carrière dans la Marine Nationale, en a effectué une seconde, dans les services au sein de grandes entreprises internationales et dans les organisations professionnelles. Désormais, il se consacre à l’Histoire : c’est ainsi, qu’en particulier, il a co-écrit, avec Christine Moissinac, un «Antoine-Rémy Polonceau (1778-1847) – Un homme libre – Un ingénieur au parcours éclectique», édité aux Presses des Ponts en 2011, et qu’après de nombreuses recherches et une année à la Sorbonne (Paris IV), il a obtenu un master 2 d’Histoire, dont précisément le sujet du mémoire était Jean-François-Constant Mocquard, chef de cabinet de Napoléon III.
Quatrième de couverture :
« Je m’appelle Constant, et je le suis ».
Un incontournable personnage du Second Empire.
Des origines lointaines, une part d’énigme…
Une existence,
Deux « rencontres » importantes : la première, Montholon à Wurtzbourg (1812/1813), peut-être ? La seconde, essentielle, déterminante, la reine Hortense, à Arenenberg (1817/1823) ; sa destinée était fixée,
Trois vies : brillant avocat libéral jusqu’en 1826, sous-préfet de 1830 à 1839, puis, à partir de 1840/1845, l’inconditionnel soutien et définitif ami du futur Napoléon III.
Venu de rien, disait-il, et, dès 1849, éminence grise, au faîte des institutions politiques.
Ayant fait la connaissance de Louis-Napoléon Bonaparte alors que celui-ci n’avait qu’une dizaine d’années, visionnaire, il en devinera la future ascension ; fidèle et homme de conviction, il en deviendra ultérieurement un des plus proches collaborateurs, dans l’amitié, la complicité, la confiance, pendant près de vingt ans, jusqu’à sa mort, en décembre 1864.
Préface d’Eric Anceau, Paris Sorbonne.
Postface de Gilbert Ameil, président des Amis de Napoléon III – Société.
Historique du Second Empire.
Présentation du livre :
Les curieux du Second Empire connaissent tous le nom de Mocquard, un nom pour eux familier, mais un personnage inconnu. Mocquard « attendait son biographe », comme l’a dit Pierre Milza en 2008.
Denis Hannotin nous fait découvrir un homme, ayant fait la connaissance de Louis-Bonaparte très tôt, qui, après plusieurs vies, mais un seul « cap » devient à près de soixante ans son chef de cabinet, et même plus que cela : son conseiller intime, l’accoucheur de certaines de ses idées, le metteur en forme de ses nombreux discours.
Dans une existence riche il y a d’abord, avec sa part de mystère, le jeune carbonaro, habitué d’Arenenberg, proche de la reine Hortense et de ses lectrices, ensuite un avocat libéral de premier plan, intervenant avec succès dans plusieurs grands procès.
Il y a ensuite un sous-préfet, qui du fond de la France ne perd pas de vue le prince Louis-Napoléon et se met à son service après avoir démissionné du corps préfectoral. Dévouement et fidélité, marquent désormais sa conduite dans l’attente du 2 décembre.
Dès lors, confident, homme de confiance, complice de Napoléon III, ayant sans doute de l’influence sur lui, il est au plus près des nombreuses décisions de son chef.
Au terme de ce livre, on distingue un homme, plein d’humour, d’une grande culture littéraire, ayant eu cette extraordinaire faculté, en dépit de ses lourdes responsabilités, d’être un auteur de théâtre de talent : trait original, à son image, et assez séduisant.
Pour conclure, voilà un bel et vivant éclairage sur un personnage clef du Second Empire et sur son époque. Question en écho à Pierre Milza : Mocquard attend-il toujours son biographe ?