Archives par mot-clé : Editions Bernard Giovanangeli

Les deux sièges de Paris 1870-1871

Les deux sièges de Paris 1870-1871
Les deux sièges de Paris 1870-1871 – André Bourachot et Henri Ortholan

DATE DE PARUTION : 05/12/2016
EDITEUR : Bernard Giovanangeli
COLLECTION : Second Empire et guerre de 1870
EAN : 9782758701743
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 528
POIDS : 0.865 Kg
DIMENSIONS : 16 x 24 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
André Bourachot, saint-cyrien, officier du génie, général de corps d’armée (2e section), est breveté de l’enseignement militaire supérieur. Il est notamment l’auteur d’un Camp retranché de Paris, 1792-1940.
Henri Ortholan, saint-cyrien, officier du génie, colonel (e.r.) est docteur en histoire. Il est l’auteur notamment d’une trilogie sur les armées de la Défense nationale.
Présentation de l’éditeur :
Paris, capitale de la France, subit deux sièges consécutifs, de l’automne 1870 au printemps 1871. Le premier est d’ailleurs davantage un blocus qu’un siège, celui qu’établissent les Prussiens et leurs alliés pendant la guerre qui les oppose à la France. Le second est un véritable siège en règle mené par une armée française reconstituée pour reconquérir Paris soulevé dans un contexte révolutionnaire latent depuis la fin de l’Empire, mais exacerbé par l’armistice du 28 janvier 1871. En abordant ces deux sièges comme un tout, il est possible de les mettre en perspective l’un par rapport à l’autre et de les placer dans le cadre plus général de l’histoire de Paris. Ces deux sièges présentent des similitudes et des différences et sont souvent militairement plus complémentaires que ce que l’historiographie décrit habituellement. En ce sens il y a chaque fois, d’un côté, Paris capitale de la France et, de l?autre, la province, qui rarement s’entraident, au mieux s’ignorent et, le plus souvent, s’affrontent. Cet affrontement s?est terminé en 1871 dans le sang et les destructions. Cette étude, qui s’intéresse tout particulièrement à Paris comme capitale se prévalant d?une longue tradition insurrectionnelle, conduit, bien au-delà des opérations militaires, à une réflexion sur les causes de la Commune.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Amazon.fr

Souvenirs d’un officier de zouaves – 1915-1918 – Charles Hanin

Souvenirs d'un officier de zouaves - 1915-1918
Souvenirs d’un officier de zouaves – 1915-1918

DATE DE PARUTION : 25/09/2014
EDITEUR : Bernard Giovanangeli
COLLECTION : Grande Guerre
EAN : 9782758701231
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 272
POIDS : 0,460 Kg
DIMENSIONS : 16 x 24 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Auteur : Charles Hanin.
Présentation de l’éditeur :
Ces Souvenirs d’un officier de zouaves sont inédits. L’auteur, Charles Hanin, les a écrits en 1919 à partir des notes jetées à la hâte sur ses carnets depuis son départ pour le front des Dardanelles jusqu’à l’Armistice. Issu d’une famille établie en Algérie au milieu du XIXe siècle, Charles Hanin est mobilisé à Alger dans un régiment d’Afrique. Avec son unité il rejoint en mai 1915 le corps expéditionnaire franco-britannique, qui a débarqué à Gallipoli dans le but de contrôler les Détroits. Il laisse un récit saisissant des combats contre les Turcs émaillé de descriptions des lieux et des hommes, qui attestent de son remarquable talent d’écrivain et de son sens de l’observation. Il est présent comme aspirant à la bataille de Verdun, puis à celle du Chemin des Dames, où il fait une peinture sans concession de la guerre de tranchées. Parti simple soldat, il entre en Belgique comme sous-lieutenant de zouaves en novembre 1918, après avoir été grièvement gazé. Charles Hanin prend ensuite la plume en complète sincérité. Il ne dissimule rien de ses antipathies ou de ses admirations. Ses souvenirs sont écrits dans un style qui reflète une personnalité affirmée, mûrie aux heures terribles de la guerre. Ils portent la marque des épreuves endurées. Le lecteur garde de ce témoignage une impression profonde.

Le camp retranché de Paris (1792-1940) – André Bourachot

Le camp retranché de Paris, 1792-1940
Le camp retranché de Paris, 1792-1940

DATE DE PARUTION : 03/07/2014
EDITEUR : Editions Bernard Giovanangeli
EAN : 9782758701248
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 331
POIDS : 0,628 Kg
DIMENSIONS : 16 × 24 cm
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
André Bourachot est général de corps d’armée (2e section), breveté de l’enseignement supérieur, ancien auditeur du Centre des hautes études militaires et de l’Institut des hautes études de la défense nationale. Il est l’auteur d’Une histoire de l’armée française, 1870-1940, parue chez le même éditeur.
Présentation de l’éditeur :
2014 est l’année de la commémoration du centenaire du début de la Grande Guerre ; mais on oublie que deux siècles plus tôt, année pour année, Paris était envahi par les armées étrangères. Le 31 mars 1814, les Coalisés entrent dans la ville par la porte Saint-Martin. Après l’intermède des Cent-Jours, l’épopée impériale s’achèvera définitivement à Waterloo le 18 juin 1815 et les Alliés entreront à nouveau dans Paris le 6 du mois suivant.
Depuis cette époque, presque jusqu’à nos jours, tous les pouvoirs : la Monarchie restaurée, le Second Empire et la IIIe République voudront mettre Paris à l’abri de toute nouvelle insulte « . À partir de 1840, Paris s’entourera de fortifications qui connaîtront le blocus de 1870 et la Commune. Réparées et complétées par les ouvrages Séré de Rivières, elles seront à la base du plan de défense de Paris mis en oeuvre par les généraux Michel et Gallieni à partir d’août 1914.
Ce camp retranché sera intimement associé à la bataille de la Marne qui verra le reflux de l’armée allemande début septembre. Cette étude a pour ambition de relater l’histoire du Camp Retranché de Paris et de montrer comment pendant deux siècles, on a essayé, pas toujours avec succès, pas toujours à bon escient, de protéger Paris de l’invasion, en oubliant parfois que vouloir sauvegarder Paris n’était pas toujours sauvegarder la France.

La guérilla en 1870 – Résistance et terreur – Armel Dirou

La guérilla en 1870 - Résistance et terreur
La guérilla en 1870 – Résistance et terreur

DATE DE PARUTION : 10/04/2014
EDITEUR : Bernard Giovanangeli
COLLECTION : Second Empire et guerre de 1870
EAN : 9782758701187
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 295
POIDS : 0,474 Kg
DIMENSIONS : 15,8 x 24 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Docteur en histoire de l’université Paris-Sorbonne et diplômé du Collège de défense de l’OTAN, le colonel Armel Dirou est actuellement chef de corps du 4e régiment de chasseurs. Il est également breveté de l’Ecole de guerre et de l’Ecole militaire de haute montagne.
Présentation de l’éditeur :
Après la défaite française de Sedan, le 2 septembre 1870, et la chute de l’Empire, la France poursuit la guerre contre les Etats allemands coalisés. Aux côtés et souvent en marge des armées régulières françaises, des francs-tireurs combattent l’envahisseur. Face à l’insurrection qui s’amplifie à partir du mois d’octobre 1870, les Prussiens et leurs alliés consacrent un quart de leurs effectifs à la sûreté de leurs arrières.
En vertu de la loi prussienne du 4 juin 1851 sur l’état de siège, ils exercent contre cette guérilla une répression d’une implacable dureté, dont témoigne le martyre de Châteaudun. Les francs-tireurs sont des combattants qui ne peuvent bénéficier des lois de la guerre. Ils sont tel un parasite qu’il convient d’éradiquer. Cet ouvrage retrace la formation de ces unités de corps francs, leur composition et leurs actions.
Il analyse aussi le caractère brutal de la répression exercée par l’ennemi et les principes de la contre-guérilla que les Allemands ont élaborés tout au long du XIXe siècle.

Avec une batterie de 75 – 1914-1916 – Paul Lintier

Avec une batterie de 75 - 1914-1916
Avec une batterie de 75 – 1914-1916

DATE DE PARUTION : 04/09/2013
EDITEUR : Bernard Giovanangeli
COLLECTION : Grande Guerre
EAN : 9782758701071
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 317
POIDS : 0,530 Kg
DIMENSIONS : 16 x 24 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Auteur : Paul Lintier – Préfaciers : Bernard Giovanangeli et Dominique Rhéty.
Présentation de l’éditeur :
Parmi les nombreux témoignages écrits des combattants de 14, les deux livres de l’artilleur Paul Lintier, Ma pièce et Le Tube 1233, se distinguent par leurs hautes qualités documentaires et littéraires. Ces journaux sont des chefs d’oeuvre, qui donnent une vision réaliste de la guerre et restituent les pensées de ceux qui y ont pris part. Ils sont parus pendant la Grande Guerre, après que leur auteur fut mort pour la Patrie à l’âge de 23 ans.
Celui-ci avait voué sa vie aux lettres et son récit est celui d’un maître, qui a les dons d’émotion et d’observation. Dans un style pur, le jeune écrivain alterne les descriptions de paysages, les portraits, les scènes de combat et des tableaux qu’il brosse se dégage avec force « l’émouvante et multiple réalité » de l’épreuve dont il témoigne. Lintier raconte avec lucidité la guerre des simples canonniers, celle qu’il a faite.
Quelque particuliers que soient ses écrits, ceux-ci ont une portée universelle. Sous le titre Avec une batterie de 75 sont réunis ici en un seul volume les deux livres de guerre de Paul Lintier, Ma pièce, Souvenirs d’un canonnier, 1914 et Le Tube 1233, Souvenirs d’un chef de pièce, 1915-1916. La présente édition rétablit pour la première fois les passages du Tube 1233 censurés pendant la Grande Guerre.
Elle est enrichie de nombreux documents iconographiques et annexes.

Souvenirs de la campagne de Russie en 1812 – Adrien de Mailly

Souvenirs de la campagne de Russie en 1812
Souvenirs de la campagne de Russie en 1812

DATE DE PARUTION : 22/08/2012
EDITEUR : Bernard Giovanangeli
COLLECTION : Editions du Grenadier
EAN : 9782758700951
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 173
POIDS : 0,246 Kg
DIMENSIONS : 14 x 22,5 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Adrien-Augustin-Almaric, comte de Mailly, marquis de Nesle et prince d’Orange, (19 février 1791, Mailly-Raineval – 1er juillet 1878, château de la Roche-Mailly), est un militaire et homme politique français.
Présentation de l’éditeur :
Adrien de Mailly entre à dix-neuf ans à l’Ecole de cavalerie de Saint-Germain-en-Laye. Il en sort avec l’épaulette en 1811. Il sert alors dans un régiment de carabiniers, le 2e, avec lequel il fait la campagne de 1812, du Niémen à Moscou et de Moscou au Niémen. Après son retour à Paris, le jeune officier rédige ses souvenirs sur la funeste expédition de Russie. « Je sais qu’il ne sera jamais possible à aucun peintre ni à aucun historien de rendre à l’imagination l’horreur de nos souffrances et l’immensité de ce désastre » écrit l’auteur.
Son récit personnel, émaillé de descriptions, constitue pourtant une chronique saisissante de la catastrophe de 1812 et classe Mailly parmi les témoins sincères des guerres de l’Empire.

Le souvenir de 1870 – Histoire d’une mémoire – Jean-François Lecaillon

Le souvenir de 1870 - Histoire d'une mémoire
Le souvenir de 1870 – Histoire d’une mémoire

DATE DE PARUTION : 28/06/2012
EDITEUR : Bernard Giovanangeli
COLLECTION : Second Empire et guerre de 1870
EAN : 9782758700975
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 253
POIDS : 0,430 Kg
DIMENSIONS : 15,8 x 24 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Jean-François Lecaillon est docteur en histoire. Le souvenir de 1870 s’inscrit dans un cycle d’ouvrages consacrés par l’auteur à la guerre de 1870.
Présentation de l’éditeur :
La guerre de 1870 est un épisode majeur de l’histoire de France. La victoire des armes allemandes met à bas un régime, ampute les provinces de l’Est et provoque la révolution à Paris. Ces traumatismes bouleversent le climat moral du pays vaincu. Comment les Français ont-ils témoigné de l’Année terrible dans les lettres et les autobiographies militaires qu’ils ont écrites ? Comment le souvenir de 1870 s’est transformé au fil du temps en fonction des enjeux de politique intérieure et extérieure ? A partir de l’exemple de 1870, l’auteur développe une réflexion passionnante autour de l’idée de mémoire et éclaircit la construction et la perpétuation des mythes nationaux.

Le Maréchal Niel, 1802-1869 – Stéphane Faudais

Le Maréchal Niel (1802-1869) - Un grand ministre de Napoléon III
Le Maréchal Niel (1802-1869) – Un grand ministre de Napoléon III

DATE DE PARUTION : 22/03/2012
EDITEUR : Bernard Giovanangeli
COLLECTION : NC
EAN : 9782758700876
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 317
POIDS : 0,508 Kg
DIMENSIONS : 16 x 24 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Stéphane Faudais est issu de l’école militaire de Saint-Cyr. Il est officier supérieur de l’armée de terre et docteur en histoire. Coauteur de l’ouvrage Campagnes du Second Empire, il a par ailleurs publié de nombreux articles sur le maréchal Niel, le siège de Bomarsund et l’armée de Napoléon III.
Présentation de l’éditeur :
Niel est incontestablement un des plus capables des maréchaux de Napoléon III. Polytechnicien et sapeur, il démontre toutes ses qualités dans l’art d’assiéger une place, successivement à Rome, Bomarsund et Sébastopol. Il est fait maréchal de France sur le champ de bataille de Solférino, où il est un des seuls officiers généraux français à se distinguer par ses capacités manoeuvrières. Sa formation intellectuelle autant que son expérience et ses vues le désignent pour jouer un grand rôle dans l’institution militaire.
Après Sadowa, qui accroît la menace prussienne aux frontières, Napoléon III fait de Niel son ministre de la Guerre et lui confie l’immense tâche de réformer l’armée en augmentant les effectifs. Niel, qui est convaincu des retards de l’armée française face à l’armée prussienne et du danger que la seconde fait peser sur la première, engage toutes ses forces dans cette bataille. Il meurt en août 1869.
Si le maréchal Niel, qui était écouté de l’empereur, avait vécu, il aurait vraisemblablement évité à la France les malheurs qu’elle a connus un an plus tard.

1813 – Seul contre tous – Jean-Pierre Patat

1813 - Seul contre tous
1813 – Seul contre tous

DATE DE PARUTION : 01/04/2010
EDITEUR : Bernard Giovanangeli
COLLECTION : NC
EAN : 9782758700586
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 222
POIDS : 0,290 Kg
DIMENSIONS : 14 x 22,5 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Directeur général honoraire de la Banque de France, Jean-Pierre Patat a enseigné à Sciences Po et Normale sup. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages d’histoire économique.
Présentation de l’éditeur :
En 1813, après la désastreuse campagne de Russie, la France et Napoléon sont confrontés à l’inflexible hostilité des puissances, dont le dessein est de clore la parenthèse révolutionnaire et de revenir à la situation d’avant 1792. Pourtant, la France et son souverain disposent encore d’atouts considérables pour conserver les acquis de la Révolution, notamment les frontières naturelles. La détermination et les habiletés diplomatiques des Alliés, les défaillances des lieutenants de Napoléon, les propres maladresses de l’Empereur, génial sur les champs de bataille, mais moins brillant sur le terrain diplomatique, les circonstances, enfin, en décideront autrement. A l’aube de 1813, rien n’était perdu. A la fin de l’année, tout est perdu. Cet essai évoque les multiples rebondissements militaires et diplomatiques de cette année décisive, avec au centre du tableau, Napoléon, seul contre tous.

L’armée de l’Est – 1870-1871 – Henri Ortholan

L'armée de l'Est - 1870-1871
L’armée de l’Est – 1870-1871

DATE DE PARUTION : 19/02/2009
EDITEUR : Bernard Giovanangeli
COLLECTION : NC
EAN : 9782758700357
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 222
POIDS : 0,290 Kg
DIMENSIONS : 14 x 22,5 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Le colonel Henri Ortholan, saint-cyrien, docteur en histoire, est l’auteur de plusieurs livres et articles, notamment sur la guerre de 1870 et sur le premier conflit mondial. L’Armée de l’Est est le deuxième volume d’une trilogie consacrée aux armées de la Défense nationale.
Présentation de l’éditeur :
Après la chute du Second Empire, la France, déjà envahie, entre dans la deuxième période de la guerre franco-allemande, celle de la Défense nationale. Sous l’impulsion de Gambetta, plusieurs armées parviennent à être levées pour dégager Paris, qui est assiégé. En décembre 1870, l’une de ces formations sera connue sous le nom d’Armée de l’Est. Sous les ordres du général Bourbaki, elle est dirigée vers Besançon, d’où elle doit menacer les lignes de communication du blocus de la capitale, tout en contraignant l’ennemi à lever le siège de Belfort. Toutes forces réunies, elle représente 140 000 hommes et 400 canons. Ce livre fait revivre les faits d’armes de la campagne de l’armée de l’Est, jusqu’à son entrée en territoire helvétique dans des conditions dramatiques.