Archives par mot-clé : Editions Mercure de France

Mémoires intimes de Napoléon 1er par Constant, son valet de chambre – Tome 1

Mémoires intimes de Napoléon 1er - Constant, son valet de chambre - Tome 1
Mémoires intimes de Napoléon 1er par Constant, son valet de chambre – Tome 1

DATE DE PARUTION : 02/11/2017
EDITEUR : Mercure de France
COLLECTION : Le Temps Retrouvé
EAN : 9782715246874
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 683
POIDS : 0.356 Kg
DIMENSIONS : 11,0 cm × 18,0 cm × 2,8 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non.
À propos de l’auteur :
Louis Constant Wairy ou Constant (1778-1845) était le premier valet de chambre de l’empereur Napoléon. Il a écrit ses mémoires, publiées sous le titre Mémoires de Constant, premier valet de chambre de l’Empereur, où il relate la vie privée de Napoléon, sa famille et sa cour. Il fut remplacé auprès de l’empereur Napoléon 1er par Louis Joseph Marchand en 1814 lors de la 1re abdication de celui-ci (Source : Wikipedia).
Présentation de l’éditeur :
Napoléon n’a jamais cessé d’être un objet de fascination. On parle de lui ; on le fait parler ; on interprète les énigmes de sa vie, où les faits éclatants ne sont pas toujours moins mystérieux que les points réputés obscurs. On sait tout de lui – et à peu près rien ; d’où, transparent et insaisissable, son mythe. C’est qu’il parle peu. Entendre sa voix, vivre au jour le jour dans l’intimité de l’empereur, assister à son lever, à ses colères, à son divorce, percevoir, d’un grand homme, moins ce qui est grand que ce qui est homme – commun, quotidien, émouvant dans cela même qui le fait plus vivant et plus semblable à nous : cette chance unique a un nom, Constant.
Introuvables depuis fort longtemps, voici les Mémoires de celui qui fut son compagnon de chaque instant. Valet de chambre de l’empereur, Constant fut à la fois son secrétaire et son confident. Voici, derrière ses souvenirs, le journal intime de Napoléon.

Où acheter ce livre sur Internet ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

Adrien Duquesnoy – Un révolutionnaire malgré lui – Journal mai-octobre 1789

Adrien Duquesnoy - Un révolutionnaire malgré lui - Journal mai-octobre 1789
Adrien Duquesnoy – Un révolutionnaire malgré lui – Journal mai-octobre 1789

DATE DE PARUTION : 08/09/2016
EDITEUR : Mercure de France
COLLECTION : Le Temps retrouvé
EAN : 9782715243576
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 297
POIDS : 0,345 Kg
DIMENSIONS : 14 x 20,5 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Format Kindle
À propos de l’auteur :
Édition présentée et annotée par Guillaume Mazeau.
Présentation de l’éditeur :
Issu d’une famille réputée dans le monde de la robe, l’avenir d’Adrien Duquesnoy, né en 1759 à Briey, en Lorraine, semble tout tracé : il s’inscrit lui-même au barreau, s’installe à Nancy, où il s’intègre dans la bonne société, dans une relative discrétion. Mais à partir de 1787, la crise que traverse la monarchie va bouleverser sa vie. Après avoir participé à l’Assemblée provinciale, il est choisi en 1789 comme représentant du Tiers état pour aller aux États généraux.
À Versailles, tout s’accélère de manière totalement imprévue. Âgé de 30 ans, cet homme banal, chargé d’attentes et d’espérances, participe à l’effondrement du régime. Pétri d’indépendance et de courage, Duquesnoy se jette dans une révolution que personne n’avait réellement anticipée, dont il choisit pourtant d’être un des acteurs. Oscillant entre l’enthousiasme, l’humour acéré, la peur voire le cynisme, balançant entre des émotions contraires, le député de Bar-le-Duc témoigne des problèmes quotidiens que les hommes ordinaires de la Révolution ont dû affronter.
Dès les premiers jours, il décide de consigner par écrit son expérience pour mieux la comprendre, mais aussi pour que ses électeurs puissent se faire une opinion des événements. Tenant à la fois du bulletin, du journal et de la correspondance, ce récit exprime d’une façon exceptionnelle la manière dont un député d’abord modéré devient, au fil des événements, un révolutionnaire.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Amazon.fr

Mémoires du général Toussaint Louverture

Mémoires du général Toussaint Louverture, suivi du Journal du général Caffarelli
Mémoires du général Toussaint Louverture, suivi du Journal du général Caffarelli

DATE DE PARUTION : 10/03/2016
EDITEUR : Editions Mercure de France
COLLECTION : Le Temps retrouvé
EAN : 9782715243330
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 220
POIDS : 0,135 Kg
DIMENSIONS : 11,8 x 18,5 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Mémoires du général Toussaint Louverture – Suivi du Journal du général Caffarelli.
Édition établie et présentée par Philippe Artières.
Présentation de l’éditeur :
Ancien esclave né en 1743 dans une plantation de l’île de Saint-Domingue (Haïti), Toussaint-Louverture prend la tête de la révolte des esclaves contre les colons blancs en 1791, soutenu par les Espagnols, mettant ainsi la plus riche des colonies françaises à feu et à sang.
Trois ans plus tard, Toussaint se rallie à la République Française qui vient d’abolir l’esclavage et devient ainsi le premier général noir de l’armée française. Ses succès militaires et son sens politique lui permettent de devenir le gouverneur incontesté de la colonie de Saint-Domingue.
Mais l’arrivée au pouvoir du premier Consul Bonaparte et le rétablissement de l’esclavage conduisent Toussaint-Louverture à reprendre les armes. En 1802, il capitule face à l’armée du général Leclerc. Capturé, Toussaint est aussitôt transféré en France et enfermé au château de Joux (Doubs). C’est là qu’il rédige ses Mémoires : il sait que ses jours sont comptés, qu’il lui faut préparer sa défense pour un hypothétique procès. Son texte doit donc être bref, précis, saillant.
Dans cette cellule, loin d’Haïti, sous l’œil du général Caffarelli qui missionné par Napoléon note ses faits et gestes dans son Journal, Toussaint écrit ce qu’il veut que l’Histoire retienne de son combat.

« Je vous dirai, cher ami… » – Lettres de Madame de Rémusat à son mari (1804-1813)

"Je vous dirai, cher ami" - Lettres de Madame de Rémusat à son mari (1804-1813)
« Je vous dirai, cher ami » – Lettres de Madame de Rémusat à son mari (1804-1813)

DATE DE PARUTION : 25/01/2016
EDITEUR : Editions Mercure de France
COLLECTION : Le Temps retrouvé
EAN : 9782715238466
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 368
POIDS : 0,390 Kg
DIMENSIONS : 14 x 20,5 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Oui
À propos de l’auteur :
Claire-Elisabeth Gravier de Vergennes (1780-1821), petite-nièce du ministre de Louis XVI, fille et petite-fille de guillotinés, proche de l’impératrice Joséphine, épouse en 1796, à 16 ans, Auguste de Rémusat, collaborateur de Bonaparte.
Présentation de l’éditeur :
Après la proclamation de l’Empire, Claire-Elisabeth Gravier de Vergennes est nommée Dame du palais et son mari Premier chambellan de l’Empereur, puis Surintendant des théâtres. Lorsqu’Auguste quitte Paris pour suivre Napoléon dans ses voyages ou ses campagnes ; ou bien, au contraire, comme en 1807, lorsque c’est elle qui suit l’Impératrice, Mme de Rémusat prend la plume et écrit à son mari.
Entre 1804 et 1813, elle lui adresse ainsi près de deux cents lettres. Cette écriture de l’absence et de l’intimité révèle une jeune femme sensible, amoureuse, émouvante, trouvant dans cette correspondance une manière de confesser à son mari des choses que, sans doute, elle n’oserait pas lui dire. Elle évoque ses deux enfants, sa vie quotidienne, entre lectures, réceptions, tâches domestiques, plaisirs d’aller passer quelques semaines à la campagne, spectacles vus et aimés – le théâtre tient ainsi une place importante.
On y ressent également l’air du temps, la vie parisienne, les festivités impériales. De nombreux personnages défilent ici, tout le gotha civil et militaire du régime, avec notamment de beaux passages sur Hortense de Beauharnais ou sur le prince Eugène. Mme de Rémusat est habitée par la mélancolie et l’inquiétude face à l’avenir. Le tourbillon d’une vie au coeur de l’Empire passera comme un songe, elle en est persuadée et profondément troublée.
La guerre, jetée partout en Europe, est à la fois la condition de l’Empire, sa gloire, et sa chute promise, inéluctable. La qualité littéraire de l’épistolière s’ajoute à la vivacité de plume de la chroniqueuse des moeurs de l’Empire, pour faire de ce volume de correspondance un précieux témoignage autant qu’un journal intime d’une sensibilité rare.

Walter Scott – De Waterloo à Paris, 1815

Walter Scott - De Waterloo à Paris, 1815
Walter Scott – De Waterloo à Paris, 1815

DATE DE PARUTION : 17/09/2015
EDITEUR : Mercure de France
COLLECTION : Le Temps retrouvé
EAN : 9782715241992
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 448
POIDS : 0,230 Kg
DIMENSIONS : 11 x 18 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Auteur : Walter Scott est un poète et écrivain écossais, né le 15 août 1771 à Édimbourg et décédé le 21 septembre 1832 à Abbotsford.
Présentation de l’éditeur :
Au lendemain de la bataille de Waterloo (18 juin 1815), l’écrivain écossais Walter Scott et trois de ses amis embarquèrent pour le Continent afin de prendre la mesure du «théâtre du plus grand événement de nos temps modernes». Outre le poème Le Champ de Waterloo, Scott livra ses impressions de voyage dans une série de seize lettres adressées par son double fictionnel, Paul, un gentilhomme écossais, à différents membres de son entourage, sélectionnant les sujets en fonction de ses destinataires.
Dans ces Lettres de Paul parues dès 1816, Scott privilégie une forme de récit qui donne une immédiateté étonnante à ses observations très détaillées tant sur les contrées traversées que sur les événements militaires et politiques de l’été 1815. Ses contacts avec des témoins directs, la véracité objective de son matériau narratif, comme sa capacité d’analyse donnent à son récit une richesse d’informations et une profondeur d’interprétation remarquables.
Au moment du bicentenaire de la bataille, ce témoignage qui n’a rien perdu de sa puissance évocatrice relève de ce que l’on appellerait aujourd’hui l’histoire immédiate. Il procure à son public un fort sentiment d’immersion dans une période fascinante dont on peut devenir, le temps d’une lecture, le contemporain.

Louis Pergaud – Lettres à Delphine – Correspondance (1907-1915)

Lettres à Delphine - Correspondance (1907-1915)
Lettres à Delphine – Correspondance (1907-1915)

DATE DE PARUTION : 20/03/2014
EDITEUR : Mercure de France
COLLECTION : Le Temps retrouvé
EAN : 9782715235267
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 532
POIDS : 0,600 Kg
DIMENSIONS : 14 x 20,5 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Oui
À propos de l’auteur :
Louis Pergaud est né le 22 janvier 1882 à Belmont, petit village du Doubs. Fils d’instituteur, il entre à l’école normale de Besançon en 1898. Il enseigne d’abord à Durnes puis à Landresse, village auquel il apportera la notoriété en lui donnant le nom de Longeverne dans « La Guerre des boutons » publié en 1912. Son premier recueil de nouvelles, paru en 1909, « De Goupil à Margot, histoires de bêtes », obtient le prix Goncourt en 1910.
Suivront « La Revanche du corbeau » (1911) et « Le Roman de Miraut » (1914). Il est mobilisé en août 1914 à Verdun. Dans la nuit du 7 au 8 avril 1915, âgé de 33 ans, il trouve la mort à la tête de sa section, au cours d’une vaine attaque devant Marchéville (Meuse).
Présentation de l’éditeur :
En août 1914, lorsqu’il est mobilisé, Louis Pergaud est un auteur reconnu. Il a déjà publié au Mercure de France De Goupil à Margot (prix Goncourt en 1910), La Guerre des boutons (1912) et Le roman de Miraut (1913). Il entretient aussi depuis longtemps une abondante correspondance. Avec la mobilisation, les lettres sont désormais envoyées du front, des tranchées ou des postes de repos quelques kilomètres en arrière.
Pergaud écrit beaucoup, tous les jours, à quelques amis et membres de sa famille mais surtout à Delphine, son épouse. Les mots qu’il lui adresse sont empreints d’une grande sensualité : le désir et le manque s’y lisent à chaque ligne. A celle qu’il appelle affectueusement « ma petite gosse chérie », Pergaud raconte la réalité de cette guerre, dit crûment le froid, la faim, la vermine. Sans rien lui cacher des problèmes de la vie quotidienne, qu’il continue ainsi de partager avec elle par le pouvoir de l’écriture épistolaire, il veille cependant toujours à rassurer celle qui s’inquiète à l’arrière.
La correspondance de Pergaud est un document historique et littéraire exceptionnel duquel émerge Delphine, figure lumineuse, belle et vaillante.

Mémoires sur Napoléon et Marie-Louise (1810-1814) – Sophie-Henriette Cohendet

Mémoires sur Napoléon et Marie-Louise (1810-1814)
Mémoires sur Napoléon et Marie-Louise (1810-1814)

DATE DE PARUTION : 20/02/2014
EDITEUR : Mercure de France
COLLECTION : Le Temps retrouvé
EAN : 9782715235007
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 321
POIDS : 0,176 Kg
DIMENSIONS : 11 x 17,5 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Attachée à l’impératrice Marie-Louise en qualité de première dame de compagnie, Sophie-Henriette Cohendet (1772-1850), veuve du général Michel Durand, retraça les événements et les anecdotes dont elle fut le précieux témoin.
Présentation de l’éditeur :
De la cérémonie du mariage impérial à la police particulière de Napoléon 1er, de la mésintelligence avec la Russie à l’ouverture de la campagne de 1813, de la tentative d’enlèvement de l’Impératrice à la chute de l’Empereur en passant par l’épopée des Cent-Jours, elle détailla les traits de caractère et les retournements d’alliance des principaux membres de la cour.
« Les Français aiment en général à donner des ridicules ; lorsqu’ils n’en trouvent pas l’occasion, ils la font naître. » Portés par une plume vive, ses Mémoires constituent un tableau vivant, soucieux d’une peinture exacte du réel.

Ludovic Halévy – L’invasion – Souvenirs et récits

Ludovic Halévy - L'invasion - Souvenirs et récits
Ludovic Halévy – L’invasion – Souvenirs et récits

DATE DE PARUTION : 16/01/2014
EDITEUR : Mercure de France
COLLECTION : Le Temps retrouvé
EAN : 9782715234710
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 278
POIDS : 0,322 Kg
DIMENSIONS : 14 x 20,5 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Ludovic Halévy, né à Paris le 1er janvier 1834 et mort à Paris le 7 mai 1908, est un auteur dramatique, librettiste d’opérettes et d’opéras, et romancier français. (Source : Wikipedia)
Présentation de l’éditeur :
A l’été 1870, en quelques semaines, la France est défaite par la Prusse, le Second Empire s’effondre, le pays est envahi. De cette humiliante déroute, Ludovic Halévy se fait le chroniqueur, plutôt le reporter de guerre, au sens moderne du terme, publiant L’invasion, souvenirs et récits. En 1872, le livre rencontre un large succès, comme s’il donnait corps à une conscience nationale meurtrie. En 1870, Ludovic Halévy est déjà célèbre.
À 36 ans, il a écrit, avec son compère Henri Meilhac, la plupart des opérettes de Jacques Offenbach, dont La Belle Hélène (1864), La Vie parisienne (1866), La Grande-duchesse de Gérolstein (1867) ou La Périchole (1869). Son esprit, son goût, son raffinement, son sens du loufoque ont fait merveille. Dans L’invasion, si les récits sont enlevés, captivants mêmes, c’est un autre écrivain qui apparaît, mêlant profondeur et humanité.
Un écrivain modeste, comme le sont les grands journalistes en temps de guerre : il fait parler les autres, ceux qui souffrent au front, battus, épuisés, humiliés, parfois héroïques, souvent simples soldats égarés dans la défaite. Comme il le dit : « J’ai fait office de sténographe, rien de plus ». Mais ici, le journalisme dans ce qu’il a de plus vif rencontre l’histoire dans ce qu’elle peut avoir de plus pathétique.

Lieutenant Woodberry – Journal de guerre, 1813-1815

Lieutenant Woodberry - Journal de guerre, 1813-1815
Lieutenant Woodberry – Journal de guerre, 1813-1815

DATE DE PARUTION : 07/05/2013
EDITEUR : Mercure de France
COLLECTION : Le Temps retrouvé
EAN : 9782715234154
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 435
POIDS : 0,440 Kg
DIMENSIONS : 14 x 20,5 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
George Woodberry, jeune Anglais, mena une carrière militaire dans la cavalerie britannique dans les années 1813-1815, au Portugal et en Espagne, puis en France et en Belgique, à la fin de l’empire napoléonien.
Présentation de l’éditeur :
Le jeune lieutenant combat durant trois années contre l’armée française, de la bataille de Vitoria à celle de Waterloo. Son journal de guerre est un texte méconnu mais passionnant, mélange de témoignages vécus, de récits de voyage et de notes sur une vie de soldat.
Ce qu’il raconte (son régiment, ses soirées, ses sorties, ses flirts, ses amours, ses inimitiés, les batailles, sa vision de l’ennemi…) et ce qu’il ne raconte pas, mais qui apparaît en filigrane (la souffrance, la peur, la mort) nous offrent une autobiographie rare. Woodberry combat à Waterloo. Il en saisit enjeux et manoeuvres, qu’il décrit avec lucidité, sans omettre les détails de la bataille.
Dans son écriture, deux visions coexistent constamment, le plan large du champ des combats et le plan rapproché qui suit soldats, corps-à-corps et vie de tous les jours dans les colonnes en marche. Il parvient à Paris le 30 juin 1815, visitant la ville, fasciné par ses délices, surtout l’intérieur du célèbre Tivoli. Le lieutenant anglais s’est lui-même considéré comme un écrivain, fier de sa plume alerte, ironique et pittoresque.
Ce journal intime nous fait découvrir toutes les facettes d’une certaine jeunesse européenne, aisée et élégante, cependant happée par les guerres napoléoniennes.