Archives par mot-clé : Editions Persée

Caulaincourt, la Russie et Napoléon

Caulaincourt, la Russie et Napoléon - Gabriel Reilly
Caulaincourt, la Russie et Napoléon – Gabriel Reilly

DATE DE PARUTION : 20/09/2017
EDITEUR : Persée
COLLECTION : NC
EAN : 9782823121094
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 346
POIDS : 0.449 Kg
DIMENSIONS : 15 x 21 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non.
À propos de l’auteur :
Gabriel Reilly
Présentation de l’éditeur :
Gabriel Reilly nous offre une vie de Caulaincourt bien documentée et qui ne nous assomme pas avec de fastidieux bas de page. On comprend la difficulté d’être un homme normal quand on vit dans une période historique ; d’aucuns auraient dû méditer sur son exemple !

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

Elisa Bonaparte, grande duchesse de Toscane

Elisa Bonaparte, grande duchesse de Toscane
Elisa Bonaparte, grande duchesse de Toscane

DATE DE PARUTION : 31/03/2016
EDITEUR : Editions Persée
COLLECTION : Les Archives du temps
EAN : 9782823113983
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 268
POIDS : 0,325 Kg
DIMENSIONS : 14,8 x 21 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Diplômé de Lettres supérieures, Joseph-Antoine Angeli est enseignant dans le second degré en région parisienne.
Présentation de l’éditeur :
Aînée des soeurs de Napoléon, Élisa naît en janvier 1777. Elle est placée, à l’âge de sept ans, à la Maison Royale de Saint- Louis, à Saint-Cyr. En mai 1797 elle épouse le capitaine Félix Baciocchi, issu d’une des familles illustres d’Ajaccio. Élisa est estimée et courtisée, sous le Consulat, par l’élite intellectuelle.
Princesse sous l’Empire, elle accède, avec son époux, aux principautés de Lucques et Piombino, qu’elle contribue à sortir du sous-développement, aussi réduites fussent-elles. Devenue en 1809 grande-duchesse de Toscane, elle imposera des structures modernes, copiées sur la France impériale.
Partout Élisa fait briller tous les arts et s’en fait mécène. Sans faiblesse, sans laxisme, de manière autoritaire, certes, elle conduira les affaires du grand-duché, jusqu’à sa chute en 1814 et son exil en Moravie. Rentrée à Trieste, elle reconstruira une vie de famille, sans regrets du trône, mais avec l’amour des choses de la terre.
Elle meurt âgée de quarante-trois ans, en août 1820. Elle est la première de la fratrie de l’Empereur à s’éteindre, pas même un an avant Napoléon.