Archives par mot-clé : Robespierre

Robespierre – La fabrication d’un monstre

Robespierre - La fabrication d'un monstre
Robespierre – La fabrication d’un monstre

DATE DE PARUTION : 21/01/2016
EDITEUR : Editions Perrin
COLLECTION : Biographies
EAN : 9782262042554
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 367
POIDS : 0,445 Kg
DIMENSIONS : 14 x 21 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Oui
À propos de l’auteur :
Jean-Clément Martin, professeur émérite de l’université Paris 1-Panthéon-Sorbonne, ancien directeur de l’Institut d’histoire de la Révolution française, a notamment publié une Nouvelle histoire de la Révolution française et un Dictionnaire de la Contre-Révolution chez Perrin, La Guerre de Vendée et La Machine à fantasmes.
Présentation de l’éditeur :
Le parti pris de cette nouvelle biographie de Robespierre – qui fait sa valeur et son originalité – est le refus revendiqué de toute approche psychologisante, de tout affect et de tout sensationnalisme. Nous voyons ainsi évoluer l’homme parmi ses pairs et ses rivaux, dont beaucoup ont partagé avec lui les mêmes expériences : une enfance difficile, une adolescence studieuse et une réussite sociale, mondaine et littéraire précoce.
A travers ses multiples et successives prises de position politiques, y compris celles qui paraissent mineures, on comprend qu’il s’exprime en réponse aux Danton, Marat, Pétion, Saint-Just, Fabre d’Eglantine, Camille Desmoulins, Hébert, Collot d’Herbois, dans un jeu de bascule permanent, sans pouvoir exercer une quelconque magistrature suprême. Lorsqu’il paraît enfin pouvoir y accéder, il est condamné hors la loi par ses collègues, le 9 thermidor 1794.
Chacun le sait, aucune artère parisienne ne porte le nom de Robespierre, passé à la postérité comme l’archétype du monstre. Sans l’absoudre, sans l’accabler non plus, Jean-Clément Martin explique que cette réputation a été fabriquée par les thermidoriens qui, après l’avoir abattu, voulurent se dédouaner de leur recours à la violence d’Etat : les 10 et 11 thermidor, qui voient l’exécution de Robespierre, de Couthon, de Saint-Just et de près de cent autres, servent en réalité à dénoncer « l’Incorruptible » comme le seul responsable de la « Terreur ».
Cette accusation a réécrit l’histoire de la Révolution et s’impose encore à nous. En historien, l’auteur démonte les mythes et la légende noire pour retrouver l’homme. Une démonstration sans faille et un livre à l’image de Robespierre : éminemment politique.

Le coup d’état – Robespierre, Danton et Marat contre la démocratie – Pedro J. Ramirez

Le coup d'état - Robespierre, Danton et Marat contre la démocratie
Le coup d’état – Robespierre, Danton et Marat contre la démocratie

DATE DE PARUTION : 03/10/2014
EDITEUR : Vendémiaire
COLLECTION : HC
EAN : 9782363581433
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 608
POIDS : 1,284 Kg
DIMENSIONS : 16 x 22 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Pedro J. Ramirez a fondé et dirigé le quotidien El Mundo, à la tête duquel il a acquis une grande notoriété en Espagne, en dénonçant notamment les affaires de corruption touchant le gouvernement. Révoqué pour cette raison en janvier 2014, il se consacre depuis à la rédaction d’ouvrages d’histoire. Il témoigne ici de l’érudition d’un spectateur fervent de la Révolution française, du talent d’un grand journaliste et de la distance critique d’un homme qui sait le prix de la liberté d’opinion et la violence du pouvoir.
Présentation de l’éditeur :
La prise de la Bastille, la déclaration des droits de l’Homme, l’exécution de Louis XVI, l’insurrection en Vendée… L’histoire de la Révolution, on croit en connaître les grandes lignes. Mais ce que furent, au jour le jour, les débats et les doutes des hommes qui représentaient le peuple à la Convention, nous n’en avons pas l’idée. Pas plus que des sentiments qui pouvaient agiter les protagonistes, ni de ce qui, dans leurs décisions, était dicté par les circonstances, les affinités, la peur ou le ressentiment.
Au plus près de leurs échanges, à la tribune de l’Assemblée ou dans les clubs, au fil de leurs Mémoires et de leurs correspondances, c’est ce tableau extraordinairement vivant, incarné, passionné, que Pedro J. Ramirez met ici au jour. Pour mieux dévoiler comment, au printemps 1793, la minorité de la Chambre a pu prendre le pas sur la majorité modérée. Et établir, à l’issue d’un véritable coup d’Etat, un régime de terreur qui a définitivement éloigné la Révolution de son idéal démocratique.

Robespierre – Hervé Leuwers

Robespierre
Robespierre

DATE DE PARUTION : 27/08/2014
EDITEUR : Fayard
COLLECTION : Biographies Historiques
EAN : 9782213671567
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 400
POIDS : 0,716 Kg
DIMENSIONS : 15,3 x 23,5 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Professeur à l’université Lille 3, Hervé Leuwers est spécialiste de la Révolution française et de la société judiciaire des XVIIe et XVIIIe siècles. Il a notamment publié Un juriste en politique : Merlin de Douai (APU, 1996), L’Invention du barreau français (Éd. de l’EHESS, 2006, prix Limantour) et La Révolution française et l’Empire (PUF, 2011).
Présentation de l’éditeur :
Robespierre, c’est la Révolution, son souffle épique, et son soufre aussi. L’homme est chargé de tous les maux et couvert de tous les éloges avant même son élection au Comité de salut public, en juillet 1793. Aujourd’hui, beaucoup lui associent la Terreur et les massacres de Vendée ; d’autres soulignent son combat pour le suffrage universel, sa dénonciation de la peine de mort et de l’esclavage, sa défense d’un pays menacé, son rêve d’une république qui offre à tous une égale dignité. Comment dépasser ce paradoxe ? Hervé Leuwers s’est lancé sur les traces de l’enfant d’Arras devenu mythe, en véritable historien, bousculant les présupposés, analysant des sources jusqu’à aujourd’hui inédites, creusant les archives pour faire jaillir le portrait d’un juriste et homme de lettres, d’un orateur hors pair, d’un politique intransigeant et désintéressé. Un homme d’état, certes, comme la France en a peu connu dans son histoire, mais aussi une personnalité complexe, dérangeante, et pourtant souvent généreuse. Cette biographie de référence invite à redécouvrir un homme d’exception qui fascine dans le monde entier.

Robespierre – La probité révoltante – Cécile Obligi

Robespierre
Robespierre

DATE DE PARUTION : 28/01/2014
EDITEUR : Belin
COLLECTION : Portraits
EAN : 9782701183787
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 152
POIDS : 0,243 Kg
DIMENSIONS : 14 x 22 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Cécile Obligi est conservatrice à la Bibliothèque nationale de France (département des Arts du spectacle). Elle a travaillé sur l’historiographie des débuts de la Révolution française et notamment sur Jean-Sylvain Bailly, premier maire de Paris.
Présentation de l’éditeur :
« Je suis fait pour combattre le crime, non pour le gouverner », s’exclamait Maximilien Robespierre à la barre de la Convention la veille de sa chute, le 8 thermidor an II : la formule est caractéristique de sa passion et de son emphase. Elle fait partie de l’abondant florilège qui alimente aussi bien les critiques contre le tribun intolérant que les louanges envers l’homme politique intègre. Tellement intègre d’ailleurs, qu’il finit par agacer le Danton imaginé par Georg Büchner, qui lui lance : « Robespierre, tu es d’une probité révoltante ».
Instigateur des horreurs perpétrées sous la « Terreur », homme d’État rigide, implacable et déshumanisé pour les uns ; héros et héraut des droits de l’homme, dirigeant incorruptible, bouc émissaire pour les autres (moins nombreux cependant) : admirateurs ou contempteurs, rares sont les indifférents lorsque l’on évoque la figure de Robespierre. La Révolution française a transformé des anonymes en figures de premier plan.
Robespierre est l’un de ces anonymes brusquement devenus célèbres. Comment un banal avocat d’Arras, promis à une traditionnelle carrière locale, s’est-il trouvé propulsé en quelques mois à l’avant-scène de l’actualité ? Comment a-t-il pu concentrer sur sa personne une bonne partie du ressentiment contre ce que l’on a appelé la Terreur ? Pour répondre à ces questions, Cécile Obligi a choisi de donner la parole au principal intéressé : Robespierre lui-même.
Elle nous fait ainsi découvrir ou redécouvrir un orateur de grande classe et un penseur politique important, que la légende noire a fait oublier trop longtemps.