Archives par mot-clé : Valérie Sottocasa

Les brigands et la Révolution – Violences politiques et criminalité dans le Midi (1789-1802)

Les brigands et la Révolution - Violences politiques et criminalité dans le Midi (1789-1802)
Les brigands et la Révolution – Violences politiques et criminalité dans le Midi (1789-1802)

DATE DE PARUTION : 18/02/2016
EDITEUR : Editions Champ Vallon
COLLECTION : Epoques
EAN : 9791026700876
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 406
POIDS : 0,645 Kg
DIMENSIONS : 15,5 x 24 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Oui
À propos de l’auteur :
Valérie Sottocasa est professeur des universités à Toulouse-2 Jean-Jaurès. Elle enseigne l’histoire politique et religieuse de la France moderne et est spécialiste de la Révolution Française. Elle a publié Mémoires affrontées. Protestants et catholiques face à la Révolution dans les montagnes du Languedoc (PUR, 2004) et participé à plusieurs ouvrages collectifs dont le Dictionnaire de la contre-révolution, sous la direction de J.-C. Martin (Perrin).
Présentation de l’éditeur :
La Révolution Française a suscité passions et haines, elle a vu couler le sang. Très tôt, dès 1791, les contrées méridionales connaissent des affrontements parfois d’une violence inouïe. Des bandes violentes composées de patriotes radicaux ou de contre-révolutionnaires déterminés voient le jour.
Pourquoi prend-on, dès la Grande Peur de 1789, l’habitude de qualifier ces violences de « brigandages » ? Quel souvenir a-t-on gardé, à l’aube de la Révolution, de Cartouche, de Mandrin et de tant d’autres figures locales du banditisme ? L’ambiguïté de cet archétype de rebelle, à la fois cruel et héroïque, avide et idéaliste, reste forte tout au long de la Révolution que les « brigands » défient avec panache et cruauté. Ce livre reconstitue leur histoire afin de revenir sur les liens complexes entre politique et violence au temps de la Révolution.