[A paraître] Nouvelle histoire des guerres de Vendée

Nouvelle histoire des guerres de Vendée - Jean-Joël Brégeon
Nouvelle histoire des guerres de Vendée – Jean-Joël Brégeon

DATE DE PARUTION : 27/04/2017
EDITEUR : Perrin
COLLECTION : Synthèses historiques
EAN : 9782262044176
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 380
POIDS : 0.714 Kg
DIMENSIONS : 15,6 x 24,1 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Kindle
À propos de l’auteur :
Jean-Joël Brégeon est l’auteur de plusieurs ouvrages dont, chez Perrin, Napoléon et la guerre d’Espagne et 1812. La paix et la guerre.
Gérard Guicheteau, historien et journaliste, est l’auteur de nombreux ouvrages, dont Les Douleursde la guerre : hommage aux poilus, mutins et fusillés de la Grande Guerre et François Mitterrand : la Résistance et Vichy (J.-C. Gawsewitch éditeur, 2008).
Présentation de l’éditeur :
Une nouvelle lecture des guerres de Vendée…
Les guerres de Vendée, qui courent de 1793 à 1832, ont suscité l’émulation de bien des historiens. Il s’agit d’une guerre civile, la plus sanglante qu’ait connue la France depuis les guerres de Religion au XVIe siècle. La plus féroce jusqu’à nos jours. Faute de mieux, on les a appelées ainsi, car l’épicentre en était le département de la Vendée, mais elles se sont répandues ensuite, touchant presque tout l’Ouest.
L’ambition des auteurs a été d’en proposer une nouvelle lecture qui ne désigne pas les « méchants » pour mieux exalter les « bons ». Les historiens royalistes favorables aux Vendéens ont donné des récits qui jouent de la victimisation pour mieux apitoyer leurs lecteurs. Les historiens républicains, de filiation jacobine, ont minimisé les souffrances des vaincus, souligné leur sauvagerie, pour mieux exalter l’héroïsme des Bleus.
Les guerres de Vendée ont coûté la vie à plusieurs dizaines de milliers de Français. Si les atrocités se rencontrent dans les deux camps, le plus inquiétant est l’apparition d’une idéologie exterminatrice dans les rangs jacobins. Des hommes à Paris (Robespierre, Couthon, Barère…), sur place (Carrier, Turreau, Francastel…) ont trempé dans ce processus sans précédent. Ils l’ont décidé, appliqué et se sont félicités des résultats. Ce fut là comme le péché originel, matriciel, de la République française. Les régimes totalitaires du XXe siècle y puisèrent argumentaires et méthodes.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

Victor Hugues – L’ambition d’entrer dans l’Histoire 1762-1826

Victor Hugues - L'ambition d'entrer dans l'Histoire 1762-1826
Victor Hugues – L’ambition d’entrer dans l’Histoire 1762-1826 – Michel Rodigneaux

DATE DE PARUTION : 15/04/2017
EDITEUR : SPM
COLLECTION : Kronos
EAN : 9782917232613
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 614
POIDS : 1.031 Kg
DIMENSIONS : 15 x 24 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Michel RODIGNEAUX, juriste, ancien élève du Centre de Perfectionnement aux Affaires (CPA-HEC Paris), a dirigé plusieurs sociétés en Guadeloupe et administré des organismes en outre-mer. Il a représenté l’Agence Française de Développement (AFD) en Nouvelle-Calédonie, à Mayotte, en Haïti, à Saint-Domingue et en Jamaïque.
Spécialiste de l’histoire maritime antillaise aux XVIIIe-XIXe siècles, conférencier, il est invité permanent à l’Académie de Marine et membre de l’Association des descendants de capitaines de corsaires à Saint-Malo. Il a publié : La guerre de course en Guadeloupe ou Alger sous les tropiques, essai, en 2006 ; Le goût du lait sauvage, roman, en 2011.
Présentation de l’éditeur :
Né à Marseille dans une famille de commerçants aisés et mort à Cayenne, Jean-Baptiste Victor Hugues est l’un des conventionnels les plus maudits de son temps. Il incarne pourtant avec brio toute l’histoire de la Révolution française aux Caraïbes. En 1793, Robespierre l’avait nommé accusateur public à Rochefort et à Brest. L’année suivante, c’est en tant que commissaire civil qu’il fut chargé d’aller promulguer aux îles du Vent le décret du 16 pluviôse abolissant l’esclavage. Gouverneur de la Guadeloupe, il va combattre avec succès les Anglais, et déclarer, de sa propre initiative, la guerre aux États-Unis en menaçant le Congrès américain d’envahir la Virginie et la Caroline du Sud pour y soulever les Noirs ; fait peu connu en France, comme la plupart de ses morceaux de bravoure à Saint-Domingue et dans les Amériques.
Il manquait un grand coup de sonde dans les recoins de cet homme sulfureux assoiffé de gloire et d’argent, osant tous les paradoxes, toutes les provocations, toutes les violences, pour servir le Gouvernement français, fût-il républicain, impérial ou royaliste. On découvre ainsi l’origine de ses parents, son adolescence à Marseille, ses activités de marin aux Antilles, de contrebandier à Bogotá, de négociant au Port-au-Prince, de voyageur de commerce au Mexique, sa participation à la guerre d’Amérique, ou ses menées d’agent secret allant au rapport quotidien chez Talleyrand, avant que ce dernier ne le fasse nommer, en 1814, commissaire de Louis XVIII à la démarcation des limites entre la Guyane française et le Brésil.
Cet essai biographique, fondé sur des sources d’archives inédites, permet de découvrir les multiples facettes d’un personnage étonnant, mais c’est aussi une rélexion sur la facilité prodigieuse dont font preuve certains individus ain de tirer le plus grand proit des phénomènes collectifs auxquels ils sont confrontés.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

Les francs-tireurs de l’armée oubliée

Les francs-tireurs de l’armée oubliée – Charles Des Cognets

DATE DE PARUTION : 14/04/2017
EDITEUR : Presses Universitaires de Rennes
COLLECTION : Histoire
EAN : 9782753552548
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 276
POIDS : 0.486 Kg
DIMENSIONS : 16,5 x 24 cm
ILLUSTRATIONS : N&B
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Au terme d’une carrière professionnelle dans l’univers évolutif des nouvelles technologies, Charles des Cognets a choisi de se consacrer à l’étude de faits historiques récents en les étudiant à travers le regard et le vécu de celles et ceux qui en furent les acteurs, promoteurs et parfois victimes. Ses recherches sont donc toujours menées en priorité en analysant et en faisant ressortir le côté humain de l’Histoire, pour aider le lecteur à comprendre pourquoi et comment des hommes et des femmes ont pu à un moment donné se rassembler ou s’affronter autour d’un projet, d’une idée, d’une action, et contribuer ainsi à leur échelle aux événements majeurs de l’époque, comme ici ces francs-tireurs de la guerre de 1870 dans ce qui fut leur sort, à la fois choisi et subi, au cœur de cette Armée de l’Est oubliée dans les neiges du Jura et acculée contre la frontière suisse.
Présentation de l’éditeur :
Le xixe siècle ! Siècle de progrès et d’innovation dans tous les domaines. Mais pour la France, siècle tissé aussi de violentes révoltes, de révolutions sanglantes, et de guerres, avec parmi ces dernières, celle de 70, celle qui permit à la Prusse de souder autour d’elle un nouveau Reich, préparant le drame de la Commune et posant les ferments des désastres européens à venir. Abandonnant tout derrière eux, des francs-tireurs se levèrent à Toulouse, Marseille, Castres, Mulhouse, et autres villes et villages de France.
D’autres arrivèrent d’au-delà des mers. Malgré leurs diversités géographiques, culturelles et sociales, ils surent se rassembler sous l’autorité d’un officier de Marine breton parti de Rennes derrière la bannière brodée d’hermines. Voici leur vécu au fil des semaines, le vécu de ces paysans, artistes, financiers, commerçants, médecins, de ces combattants de tous âges, avec leurs souffrances et leurs très rares moments de bonheur.
Voici l’aventure militaire de la Légion bretonne, avec ses premières missions dans les Vosges, ses démêlées face à Garibaldi, ses combats sur la Loire et dans l’Est, jusqu’au dernier celui de la Cluse de Pontarlier en arrière-garde d’une armée misérablement oubliée dans les neiges par le ministre qui aurait dû la sauver. Internés en Suisse, ils firent partie de ceux qu’on appela les Bourbakis et dont le souvenir survit encore là-bas dans les mémoires, dans des monuments, et dans l’un des tout derniers panoramas d’Europe, celui de Lucerne, que le visiteur ne peut regarder et écouter sans une très grande émotion.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

Pierre Garnier de la Boissière – Général, sénateur, comte de l’Empire

Pierre Garnier de la Boissière - Général, sénateur, comte de l'Empire
Pierre Garnier de la Boissière – Général, sénateur, comte de l’Empire

DATE DE PARUTION : 07/04/2017
EDITEUR : Douain
COLLECTION : Histoire
EAN : 9782354981679
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : NC
POIDS : 0.250 Kg
DIMENSIONS : 15 x 21 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Alain Mazère, né en 1951 en Charente, de formation juridique, consacre ses loisirs aux activités culturelles. Membre de l’Académie d’Angoumois et du Club des auteurs Charentais de Paris, secrétaire général des Amis du domaine de Verteuil, il est l’auteur de plusieurs biographies historiques et d’une série policière.
Présentation de l’éditeur :
Préface de David Chanteranne.
Issu d’une famille d’ancienne noblesse d’Angoumois, Pierre Garnier de La Boissière mit ses origines de côté sous la Révolution et l’Empire, et, sans tapage, accumula les grades militaires, les charges prestigieuses et les honneurs. Armée du Rhin, armée d’Italie, armée des Grisons… « Les glaces, neiges et précipices, offraient de grands dangers. Le général de cavalerie La Boissière donna l’exemple du courage. », dira Napoléon à Sainte-Hélène.
Entre les charges sabre au clair et l’étiquette des palais impériaux, son refuge était son village de Saint-Claud, au nord du département de la Charente juste créé où l’Empereur, sûr de sa fidélité, l’avait nommé président du collège électoral.
Sénateur à vie, chambellan de Sa Majesté l’Empereur et Roi, comte de l’Empire et inspecteur général des troupes à cheval, il veillait discrètement sur ses proches, sur ses compatriotes Charentais. À sa mort, en 1809, son fils aîné, treize ans, fut admis comme page de la maison impériale.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

France-Allemagne(s) 1870-1871 – La guerre, la Commune, les mémoires

France-Allemagne(s) 1870-1871 - La guerre, la Commune, les mémoires
France-Allemagne(s) 1870-1871 – La guerre, la Commune, les mémoires

DATE DE PARUTION : 06/04/2017
EDITEUR : Gallimard / Musée de l’Armée
COLLECTION : Albums Beaux livres
EAN : 9782072717321
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 304
POIDS : 1.138 Kg
DIMENSIONS : 19,5 x 25,5 cm
ILLUSTRATIONS : 350
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Édition publiée sous la direction de Mathilde Benoistel, Sylvie Le Ray-Burimi et Christophe Pommier.
Préface : David Guillet.
Présentation de l’éditeur :
La guerre de 1870-1871 constitue un moment fondateur dans la relation franco-allemande, autour de laquelle se noue, à l’époque, l’avenir de l’Europe. Elle met un terme à un équilibre fondé sur la prépondérance de la diplomatie, les grandes puissances étant collectivement responsables de la paix.
Ce conflit oppose un pays qui construit son unité depuis des siècles et l’a consolidée au gré de la succession des régimes politiques, à un autre, composé d’États plus jeunes, qui ne s’est pas encore véritablement constitué. En France, les premières défaites entraînent la chute de l’Empire et la proclamation de la République. Les tensions sociales préexistantes et l’élan de patriotisme soulevé par l’invasion allemande conduisent à la Commune de Paris et à une guerre civile. En Allemagne, la victoire parachève l’unification du pays, que symbolise la proclamation de l’Empire dans la galerie des Glaces à Versailles en 1871. De part et d’autre, la diversité et la multiplicité des mémoires de la guerre, françaises et allemandes, officielles ou personnelles, permettent de saisir l’impact durable du conflit sur les sociétés.
Ces événements, valorisés par un double regard français et allemand, s’inscrivent dans une perspective chronologique plus longue (1815-1919) qui en révèle les racines comme la portée, permettant d’en saisir les enjeux sociaux, économiques, militaires, culturels, géopolitiques, technologiques et idéologiques.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

La révolution hantée – Michel Biard

La révolution hantée
La révolution hantée – Michel Biard

DATE DE PARUTION : 06/04/2017
EDITEUR :Vendémaire
COLLECTION : Révolutions
EAN : 9782363582737
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 204
POIDS : 0.240 Kg
DIMENSIONS : 14,5 x 20 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Professeur d’Histoire de la Révolution française et du monde moderne, directeur du GRHis (Normandie Université, Rouen), Michel Biard a consacré de nombreux ouvrages à l’histoire politique et culturelle de la Révolution française.
Présentation de l’éditeur :
Les premiers à comparaître au tribunal de Lucifer furent les corps décapités de juillet 1789. À partir de ce moment, et tout au long de la Révolution française, les enfers ne désempliront pas… C’est du moins ce que racontent les pamphlets, journaux et images de l’époque qui mirent en scène l’au-delà, sans discontinuer, jusqu’en 1795. Y apparaissent les rives du Tartare et les Champs Élysées, les rencontres de Mirabeau ou Robespierre avec Pluton, Belzébuth ou Cerbère, les galeries des supplices, les sarabandes de démons et autres créatures inquiétantes. Cet imaginaire apocalyptique, qui semble tout droit sorti d’un tableau de Jérôme Bosch, ce fut celui des Français durant ces années dominées par le spectre de la guillotine. C’était une façon d’accorder aux morts une seconde vie, mais aussi d’exorciser l’horreur par le rire. Et d’accéder, ce faisant, à une forme de résilience collective, face à cette violence terrible exercée tout à la fois contre des puissants et des anonymes. Les documents de l’époque en disent long sur les peurs et les traumatismes de ce temps, hanté par la fragilité de la destinée et la précarité des situations les mieux établies…

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

Bonaparte en Italie 1796-1797

Bonaparte en Italie 1796-1797
Bonaparte en Italie 1796-1797 – Guglielmo Ferrero

DATE DE PARUTION : 06/04/2017
EDITEUR : Tallandier
COLLECTION : Texto
EAN : 9791021026650
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 288
POIDS : 0.280 Kg
DIMENSIONS : 12 x 18 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Né à Portici en Italie en 1871, Guglielmo Ferrero est mort au mont Pèlerin, près de Genève, en 1942. il avait publié entre 1901 et 1907 une grande histoire de Rome en plusieurs volumes qui le rendit célèbre. Farouchement opposé au fascisme, il dut s’exiler en Suisse où l’université de Genève lui offrit la chaire d’histoire de la Révolution française. Des cours qu’il donna à cette occasion, il fera la matière de deux volumes, Bonaparte en Italie (1936) et Talleyrand à Vienne (1940), qui ne sont pas seulement de grandes études historiques, mais qui proposent en outre une réflexion personnelle profonde sur les tragédies du XXe siècle.
Présentation de l’éditeur :
Les véritables pages de gloire de la Révolution française ont été écrites par un général sorti de nulle part, un héros à l’antique que l’on n’attendait pas. Dans les plaines du Pô, l’artilleur Napoléon Bonaparte est devenu un proconsul reconnu et admiré. Guglielmo Ferrero s’immisça avec brio dans les coulisses de la gloire. Ses thèses, pour le moins audacieuses, invitent à la réflexion. II soupèse, analyse, relativise, éclaire, mais ne retranche rien.
II montre qu’au-delà de la prédestination du héros de cette histoire la campagne d’Italie constitue une rupture profonde dans l’histoire de l’Europe. Après les éblouissantes victoires de Bonaparte, la guerre change de nature au point de bouleverser tous les équilibres diplomatiques et politiques. Ainsi a commencé une « aventure sans limites et sans issue » que l’on ne peut vraiment comprendre ou même aborder sans la lecture de cet essai majeur.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

Napoléon III – Alain Frerejean

Napoléon III - Alain Frerejean
Napoléon III – Alain Frerejean

DATE DE PARUTION : 29/03/2017
EDITEUR : Fayard
COLLECTION : Histoire
EAN : 9782213701424
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 392
POIDS : 0.684 Kg
DIMENSIONS : 15,3 x 23,6 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Kindle
À propos de l’auteur :
Alain Frerejean est l’auteur de nombreuses biographies, parmi lesquelles notamment Napoléon IV, un destin brisé (Albin Michel, 1997), Napoléon en mer : un feu roulant de questions (Éditions de la Bisquine, 2015) et C’était Georges Pompidou (Fayard, 2011).
Présentation de l’éditeur :
Louis-Napoléon Bonaparte n’est pas seulement notre premier président de la République. Il est aussi l’inventeur des voyages présidentiels, de la propagande, des grands défilés. Du contact avec la France profonde. Avec ses yeux mi-clos, son visage impénétrable, il agit en homme masqué. Déguisé en valet de sa mère pour échapper à la police autrichienne. En maçon pour s’évader de prison. En héritier des Bonaparte pour se faire élire président.
En président de la République pour la renverser. En soutien du pape et grand bâtisseur d’églises pour gagner l’appui des curés et de leurs fidèles, alors qu’il ne croit ni à Dieu ni à diable. Or voilà que tout se retourne contre lui. Est-ce l’effet de ses troubles de santé ? De l’influence néfaste d’une épouse ambitieuse ? Cette vie, véritable comédie du pouvoir caricaturée à l’envi, ne doit pas faire oublier les embellissements de Paris, le Paris de l’eau courante, des squares et des Expositions universelles.
Ni l’acquisition de Nice et de la Savoie. La création d’une France moderne, avec ses chemins de fer, l’éclairage au gaz, une industrie en progrès foudroyants et une agriculture florissante. Elle ne doit pas non plus occulter l’image d’Epinal, la fête impériale où la France entière applaudit les pantalons rouges et les cuirasses étincelantes.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

Henri Ducor – Aventures d’un marin de la garde impériale – Tome 2, En Russie

Aventures d'un marin de la garde impériale - Tome 2, En Russie - Henri Ducor
Aventures d’un marin de la garde impériale – Tome 2, En Russie – Henri Ducor

DATE DE PARUTION : 10/03/2017
EDITEUR : PRNG
COLLECTION : NAPOLÉON Ier (Consulat, Premier Empire)
EAN : 9782366340754
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 220
POIDS : 0.300 Kg
DIMENSIONS : 15 x 21 cm
ILLUSTRATIONS : en N&B
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Henri Ducor, né en 1789 s’engage comme marin dès 1801, est fait prisonnier à Cadix en 1808, déporté à Cabrera en 1809, il s’évade en 1811 et entre dans le corps des marins de la Garde Impériale et fait la campagne de Russie. Prisonnier des Russes, puis des Autrichiens, il ne sera libéré qu’en 1814.
Présentation de l’éditeur :
Lors de l’intervention française en Espagne, la reddition suite à la bataille de Bailén, en 1808, livre 15.000 soldats français prisonniers aux Espagnols. D’abord internés sur des pontons à Cadix (en 1809, il ne reste déjà plus que 5.500 rescapés de l’enfer des pontons !), ils sont ensuite internés sur l’îlot de Cabrera dans les Baléares, sorte de camp de concentration avant la lettre où les prisonniers sont laissés à l’abandon et en butte au dénuement le plus total. Les rescapés ne seront délivrés qu’en 1814 à la chute de Napoléon Ier. Un récit saisissant sur un épisode des moins connus de la guerre de la Péninsule qui opposa si durement Français et Espagnols entre 1808 et 1813.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

L’Empire des polices – Comment Napoléon faisait régner l’ordre

L'empire des polices - Comment Napoléon faisait régner l'ordre
L’empire des polices – Comment Napoléon faisait régner l’ordre

DATE DE PARUTION : 17/02/2017
EDITEUR : La librairie Vuibert
COLLECTION : NC
EAN : 9782311101195
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 240
POIDS : 0.460 Kg
DIMENSIONS : 14 x 21 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Jacques-Olivier Boudon, successeur de Jean Tulard, est professeur d’histoire de la Révolution et de l’Empire à l’université Paris Sorbonne. Il est l’auteur d’une trentaine de livres dont Les Naufragés de la Méduse (Belin, 2016) et préside l’Institut Napoléon.
Présentation de l’éditeur :
Si Napoléon conquit le pouvoir grâce à la gloire de son armée, il ne put le garder que par l’habileté de sa police. Confronté à mille complots, l’Empereur confia sa police à Fouché, mais soucieux ne pas se fier à un seul service et à un seul homme, il diversifia ses sources de renseignements. Diviser pour mieux régner, en somme. Police, gendarmerie, préfecture de police de Paris, garde impériale…
l’Empereur est le centre de ces services. C’est vers lui que convergent tous les renseignements. Il connaît, grâce au bulletin de police et aux divers rapports qu’il reçoit, le moindre crime commis dans l’Empire et n’hésite pas à manipuler les uns pour mieux contrôler les autres. Jacques-Olivier Boudon nous entraîne dans les arcanes secrètes de ce monde interlope où l’on croise aussi bien Vidocq que le duc d’Enghien ou le général Malet.
Entre répression du brigandage, chasse aux déserteurs et surveillance de l’opinion publique pour mieux la façonner, la guerre des polices faisait rage. Une nouvelle histoire du Premier Empire explorée par sa face la plus sombre.

Où acheter ce livre ?

Acheter ce livre sur le site Decitre.fr

Suivez l'actualité du livre napoléonien, Révolution, Premier et Second Empire