Archives par mot-clé : Révolution Française

Quand le monde a basculé – Nouvelle histoire de la Révolution Française 1789-1799

Quand le monde a basculé - Nouvelle histoire de la Révolution Française 1789-1799
Quand le monde a basculé – Nouvelle histoire de la Révolution Française 1789-1799

DATE DE PARUTION : 07/05/2015
EDITEUR : Tallandier
COLLECTION : Histoire de France
EAN : 9791021001459
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 302
POIDS : 0,388 Kg
DIMENSIONS : 14,5 x 21,5 cm
ILLUSTRATIONS : NC
LIVRE NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Olivier Coquard, agrégé d’histoire et docteur ès lettres, est professeur de khâgne au lycée Henri-IV à Paris. Il est l’auteur d’une biographie de Marat et, récemment, de Lumières et Révolutions (1715-1815).
Présentation de l’éditeur :
La Révolution française est un événement central de l’Histoire, et la décennie 1789-1799 a provoqué un grand basculement mondial. Loin d’en imposer une vision unique, elle ne cesse de susciter une multitude de débats, recherches, travaux savants et controverses passionnées. Comment comprendre, aujourd’hui, cette radicale mutation des fondements de la société et de l’État, cette mise en pratique des idées des Lumières (avec ce qu’elles pouvaient avoir d’utopique), cette apparition d’hommes et de femmes nouveaux, cette réorganisation de fond en comble du quotidien (et même du calendrier), cette transformation profonde du régime de la propriété, ces accès terribles de violence, ces guerres – civile et étrangères – contre une grande partie de l’Europe, cette générosité de la déclaration des droits de l’homme et de l’abolition de l’esclavage ? Conciliant un récit minutieux des événements avec le portrait des protagonistes, se focalisant sur les combats politiques, les phénomènes sociaux et la formation d’une nouvelle caste dirigeante, cette brillante synthèse, concise et parfaitement informée des études les plus récentes, nourrie d’anecdotes significatives, rédigée d’une plume ardente, ouvre des perspectives passionnantes et souvent mal connues du large public.

Visages de la terreur – Michel Biard et Hervé Leuwers

Visages de la terreur
Visages de la terreur

DATE DE PARUTION : 08/10/2014
EDITEUR : Armand Colin
COLLECTION : HC
EAN : 9782200600129
Caractéristiques :
RELIURE : Relié
NOMBRE DE PAGES : 272
POIDS : 0,460 Kg
DIMENSIONS : 15,3 x 23,5 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Michel Biard est professeur d’histoire moderne à l’Université de Rouen, membre du GRHis et président de la Société des études robespierristes. Il a récemment publié Parlez-vous sans-culotte ? Dictionnaire du Père Duchesne (1790-1794) (Tallandier, 2009), et 1793. Le siège de Lyon. Entre mythes et réalités (Lemme, 2013).
Hervé Leuwers est professeur d’histoire moderne à l’Université Lille 3, membre de l’IRHiS et directeur des Annales historiques de la Révolution française. Il a récemment publié La Révolution française et l’Empire. Une France révolutionnée (PUF, 2011) et Robespierre (Fayard, 2014).
Présentation de l’éditeur :
De toutes les années de la Révolution française, celles de la Terreur sont sans doute les plus complexes, tant la jeune république de l’an II doit se construire dans une période de divisions politiques, de tensions extrêmes, de guerre intérieure et extérieure.
Paradoxalement, les années 1793-1794 se cristallisent pourtant en des images brutales et univoques : la Vendée militaire, la guillotine, les suspects, Robespierre… Le décalage dit son impact mémoriel, son actualité toujours vive.
Pour comprendre les enjeux, les tensions et les contradictions de l’an II, une quinzaine de spécialistes livrent leurs analyses. Ensemble, ils brossent un tableau contrasté d’une Terreur qui ne ressemble pas toujours à celle que l’on imagine.

[BD] Napoléon – Tome 1 – Noël Simsolo, Jean Tulard, Fabrizio Fiorentino

Napoléon - Tome 1
Napoléon – Tome 1

DATE DE PARUTION : 08/10/2014
EDITEUR : Glénat
COLLECTION : Ils ont fait l’Histoire
EAN : 9782723496285
Caractéristiques :
RELIURE : Relié
NOMBRE DE PAGES : 56
POIDS : 0,634 Kg
DIMENSIONS : 24 x 32 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Président de l’Académie des sciences morales et politiques, Jean Tulard est un universitaire et historien français, spécialiste de Napoléon Ier et de l’époque napoléonienne ainsi que de l’histoire du cinéma. Il a contribué, seul ou en tant que directeur de publication, à plus d’une cinquantaine d’ouvrages et a été décoré à de multiples reprises pour son travail.
Noël Simsolo est un réalisateur, comédien, scénariste, historien du cinéma et romancier français. Il est notamment l’auteur d’entretiens avec Sergio Leone. En 2004 il scénarise Ne touchez à rien première incursion en BD. Il retrouve le même dessinateur, Frédéric Bézian, pour Docteur Radar en 2014. Réside à Paris. Fabrizio Fiorentino est un dessinateur italien qui a surtout oeuvré pour le marché des comics américains. Il a notamment collaboré sur les séries The Amazing Spider-Man, Catwoman ou Justice League
Présentation de l’éditeur :
Le petit caporal, l’Ogre Corse, L’usurpateur… bien des noms ont servi à désigner Napoléon Bonaparte, pour le fustiger comme pour lui rendre hommage. Aujourd’hui encore, sa personne et l’impact de son règne font débat. Mais tous s’accordent pour dire que la marque qu’il a laissée sur son époque et sur les générations futures est prégnante. Napoléon est sans aucun doute l’archétype du grand homme ayant bouleversé le monde.
Un homme à l’ambition et au charisme démesurés. Un homme qui deviendra tour à tour général, consul et empereur. Son héritage, territorial, politique, législatif, institutionnel, sur la société française et sur le monde entier est inégalé. Puisqu’un si grand destin n’aurait pu être traité en seulement 46 planches, Napoléon est la première série en plusieurs albums de la collection  » Ils ont fait l’Histoire « .
Ce premier volume centré sur la période 1793-1799, scénarisé par le grand Noël Simsolo et sous le regard de Jean Tulard (l’historien de référence sur Napoléon), nous narre les premières campagnes militaires du futur Empereur : de la prise de Toulon à son retour d’Egypte.

Le coup d’état – Robespierre, Danton et Marat contre la démocratie – Pedro J. Ramirez

Le coup d'état - Robespierre, Danton et Marat contre la démocratie
Le coup d’état – Robespierre, Danton et Marat contre la démocratie

DATE DE PARUTION : 03/10/2014
EDITEUR : Vendémiaire
COLLECTION : HC
EAN : 9782363581433
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 608
POIDS : 1,284 Kg
DIMENSIONS : 16 x 22 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Pedro J. Ramirez a fondé et dirigé le quotidien El Mundo, à la tête duquel il a acquis une grande notoriété en Espagne, en dénonçant notamment les affaires de corruption touchant le gouvernement. Révoqué pour cette raison en janvier 2014, il se consacre depuis à la rédaction d’ouvrages d’histoire. Il témoigne ici de l’érudition d’un spectateur fervent de la Révolution française, du talent d’un grand journaliste et de la distance critique d’un homme qui sait le prix de la liberté d’opinion et la violence du pouvoir.
Présentation de l’éditeur :
La prise de la Bastille, la déclaration des droits de l’Homme, l’exécution de Louis XVI, l’insurrection en Vendée… L’histoire de la Révolution, on croit en connaître les grandes lignes. Mais ce que furent, au jour le jour, les débats et les doutes des hommes qui représentaient le peuple à la Convention, nous n’en avons pas l’idée. Pas plus que des sentiments qui pouvaient agiter les protagonistes, ni de ce qui, dans leurs décisions, était dicté par les circonstances, les affinités, la peur ou le ressentiment.
Au plus près de leurs échanges, à la tribune de l’Assemblée ou dans les clubs, au fil de leurs Mémoires et de leurs correspondances, c’est ce tableau extraordinairement vivant, incarné, passionné, que Pedro J. Ramirez met ici au jour. Pour mieux dévoiler comment, au printemps 1793, la minorité de la Chambre a pu prendre le pas sur la majorité modérée. Et établir, à l’issue d’un véritable coup d’Etat, un régime de terreur qui a définitivement éloigné la Révolution de son idéal démocratique.

L’armée indigène – La défaite de Napoléon en Haïti – Jean-Pierre Le Glaunec

L'armée indigène - La défaite de Napoléon en Haïti
L’armée indigène – La défaite de Napoléon en Haïti

DATE DE PARUTION : 03/10/2014
EDITEUR : Lux
COLLECTION : NC
EAN : 9782895961833
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 200
POIDS : 0,268 Kg
DIMENSIONS : 12 x 21 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Jean-Pierre Le Glaunec est ancien élève de l’École normale supérieure de Fontenay/St. Cloud. Agrégé d’anglais, docteur en études américaines, il est actuellement professeur à l’Université de Sherbrooke, où il enseigne l’histoire des États-Unis, d’Haïti et des Amériques noires.
Présentation de l’éditeur :
Valmy, Austerlitz, Ulm, Waterloo… autant de batailles dont les noms nous sont familiers. Mais qui, en dehors d’Haïti, a déjà entendu parler de la bataille de Vertières, point d’aboutissement spectaculaire et sanglant de la guerre d’indépendance haïtienne ? Qui sait que cet affrontement s’est soldé, en 1803, par l’une des pires défaites napoléoniennes ? Que les Noirs s’y réclamaient des idéaux de la Révolution ? Ceux qui connaissent cette histoire sont peu nombreux, car la France vaincue s’est employée à effacer les traces de sa déconfiture. Pourtant, cette bataille aurait dû faire date : son issue, désastreuse pour la puissance coloniale française, allait fissurer de manière irrémédiable les assises de l’esclavage.
Dans cet ouvrage, Jean-Pierre Le Glaunec décrit la violence ­inouïe de cette guerre entre maîtres et anciens esclaves, entre les forces des généraux Leclerc et Rochambeau et l’armée, dite « indigène », de Jean-Jacques Dessalines. Il interroge le sens de son occultation par l’historiographie française, mais aussi le rapport trouble que l’élite du pouvoir haïtienne entretient avec sa ­mémoire, symbole d’émancipation parfois encombrant pour qui désire maintenir les populations asservies.

1798-1831- Une France arabe – Histoire des débuts de la diversité – Ian Coller

1798-1831- Une France arabe - Histoire des débuts de la diversité
1798-1831- Une France arabe – Histoire des débuts de la diversité

DATE DE PARUTION : 04/09/2014
EDITEUR : Alma Editeur
COLLECTION : Essai / Histoire
EAN : 9782362791147
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 386
POIDS : 0,954 Kg
DIMENSIONS : 17,2 x 22,1 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Australien, Ian Coller enseigne à l’université La Trobe de Melbourne. Après s’être intéressé à l’histoire politique de l’Égypte moderne, il s’est consacré à l’étude des rapports entre l’Europe et l’Islam méditerranéen au temps des Révolutions.
Présentation de l’éditeur :
Dans le sillage de Bonaparte, plusieurs centaines d’Égyptiens débarquèrent à Marseille en 1801. Ian Coller narre leur installation mouvementée en terre française. Il y voit le creuset d’une « France arabe ». Étonnante aventure qui prit fin en 1831 avec la conquête de l’Algérie.
En 1798, le Directoire envoie en Égypte une armée d’Orient, placée sous le commandement de l’encombrant général Bonaparte. Il s’agit de fermer aux Anglais la route des Indes. L’opération militaire se veut aussi scientifique. Alternant brutalité, cynisme et politique des Lumières, Napoléon quitte l’Orient à temps pour éviter l’échec. Il laisse derrière lui ceux qui l’assistèrent dans le projet d’une Égypte nouvelle : fonctionnaires, soldats, commerçants… Plusieurs centaines d’entre eux le rejoindront en 1801 avec femmes et enfants. On les installe à Marseille. Ils y intègrent une petite communauté arabophone venue de Syrie ou d’Afrique du Nord. Mamelouks, marchands, intellectuels, domestiques… les réfugiés d’Égypte sont de toutes nationalités et confessions, souvent issus des minorités de l’Empire Ottoman mais tous familiers de l’islam politique même s’ils ne sont pas musulmans. Non sans drames et violences se constitue une « France arabe » – c’est-à-dire marquée par la culture arabe – dont l’élite intellectuelle se mêle à celle de l’Empire et de la Restauration, jusqu’à ce que la conquête de l’Algérie redistribue les cartes. Fondé sur un remarquable travail riche de documents inédits, Ian Coller fait revivre ce choc des cultures, où les incompréhensions et la fascination s’entremêlent. Entre Marseille et Paris voici l’étonnante aventure de personnages hauts en couleurs qui, par-delà l’orientalisme, font vivre à la France une première expérience de la diversité.

La grande fracture, 1790-1793 – Michel Winock

La grande fracture, 1790-1793
La grande fracture, 1790-1793

DATE DE PARUTION : 28/08/2014
EDITEUR : Perrin
COLLECTION : Tempus
EAN : 9782262044190
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 504
POIDS : 0,260 Kg
DIMENSIONS : 10,8 x 17,7 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Oui
À propos de l’auteur :
Professeur émérite des Universités à Sciences Po. Auteur de nombreux ouvrages, Michel Winock a obtenu le prix Médicis essai pour Le Siècle des intellectuels (1997) et le prix Goncourt de la biographie pour Madame de Staël (2010). Il publie au Seuil Les Derniers Feux de la Belle Epoque, Chronique culturelle d’une avant-guerre, 1913-1914 (2014).
Présentation de l’éditeur :
14 juillet 1790 : la fête de la Fédération, au Champ-de-Mars, célèbre l’union des Français sur la base de la liberté et de l’égalité. 21 janvier 1793 : Louis XVI, condamné par la Convention pour trahison, est guillotiné. Entre ces deux dates la monarchie constitutionnelle a fait naufrage, la République a été proclamée. C’est une révolution dans la Révolution. Mais l’union nationale a sombré, le schisme religieux et les massacres de septembre 1792 annoncent la guerre civile, tandis qu’aux frontières les armées de l’Europe coalisée menacent.
C’est cette grande fracture que décrit Michel Winock, avec autant de rigueur que d’émotion et avec la verve qui avait déjà fait revivre brillamment « 1789, l’année sans pareille » (Tempus, 2004). Cet ouvrage comporte une introduction inédite, un chapitre supplémentaire et de nombreux enrichissements par rapport à l’édition de 1991, parue sous le titre « L’échec au roi, 1791-1792 ».

Bonaparte et la République française d’Egypte – Juan Cole

Bonaparte et la République française d'Egypte
Bonaparte et la République française d’Egypte

DATE DE PARUTION : 28/08/2014
EDITEUR : La Découverte
COLLECTION : NC
EAN : 9782359250671
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 320
POIDS : 0,514 Kg
DIMENSIONS : 15,6 x 24 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Juan Cole est professeur d’histoire (université du Michigan) et spécialiste du Moyen-Orient. Il parle l’arabe littéraire, l’arabe dialectal égyptien, le turc et le persan. Son blog fait référence dans le monde entier.
Présentation de l’éditeur :
Le 1er juillet 1798, plus de cinquante mille Français débarquent près d’Alexandrie sous le commandement de Bonaparte, jeune général de vingt-neuf ans qui s’est couvert de gloire en Italie. C’est le point de départ d’une expédition militaire et scientifique qui va conduire la France du Directoire à occuper le pays des Pharaons trois ans durant. Si la campagne d’Egypte a été maintes fois racontée et souvent interprétée comme l’un des épisodes les plus glorieux de notre histoire nationale, on sait moins le choc culturel qu’a représenté pour ces dizaines de milliers d’hommes cette confrontation, et encore moins la manière dont les Egyptiens eux-mêmes l’ont vécue.
Ce livre raconte l’histoire de ce que Juan Cole nomme la « République française d’Egypte ». S’appuyant sur leurs nombreux témoignages en les confrontant à ceux des Egyptiens et des Ottomans, il nous fait revivre la rencontre des officiers et des savants français avec la population locale. Si certains se marient, tous découvrent, au quotidien, une culture radicalement différente. Ils réagissent face au marché aux esclaves, à la prostitution, aux traditions religieuses, au mode de vie des paysans et des citadins, etc.
Mais comment concilier les idéaux démocratiques des Lumières et de la Révolution française et un régime brutal d’occupation militaire ? Bonaparte chasse les beys et les mamelouks, crée des institutions politiques sur le modèle du Directoire, tout en écrasant la population sous les impôts pour financer ses troupes. Admirant profondément Mohamed, prophète et chef militaire, il tente d’obtenir le soutien des chefs religieux traditionnels.
Soumis aux révoltes permanentes contre le nouvel ordre français, il devra finalement, humiliation suprême, faire appel à la marine anglaise pour rapatrier ses soldats et mettre fin à cette stupéfiante aventure coloniale de la France en Orient…

Révolution et Empire 1783-1815 (3e édition revue et augmentée) – Jean-Pierre Jessenne

Révolution et Empire 1783-1815 (3e édition revue et augmentée)
Révolution et Empire 1783-1815 (3e édition revue et augmentée)

DATE DE PARUTION : 27/08/2014
EDITEUR : Hachette Supérieur
COLLECTION : Carré Histoire
EAN : 9782011403223
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 302
POIDS : 0,405 Kg
DIMENSIONS : 15 x 21 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Jean-Pierre Jessenne, professeur émérite d’histoire moderne de l’Université Lille-3 Charles-de-Gaulle, a dirigé et publié de nombreux travaux tant sur l’histoire des sociétés rurales que sur celle de la Révolution française. Parmi ces publications: Les campagnes françaises entre mythe et histoire (XVIII-XXIes.), 2006 ; Vers un ordre bourgeois ? Révolution française et changement social, (dir.), 2007; Le négoce de la paix : les nations et les traités franco-britanniques (1713-1802), co-dir avec R.
Morieux et P. Dupuy, 2008;  » Une révolution sans ou contre les paysans ?  » in La Révolution française, une histoire toujours vivante (dir. M. Biard), 2009.
Présentation de l’éditeur :
1783-1815 : cette période de l’histoire de France embrasse à la fois la séquence pré-révolutionnaire, la Révolution entre 1789 et 1799, le Consulat et l’Empire napoléonien. Cet ouvrage donne à comprendre la mise à jour des débats dans cette histoire toujours vivante, des questions des droits de l’homme et de la femme aux pratiques politiques ou aux enjeux sociaux. Elle s’attache à montrer la sensibilité de la recherche historique à l’étude des phénomènes collectifs dans ces moments de changements.
Elle fait place aussi à l’attention plus grande des historiens actuels aux dimensions internationales et coloniales des processus révolutionnaires et impériaux. Cartes, schémas, textes, images, chronologies viennent en appui du texte et invitent à interroger les matériaux de l’histoire. Ainsi [étudiant trouvera à la fois connaissances essentielles et matière à réflexion.

Robespierre – Hervé Leuwers

Robespierre
Robespierre

DATE DE PARUTION : 27/08/2014
EDITEUR : Fayard
COLLECTION : Biographies Historiques
EAN : 9782213671567
Caractéristiques :
RELIURE : Broché
NOMBRE DE PAGES : 400
POIDS : 0,716 Kg
DIMENSIONS : 15,3 x 23,5 cm
ILLUSTRATIONS : NC
FORMAT NUMERIQUE : Non
À propos de l’auteur :
Professeur à l’université Lille 3, Hervé Leuwers est spécialiste de la Révolution française et de la société judiciaire des XVIIe et XVIIIe siècles. Il a notamment publié Un juriste en politique : Merlin de Douai (APU, 1996), L’Invention du barreau français (Éd. de l’EHESS, 2006, prix Limantour) et La Révolution française et l’Empire (PUF, 2011).
Présentation de l’éditeur :
Robespierre, c’est la Révolution, son souffle épique, et son soufre aussi. L’homme est chargé de tous les maux et couvert de tous les éloges avant même son élection au Comité de salut public, en juillet 1793. Aujourd’hui, beaucoup lui associent la Terreur et les massacres de Vendée ; d’autres soulignent son combat pour le suffrage universel, sa dénonciation de la peine de mort et de l’esclavage, sa défense d’un pays menacé, son rêve d’une république qui offre à tous une égale dignité. Comment dépasser ce paradoxe ? Hervé Leuwers s’est lancé sur les traces de l’enfant d’Arras devenu mythe, en véritable historien, bousculant les présupposés, analysant des sources jusqu’à aujourd’hui inédites, creusant les archives pour faire jaillir le portrait d’un juriste et homme de lettres, d’un orateur hors pair, d’un politique intransigeant et désintéressé. Un homme d’état, certes, comme la France en a peu connu dans son histoire, mais aussi une personnalité complexe, dérangeante, et pourtant souvent généreuse. Cette biographie de référence invite à redécouvrir un homme d’exception qui fascine dans le monde entier.